Tu as profané tes sanctuaires

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Exode 20:25 : Si tu m’élèves un autel de pierre, tu ne le bâtiras point en pierres taillées ; car en passant ton ciseau sur la pierre, tu la profanerais.

Deutéronome 27 : 4 à 6 : Là, tu bâtiras un autel pour le SEIGNEUR, ton Dieu, un autel de pierres, sur lesquelles tu n’auras pas passé de fer ; tu bâtiras l’autel du SEIGNEUR, ton Dieu, en pierres brutes. Sur lui tu offriras des holocaustes au SEIGNEUR, ton Dieu.

De quelle pierre nous parle-t-on ?

Jean 2 : 18 à 22 : Les Juifs, prenant la parole, lui dirent : Quel miracle nous montres tu, pour agir de la sorte ?

 Jésus leur répondit : Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.

 Les Juifs dirent : Il a fallu quarante six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! Mais il parlait du temple de son corps. C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Ecriture et à la parole que Jésus avait dite.

Matthieu 24 : 1 et 2 : Comme Jésus s’en allait, au sortir du temple, ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions.

Mais il leur dit : Voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée.

En disant ses paroles Jésus prédit que le temps des temples construits avec des pierres naturelles s’achèvent. Dieu ne veut plus rester enfermer dans un endroit physique, géographique. Toutes ces choses ont été instaurées pour un temps d’apprentissage. Par ses paroles jésus annoncent que ce temps d’apprentissage arrive à sa fin. Jésus sait que bientôt, par le miracle de la nouvelle naissance, les temples où Dieu habitera seront de chair.

Les religieux de l’époque ne savent plus trop ce qui est important : Le temple, les pierres qui ont servi à le bâtir, l’autel du temple, l’or qui recouvre l’autel ou la présence de Dieu. De nos jours nous rencontrons encore ces amateurs de vieilles pierres naturelles, au détriment des pierres vivantes et spirituelles.

 Des hommes et des femmes se déplacent dans le monde entier pour visiter les temples de toutes les religions. Ces hommes et ces femmes ne s’intéressent qu’au passé, c'est-à-dire à la mort, car toutes ces religions n’ont rien d’autre à offrir. Alors que notre Dieu est le Dieu des vivants : Le Dieu d’Abraham, le Dieu D’Isaac et le Dieu de Jacob.

Avec la fin du temple de Jérusalem, annoncée par Jésus, une page d’histoire va se tourner. Jusqu’à maintenant Dieu avait une relation avec un peuple par l’intermédiaire d’hommes choisis. Dieu veut plus, avoir une relation individuelle, par le moyen de la nouvelle naissance, ainsi il va se démarquer de tous les faux dieux et de toutes les religions qui célèbrent des dieux morts. C’est ce que Jésus annonce à Nicodème.

Jean 3 : 1 et 2 : Mais il y eut un homme d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs,

2  qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui.

Reprenons les paroles de Nicodème : « Nous savons que tu es un docteur venu de Dieu. » Ces paroles nous font découvrir que Nicodème vient au nom d’un système : Nous… Il n’a pas dit je sais…Alors que Jésus s’adresse à une personne : Nicodème précisément.

Jean 3 : 3 : Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

Jésus dit : Je te le dis et non je vous le dit, c’est pourquoi tout le reste du dialogue nous est présenté comme un dialogue de sourd.

Jean 3 :4 à 7, 9 et 10 : Nicodème lui dit : Comment un homme peut–il naître quand il est vieux ? Peut–il rentrer dans le sein de sa mère et naître ? Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

6  Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est Esprit.

Nicodème lui dit : Comment cela peut il se faire ?

 Jésus lui répondit : Tu es le docteur d’Israël, et tu ne sais pas ces choses !

Nicodème, docteur de la loi aurait dû comprendre aurait  que  Jésus faisait  allusion à ce passage d’Ezéchiel.

Ezéchiel 36 : 25 à 27 : Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.

 

En venant à Jésus, Nicodème docteur de la loi, aurait dû être dans l’attente de la réalisation de cette promesse, car Jésus se referait à ce passage des Ecritures et également ce passage du psaume 119.

Psaumes 119- 173 à 175 : Par ta puissance, viens à mon aide, car j’ai choisi de suivre tes prescriptions. Je désire ardemment que tu me sauves, ô Eternel ! Ta Loi fait mes délices. Oh ! que je vive pour te louer ! Et que tes ordonnances me soient en aide !

 

 Que représente le fer : la rudesse, la force, l'oppression, la rigidité. Ne dit-on pas conduire un peuple d'une main de fer. C'est-à-dire rudement sans état d'âme. Le fer vole la gloire de Dieu dans les vies, l’identité en Jésus, déforme l’image du Père. Il détruit la diversité voulue par Dieu, la créativité. Dieu a horreur des clones. Cela nous ramène à la construction de la tour de Babel. Elle a été construite avec des briques cuites au feu des hommes, et façonnées dans le même type de moule. Toutes se ressemblent.

Genèse 11 : 3 : Ils se dirent l’un à l’autre : Allons ! Faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment.

 Voici une des raisons pour lesquelles Dieu dit :

« Si tu m’élèves un autel de pierre, tu ne le bâtiras point en pierres taillées ; car en passant ton ciseau sur la pierre, tu la profanerais. »

Ce qui signifie : Avec ton ciseau de fer tu les taillerais toutes semblables sans laisser à chacune sa liberté de pensée, sa spécificité. Tu leur imposerais ta volonté. Souviens-toi que l’usage de ces pierres ne t’appartient pas, il m’est destiné selon ma volonté.

Profaner : signifie le contraire de sanctifier, de la mise à part pour Dieu et par Dieu pour l'usage qu'il se réserve. Avec le fer, les pierres ne seraient plus sanctifiées pour l'usage que Dieu veut leur donner. Le fer symbolise l’œuvre de la chair, ou tout ce que la chair veut ou cherche à façonner par la force, la contrainte, les blessures, l’humiliation, la manipulation.

Profane signifie : vulgaire, ce qui est étranger à la nature de Dieu, ce qui n'appartient pas  au royaume de Dieu.

Profaner signifie : Se souiller soit rituellement ou sexuellement, déshonorer, transpercer, faire souffrir, violer aussi bien dans le naturel  que dans le spirituel, polluer, être profané, ou se profaner.

Profaner désigne également des hommes impies qui profanent Dieu, ou le nom de Dieu :

 Dieu lui-même a dû lutter, combattre contre la profanation et s’en séparer radicalement :

 Ezéchiel 28 : 16 à 18 : Par la grandeur de ton commerce Tu as été rempli de violence, et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu, Et je te fais disparaître, chérubin protecteur, Du milieu des pierres étincelantes.

 Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, Tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois.

 Par la multitude de tes iniquités, Par l’injustice de ton commerce, Tu as profané tes sanctuaires ; Je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore, Je te réduis en cendre sur la terre, Aux yeux de tous ceux qui te regardent.

Le personnage désigné dans ce verset s'adresse à Lucifer qui va devenir Satan, l'adversaire de Dieu. Lucifer à ce moment-là était sans doute le quatrième personnage dans le ciel après le Père, le Fils et le Saint Esprit. Dieu l’élève et lui donne une grande responsabilité : être responsable de la louange et l'adoration dans le ciel. Des instruments de musique spéciaux sont mis à sa disposition le jour de sa création. Il devient un chérubin protecteur : Des anges en quantité innombrable sont mis à sa disposition, comme des musiciens et des chanteurs à la disposition d'un responsable de chorale. L’orgueil monte dans son cœur à cause de sa beauté, de son intelligence, des dons que Dieu lui a accordés. Il a voulu se faire Dieu, et cette convoitise va l'amener à se profaner.

Esaïe 14-13 et 14 : Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, J’élèverai mon trône au–dessus des étoiles de Dieu ; Je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, A l’extrémité du septentrion ; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très–Haut.

 Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, Dans les profondeurs de la fosse.

C’est-à-dire que Lucifer prépare un coup d'état dans le ciel avec une grande quantité d'ange. La louange et l'adoration qu'il devait rendre à Dieu il  la garde pour lui-même : « tu as profané tes sanctuaires ». Il n’est pas dit : tu as profané ton sanctuaire, mais tes sanctuaires

Quels sont ces sanctuaires profanés ?

 Chacun d'entre nous, nous sommes devenus  un sanctuaire pour notre Dieu. Par ces paroles la bible nous dit : « tu as profané tes sanctuaires »: Ils ne sont pas d'ordre physique mais de chacun des anges mis sous sa protection (chérubin protecteur) chacun de ces anges représentent un sanctuaire pour Dieu, un acteur de louange et d’adoration. Lucifer en se profanant lui-même, a profané chacun de ses anges en recevant de chacun d’eux la louange et l'adoration destinée à Dieu. Il les a souillés, entraîné dans la rébellion, l’asservissement. Avec les anges (tes sanctuaires profanés) commence une guerre d’autels et de sanctuaires, une guerre d'adoration dont nous sommes devenus des acteurs soient en faveur de Dieu ou de Satan.

 

Dieu nous instruit toujours avant de nous demander de lui obéir. Il nous révèle  l’origine de la profanation afin de nous mettre en garde. Enfin il se donne comme étant notre modèle. Dieu n’est pas théorique, il ne nous demande jamais quoi que ce soit, sans que lui-même le vivre ou se l’applique.

 La Bible nous apprend que nous ressemblons à celui que nous adorons. Nous le constatons avec les fans des artistes : chanteur, acteur de cinéma, ou de vidéo, dont ils adoptent la coupe de  cheveux, la mode vestimentaire etc. toutes ces marques extérieures amènent les liens d'âme diabolique. Ces influences agissent comme les ciseaux de fer dans la taille des pierres, c'est-à-dire qu’elles provoquent la profanation des âmes, des cœurs qui indirectement vont rendre un culte d’adoration à Satan.

Dieu ne se laisse pas souiller. Il n’accepte pas de compromis avec la profanation dans sa personne, ni dans son ciel de gloire. Jésus après sa résurrection, dans son rôle de souverain sacrificateur, avec son propre sang, va purifier les lieux célestes de cette profanation et de la notre à cause de nos péchés.

Hébreux 9 : 11 et 12 : Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est–à–dire qui n’est pas de cette création ; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.

Dieu va agir radicalement en expulsant celui qui est devenu Satan et tous les anges profanés soit un tiers.

Une guerre d'autel et d'adoration va se manifester sur la terre dès le jardin d'Éden. Le serpent est jaloux de la place et de la relation d'Adam et d’Eve avec Dieu, c’est à dire celui dont il devenu l’adversaire. Par le moyen du mensonge et de la séduction, Satan communique sa rébellion dans la vie d’Adam et d’Eve, il va les profaner, les voler à Dieu. Il souille la famille de Dieu pour la détruire.  Il vole la louange et l'adoration qu’ils  rendaient à Dieu, pour se l’approprier.

Le jardin d'Éden était  un lieu de rencontre, d'échange, de relations intimes entre Dieu et Adam et Eve. C'est pourquoi Dieu leur avait accordé la domination : dominez… Mais de la position de dominateur ils sont tombés dans la situation de dominés, de rebelles, de profanés.

Genèse 3-5 : mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal.

« Vous serez comme Dieu, ou des dieux » Lucifer a certainement employé les mêmes paroles envers les anges, ses sanctuaires profanés et qu'il a entraînés dans la rébellion. Aujourd'hui il agit toujours de la même manière avec nous. Il cherche à nous détourner de Dieu et bien sûr de notre destinée, pour cela il va employer des moyens divers : par des personnes de notre entourage, par les anges déchus, que nous appelons démons qui viennent influencer des personnes, des circonstances vont détruire, faire souffrir, de manière que la louange et l'adoration soit volée à Dieu.

 Les enfants sont des sanctuaires précieux et fragiles qui nous sont confiés, surveillons tout ce qui peut les profaner. Le royaume est pour ceux qui leur ressemblent.

Matthieu 5 : 8 : Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu !

Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu. C'est pourquoi Satan cherche à souiller, profané leur cœur, afin que personnes ou le moins possible voient Dieu.

Un enfant, une personne qui ne rentre pas dans sa destinée deviendra amère, l'amertume va la gagner. Elle risque d'empoisonner ou de contaminer tout son environnement.

 

Hébreux 12 : 15 : Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés ;

 Afin de voir ou de discerner l'œuvre du destructeur de la des destinée de ceux qui nous entoure soyons attentifs aux événements qui se présentent à nous. Soyons attentifs aux besoins des personnes que nous rencontrons. Actuellement les personnes qui viennent  demander la prière sont particulièrement affectées par des esprits : l'esprit de famille ou des parents et l'esprit des voisins. Ce n'est pas nouveau la Bible nous en donne beaucoup d'exemple.

 

L’esprit de famille ou des parents :

 

 Le but  se manifeste toujours de la même manière : fermer la porte afin qu'une personne renonce à sa destinée, en la profanant par des paroles négatives, des actes ou sous une forme d'abus d'autorité, accompagnés d'intimidation, d'accusation.

Prenons le cas de David qui va devenir le roi d'Israël. Il a été choisi par Dieu. Il a reçu l'onction royale, sur l'ordre de Dieu, par le prophète Samuel.

1 Samuel 16-13 : Samuel prit la corne d’huile, et l’oignit au milieu de ses frères. L’Esprit de l’Eternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva, et s’en alla à Rama.

A cette époque Israël étant en guerre avec les philistins. Les frères et des de David sont engagés dans l'armée d'Israël. Le père de David, futur roi d'Israël, lui commande de porter de la nourriture à ses frères qui sont sur le champ de bataille.

1 Samuel 17:17 et 18 : Isaï dit à David, son fils : Prends pour tes frères cet épha de grain rôti et ces dix pains, et cours au camp vers tes frères ; porte aussi ces dix fromages au chef de leur millier. Tu verras si tes frères se portent bien, et tu m’en donneras des nouvelles sûres.

En arrivant sur le champ de bataille, David , cet adolescent, discute avec hardiesse avec les soldats de l'armée d'Israël. Son frère aîné le surprend dans cette situation et le reprend durement.

1 Samuel 17:28 : Eliab, son frère aîné, qui l’avait entendu parler à ces hommes, fut enflammé de colère contre David. Et il dit : Pourquoi es–tu descendu, et à qui as–tu laissé ce peu de brebis dans le désert ? Je connais ton orgueil et la malice de ton coeur. C’est pour voir la bataille que tu es descendu.

Malgré la colère de son frère aîné et les paroles humiliantes qui lui adressent « je connais ton orgueil et la malice de ton cœur » David ne rentre pas découragé afin de retrouver ses brebis, la maison familiale, non « il se détourna de lui »

Toute l'armée d'Israël tremble devant Goliath de, le géant philistin. Aucun soldat hébreu n’osait l’affronter. David pose sa candidature au roi d'Israël Saül, son prédécesseur. Là encore David va affronter le découragement, la mort.

1 Samuel 17:33-38 à 40 : Saül dit à David : Tu ne peux pas aller te battre avec ce Philistin, car tu es un enfant, et il est un homme de guerre dès sa jeunesse.  David dit à Saül : Ton serviteur faisait paître les brebis de son père. Et quand un lion ou un ours venait en enlever une du troupeau,  je courais après lui, je le frappais, et j’arrachais la brebis de sa gueule. S’il se dressait contre moi, je le saisissais par la gorge, je le frappais, et je le tuais.

Saül fit mettre ses vêtements à David, il plaça sur sa tête un casque d’airain, et le revêtit d’une cuirasse.

 David ceignit l’épée de Saül par–dessus ses habits, et voulut marcher, car il n’avait pas encore essayé. Mais il dit à Saül : Je ne puis pas marcher avec cette armure, je n’y suis pas habitué. Et il s’en débarrassa. Il prit en main son bâton, choisit dans le torrent cinq pierres polies, et les mit dans sa gibecière de berger et dans sa poche. Puis, sa fronde à la main, il s’avança contre le Philistin.

Après sa victoire sur le philistin Goliath devient le gendre de Saül, à plusieurs reprises le roi cherchera à l’assassiner. Mais David échappera toujours à ses manigances.

 

Maintenant prenons le cas du serviteur d'Abraham qui est allé chercher une épouse peut Isaac le fils de son maître

Après l'accord de Rébecca ils burent et mangèrent :

Genèse 24:54 à 56 et 58 : Après quoi, ils mangèrent et burent, lui et les gens qui étaient avec lui, et ils passèrent la nuit. Le matin, quand ils furent levés, le serviteur dit : Laissez–moi retournez vers mon seigneur.

Le frère et la mère dirent : Que la jeune fille reste avec nous quelque temps encore, une dizaine de jours ; ensuite, tu partiras.

 Il leur répondit : Ne me retardez pas, puisque l’Eternel a fait réussir mon voyage ; laissez-moi partir, et que j’aille vers mon seigneur.

 Alors ils répondirent : Appelons la jeune fille et consultons-la.

 Ils appelèrent donc Rebecca, et lui dirent : Veux tu aller avec cet homme ? Elle répondit : J’irai.

Ne me retenez pas : nous est-il arrivé de retenir quelqu'un et l’empêcher d'obéir à la volonté de Dieu ? C'est-à-dire de le profaner ?

 

 

 

 

 

Exode 20:25 : Si tu m’élèves un autel de pierre, tu ne le bâtiras point en pierres taillées ; car en passant ton ciseau sur la pierre, tu la profanerais.

Deutéronome 27 : 4 à 6 : Là, tu bâtiras un autel pour le SEIGNEUR, ton Dieu, un autel de pierres, sur lesquelles tu n’auras pas passé de fer ; tu bâtiras l’autel du SEIGNEUR, ton Dieu, en pierres brutes. Sur lui tu offriras des holocaustes au SEIGNEUR, ton Dieu.

De quelle pierre nous parle-t-on ?

Jean 2 : 18 à 22 : Les Juifs, prenant la parole, lui dirent : Quel miracle nous montres tu, pour agir de la sorte ?

 Jésus leur répondit : Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.

 Les Juifs dirent : Il a fallu quarante six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! Mais il parlait du temple de son corps. C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Ecriture et à la parole que Jésus avait dite.

Matthieu 24 : 1 et 2 : Comme Jésus s’en allait, au sortir du temple, ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions.

Mais il leur dit : Voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée.

En disant ses paroles Jésus prédit que le temps des temples construits avec des pierres naturelles s’achèvent. Dieu ne veut plus rester enfermer dans un endroit physique, géographique. Toutes ces choses ont été instaurées pour un temps d’apprentissage. Par ses paroles jésus annoncent que ce temps d’apprentissage arrive à sa fin. Jésus sait que bientôt, par le miracle de la nouvelle naissance, les temples où Dieu habitera seront de chair.

Les religieux de l’époque ne savent plus trop ce qui est important : Le temple, les pierres qui ont servi à le bâtir, l’autel du temple, l’or qui recouvre l’autel ou la présence de Dieu. De nos jours nous rencontrons encore ces amateurs de vieilles pierres naturelles, au détriment des pierres vivantes et spirituelles.

 Des hommes et des femmes se déplacent dans le monde entier pour visiter les temples de toutes les religions. Ces hommes et ces femmes ne s’intéressent qu’au passé, c'est-à-dire à la mort, car toutes ces religions n’ont rien d’autre à offrir. Alors que notre Dieu est le Dieu des vivants : Le Dieu d’Abraham, le Dieu D’Isaac et le Dieu de Jacob.

Avec la fin du temple de Jérusalem, annoncée par Jésus, une page d’histoire va se tourner. Jusqu’à maintenant Dieu avait une relation avec un peuple par l’intermédiaire d’hommes choisis. Dieu veut plus, avoir une relation individuelle, par le moyen de la nouvelle naissance, ainsi il va se démarquer de tous les faux dieux et de toutes les religions qui célèbrent des dieux morts. C’est ce que Jésus annonce à Nicodème.

Jean 3 : 1 et 2 : Mais il y eut un homme d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs,

2  qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui.

Reprenons les paroles de Nicodème : « Nous savons que tu es un docteur venu de Dieu. » Ces paroles nous font découvrir que Nicodème vient au nom d’un système : Nous… Il n’a pas dit je sais…Alors que Jésus s’adresse à une personne : Nicodème précisément.

Jean 3 : 3 : Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

Jésus dit : Je te le dis et non je vous le dit, c’est pourquoi tout le reste du dialogue nous est présenté comme un dialogue de sourd.

Jean 3 :4 à 7, 9 et 10 : Nicodème lui dit : Comment un homme peut–il naître quand il est vieux ? Peut–il rentrer dans le sein de sa mère et naître ? Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

6  Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est Esprit.

Nicodème lui dit : Comment cela peut il se faire ?

 Jésus lui répondit : Tu es le docteur d’Israël, et tu ne sais pas ces choses !

Nicodème, docteur de la loi aurait dû comprendre aurait  que  Jésus faisait  allusion à ce passage d’Ezéchiel.

Ezéchiel 36 : 25 à 27 : Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.

 

En venant à Jésus, Nicodème docteur de la loi, aurait dû être dans l’attente de la réalisation de cette promesse, car Jésus se referait à ce passage des Ecritures et également ce passage du psaume 119.

Psaumes 119- 173 à 175 : Par ta puissance, viens à mon aide, car j’ai choisi de suivre tes prescriptions. Je désire ardemment que tu me sauves, ô Eternel ! Ta Loi fait mes délices. Oh ! que je vive pour te louer ! Et que tes ordonnances me soient en aide !

 

 Que représente le fer : la rudesse, la force, l'oppression, la rigidité. Ne dit-on pas conduire un peuple d'une main de fer. C'est-à-dire rudement sans état d'âme. Le fer vole la gloire de Dieu dans les vies, l’identité en Jésus, déforme l’image du Père. Il détruit la diversité voulue par Dieu, la créativité. Dieu a horreur des clones. Cela nous ramène à la construction de la tour de Babel. Elle a été construite avec des briques cuites au feu des hommes, et façonnées dans le même type de moule. Toutes se ressemblent.

Genèse 11 : 3 : Ils se dirent l’un à l’autre : Allons ! Faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment.

 

 

 Voici une des raisons pour lesquelles Dieu dit :

« Si tu m’élèves un autel de pierre, tu ne le bâtiras point en pierres taillées ; car en passant ton ciseau sur la pierre, tu la profanerais. »

Ce qui signifie : Avec ton ciseau de fer tu les taillerais toutes semblables sans laisser à chacune sa liberté de pensée, sa spécificité. Tu leur imposerais ta volonté. Souviens-toi que l’usage de ces pierres ne t’appartient pas, il m’est destiné selon ma volonté.

 

 

Profaner : signifie le contraire de sanctifier, de la mise à part pour Dieu et par Dieu pour l'usage qu'il se réserve. Avec le fer, les pierres ne seraient plus sanctifiées pour l'usage que Dieu veut leur donner. Le fer symbolise l’œuvre de la chair, ou tout ce que la chair veut ou cherche à façonner par la force, la contrainte, les blessures, l’humiliation, la manipulation.

Profane signifie : vulgaire, ce qui est étranger à la nature de Dieu, ce qui n'appartient pas  au royaume de Dieu.

Profaner signifie : Se souiller soit rituellement ou sexuellement, déshonorer, transpercer, faire souffrir, violer aussi bien dans le naturel  que dans le spirituel, polluer, être profané, ou se profaner.

Profaner désigne également des hommes impies qui profanent Dieu, ou le nom de Dieu :

 Dieu lui-même a dû lutter, combattre contre la profanation et s’en séparer radicalement :

 Ezéchiel 28 : 16 à 18 : Par la grandeur de ton commerce Tu as été rempli de violence, et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu, Et je te fais disparaître, chérubin protecteur, Du milieu des pierres étincelantes.

 Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, Tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois.

 Par la multitude de tes iniquités, Par l’injustice de ton commerce, Tu as profané tes sanctuaires ; Je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore, Je te réduis en cendre sur la terre, Aux yeux de tous ceux qui te regardent.

 

Le personnage désigné dans ce verset s'adresse à Lucifer qui va devenir Satan, l'adversaire de Dieu. Lucifer à ce moment-là était sans doute le quatrième personnage dans le ciel après le Père, le Fils et le Saint Esprit. Dieu l’élève et lui donne une grande responsabilité : être responsable de la louange et l'adoration dans le ciel. Des instruments de musique spéciaux sont mis à sa disposition le jour de sa création. Il devient un chérubin protecteur : Des anges en quantité innombrable sont mis à sa disposition, comme des musiciens et des chanteurs à la disposition d'un responsable de chorale. L’orgueil monte dans son cœur à cause de sa beauté, de son intelligence, des dons que Dieu lui a accordés. Il a voulu se faire Dieu, et cette convoitise va l'amener à se profaner.

Esaïe 14-13 et 14 : Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, J’élèverai mon trône au–dessus des étoiles de Dieu ; Je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, A l’extrémité du septentrion ; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très–Haut.

 Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, Dans les profondeurs de la fosse.

C’est-à-dire que Lucifer prépare un coup d'état dans le ciel avec une grande quantité d'ange. La louange et l'adoration qu'il devait rendre à Dieu il  la garde pour lui-même : « tu as profané tes sanctuaires ». Il n’est pas dit : tu as profané ton sanctuaire, mais tes sanctuaires

Quels sont ces sanctuaires profanés ?

 Chacun d'entre nous, nous sommes devenus  un sanctuaire pour notre Dieu. Par ces paroles la bible nous dit : « tu as profané tes sanctuaires »: Ils ne sont pas d'ordre physique mais de chacun des anges mis sous sa protection (chérubin protecteur) chacun de ces anges représentent un sanctuaire pour Dieu, un acteur de louange et d’adoration. Lucifer en se profanant lui-même, a profané chacun de ses anges en recevant de chacun d’eux la louange et l'adoration destinée à Dieu. Il les a souillés, entraîné dans la rébellion, l’asservissement. Avec les anges (tes sanctuaires profanés) commence une guerre d’autels et de sanctuaires, une guerre d'adoration dont nous sommes devenus des acteurs soient en faveur de Dieu ou de Satan.

 

Dieu nous instruit toujours avant de nous demander de lui obéir. Il nous révèle  l’origine de la profanation afin de nous mettre en garde. Enfin il se donne comme étant notre modèle. Dieu n’est pas théorique, il ne nous demande jamais quoi que ce soit, sans que lui-même le vivre ou se l’applique.

 La Bible nous apprend que nous ressemblons à celui que nous adorons. Nous le constatons avec les fans des artistes : chanteur, acteur de cinéma, ou de vidéo, dont ils adoptent la coupe de  cheveux, la mode vestimentaire etc. toutes ces marques extérieures amènent les liens d'âme diabolique. Ces influences agissent comme les ciseaux de fer dans la taille des pierres, c'est-à-dire qu’elles provoquent la profanation des âmes, des cœurs qui indirectement vont rendre un culte d’adoration à Satan.

Dieu ne se laisse pas souiller. Il n’accepte pas de compromis avec la profanation dans sa personne, ni dans son ciel de gloire. Jésus après sa résurrection, dans son rôle de souverain sacrificateur, avec son propre sang, va purifier les lieux célestes de cette profanation et de la notre à cause de nos péchés.

Hébreux 9 : 11 et 12 : Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est–à–dire qui n’est pas de cette création ; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.

Dieu va agir radicalement en expulsant celui qui est devenu Satan et tous les anges profanés soit un tiers.

Une guerre d'autel et d'adoration va se manifester sur la terre dès le jardin d'Éden. Le serpent est jaloux de la place et de la relation d'Adam et d’Eve avec Dieu, c’est à dire celui dont il devenu l’adversaire. Par le moyen du mensonge et de la séduction, Satan communique sa rébellion dans la vie d’Adam et d’Eve, il va les profaner, les voler à Dieu. Il souille la famille de Dieu pour la détruire.  Il vole la louange et l'adoration qu’ils  rendaient à Dieu, pour se l’approprier.

Le jardin d'Éden était  un lieu de rencontre, d'échange, de relations intimes entre Dieu et Adam et Eve. C'est pourquoi Dieu leur avait accordé la domination : dominez… Mais de la position de dominateur ils sont tombés dans la situation de dominés, de rebelles, de profanés.

Genèse 3-5 : mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal.

« Vous serez comme Dieu, ou des dieux » Lucifer a certainement employé les mêmes paroles envers les anges, ses sanctuaires profanés et qu'il a entraînés dans la rébellion. Aujourd'hui il agit toujours de la même manière avec nous. Il cherche à nous détourner de Dieu et bien sûr de notre destinée, pour cela il va employer des moyens divers : par des personnes de notre entourage, par les anges déchus, que nous appelons démons qui viennent influencer des personnes, des circonstances vont détruire, faire souffrir, de manière que la louange et l'adoration soit volée à Dieu.

 Les enfants sont des sanctuaires précieux et fragiles qui nous sont confiés, surveillons tout ce qui peut les profaner. Le royaume est pour ceux qui leur ressemblent.

Matthieu 5 : 8 : Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu !

Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu. C'est pourquoi Satan cherche à souiller, profané leur cœur, afin que personnes ou le moins possible voient Dieu.

Un enfant, une personne qui ne rentre pas dans sa destinée deviendra amère, l'amertume va la gagner. Elle risque d'empoisonner ou de contaminer tout son environnement.

 

Hébreux 12 : 15 : Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés ;

 Afin de voir ou de discerner l'œuvre du destructeur de la des destinée de ceux qui nous entoure soyons attentifs aux événements qui se présentent à nous. Soyons attentifs aux besoins des personnes que nous rencontrons. Actuellement les personnes qui viennent  demander la prière sont particulièrement affectées par des esprits : l'esprit de famille ou des parents et l'esprit des voisins. Ce n'est pas nouveau la Bible nous en donne beaucoup d'exemple.

 

L’esprit de famille ou des parents :

 

 Le but  se manifeste toujours de la même manière : fermer la porte afin qu'une personne renonce à sa destinée, en la profanant par des paroles négatives, des actes ou sous une forme d'abus d'autorité, accompagnés d'intimidation, d'accusation.

Prenons le cas de David qui va devenir le roi d'Israël. Il a été choisi par Dieu. Il a reçu l'onction royale, sur l'ordre de Dieu, par le prophète Samuel.

1 Samuel 16-13 : Samuel prit la corne d’huile, et l’oignit au milieu de ses frères. L’Esprit de l’Eternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva, et s’en alla à Rama.

A cette époque Israël étant en guerre avec les philistins. Les frères et des de David sont engagés dans l'armée d'Israël. Le père de David, futur roi d'Israël, lui commande de porter de la nourriture à ses frères qui sont sur le champ de bataille.

1 Samuel 17:17 et 18 : Isaï dit à David, son fils : Prends pour tes frères cet épha de grain rôti et ces dix pains, et cours au camp vers tes frères ; porte aussi ces dix fromages au chef de leur millier. Tu verras si tes frères se portent bien, et tu m’en donneras des nouvelles sûres.

En arrivant sur le champ de bataille, David , cet adolescent, discute avec hardiesse avec les soldats de l'armée d'Israël. Son frère aîné le surprend dans cette situation et le reprend durement.

1 Samuel 17:28 : Eliab, son frère aîné, qui l’avait entendu parler à ces hommes, fut enflammé de colère contre David. Et il dit : Pourquoi es–tu descendu, et à qui as–tu laissé ce peu de brebis dans le désert ? Je connais ton orgueil et la malice de ton coeur. C’est pour voir la bataille que tu es descendu.

Malgré la colère de son frère aîné et les paroles humiliantes qui lui adressent « je connais ton orgueil et la malice de ton cœur » David ne rentre pas découragé afin de retrouver ses brebis, la maison familiale, non « il se détourna de lui »

Toute l'armée d'Israël tremble devant Goliath de, le géant philistin. Aucun soldat hébreu n’osait l’affronter. David pose sa candidature au roi d'Israël Saül, son prédécesseur. Là encore David va affronter le découragement, la mort.

1 Samuel 17:33-38 à 40 : Saül dit à David : Tu ne peux pas aller te battre avec ce Philistin, car tu es un enfant, et il est un homme de guerre dès sa jeunesse.  David dit à Saül : Ton serviteur faisait paître les brebis de son père. Et quand un lion ou un ours venait en enlever une du troupeau,  je courais après lui, je le frappais, et j’arrachais la brebis de sa gueule. S’il se dressait contre moi, je le saisissais par la gorge, je le frappais, et je le tuais.

Saül fit mettre ses vêtements à David, il plaça sur sa tête un casque d’airain, et le revêtit d’une cuirasse.

 David ceignit l’épée de Saül par–dessus ses habits, et voulut marcher, car il n’avait pas encore essayé. Mais il dit à Saül : Je ne puis pas marcher avec cette armure, je n’y suis pas habitué. Et il s’en débarrassa. Il prit en main son bâton, choisit dans le torrent cinq pierres polies, et les mit dans sa gibecière de berger et dans sa poche. Puis, sa fronde à la main, il s’avança contre le Philistin.

Après sa victoire sur le philistin Goliath devient le gendre de Saül, à plusieurs reprises le roi cherchera à l’assassiner. Mais David échappera toujours à ses manigances.

 

Maintenant prenons le cas du serviteur d'Abraham qui est allé chercher une épouse peut Isaac le fils de son maître

Après l'accord de Rébecca ils burent et mangèrent :

Genèse 24:54 à 56 et 58 : Après quoi, ils mangèrent et burent, lui et les gens qui étaient avec lui, et ils passèrent la nuit. Le matin, quand ils furent levés, le serviteur dit : Laissez–moi retournez vers mon seigneur.

Le frère et la mère dirent : Que la jeune fille reste avec nous quelque temps encore, une dizaine de jours ; ensuite, tu partiras.

 Il leur répondit : Ne me retardez pas, puisque l’Eternel a fait réussir mon voyage ; laissez-moi partir, et que j’aille vers mon seigneur.

 Alors ils répondirent : Appelons la jeune fille et consultons-la.

 Ils appelèrent donc Rebecca, et lui dirent : Veux tu aller avec cet homme ? Elle répondit : J’irai.

Ne me retenez pas : nous est-il arrivé de retenir quelqu'un et l’empêcher d'obéir à la volonté de Dieu ? C'est-à-dire de le profaner ?

 

Publié dans guérison de l'âme

Commenter cet article