Ne laissons plus le stress gâcher nos vies

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 

En premier lieu, essayons de déterminer ce que recouvre ce mot ‘’stress’’

Dans sa forme la plus élémentaire, il est une forme de panique.

C’est un choc pour notre système nerveux qui résulte d’un danger apparent.

Le facteur de stress, quel qu’il soit entraîne des impulsions dans le cerveau.

Dans ce processus, la personne qui réagit au facteur de stress analyse la situation. Si celle-ci est perçue comme menaçante, le corps réagit et se prépare soit à lutter soit à fuir devant la situation.

Le stress augmente ou diminue selon la fluctuation de notre état mental ou émotionnel.

Bien souvent, ces situations sont perçues comme des dangers réels mais ne le sont que rarement en réalité.

Le stress est un ennemi tenace, un adversaire auquel nous sommes confrontés et auquel nous devons résister dans nos vies.

Il se glisse rarement par la porte de de derrière et nous affronte souvent de face.

Il est incontestable que nous vivons dans un monde ou le stresse abonde ; c’est devenu la nouvelle norme.

Nous connaissons tous des personnes qui souffrent de maux divers à cause du stress (mal de tête, estomac noué, etc…).

Chaque jour, ces personnes sont inquiètes, anxieuses et ont accepté que cela fasse partie intégrante de leur vie.

Le stress est un voleur qui ne fait pas de discrimination et qui s’attaque à notre santé, notre paix, notre repos, nos relations et nous ne pouvons pas l’affronter tant que nous ne reconnaissons pas qu’il est présent.

Nous pouvons en ressentir les effets physiques (fatigue, troubles digestifs, douleurs musculaires, maux de tête), les effets émotionnels (anxiété, agitation, irritabilité, tristesse) et les effets comportementaux (boulimie, isolement,tabac).

 

L’objet de notre attention détermine souvent notre niveau de stress.

Beaucoup de gens sont focalisés sur leurs propres difficultés et ne voient rien d’autre (c’est une priorité dans leur vie).

La solution consiste à fixer notre attention sur les bonnes choses car, plus on est obsédé par cette chose, plus on donne du pouvoir à cette chose.

 

Mais nous avons une bonne nouvelle :

 Dieu est là pour nous aider à laisser nos problèmes de côté et à se concentrer sur ses bontés et ses bénédictions dans nos vies ouvrant ainsi des perspectives différentes.

La parole de Dieu parle beaucoup de l’importance de se concentrer sur le positif davantage que sur le négatif.

 

Collossiens 3-2 : Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.

 

Philippiens 4-8   Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées.

 

L’importance de la confiance que nous plaçons en Dieu nous empêche de nous sentir débordés.

Dieu travaille sans relâche en notre faveur, il nous donne sa grâce.

Attention toutefois, nous avons aussi un rôle à jouer et devons faire notre part pour rejeter toute inquiétude ou anxiété par un acte de foi ou nous devons semer la semence de foi et ou Dieu produira la récolte au bon moment. Chaque pas qui est fait est important mais le plus important est peut-être le premier car cela donne de l’assurance pour en faire de nouveaux.

 

Il faut saisir l’occasion de réfléchir à l’objet de nos pensées en permanence.

Si nous décidons de nous concentrer sur les bontés de Dieu et ses promesses, nous ne succomberons pas à l’intimidation ou au stress.

C’est un facteur d’encouragement pour les personnes qui se concentrent sur les choses négatives.

Le stress peut nous faire oublier un certain nombre de choses mais les bienfaits et les bénédictions de Dieu ne devraient pas figurer sur cette liste car ils nous sont donnés gratuitement

 

 

Romain 8-17

Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui.

 

Psaumes 103

1De David. Mon âme, bénis l'Eternel! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom! 2Mon âme, bénis l'Eternel, Et n'oublie aucun de ses bienfaits !

 

A l’inverse, trop d’une bonne chose peut s’avérer néfaste à long terme.

 Nous pouvons tous affirmer que de disposer de choix est une bonne chose mais trop de choix peut nous affecter et nous apporter un stress inutile.

 

Examinons maintenant les cinq étapes permettant de faire de bons choix.

 

En premier lieu, demander la direction à Dieu :

 

Souvent, beaucoup de gens attendent et ne se tournent vers Dieu qu’en dernier ressort.

Nous avons besoin de la direction de Dieu pour prendre une décision avant et non après avoir pris cette décision.

 

Ensuite, simplifier le processus de décision :

 

Soyons content de l’endroit ou Dieu nous a conduit.

Nous pouvons constater aussi que le rythme de la vie est trop rapide pour beaucoup et certains peuvent se trouver obliger de faire ce que tout le monde veut et attend d’eux, sans savoir dire non.

 

Les bonnes décisions sont rarement prises dans la précipitation et si nous réalisons que nous avons du mal à trouver la paix au milieu de toutes les décisions quotidiennes, alors ralentissons et appuyons-nous sur Dieu pour prendre nos décisions.

 

Cherchons de bons conseils

 

L’indépendance est une qualité mais peut aussi devenir un inconvénient.

Il est parfois nécessaire de s’humilier et de demander l’aide d’un ami.

 

Proverbe 11-14    Quand la prudence fait défaut, le peuple tombe; Et le salut est dans le grand nombre des conseillers.

 

Si nous avançons dans la vie avec une mentalité de ‘’tout repose sur moi’’, cela va entraîner un stress permanent.

Si nous optons pour la mentalité de ‘’tout repose sur Dieu’’, nous pouvons profiter de la vie et vivre chaque jour sans stress.

Prioritairement, il faut que ce soit Dieu qui nous conduise et non l’opinion des autres.

En revanche, il peut être utile de demander des conseils et de les apporter à Dieu en lui demandant la paix au sujet de la décision à prendre.

 

Jean 16- 13 :

 le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

 

 

Ensuite, soyons confiants et déterminés

 

Cela nous permettra d’avancer au-delà du doute, de contourner l’indécision qui peut être paralysante

Et de surmonter l’incertitude.

Choisissons de croire que nous prenons de bonnes décisions  car nous avons déjà demandé à Dieu sa sagesse et ses conseils.

 

Enfin que la paix règne dans nos cœurs :

 

Même après avoir demandé l’aide de Dieu, avoir simplifié la prise de décision et avoir obtenu de bons conseils et être allé de l’avant avec confiance ; nous pouvons encore être amené à nous demander si nous avons fait le bon choix.

Nous allons alors nous appuyer sur les paroles de l’apôtre Paul en

 

Colossiens 3-15      Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos coeurs. Et soyez reconnaissants.

 

Le sentiment de paix est souvent une confirmation que c’est le meilleur de Dieu.

Le rire est un élément important dans le combat contre le stress, l’inquiétude et la peur.

Il s’agit d’un outil de Dieu qui présente de nombreux avantages.

 

La bible déclare qu’un cœur joyeux est un excellent remède car il remonte le moral, améliore notre santé mentale, émotionnelle et physique.

 

Psaume 126-2 :    Alors notre bouche était remplie de cris de joie, Et notre langue de chants d'allégresse; Alors on disait parmi les nations: L'Eternel a fait pour eux de grandes choses!

 

Job 8-21

Il remplira ta bouche de cris de joie, Et tes lèvres de chants d'allégresse.

 

Proverbe 17-22   Un coeur joyeux est un bon remède, Mais un esprit abattu dessèche les os.

 

Changeons de perspectives en cherchant les meilleures choses et en demandant à Dieu de nous rendre la joie qui a pu disparaître à l’occasion de circonstances douloureuses.

 

Psaume 51_12   Rends-moi la joie de ton salut, Et qu'un esprit de bonne volonté me soutienne!

 

Philippiens 4-4 nous exhorte :      Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous.

 

Le piège de la comparaison est une des sources les plus communes du stress.

Essayer de concurrencer, imiter ou surpasser quelqu’un d’autre n’apporte rien de bon.

Plus nous nous comparons à ceux qui nous entourent, moins nous apprécions la vie que Dieu nous a donné.

Dieu ne nous a pas  crée pour être semblable à quelqu’un d’autre.

Dieu au contraire nous a  équipé de façon unique.

Chaque fois que nous essayons de faire une chose pour laquelle Dieu ne nous a pas équipé , nous invitons alors le stress dans nos vies.

Le stress est garanti à moins de comprendre en profondeur que Dieu nous aime inconditionnellement et non pas en fonction de ce que nous faisons.

Christophe Bounioux source: êtes-vous débordés? par  Joyce Meyer

 

 

Publié dans guérison de l'âme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Vincent Koffi 18/12/2018 18:48

j'aime beaucoup vos enseignement
que le seigneur vous bénisse!

Armel 03/10/2018 13:45

Merci infiniment pour cet article bien aimé! Que le Seigneur Jésus-Christ bénisse toute l'équipe de rédaction du blog "Parole Vivante" et vous fortifie davantage.