Manger la Parole de Dieu

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

                                             Manger la Parole

 

Alors que Jésus fut tenté par le diable, Il lui rétorqua une parole des Écritures : «L’homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu» (Luc 4.4).

 

 

La Parole écrite, qui est la Bible, est véritablement une nourriture.

 

De la même manière que la nourriture nous permet de grandir, nous fortifier, nous procurer santé et bien-être, la nourriture spirituelle nous permet de grandir, nous fortifier, nous procurer force et bien-être spirituel.

 

Paul, de son côté, dit que la Parole est un lait spirituel pur qui nous permet de croître en vue du salut (1 Pierre 2.2). L’auteur de l’épître aux Hébreux nous dit qu’elle est une nourriture solide (Hébreux 5.14).

 

Élisabeth Hynd, une sud-africaine, était paralysée. Avec l’une de ses amis, elle entreprit de faire une étude approfondie de la Parole de Dieu et de relever tous les passages qui traitaient de la guérison. Un beau jour, elle eut une vision et vit descendre à elle un être majestueux monté sur un cheval. Celui-ci se mit à sonner de la trompette. Sur cette trompette était inscrit : «Tu es guérie».

 

Quelques temps plus tard, après qu’elle ait entièrement recouvré la santé, elle reçut une autre vision au cours de laquelle le Seigneur lui révéla Son plan pour sa vie. Élisabeth monta ainsi un orphelinat au Swaziland, un petit état africain totalement ravagé par le sida et la débauche sexuelle. Elle y adopte les enfants des parents défunts et les éduque dans la foi. Au cours de son témoignage, elle dit : «Ce peuple va disparaître. Cet orphelinat est comme l’arche de Noé, et le Seigneur va sauver une génération… une génération éduquée selon les principes de la Bible».

 

Cette missionnaire a poursuivie : «J’étais malade, mais Dieu m’a guéri par Sa Parole. Sa Parole est vraiment une nourriture. Nous devons nous l’approprier, la méditer, la confesser…»

 

Cette histoire n’est qu’un témoignage pour illustrer un propos, et je ne dis pas que vous allez vivre une expérience rigoureusement similaire, mais voyez l’importance de se nourrir de la Parole de Dieu.

 

La Parole n’est pas qu’un livre, mais elle est la pensée de Dieu. Elle a la puissance de guérir nos maladies, nous apporter la vie éternelle, restaurer notre âme, briser une addiction, nous conduire, instruire, conseiller, nous faire grandir.

 

Ésaïe dit notamment que l’onction brise le joug (Ésaïe 10.27). Or, quelle-est cette onction ? Il s’agit – entre autres choses – de la Parole, inspirée par le Saint Esprit (onction et Saint Esprit sont similaires). Et qu’est-ce qu’un joug ? Il s’agit d’une lourde pièce de bois que l’on met sur le cou des bœufs pour les atteler. Il désigne tout ce qui pèse sur nos épaules et que le Seigneur veut briser, car Il est bon.

 

Certains pourraient dire : «Mais je ne crois pas que cela soit possible pour moi». Et bien, vous avez raison, car cela s’adresse à ceux qui croient.

 

Ainsi, je veux vous encourager à passer des temps de qualité avec la Parole. Vous pouvez lire un chapitre par jour, deux, trois, ou quinze chapitres si le cœur vous en dit, mais l’important est de l’étudier avec constance.

 

Il est important aussi de nous attarder sur les paroles que nous lisons et de ne pas les lire négligemment, de manière mécanique, comme s’il s’agissait d’une tâche dont nous chercherions à nous acquitter. Comprenez que ce n’est pas la lecture en soi qui nous aide, mais la compréhension que nous en avons.

 

Ensuite, l’apôtre Pierre nous apprend que la Parole est une semence :

 

«En effet, vous êtes nés de Dieu, non pas d’une semence corruptible, mais d’une semence incorruptible, grâce à la parole vivante et permanente de Dieu» (1 Pierre 1.23)

 

La Bible nous indique que la Parole est comparable à une semence que nous plantons dans la terre de notre cœur, destinée à se développer et porter du fruit. Le type de semence que vous plantez dans votre cœur et que vous permettez de faire croître désigne le type de récolte que vous allez obtenir.

 

Enfin, une autre chose que la Bible nous dit au sujet de la Parole est que nous devons la mettre en pratique.

 

« Mettez en pratique la parole de Dieu et ne vous contentez pas de l’écouter en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements » Jacques 1.22

 

« …quiconque entend de moi ces paroles que je dis et les met en pratique est semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc…Mais quiconque entend ces paroles et ne les met pas en pratique sera un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. » Matthieu 7.24 et 26

Jacques précise bien qu’il ne faut pas écouter la Parole seulement mais la mettre en pratique. Notre connaissance, aussi grande soit-elle, n’activera jamais la puissance qu’elle est supposée libérer si nous ne la mettons pas en pratique.

 

Certains versets ne nécessitent pas nécessairement d’être mis en pratique, mais surtout d’être médités, mais certains ne trouvent leur raison d’être que dans une application concrète.

 

Jésus, quant à lui, nous dit que ce n’est pas d’entendre Ses paroles qui nous est profitable mais de les mettre en pratique.

 

Olivier Moulin

 

  

Publié dans Le coeur du Père

Commenter cet article