Pourquoi l'Eternel s'est-il choisi le peuple d'Israël ?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Nous croyons bon de rappeler qu’Israël s’est constitué à partir des 12  fils de Jacob. Voici leur nom : Fils de Léa : Ruben, premier-né de Jacob, Siméon, Lévi, Juda, Issacar et Zabulon, Fils de Rachel : Joseph et Benjamin, Fils de Bilha, servante de Rachel : Dan et Nephthali, Fils de Zilpa, servante de Léa : Gad et Azer. Tous sont devenus les pères des 12 tribus d’Israël, à l’exception de Joseph. En effet Jacob a choisi les deux premiers nés de Joseph à la place de leur père : Manassé et Ephraïm. Nous retrouvons le nom de chacune de ces tribus sur les douze portes de la nouvelle Jérusalem.

Jacob donne à Ephraïm, second fils de Joseph, une parole prophétique lui annonçant qu'il deviendra une multitude de nations : Son père refusa, et dit : Je le sais, mon fils, je le sais ; lui aussi deviendra un peuple, lui aussi sera grand ; mais son frère cadet sera plus grand que lui, et sa postérité deviendra une multitude de nations.                                                                     Genèse 48:19

Ce verset nous apprend qu’un grand nombre de nations sont issues d’Ephraïm. C’est pourquoi dans ce message nous allons parler de chrétiens issus des nations ou d’origine païenne, car toutes les nations ne sont pas issues d’Ephraïm. Les autres ont été voulues par l’Eternel.

 

La Bible nous donne beaucoup de références concernant le choix  d’Israël ou les motivations de l’Eternel dans ce choix : Quand le Très–Haut donna un territoire aux peuples, quand il dissémina les hommes sur la terre, en fixant les frontières des diverses nations, il tint compte du nombre des enfants d’Israël. L’Eternel a pour bien son peuple ; les enfants de Jacob, voilà sa possession. L’Eternel l’a trouvé dans une steppe aride, dans un désert inhabité, rempli de hurlements. Il a pris soin de lui et il l’a éduqué. Il a veillé sur lui comme sur la prunelle de ses yeux !  

                                                           Bible du Semeur Deutéronome 32 : 8 à 10

Voici un deuxième passage de la Bible : Car tu es un peuple saint pour l’Eternel, ton Dieu ; l’Eternel, ton Dieu, t’a choisi, pour que tu sois un peuple qui lui appartienne entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre. Ce n’est point parce que vous surpassez en nombre tous les peuples, que l’Eternel s’est attaché à vous et qu’il vous a choisis, car vous êtes le moindre de tous les peuples. Mais, parce que l’Eternel vous aime, parce qu’il a voulu tenir le serment qu’il avait fait à vos pères, l’Eternel vous a fait sortir par sa main puissante, vous a délivrés de la maison de servitude, de la main de Pharaon, roi d’Egypte.                                                         Deutéronome 7: 6 à 9

L’Eternel choisi Israël pour pays afin qu’il y habite : Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu.                                                                                                         Genèse 17 : 8

Israël doit devenir une nation de sacrificateurs : vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte. Voilà les paroles que tu diras aux enfants d’Israël.                                                                             Exode 19 : 6

Ce que l’Eternel attend d’Israël

-Le témoignage d’une relation avec le Dieu unique au milieu de pays idolâtres qui adorent de multiples dieux: Ecoute, Israël ! L’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.                                   Deutéronome 6 : 4 et 6

-Donner aux autres nations la démonstration de la bénédiction divine attachée à la mise à part acceptée : Heureux le peuple pour qui il en est ainsi ! Heureux le peuple dont l’Eternel est le Dieu !                                                                                                   Psaumes 144 : 15

-Israël a été choisi pour recevoir, préserver et transmettre la Parole de Dieu après la mise en pratique : Voici, je vous ai enseigné des lois et des ordonnances, comme l’Eternel, mon Dieu, me l’a commandé, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession. Vous les observerez et vous les mettrez en pratique ; car ce sera là votre sagesse et votre intelligence aux yeux des peuples, qui entendront parler de toutes ces lois et qui diront : Cette grande nation est un peuple absolument sage et intelligent ! Quelle est, en effet, la grande nation qui ait des dieux aussi proches que l’Eternel, notre Dieu, l’est de nous toutes les fois que nous l’invoquons ? Et quelle est la grande nation qui ait des lois et des ordonnances justes, comme toute cette loi que je vous présente aujourd’hui ?                                                                    Deutéronome 4 : 5 à 8

-C’est le pays qui doit accueillir le Messie et dans lequel il se manifestera : Evangile qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Ecritures ; il concerne son Fils né de la postérité de David, selon la chair.                                                                      Romains 1 : 2 et 3

L’histoire d’Israël

L’Eternel apprend à Abraham que sa postérité sera captive pendant 4 siècles : Et l’Eternel dit à Abram : Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux ; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans.                                           Genèse 15 : 13

Après Josué, qui conduit Israël en terre promise, ce sont des juges qui ont conduit et jugés le peuple Hébreux, soit environ 400ans. A la mort du dernier, Samuel, les Hébreux demande un roi pour régner sur eux, comme dans les nations  environnantes : Tous les anciens d’Israël s’assemblèrent, et vinrent auprès de Samuel à Rama. Ils lui dirent : Voici, tu es vieux, et tes fils ne marchent point sur tes traces ; maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme il y en a chez toutes les nations. Samuel vit avec déplaisir qu’ils disaient : Donne-nous un roi pour nous juger. Et Samuel pria l’Eternel. L’Eternel dit à Samuel : Ecoute la voix du peuple dans tout ce qu’il te dira ; car ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est moi qu’ils rejettent, afin que je ne règne plus sur eux. Ils agissent à ton égard comme ils ont toujours agi depuis que je les ai fait monter d’Egypte jusqu’à ce jour ; ils m’ont abandonné, pour servir d’autres dieux.                                                                                                    Juges 8 : 4 à 8

 

Le premier roi  à recevoir l’onction royale se nomme Saül. Il est issu de la tribu de Benjamin. L’Eternel lui donne une  mission bien spécifique, détruire les Amalécites, mais il échouera. Il était plus préoccupé de plaire aux hommes qu’à L’Eternel. Finalement c’est un Amalécite qui le détruira. Les Amalécites sont des descendants d’Esaü qui a voulu tuer Jacob.

Ensuite l’Eternel se choisira un autre roi, David, dans la tribu de Juda, la tribu royale  laquelle devait  donner naissance au Messie d’Israël, Yeschoua. Malgré des faiblesses David sera un roi selon le cœur de l’Eternel, même s’il n’approuva pas tous ses actes. Son fils Salomon lui succéda. La première demande qu’il adresse  à l’Eternel, c’est la sagesse afin de bien gouverner le peuple de Dieu : Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien et le mal ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ? Cette demande de Salomon plut au Seigneur. Et Dieu lui dit : Puisque c’est là ce que tu demandes, puisque tu ne demandes pour toi ni une longue vie, ni les richesses, ni la mort de tes ennemis, et que tu demandes de l’intelligence pour exercer la justice, voici, j’agirai selon ta parole. Je te donnerai un cœur sage et intelligent, de telle sorte qu’il n’y aura eu personne avant toi et qu’on ne verra jamais personne de semblable à toi.                                                                                                                1Rois 3 : 9 à 12

Bien sûr, nous le constatons, la sagesse lui est accordée.  La Bible nous dit que personne ne reçu autant de sagesse  que lui. Sa sagesse était connue de tous les pays. La reine d’Ethiopie vint en Israël pour entendre la sagesse de Salomon : Il était plus sage qu’aucun homme, plus qu’Ethan, l’Ezrachite, plus qu’Héman, Calcol et Darda, les fils de Machol ; et sa renommée était répandue parmi toutes les nations d’alentour. Il a prononcé trois mille sentences, et composé mille cinq cantiques.                      1 Rois 4 : 31 et 32

Toutefois la Bible nous apprend que Salomon aimait beaucoup de femmes étrangères qui adoraient d’autres dieux que l’Eternel : Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille de Pharaon : des Moabites, des Ammonites, des Edomites, des Sidoniennes, des Héthiennes, appartenant aux nations dont l’Eternel avait dit aux enfants d’Israël : Vous n’irez point chez elles, et elles ne viendront point chez vous ; elles tourneraient certainement vos cœurs du côté de leurs dieux. Ce fut à ces nations que s’attacha Salomon, entraîné par l’amour.                                                              1Rois 11 : 1 et 2

Et l’Eternel dit à Salomon : Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n’as point observé mon alliance et mes lois que je t’avais prescrites, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur. Seulement, je ne le ferai point pendant ta vie, à cause de David, ton père. C’est de la main de ton fils que je l’arracherai. Je n’arracherai cependant pas tout le royaume ; je laisserai une tribu à ton fils, à cause de David, mon serviteur, et à cause de Jérusalem, que j’ai choisie.                                                         1 Rois 3: 11 à 13

Cette parole de l’Eternel est confirmée par un prophète

Dans ce temps-là, Jéroboam, étant sorti de Jérusalem, fut rencontré en chemin par le prophète Achija de Silo, revêtu d’un manteau neuf. Ils étaient tous deux seuls dans les champs. Achija saisit le manteau neuf qu’il avait sur lui, le déchira en douze morceaux, et dit à Jéroboam : Prends pour toi dix morceaux ! Car ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël : Voici, je vais arracher le royaume de la main de Salomon, et je te donnerai dix tribus.

                                                                                                              1 Rois 11 : 29 à 31

Qui est Jéroboam ?

Un serviteur de Salomon, jéroboam était fort vaillant, et Salomon quand il vit ce jeune homme à l'œuvre le nomma chef des corvées. C'est à cette occasion qu'il se leva contre Salomon et ce dernier chercha à faire mourir  jéroboam. Ce dernier s'enfuit en Égypte pour sauver sa vie. Il y demeura jusqu'à la mort de Salomon.

À la mort de Salomon son fils Roboam lui succéda et régna à sa place. Il refusa d’écouter les conseils des anciens d’Israël. Il préférera écouter les conseils d'une bande de jeunes. Le peuple se révolta contre Roboam, sauf les habitants des villes de Juda sur lesquels il régna. Le peuple mécontent envoya chercher jéroboam en Égypte.

Tout Israël ayant appris que Jéroboam était de retour, ils l’envoyèrent appeler dans l’assemblée, et ils le firent roi sur tout Israël. La tribu de Juda fut la seule qui suivit la maison de David.                                                                                                                   1 Rois 12:20

La tribu de Juda avec celle  de Benjamin furent les seules qui restèrent fidèles à David. Sans que les hommes le sachent, l’Eternel s’est conservé la tribu de Juda car d’elle que devait naître le Messie et notamment à Bethlehem. Selon la parole prophétique de Jacob donnée à son fils Juda.

Roboam, roi de Judas décide de mener une guerre contre Jéroboam mais l’Eternel l’arrête : Ainsi parle l’Eternel : Ne montez point, et ne faites pas la guerre à vos frères, les enfants d’Israël ! Que chacun de vous retourne dans sa maison, car c’est par moi que cette chose est arrivée. Ils obéirent à la parole de l’Eternel, et ils s’en retournèrent, selon la parole de l’Eternel.                                                                                                    1 Rois 12 : 24

A cette époque, en Israël nous y trouvons un seul lieu de culte, le temple de Jérusalem. Les familles doivent y monter trois fois dans l’année : pour y célébrer la Pâque, la pentecôte et pour la fête de souccoth.

Jéroboam craint, lors de ces fêtes que les hommes du royaume du nord se rallient à Juda et le tue. Alors il décide d’élever deux temples dans la partie nord, un à Béthel (la maison de Dieu) et l’autre à Samarie : Après avoir demandé conseil, le roi fit deux veaux d’or, et il dit au peuple : Assez longtemps vous êtes montés à Jérusalem ; Israël ! voici ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte. Il plaça l’un de ces veaux à Béthel, et il mit l’autre à Dan. Ce fut là une occasion de péché. Le peuple alla devant l’un des veaux jusqu’à Dan. Jéroboam fit une maison de hauts lieux, et il créa des sacrificateurs pris parmi tout le peuple et n’appartenant point aux fils de Lévi. Il établit une fête au huitième mois, le quinzième jour du mois, comme la fête qui se célébrait en Juda, et il offrit des sacrifices sur l’autel. Voici ce qu’il fit à Béthel afin que l’on sacrifie aux veaux qu’il avait faits. Il plaça à Béthel les prêtres des hauts lieux qu’il avait élevés.             Rois  12 : 28 à 31

Jéroboam empêcha les Lévites de remplir leurs fonctions, ils partirent en Juda avec tous ceux qui aimaient l’Eternel.

L’année 721, avant la venue de Jésus sur la terre, marque la fin du royaume d’Israël et Israël est emmené en captivité en Assyrie. Le royaume d’Israël ou la partie du nord avait déjà connu une première invasion en l’an moins  735 par Tiglad-Pileser. Voilà les conséquences de l’idolâtrie qui surviennent par l’adoration des faux dieux. Pourtant l’Eternel avait prévenu des conséquences de l’idolâtrie, de la désobéissance et de l’abandon du vrai Dieu, ce qui correspond  à  de la rébellion qui est aussi grave que la sorcellerie et la divination.

Nous chrétiens des nations ou d’origine païenne sommes différends ? Sommes-nous concernés par ces comportements ?

La Bible nous dit que juifs ou païens nous sommes tous pêcheurs, il n’en est aucun qui fait le bien, aucun n’est juste : Quoi donc ! sommes–nous plus excellents ? Nullement. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l’empire du péché, selon qu’il est écrit : Il n’y a point de juste, Pas même un seul ; Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu ; Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul

                                                                                                         Romains 3 : 9 à 12

Les habitants d’Israël sont-ils plus pêcheurs que nous habitants des nations ? La Bible nous apprend que tout ce qui est arrivé à Israël doit servir à notre instruction : Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d’exemples, afin que nous n’ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu. Ne devenez point idolâtres, comme quelques–uns d’entre eux, selon qu’il est écrit, Le peuple s’assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour se divertir. Ne nous livrons point à la débauche, comme quelques–uns d’entre eux s’y livrèrent, de sorte qu’il en tomba vingt–trois mille en un seul jour (Nombres 25). Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques–uns d’entre eux, qui périrent par les serpents. Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques–uns d’entre eux, qui périrent par l’exterminateur. Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber !

Le royaume du sud ou le royaume de Juda n’a pas mieux agi. Roboam, son roi et fils de Salomon, voulu engager la guerre contre le royaume du nord mais l’Eternel l’en empêcha : Parle à Roboam, fils de Salomon, roi de Juda, et à toute la maison de Juda et de Benjamin, et au reste du peuple. Et dis-leur : Ainsi parle l’Eternel : Ne montez point, et ne faites pas la guerre à vos frères, les enfants d’Israël ! Que chacun de vous retourne dans sa maison, car c’est par moi que cette chose est arrivée. Ils obéirent à la parole de l’Eternel, et ils s’en retournèrent, selon la parole de l’Eternel.                    1 Rois 12 :23 et 24

Apostasie au temps de Roboam

Roboam avait pour mère une Ammonite,  un peuple maudit et qui adorait d’autres dieux et notamment le dieu Moloch à qui l’on sacrifiait des enfants. Roboam eut 18 femmes et 60 concubines.

Juda fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel ; et, par les péchés qu’ils commirent, ils excitèrent sa jalousie plus que ne l’avaient jamais fait leurs pères. Ils se bâtirent, eux aussi, des hauts lieux avec des statues et des idoles sur toute colline élevée et sous tout arbre vert.                  Rois 14 : 22 et 23

Abijam, fils de Roboam succéda à son père. Il se livra à tous les péchés de son père. Son cœur ne fut pas tout entier à l’Eternel, comme l’avait été David son grand père : Il y eut guerre entre Roboam et Jéroboam, tant que vécut Roboam. Le reste des actions d’Abijam, et tout ce qu’il a fait, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ? Il y eut guerre entre Abijam et Jéroboam.                                                                 1 Rois 15 : 6 et 7

A cause de tout cela, Juda va connaitre une invasion et deux déportations ainsi que la destruction du temple et des murailles de Jérusalem. Ceci est une image du péché qui nous fait perdre notre armure et tout bon sens.

Nous aussi nous avons été choisis, élus. Comment répondons nous à ce choix et à cette élection?

Publié dans Le coeur du Père

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article