Le coeur du Père à travers le don du Saint-Esprit

Publié le par louis trifault

 

 

 

LE CŒUR DU PERE A TRAVERS LE DON DU SAINT-ESPRIT

 

 

 

 

 

-          Matthieu 27 : 50 Jésus sur la croix pousse un grand cri. De ce cri résulte une victoire jusque dans le ciel. Dans le temple de Jérusalem le voile qui ferme l’accès du lieu très saint, où se tient la présence de Dieu ou du Père, se déchire du haut en bas. Le père redevient accessible, il n’habitera plus de temple fait de mains d’homme, mais des temples de chair. Les  sépulcres s’ouvrent et des morts sortent des tombeaux.

-          Maintenant nous avons la possibilité, si nous le voulons, d’être sauvés de la mort éternelle par le moyen de la foi dans le sacrifice de Jésus.

-          Le cœur et la volonté de Dieu c’est qu’aucun Homme ou femme ne périsse (Jean 3 : 16).

-          Le désir profond du cœur du père c’est que l’œuvre de Jésus, accomplie à la croix, prospère à cause du travail de son âme (Esaïe 53 : 11), fin Esaïe 53 : 10 L’œuvre de l’Eternel prospérera entre ses mains (mains de Jésus, pieds etc.).

-          Le grand désir du cœur du Père c’est qu’aucun des sauvés ne se perdent et portent du fruit.

-          Matthieu 18 : 14 Ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits … Nous sommes ses enfants … Nous sommes ses petits… Nous qui avons accepté Jésus.

-          Avant d’aller à la croix Jésus dit à son Père Jean 17 : 12 J’ai gardé ceux que tu m’as donné et aucun d’eux ne s’est perdu, sinon le fils de la perdition (périsse, perdu)

-          Jean 18 : 9 Je n’ai perdu aucun de ceux que tu m’as donné.

 

Nous appartenons à Jésus, c’est le Père qui nous a donné Jésus. Nul ne vient à Jésus de lui-même, c’est le Père qui attire à Jésus. Le désir profond du cœur du Père c’est que nous soyons un fruit de la croix ou de l’œuvre de Jésus à la croix, qui demeure éternellement. (Matthieu 18 : 13  99 brebis dans l’enclos, 1 égarée). Dans sa grande sagesse le Père sait que nous sommes incapables de rester fidèles jusqu'à la fin de notre vie. C’est pour cela qu’il nous ouvre encore son cœur par un nouveau don : La personne du Saint-Esprit. En Jésus le Père veut se reconstituer une famille, sans le Saint-Esprit c’est impossible :

Le Saint-Esprit  nous donne l’esprit de famille. Jacques 1 : 17  Tout don parfait descendant du Père des lumières chez lequel il n’y a ni changement, ni ombre de variation.

Jésus a eu besoin de Saint-Esprit pour accomplir son ministère. Matthieu 3 : 16  L’esprit de Dieu descendit comme une colombe et vint sur lui.

Luc 4 : 18 L’esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer un bonne nouvelle aux pauvres, pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs la délivrance, etc.

Jésus annonce la venue du Saint-Esprit après son départ Jean 14-16-17-18-26, Jean 7 : 39 Jésus dit cela de l’Esprit que devait recevoir ceux qui croiraient en lui, car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. Luc 24 : 49 Et voici j’enverrai sur vous ce que mon père a promis.

 

Je ne parlerai pas du baptême dans le Saint-Esprit, mais de l’onction, comment la garder, comment être renouvelé.

 

Oindre = verser de l’huile sur la tête, ou l’appliquer de toute autre façon à une personne ou à un objet (Dictionnaire biblique).

 

 

L’onction dans l’Ancien Testament 

Seul les sacrificateurs, les prophètes et les rois étaient oints avec une huile d’onction préparée selon l’ordre de Dieu.

 

1) Les sacrificateurs

Exode 29 : 7 Tu prendras l’huile d’onction, tu en répandras sur sa tête, et tu l’oindras. Les sacrificateurs étaient oints pour leur service dans le tabernacle. Cette onction sainte les sanctifia pour leur service. C’est une onction de service pour servir Dieu.

 

2) Les rois

Psaume 89 : 21 J’ai trouvé David mon serviteur, je l’ai oint de mon huile sainte. L’onction royale assurait au roi la capacité, l’autorité nécessaire pour gouverner le peuple et le conduire. Elle lui donnait la sagesse pour faire régner la justice divine au milieu du peuple d’Israël. Elle lui donnait l’autorité pour mener la guerre contre les ennemis. C’est une onction d’autorité et de gouvernement.

On peut recevoir une onction qui n’est pas encore activée (ex : David). L’onction royale, c’est l’onction du lion, qui donne l’autorité pour gouverner, pour être rempli de sagesse, pour diriger. Elle nous donne l’autorité, la capacité d’être dans l’autorité que Dieu veut nous donné.

 

3) les prophètes

1 Roi 19 : 16 T u oindras Elisée pour prophète à ta place.

L’onction du prophète communique au prophète la capacité d’entendre Dieu et de transmettre au peuple sa parole. Les prophètes recevaient des directives pour les rois, concernant les guerres. Ils pouvaient avoir des dons extraordinaires, faire des miracles. Ils étaient souvent craints et persécutés. Ils avaient autorité sur les éléments, pour guérir les malades. Les prophètes étaient les seuls capables de prêcher et d’exhorter le peuple. Les scribes et les pharisiens se contentaient de lire la parole et de l’expliquer, la commenter. Les prophètes avaient aussi des visions, c’est pourquoi on les appelle aussi des voyants : C’est une onction de révélation.

 

 

 

Jésus est le oint de Dieu (Sacré, consacré, être établi)

Jésus l’oint de Dieu, Oint = Messiah en Hébreux, Christ en grec = il est oint par le Saint-Esprit pour être prophète, sacrificateur, Roi. L’onction qu’il a reçue englobe toutes les onctions de l’Ancien testament.

 

1) L’onction de prophète, pour apporter la parole et la révélation de Dieu et le royaume à venir.

2) L’onction de sacrificateur, pour servir et souffrir pour le peuple de Dieu, offrir en sacrifice sa propre vie. Les sacrificateurs apportaient à Dieu les sacrifices du peuple.

3) L’onction du roi, pour terrasser l’ennemi, libérer les captifs et instaurer le règne de Dieu dans les cœurs et sur la terre. Guérir les malades. L’onction a un but.

Les chrétiens = les oints. Nous sommes les petits oints de Dieu. Ces 3 onctions cohabitent en Jésus (sacrificateur, Enseigne (prophète), Roi autorité pour régner sur le mal). Actuellement il est l’agneau, mais il deviendra comme le lion.

Luc 4 : 18 L’esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres, il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé. Pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés. Esaïe 61 : 1 l’Esprit du Seigneur est sur moi, car l’Eternel est sur moi pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux, il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance. Actes 10 : 38 : vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu étaient avec lui.

Hébreux 1 : 9  Le Saint-Esprit est une huile de joie (aimer la justice et haïr l’iniquité) Jésus est oint pour accomplir son service messianique. Relever l’amour et la justice du Père au travers de l’œuvre de rédemption.

 C’est cette onction, qui est sur lui, qui lui permet d’accomplir les miracles, les guérisons, et les délivrances. Cette onction lui permet également d’annoncer le message de l’évangile du royaume de Dieu. C’est l’onction qui lui donne la force de résister au diable et de la chasser.

C’est son onction qui lui permet de résister au diable dans le désert. C’est l’onction qui est sur lui qui lui vaut les persécutions et la haine. Mais c’est aussi l’onction qui lui donne une joie intense pour faire la volonté de Dieu, avec une joie intense, même jusqu'à la croix. Le titre de Christ, oint, est appliqué plus de 550 fois dans le Nouveau testament.

 

 

L’onction dans la vie du croyant 

2 Corinthiens 21 : 22 Et celui qui nous affermit avec vous en christ et qui nous a oint, c’est Dieu. Lequel nous a aussi marqué d’un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l’esprit. L’onction nous est donnée pour entrer et manifester les 3 dimensions de l’onction qui était en Jésus :

 

1) L’onction du prophète

Pour apporter la parole, la révélation de Dieu, et du royaume à venir dans la monde qui nous entoure par le témoignage et annoncé la parole.

 

2) L’onction du sacrificateur

Nous sommes prêtres et sacrificateurs, pour servir et souffrir pour les autres en donnant nos vies (ma vie) pour Christ (l’onction). Romains 12 : 1 Offrons nos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Nos sommes appelés à former une maison spirituelle ointe, un sacerdoce, afin d’offrir à Dieu, sans cesse un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit des lèvres qui confessent son nom (onction de service : ménage etc.)  

 

3) L’onction du roi

ou l’onction du lion elle nous est donnée pour terrasser l’ennemi, dominer sur le péché et les convoitises de ce monde dans nos vies. Pour libérer les captifs et instaurer le règne de Dieu dans les cœurs et sur la terre. C’est l’autorité de Dieu pour gouverner ma vie. L’onction nous permet de reconnaitre ce qui est de Dieu ou pas. Elle demeure sur nous. Elle demeure en nous et nous suit partout. L’onction m’enseigne à demeurer en Jésus, ou plutôt en Christ le oint. Quand je suis en Christ l’oint, je suis dans l’onction et quand je suis dans l’onction, je suis dans le Christ (l’oint) par le Saint-Esprit. L’onction est sainte et elle nous amène à la sainteté : Le Saint-Esprit est saint. Etre en Christ (le oint) c’est être dans le Saint. L’onction nous dirige pour donner, faire le bien, avoir plus de joie à donner qu’a recevoir.

Elle m’enseigne le cœur de Dieu. Elle m’enseigne à reconnaitre ce qui est de Dieu ou ce qui ne l’est pas. Celui qui est oint le sait. Quand l’onction vient sur moi pour m’enseigner, témoigner, le Père s’identifie à moi comme avec Jésus. Donc je dois m’identifier à lui, par Jésus. Et à ce moment il y a communication de la sainteté de Dieu en moi, Dieu met son témoignage en moi. La présence de Dieu vient en moi (Joie d’amener une personne au salut)

 

 

L’onction peut-elle se perdre ou diminuer ?  

Constamment je dois me purifier.

Ecclésiaste 10 : 1 Les mouches mortes infectent et font fermenter l’huile du parfumeur. (Attention à nos attitudes : amertume, colère, rébellion, etc. qui attristent le Saint-Esprit, la jalousie) comme les petits renards ravagent les vignes, car nos vignes sont en fleurs.

 

- La désobéissance : 1 Roi 13 le Prophète envoyé par Dieu pendant que Jéroboam se tenait sur l’autel pour brûler des parfums. Il ne devait pas revenir par le même chemin, ni accepter de manger ou de boire. Désobéissance de Saül qui utilise l’onction royale pour offrir un sacrifice (1 Samuel 18 : 10)  L’onction le quitte et un mauvais esprit est venu dominer sa vie et il est devenu tourmenté constamment. Ma famille peut être au bénéfice de l’onction ou affectée par la perte (Saül)

 

- Non respect de l’onction des autres : 1 Roi 13 Jéroboam parle contre le prophète que Dieu lui avait envoyé : la main qu’il avance contre le prophète devient sèche. David respecte l’oint de Dieu : Saül même s’il n’a plus l’onction. Luc 10 : 4 Jésus recommande à ses disciples, qu’il envoie en mission : ne saluez personne en chemin … pourquoi ? Ils auraient perdus l’onction.

 

 

L’huile d’onction doit être renouvelée, rafraichie

Comme un voiture a besoin de vidange d’huile, dans la vie du chrétien il en est de même. Une vieille huile de voiture a perdu de sa viscosité, elle s’évapore, donc on a besoin de la remplacer par une huile fraiche. Idem dans la vie d’un chrétien. Les épreuves diminuent la puissance de l’onction dans nos vies. Actes : Pierre et Jean mis en prison à cause du nom de Jésus. Ils sont retournés vers les leurs : Actes 4 : 23 et suite. Ne pas rester seul après une épreuve. Une église morte c’est une station essence vide. Une église vivante, c’est une station essence avec une huile fraiche. Psaume 91 : 2-11

 

 

L’onction me prend et me conduit dans ce que Dieu me dit et veut :

Ex : L’esprit poussa Jésus au désert Marc 1 : 12

D’abord baptisé dans le Saint-Esprit. Comment : témoignage de mon esprit. Comme un voilier déployer les voiles, lever les ancres, pour que le Saint-Esprit puisse souffler avec efficacité. (vent impétueux, brise légère) Petite voile (petite soif). Grande voile (grande soif) orientation de la voile (bonne ou mauvaise).

Le Saint-Esprit peut s’opposer  à moi  Paul et Timothée Actes 16 : 6-7

 

Je peux m’opposer au Saint-Esprit et l’attrister : Amertume, ressentiment. Les petits renards ravagent les vignes. Mensonges, débauche.

 

 

Repentance pour lever tous les obstacles et recevoir une huile fraiche, parfumée, vierge, 1ère pression à froid.

Publié dans Le coeur du Père

Commenter cet article

nephtali 11/02/2009 00:42

Trés interessant ce message sur l'onction, on apprend toujours des choses nouvelles quelles richesses nous avons à lire ces merveilles, il faut continuer!!!