SAVIEZ-VOUS QUE LE RÉVEIL SE PRODUIT SOUVENT AU TRAVERS DES ENFANTS?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

SAVIEZ-VOUS QUE LE RÉVEIL SE PRODUIT SOUVENT AU TRAVERS DES ENFANTS?  

 David Walters

 Traduction Dominique François

Cet article est tiré du livre de David Walters «Enfants en Feu», qui raconte comment Dieu œuvra si puissamment au travers de petits enfants dans les réunions de John Wesley (vers 1725) et aussi dans les réunions de sa femme Kathie.

 

Traditionnellement, les enfants dans l'église ont été considérés comme mignons, quelquefois agaçants, des petits êtres que nous devons surveiller. Les parents cherchent des communautés qui prennent soin de leurs petits afin de profiter du culte sans interférence, une coupure salutaire au regard de leur responsabilité.

 

La plupart des églises ont essayé de les accueillir en mettant au point des programmes enthousiasmants pour eux. Leur argument est le suivant : «Bien sûr que nous désirons donner aux enfants un enseignement spirituel, mais nous devons nous rappeler que ce ne sont que des enfants avec une attention et une connaissance limitées, ne faisons donc rien de trop profond.»

 

Des jeux, des vidéos, des marionnettes, des ballons et des amusements avec un contenu biblique sont la cible. Le dessert spirituel devient leur régime principal et bien que la plupart d'entre eux aiment les desserts et les bonbons, ils ne peuvent pas manger que cela.

 

Je n'ai rien contre les activités spirituelles distrayantes. Je crois qu'elles ont une valeur mais pas au détriment d'une prédication marquée par des signes et de prodiges. Si nous nous concentrons sur les distractions et les jeux pour nos enfants, plutôt que sur leur potentiel spirituel, nous verrons une grande église d'enfants évoluer en un petit groupe de jeunes.

 

 Dans la plupart des églises que j'ai visitées, il y a plus d'enfants que de jeunes. Pourquoi? Parce que de nombreux jeunes ne sont plus intéressés par les jeux dispensés par l'église, ils perdent tout intérêt et ne viennent plus. Nous faisons l'erreur de ne pas leur donner un but et le sens d'une destinée.

 

RENDRE NOS ENFANTS PUISSANTS POUR DIEU

 

Le premier livre que j'ai écrit s'intitulait «Des enfants au Combat». C'est un titre quelque peu étrange pour parler d'eux. Il y a des années, nous étions contents d'élever nos enfants pour qu'ils se tiennent bien. C'est le désir de la plupart des parents. Ce n'était pas trop difficile d'y arriver il y a quarante ans, mais aujourd'hui, le bien n'est plus assez bien. Satan lance des attaques tous azimuts sur nos enfants. Ils naissent dans une atmosphère de guerre, c'est pourquoi ils doivent être équipés pour la bataille. Les parents ne peuvent pas protéger leur enfants en les tenant en laisse. Ces derniers doivent revêtir l'armure complète de Dieu.

Quand j'enseigne Éphésiens 6 aux enfants, je leur dit que Dieu a une armure qui convient à chaque taille. Quand nos gosses ont la permission de regarder des dessins animés occultes, ils vont au devant des problèmes. L'école publique est devenue une zone de guerre, et les enfants chrétiens peureux ne peuvent pas y arriver dans cet environnement. Si les enfants et les jeunes trouvent difficile de louer Dieu pendant les cultes, ils ne pourront pas être courageux à l'école ou dans la société.

 

«Si tu cours avec des piétons et qu'ils te fatiguent, comment pourras-tu lutter avec des chevaux? Et si tu ne te crois en sûreté que dans une contrée paisible, que feras-tu sur les rives orgueilleuses du Jourdain?» (Jér. 12. 5)

 

À moins que nous ne rendions nos enfants puissants pour Dieu quand ils sont jeunes, ils n'y arriveront pas quand ils seront plus grands. Ils se perdront dans le monde.

 

«Comment donc rendons-nous nos enfants puissants pour Dieu?» me direz-vous. Nous devons commencer à exercer le ministère de la présence de Dieu quand ils sont encore dans le sein de leur mère.

 

 

Souvenez-vous que Jean-Baptiste répondit quand Marie salua sa cousine Élisabeth : «Car voici, aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mon oreille, l'enfant a tressailli d'allégresse dans mon sein.»(Lc 1. 44). Jean-Baptiste fut aussi rempli de l'Esprit dans le sein de sa mère (Luc 1. 15). Nous ne pouvons pas prêcher des messages de salut à des bébés et attendre d'eux qu'ils se repentent, mais nous pouvons parler à leurs esprits.

 

Leurs intellects peuvent ne pas comprendre, mais parce que ce sont des êtres spirituels, ils répondent à la présence de Dieu. C'est pourquoi il est nécessaire d'avoir des chrétiens remplis d'onction pour travailler à la garderie (NdT : Dans cet article, il s'agit de la garderie du dimanche au sein de l'église). Ils sont là pas seulement pour changer des couches et distribuer des biberons, mais ils sont appelés à être des protecteurs de destinée.

 

«Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations.» (Jér. 1. 5).

 

Nous avons vu des garderies d'enfants en bas âge passer de la cacophonie totale au calme d'une école de l'Esprit baignée d'onction.

 

Aucune personne non chrétienne devrait travailler dans une garderie d'église, ni aucune adolescente, si elle s'occupe des petits pour échapper au culte, ni aucune personne négative qui se plaint et parle de tous les problèmes de la communauté. Utilisez des gens remplis d'onction avec un véritable appel à travailler parmi les jeunes enfants. Créer une atmosphère spirituelle saine, où la présence de Dieu est évidente. Lisez la Parole aux enfants, priez pour eux, chantez sur eux. De cette façon vous exercerez un ministère sur leurs esprits.

 

LES ENFANTS NE RECOIVENT PAS UN SAINT-ESPRIT INFANTILE

 

De nombreux pasteurs parmi les enfants sont frustrés car on ne leur a jamais permis de prêcher à des adultes, même si certains d'entre eux ont une puissante onction et sont de très bons prédicateurs. Même si le Seigneur ne le voit pas de cette façon, ils sentent qu'ils ont été relégués en «deuxième division», et qu'on leur empêche d'accéder en première division.

Un investissement sérieux dans le développement spirituel de nos enfants n'est pas populaire. Après tout, ceux-ci ne donnent pas la dîme et ne peuvent rien faire d'important. Mais le Seigneur ne pense pas à eux de cette manière. Jésus dit en Jn 21, «Pais mes agneaux». Traditionnellement, nous avons fait le contraire. Nous avons nourri les brebis et jeté les restes aux agneaux.

Dans l'Esprit, il n'y a ni homme ni femme, ni blanc ni noir, ni âge. Dieu est éternel, par conséquent Il vit hors du temps. Le temps est un concept créé par l'homme. La sphère de l'Esprit est éternelle. Nos noms furent écrits dans le livre de vie avant la fondation du monde. Les petits et les jeunes ne reçoivent pas un Saint-Esprit junior quand ils deviennent chrétiens.

 

Le grand prédicateur méthodiste, John Wesley, écrivit dans son journal que «Les enfants parlaient avec la sagesse des anciens» (voyez mon livre, «Des Enfants en feu»).

 

Je dis aux petits qu'ils peuvent avoir des enfants maintenant et aux anciens qu'ils peuvent toujours avoir des petits car l'organe reproducteur dans l'Esprit est la bouche. Quand Jésus raconta la parabole du semeur, Il dit que la semence était la Parole de Dieu. Si, poussés par l'onction, les petits peuvent parler à leurs amis, la semence sort de leurs bouches et entrent dans les oreilles de ceux qui les écoutent. S'il en est ainsi, ces derniers naissent de nouveau et les petits ont porté du fruit ou reproduit. «Soyez féconds et multipliez» fut le premier commandement de Dieu à l'homme. Il veut désormais que les enfants et les anciens soient féconds et se multiplient pour remplir le royaume de Dieu.

 

DES VAILLANTS GUERRIERS POUR CHRIST

 

Je prêche un message radical à propos des petits et des jeunes depuis dix ans, et maintenant d'incroyables percées se produisent dans les églises où les pasteurs saisissent la vision. Nos enfants ne sont plus relégués dans la salle du fond ou distraits par des jeux, ils prennent leur place aux côtés du reste du Corps de Christ pour devenir de vaillants guerriers.

 

 

Les parents prennent désormais leur responsabilité d'enseigner leurs enfants sur la voie qu'ils devraient suivre, selon Les Proverbes. C'est un verset de l'Écriture qui contient un ordre et une promesse : «Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas.»(Prov. 22.6). Quelle est la voie qu'il devrait suivre? Non la sienne ou celle du monde, mais celle de Dieu! Certaines personnes disent : «J'ai éduqué mes enfants de mon mieux.» En fait nous devons former et faire de nos enfants des disciples. Ceux d'entre nous qui s'engagent sérieusement à former leurs enfants de cette façon appréhendent la promesse qu'ils ne se détourneront pas.

 

Une formation sérieuse implique que l'on ne donne pas de choix aux enfants, mais qu'on leur enseigne à obéir. Je me suis trouvé dans une église où quelqu'un m'a dit :

 

«J'aurais voulu que ma fille de sept ans soit là ce soir. Il y avait une telle onction. C'est exactement ce donc elle avait besoin.»

 

«Et pourquoi n'est-elle pas venue?»

 

«Elle n'avait pas envie de venir».

 

«Pourquoi ne l'avez-vous pas obligée à vous suivre?»

 

«Oh, si nous la forçons, nous allons la rebuter, nous attendons donc qu'elle soit prête et qu'elle ait envie de venir».

 

J'entends souvent ce genre d'argument. Pourtant, il n'est pas acceptable qu'un fils de douze ans ne veuille pas venir à une réunion parce qu'il a prévu de dormir chez un copain, ou qu'un adolescent réticent veuille rarement vous suivre le dimanche. Ma réponse à ceux qui avancent de tels propos est la suivante : «Quand il est l'heure d'aller à l'école, donnez-vous le choix à vos enfants? Ne les obligez-vous pas à prendre une douche, à se brosser les dents, à manger des légumes, ou leur permettez-vous de faire ce qu'ils veulent? Bien sûr que non. Pourquoi considérons-nous ces choses plus importantes que les choses spirituelles? Est-ce que le professeur est plus important que Dieu?»

 

La première chose que je fais quand j'enseigne dans une église est d'abolir toutes les règles. Croyez-moi, les enfants et les jeunes en profitent! Dieu a plus de foi en eux que nous. S'Il a pu s'exprimer au travers d'un âne ou d'un buisson ardent, s'Il a pu ouvrir la Mer Rouge à l'aide d'un bâton, Il peut se servir d'un enfant. L'âge n'est pas le critère, mais plutôt le vouloir. La seule limite qu'à un enfant ou un jeune dans le Seigneur est celle que nous, adultes, lui imposons.

 

La Bible contient de nombreux récits d'enfants ou de jeunes engagés pour le Seigneur. Samuel avait un ministère envers le Seigneur à un jeune âge (1 Sam. 2. 11, 18). Des enfants explosent en louanges pour Jésus (Matt. 21. 15, 16). Des parents amènent leurs enfants à Jésus pour qu'Il les oigne (Lc 18. 15, 16). Jésus était puissant dans l'Esprit et à propos des affaires de Son Père à l'âge de douze ans. ( Lc 2. 40-49). Les enfants assistaient aux réunions de Jésus. Le petit garçon avec ses pains et ses poissons était disponible, et cinq mille hommes eurent à manger, sans compter les femmes et les enfants.

 

 

 

Les adolescents suivants furent utilisés : Joseph eut deux rêves à l'âge de dix-sept ans (Gen. 37. 2-11); le jeune Samuel fut repris par Éli le souverain sacrificateur, bien qu'il eût peur de le faire au premier abord (1 Samuel 3. 4-18); le jeune David tua Goliath, même si quelqu'un avait dit qu'il était trop jeune pour combattre (1 Sam. 17. 33). C'est ce que l'on entend dans nos églises contemporaines. Le Seigneur réprimanda Jérémie quand celui-ci utilisa son âge comme excuse pour ne pas servir Dieu (Jér. 1. 6-8). Dieu utilisa une jeune adolescente et petite paysanne appelée Marie pour être la femme la plus honorée de toute l'histoire (Lc 1. 26-31). Le jeune Timothée pu répondre à son appel en tant qu'adolescent car il avait une mère et une grand-mère pieuses qui purent lui inculquer une vraie foi (1 Tim. 1. 5; 1 Tim. 4. 12).

 

«Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes.» (1 Cor. 1. 27).

DIEU NE TOUCHE PAS SEULEMENT LES ENFANTS, IL LES UTILISE DANS LE MINISTÈRE

 

J'ai prêché des messages radicaux à des jeunes de cinq à vingt ans avec des résultats formidables. Des enfants et des jeunes ont été touchés par le Seigneur et sont devenus sérieux au sujet de l'appel de Dieu sur leurs vies. Dans notre atelier, «Une demi journée de formation révélatrice» pour les pasteurs, les pasteurs de jeunes, les enseignants d'enfants, les responsables de la garderie et les parents, les enfants et les adolescents font tomber les barrières traditionnelles et les vieux concepts d'antan.

 

Une transition se met en place. Les gens sont stupéfaits quand ils voient des petits enfants assis pendant trois heures dans un atelier avec les parents et les enseignants pour apprendre comment devenir plus puissants en Dieu. Ils ont du mal à croire que des si petits peuvent être attentifs si longtemps car ceux-ci ne sont pas seulement attentifs, ils sont si enthousiasmés qu'ils en veulent davantage. Les parents apprennent comment empêcher leurs bébés de pleurer pendant le culte afin que leurs esprits soient nourris. On montre aux bambins à respecter le silence, à écouter la prédication et à accepter la prière à la fin. C'est une chose nouvelle et c'est enthousiasmant parce que Dieu fait une œuvre aujourd'hui que les gens pensaient impossible.

 

«Ne pensez plus aux événements passés, et ne considérez plus ce qui est ancien.Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d'arriver : Ne la connaîtrez-vous pas?» (És. 43. 18-19).

 

Les églises qui connaissent un réveil ou un renouveau réalisent que Dieu ne fait acception de personne quand ils sont les témoins de la venue du Saint-Esprit sur les enfants. «Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes.»(Actes. 2. 17).

 

Non seulement les enfants et les jeunes expérimentent des choses surnaturelles (beaucoup pour la première fois de leur vie), mais Dieu les utilise aussi dans le ministère. Dans nos réunions, nous avons vu beaucoup de gens guéris et délivrés. Des aveugles, des sourds et des boiteux ont été guéris. La douleur et la maladie ont disparu alors que ces enfants et ces jeunes priaient pour eux. Ces mêmes enfants voient des anges, ont des visions du ciel et de l'enfer, prient, prophétisent, prêchent et amènent beaucoup d'autres enfants au Seigneur.

 

Ceci est combien plus enthousiasmant que les petits livres à colorier que les enfants ramenaient traditionnellement de l'église à la maison dans le passé.

 

Malheureusement, certaines églises, même charismatiques, sont complètement opposées à ce genre de concept. Cela effraie les leaders. Il ne savent pas comment ils contrôleraient les choses si cela se produisait dans leur communauté. Peut-être que cela créerait trop de désordre et que des membres seraient mécontents... Mais qu'importe, cela viendra. Nous ne pourrons pas arrêter les choses car c'est de Dieu. Il justifiera Ses petits.

 

David Walters

 

Good News Ministries

 

Email: Davidmwalters@mindspring.com

 

Website: davidwaltersministry.com

 

 LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci

 

Publié dans Liste d'Elie

Commenter cet article