L’amour du plus grand nombre se refroidira

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

                  L’amour du plus grand nombre se refroidira

Matthieu 24 -- 11 à 13 : Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.

 Et, parce que l’iniquité se sera accrue, l’amour du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.

Jésus nous prévient, en nous disant que l'amour du plus grand nombre se refroidira. Dans ces versets, Jésus attire notre attention sur trois points :

1 -- plusieurs faux prophètes s'élèveront.

2 -- ils séduiront beaucoup de gens.

3 -- l'iniquité se sera accrue.

Luc 18 --8b: Jésus pose une question importante : mais quand le Fils de l'homme reviendra (c'est-à-dire Jésus) trouvera-t-il la foi sur la terre ?

Nous allons développer quelques points de tromperie qui amène dans ces situations : d’iniquité accrue, d’amour qui se refroidi ou de foi qui se perd.

La parole de Dieu subi de plus en plus d'assaut qui tente de la détruire, de la discréditer, de jeter la confusion, afin d’éteindre, de jeter un voile sur la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image du Dieu vivant.

Nous voyons de plus en plus, même les médias, les metteurs en scène de film, qui se réfèrent aux évangiles apocryphes. Même des films qui relatent l'histoire de la Bible : jésus marié avec Marie-Madeleine, sont réalisés à partir d'Évangile apocryphe. Le dernier en date qui a été trouvé c’est l'évangile de Judas, celui qui a trahi Jésus. Il tire son origine dans la fin du deuxième siècle. La Bible nous dit que Juda s'est pendu avant la crucifixion de Jésus. Comment aurait-il eut le temps d'écrire un Évangile. Même s'ils l'avaient réalisé, ses écrits n'auraient pas été inspirés par le Saint Esprit :

Jean 13 -- 27 : Dès que le morceau fut donné, Satan entra dans Judas. Jésus lui dit : Ce que tu fais, fais-le promptement.

D’autre part la Pentecôte, le jour où le Saint Esprit descend sur terre interviendra plus tard. En réalité l'Évangile de Judas est plutôt attribué à une secte de gnostiques, des caïnites. Le gnosticisme est un mouvement religieux qui regroupe des doctrines variées. Les Caïnites sont des personnes qui vénèrent Caïn.

L’an dernier, Lady Gaga a sorti un chant où elle demande de pardonner à Judas, qui a trahi Jésus. Les âmes fragiles ou rebelles vont être troublées et croire que c’est vrai.  Ce genre de chant est inspiré par le diable lui-même, et destiné à préparer la venue de l’Antichrist.

Un jour nous avons rencontré une personne qui se présentait comme chrétienne ou croyante. Elle disait : mon appel c’est de prier pour la conversion de Satan.

Il nous arrive de rencontrer des hommes qui se présentent comme serviteur de Dieu et qui désirent retirer certains livres de la Bible. D'autres en ajoutent, notamment choisi parmi les livres apocryphes. D'autres, dans la Bible, ne retiennent que le livre des actes et déclarent avoir des problèmes avec tous les autres. Ces églises, qui croissent en France ne reconnaissent que la personne de Jésus comme  Dieu. Dieu le Père que nous trouvons dans l'Ancien Testament, pour eux, c'est une première manifestation de Jésus. La personne du Saint Esprit c'est la dernière manifestation de Jésus. À travers tous ces faits nous discernons l'esprit de tromperie, afin d'égarer, même s'il était possible, les élus et d'entraîner dans la chute des personnes non affermies dans la parole de Dieu, où  qui se laissent séduire.

La bible nous présente deux catégories de chrétiens : Ceux qui sont convertis depuis des années, mais se nourrissent toujours de lait spirituel et les nouveaux, ce qui est normal. Les deux risquent d’être la proie de l’esprit de tromperie ou de la séduction.

Hébreux 5-12b à 14 : vous en êtes venus à avoir besoin, non pas de nourriture solide, mais de lait.

 Or quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice : c’est un tout–petit.

 Mais la nourriture solide est pour les adultes, pour ceux qui, par l’usage, ont le sens exercé au discernement du bien et du mal.

Le danger d’être trompé doit rendre les adultes spirituels vigilants. Un des meilleurs remèdes consistent à avoir l’amour de la vérité.

2 Thessaloniciens 2- 10 à 12 : et avec toutes les tromperies de l’injustice pour ceux qui vont à leur perte, parce qu’ils n’ont pas accueilli l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu envoie sur eux une opération d’égarement, pour qu’ils croient le mensonge, pour que soient jugés tous ceux qui n’ont pas cru la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice.

2 Timothée 2-15- à 18 : Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’à point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité.

Evite les discours vains et profanes ; car ceux qui les tiennent avanceront toujours plus dans l’impiété, et leur parole rongera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée et Philète,  qui se sont détournés de la vérité, disant que la résurrection est déjà arrivée, et qui renversent la foi de quelques–uns.

 

-Nous nous trompons quand nous pensons être ce que nous ne sommes pas.

Galates 6-3 : Si quelqu’un s’imagine être une exception, (quelqu’un de trop important pour condescendre à porter les fardeaux d’autrui), il s’illusionne –– mais il n’abuse que lui–même, car en réalité, (devant Dieu), il n’est rien.

Rien ne vient de nous. Nos dons et nos talents sont ceux que Dieu nous a donnés par grâce et non par nos mérites. Ne nous attribuons jamais le mérite de ce que Dieu nous a donné, et ne lui en volons pas la gloire.

L’apôtre Paul nous dit dans 1 Corinthiens 15-10 : Mais par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été inutile ; au contraire, j’ai travaillé plus qu’eux tous ; non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.

-nous nous trompons nous même quand nous ne mettons pas la parole en pratique

Jacques 1 -- 22 : Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écoutez en vous trompant vous–mêmes par de faux raisonnements.

Une autre version dit : Seulement ne vous bornez pas à l’écouter ; traduisez-la en actes, sans quoi vous risquez de vous faire illusion sur vous–mêmes.

 En effet, si quelqu’un se contente d’écouter la Parole sans y conformer ses actes, il ressemble à un homme qui observe son visage dans un miroir :

 À peine est il parti, qu’il a déjà oublié ce qu’il a vu (et qui devrait être mis en ordre.) Cela consiste  à se tromper soi-même ou à se séduire soi-même

 Par contre, si quelqu’un scrute attentivement la loi parfaite qui nous donne la vraie liberté et s’il l’étudie assidûment, s’il vit avec elle et lui demeure fidèlement attaché, il en arrive ainsi, non à écouter pour oublier, mais à agir ponctuellement d’après ce qu’il aura entendu. Un tel homme trouvera le bonheur en obéissant à la Parole.

Galates 6-3 : Etes vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l’Esprit, voulez vous maintenant finir par la chair

Se tromper signifie : se laisser séduire, se fourvoyer, être aveuglé, s’aveugler soi même, s’illusionner, se mentir, se faire de fausses idées, se raconter des histoires, occulter des choses par ignorance, être abuser ou s’abuser soi-même.

- La tromperie signifie : trahison, fraude, la perfidie, ruse d’homme, supercherie, mensonge, témoigner faussement, jurer faussement, attraper par le talon, usurpé, vient de kubeia ou kubos = un cube = désigne un dé pour jouer, jeux de deux dés, et  désigne les joueurs de dés qui trichent et trompent leurs partenaires. La tromperie maintient dans l’ignorance. L’ignorance  est une arme du diable. Il aime nous tenir dans l’ignorance, elle lui permet de nous tromper plus facilement que par la tentation.

En grec : vient d’apate qui signifie : séduction.

Nous nous trompons Quand nous croyons que nous ne moissonnerons pas ce que nous avons semé :

Galates 6 :7 : « Ne vous y trompez pas, on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. »

Nous n’échappons pas à ce principe en tant que chrétiens. Nous subissons dans notre vie les effets et les conséquences de nos pensées, de nos paroles et de nos actes, en bien comme en mal.

Nous nous trompons quand nous croyons que les injustes hériteront le royaume de Dieu, uniquement par exemple cette personne lit sa bible, rend des services :

1 Corinthiens 6, 9-10 : « Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas du Royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les dépravés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les accapareurs n’hériteront le royaume de Dieu. »

Dans la parole vivante, « les injustes » = « ceux qui méprisent les commandements de Dieu ».

Les vrais disciples sont reconnus à leurs fruits.

Nous nous trompons nous-mêmes si nous pensons que notre mode de vie n’a pas besoin d’être en accord avec ce que nous professons.

 

 Nous nous trompons quand nous croyons que nous pouvons avoir en permanence de mauvaises fréquentations sans être corrompus :

1 Corinthiens 15 :33 : « Mangeons et buvons car demain nous mourrons. Attention, ne vous laissez pas séduire par de tels slogans. Souvenez-vous que les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. Elles ruinent toute morale et dégradent le caractère le plus résolu. »

Cela ne veut pas dire que nous ne devons pas annoncer le Royaume aux personnes qui ont de mauvaises mœurs ! Mais c’est différent quand nous nous plongeons vraiment au milieu d’elles…

2 La tromperie vient également par ceux qui nous entourent, nous enseignent, nous gouvernent etc…

2 Jean 7 à 9 : Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, et ne déclarent pas publiquement que Jésus–Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’Antéchrist.

 Prenez garde à vous–mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense.

 Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils

 Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut !

Par exemple toutes les religions qui sont nées à la suite de la visite d’un ange, à une personne. Même si cette religion utilise la bible, mais n’est pas le seul livre. Souvent dans ces religions, le premier livre, c’est toujours celui écrit par l’auteur de cette religion : Citons les Mormons, les témoins de Jéhovah par exemple. Nous avons connu : L’église du christianisme céleste, également

Galates 1- 8 et 9 : Mais, si nous–mêmes, si un ange du ciel annonçait un évangile s’écartant de celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème !

 Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu’un vous annonce un évangile s’écartant de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !

Gardez vous des faux prophètes

Matthieu 7-15 à 23 : Gardez vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au–dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille–t’on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?

 Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ou un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.

 C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.

 Plusieurs me diront en ce jour là : Seigneur, Seigneur, n’avons nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?

 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.

Comment reconnaître ou discerner les faux prophètes et les vrais ?

Tout au long de la bible, Dieu nous donne des critères pour les discerner, et les débusquer : Il nous demande de ne pas mépriser les prophéties. Mais de les examiner ; et de retenir ce qui est bon. Les juifs de Bérée nous sont donnés en exemple. Ils accueillaient la Parole avec beaucoup d’ardeur, en examinant chaque jour les Ecritures pour voir si ce qu’on leur disait était exact. Ce n’est pas seulement vérifier les références citées par l’enseignant, le pasteur, le prophète etc… Tout examiner, c’est bien plus, c’est confronter, avec la lumière du Saint-Esprit, le contenu d’un message avec le texte des versets cités.

 Les prophéties ne remplaceront jamais la parole de Dieu et elles ne prévaudront jamais sur la parole de Dieu.

Au contraire, la parole de Dieu doit établir la justesse et la conformité des messages, des songes ou des visions, ou les messages apportés par certains anges. Elle doit être le fil à plomb sur lequel s’aligne les messages, les songes ou les prophéties.

Certaines personnes son trompées également  par un ou des anges. Nous l’avons vu ci-dessus avec certaines religions. Un ange de Dieu ne viendra jamais contredire la parole de Dieu. Comme si Dieu changeait subitement sa parole en déléguant un ange pour prévenir la personne intéressée. La bible nous le confirme dans le premier livre des Rois au chapitre 13. Dieu charge d’une  mission un prophète de Juda auprès du roi qui  avait élevé des idoles, des faux sacrificateurs, il fit deux veaux d’or etc. le prophète annonce la parole de Dieu. Cette parole se réalise. Il avait reçu également de ne rien manger ou boire pendant son voyage. Il refuse l’invitation du roi. Mais sur le chemin du retour se présente à lui un homme, soit disant prophète. Ce dernier l’invite à venir manger et boire chez lui :

1 Rois 13- 15 à 18 : Alors il lui dit : Viens avec moi à la maison, et tu prendras quelque nourriture.

 Mais il répondit : Je ne puis ni retourner avec toi, ni entrer chez toi. Je ne mangerai point de pain, je ne boirai point d’eau avec toi en ce lieu ci ;

 Car il m’a été dit, par la parole de l’Eternel : Tu n’y mangeras point de pain et tu n’y boiras point d’eau, et tu ne prendras pas à ton retour le chemin par lequel tu seras allé.

 Et il lui dit : Moi aussi, je suis prophète comme toi ; et un ange m’a parlé de la part de l’Eternel, et m’a dit : Ramène le avec toi dans ta maison, et qu’il mange du pain et boive de l’eau. Il lui mentait.

 L’homme de Dieu retourna avec lui, et il mangea du pain et bu de l’eau dans sa maison.  Ensuite il est mort sur chemin du retour. Il fût rencontré,  par un lion qui le tua. Dieu n’envoie jamais un ange pour contre dire ses ordres ou tout simplement sa parole. C’est encore un exemple de tromperie.

Au sujet des loups voici ce que Paul dit aux anciens de l’église d’Ephèse :

Actes 20: 28-30 «Faites bien attention à vous–mêmes et à tout le troupeau que l’Esprit Saint vous a donné à garder. Prenez soin de l’Église de Dieu. Il a donné son sang pour la sauver.

Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux. »

Voici le verset 28 dans une autre version : Prenez donc garde à vous–mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint–Esprit vous a établis responsables, pour paître l’Eglise de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang.

Nous retiendrons quatre points important dans ces versets.

1-   Prendre garde à soi même

2-   Prendre  garde ou veiller sur le troupeau

3-   Paître l’Eglise que Jésus s’est acquise au prix de son sang

4-   Discerner les loups et les enseignements pernicieux

Pernicieux signifie : s’opposer, comploter des plans contre Dieu, détourner du droit chemin, pervertir, corrompre, déformer

Paître : c’est l’ordre que Jésus a adressé à Pierre : Paie mes agneaux, pais mes brebis. Mais avant Jésus a commencé par éprouver l’amour de Pierre. Jésus veut ses brebis soit aimées avec l’amour agapè, l’amour qui vient du cœur du Père, sans condition.

Paître signifie : garder les brebis, les nourrir, servir le corps de Christ, fournir le nécessaire, fournir des pâturages comme nourriture.

Jésus a demandé à Pierre de  paître ses agneaux, ses brebis. Les loups se repaissent des agneaux et des brebis.

 

Les loups ne se présentent jamais en vêtements de loups, mais toujours en vêtements de brebis, pourtant leur cœur est bien un cœur de loup : Oh en apparence ils sont gentils, toujours prêt à rendre service. Attention car leur nature carnassière, c'est-à-dire qui se nourrit de la chair, va surgir à un moment donné. Avant d’opérer leur œuvre de destruction, ils développent toujours une phase de séduction, de manipulation, pour amener leur proie dans leurs filets. Ensuite ils sortent leurs griffes et leurs crocs et dévorent. Car répétons le, se sont des animaux carnassiers, c’est leur nature, seule la chair des brebis les intéresse. Ils aiment, dévorer, déchirer, déchiqueter, se repaître de carnage et de sang  en souillant la chair de leur victime. ils dévorent la maison de la veuve, c’est le reproche que Jésus adresse aux pharisiens.

Matthieu 7- 15 et 16 : Gardez vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au–dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits.

La fausse prophétie est subtile et empreinte de tromperie. Elle vient à vous en vêtements de brebis et non de loups, ce qui rend difficile la possibilité de discerner le vrai du faux. Jésus dit  qu’il y aura de nombreux faux prophètes et non pas quelques uns, et si c’était possible, ils séduiraient même les élus :

Mathieu 24-11 : Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.

La bible nous dit qu’un prophète peut très bien dire une parole qui se réalisera, mais il faut le rejeter s’il nous conduit dans l’idolâtrie, la convoitise ou la rébellion :

Deutéronome 13- 1 à 5 : S’il s’élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t’annonce un signe ou un prodige, et qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t’a parlé en disant : Allons après d’autres dieux, des dieux que tu ne connais point, et servons les ! Tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c’est l’Eternel, votre Dieu, qui vous met à l’épreuve pour savoir si vous aimez l’Eternel, votre Dieu, de tout votre cœur et toute votre âme.

Vous irez après l’Eternel, votre Dieu, et vous le craindrez ; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui.

 Ce prophète ou ce songeur sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l’Eternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d’Egypte et vous a délivrés de la maison de servitude, et il a voulu te détourner de la voie dans laquelle l’Eternel, ton Dieu, t’a ordonné de marcher. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.

Nous ne pouvons discerner ce fruit à l’aide de nos cinq sens, ni l’identifier intellectuellement, c’est spirituellement qu’on en juge.

2 Pierre 2-1 : Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront sournoisement des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.

 Plusieurs les suivront dans leurs dérèglements, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux.

Nous avons connu un pasteur avec une grande onction sur sa vie, il présentait, au cours de ses réunions des messages pleins de révélations. Sa vie semblait alignée sur la parole de Dieu. Malgré cela, dans la lecture d’un de ces livres, nous avons découvert un point qui résulte plus de l’imagination ou d’une tromperie   plutôt que d’une  révélation : Il disait l’interdiction, adressée à Adam de ne pas manger des fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, était provisoire. Dieu lèverait cette interdiction quand Adam serait mature. Dans la bible nulle part nous trouvons trace de cette affirmation.

Les faux docteurs introduisent des hérésies qui détournent les croyants de la soumission à la vérité, au point même de renier le Seigneur.

La méthode de chasse des loups consiste à isoler leurs proies du troupeau. En les attirant à l’écart, ils les coupent de toute sorte de protection que pourraient leur offrir leurs congénères. Alors ils attaquent et blessent leurs proies puis ils les dévorent.

Salomon donne cet avertissement :

Proverbe 18:1 « Celui qui se tient à l’écart cherche ce qui lui plait, il s’irrite contre tout ce qui est sage. »

Un croyant qui s’isole ne peut plus recevoir les directives et la protection du berger, quand il n’est plus à l’abri du corps, il constitue une proie facile.

La cible numéro un des faux prophètes sont les personnes blessées ou offensées, ce sont les plus vulnérables, car les personnes offensées s’isolent. D’où l’extrême importance de traiter l’offense dans nos vies !

Matthieu 24:10-11 « En ce temps-là, beaucoup abandonneront la foi ; ils se trahiront et se haïront les uns les autres. De nombreux faux-prophètes apparaitront et tromperons beaucoup de gens.

Un faux prophète utilise les dons qu’il a reçus de Dieu pour attirer les gens à lui. Un vrai prophète les attire vers le cœur de Dieu.

 

 

Commenter cet article