Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

En qualité de chrétien, nous ne vivons pas sous la loi, mais par la foi et par la grâce. Mais il y a encore une place pour les dix commandements dans notre vie, notre société, notre pays, le monde dans lequel nous vivons. Nous en concluons  trois points :

La loi est toujours en vigueur, car elle a été donnée par Dieu lui-même. Exode 31:18 et suite : Ce passage de la Bible nous rappelle l’adoration du veau d’or par le peuple d’Israël. Pendant ce temps Moïse est avec l’Éternel sur le mont Sinaï et reçoit les dix commandements.

La loi est inapplicable, car personne n'a jamais pu la mettre en pratique pleinement. Romains 6 et 7

La loi est utile pour nous faire prendre conscience de notre état d'éloignement de Dieu et notre incapacité à faire sa volonté, pour nous conduire ensuite à Christ. Galates 3 : 24 : Ainsi la loi a été comme un précepteur pour nous conduire à Christ, afin que nous soyons justifiés par la foi.

Tu n’auras pas d’autres dieux

 

Aujourd’hui encore, Dieu nous demande de ne pas oublier :

 Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.                                     Exode 20- 3

 

Devant ce commandement il est facile de se dire : je ne suis pas bouddhiste ou animiste…Chez moi, je n’ai pas de statues devant lesquelles je me prosterne.  Alors je n’adore pas d’autre Dieu, ou je n’ai pas d’autre Dieu.

Ceux qui tiennent ce raisonnement oublient ou n’ont pas pris conscience, que souvent, dans nos âmes, se trouvent  des fausses doctrines, des faux enseignements, des rites, des croyances, issus pour la plupart de Babylone. Pourtant, tout ceci interfère et s’oppose à la véritable adoration, en esprit et en vérité, du Dieu de la Bible.

Dans ces circonstances, nous avons d’autres dieux devant sa face.

 

 Qu’il n’y ait au milieu de toi point de dieu étranger ! Ne te prosterne pas devant des dieux étrangers ! Alors je les ai livrés aux penchants de leur cœur, Et ils ont suivi leurs propres conseils.                                      Psaumes 81-10 et 13

Ce n’est pas seulement en fléchissant les genoux, que nous nous prosternons devant d’autres dieux ou des dieux étrangers. Mais c’est à chaque fois que nous sortons du cadre de la Parole de Dieu, ou de sa volonté.

 

C’est l’état ou l’attitude de notre cœur qui compte devant Dieu. Dieu sait à qui, dans notre cœur, toute l’attention ou toute l’adoration est donnée, destinée. Il sait qui est assis sur le trône de notre cœur : Lui ou un faux dieu.

 

Quand nous plaçons-nous sous l’influence des faux dieux ?

 

Ou quand sommes-nous déjà sous l’influence de dieux étrangers ?

 

Honnêtement, posons-nous chacune de ces questions.

Nous l’avons mentionné au départ, Dieu désire être adoré de tout notre esprit, de toute notre âme, de toutes nos forces et de toutes nos pensées.

 

 Soyez toujours joyeux ou réjouissez-vous dans le Seigneur; je le répète, réjouissez vous. Que votre douceur soit connue de tous les hommes. 

                                                                                                                Philippiens 4 : 4-5

La joie et le fruit de l’Esprit produisent des énergies qui plaisent à Dieu. Elles sont une forme d’adoration car elles expriment son cœur et l’empreinte de sa personne dans nos vies. Elles résultent du  fruit de l’Esprit  et sont exprimées par notre esprit. L’adoration exprimée par le fruit de l’Esprit nous permet de rentrer dans le lieu très saint, là où sont le Père et l’Agneau.

 Ce ne sont pas les seules énergies que nous sommes capables de produire: La colère, la haine, la vengeance, le contrôle sur ceux qui nous entourent, l’amertume, la crainte, la peur, la honte, l’orgueil, le rejet, la tyrannie; avec notre langue, nous avons la capacité de tuer, d'allumer des incendies criminels…  Tout cela s’appelle produire des énergies. Elles donnent des droits à des esprits assassins de nous fermer la porte du lieu très saint ou la salle du trône. 

 

Franchissez, franchissez les portes ! Préparez un chemin pour le peuple ! Frayez, frayez la route, ôtez les pierres ! Elevez une bannière vers les peuples !

                                                                                                                           Esaie 62 : 10

Les pierres à enlever nous parlent des gens enchaînés à des pierres, dont il faut les délivrer. C’est l’heure de l’évangélisation, pas seulement de notre nation, mais de toutes les nations.

Croyons-nous que ces genres d’énergies vont engraisser l’épée de Dieu ou vont-elles engraisser l’épée de quelqu’un d’autre ? Non. Elles lui volent l’adoration.

 

 

Maintenant, posons-nous la question : pour qui  je produis de l’énergie pendant l’adoration ?

 

 Pour le royaume de Dieu ou le royaume des ténèbres ? Bien sûr les énergies dont nous parlons sont spirituelles, nous avons la capacité de produire des énergies spirituelles qui servent soit le royaume de Dieu soit le royaume des ténèbres ! Souvenons-nous que Satan et ses anges nous considèrent comme des « vaches à traire », comme nous l’avons déjà dit dans le chapitre 13.

 

L’énergie déployée avec la musique et les paroles des chants produit une source d’énergie considérable pour le diable et ses démons.

 

Le diable sait que celui qui se souille, se souille encore…     Apocalypse : 22-11

Dieu nous demande de développer le fruit de son Esprit, le fruit de l’Esprit c’est : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.                                                                      Galates 5 : 22

Toutes ces facettes du fruit de l’Esprit représentent le caractère de Jésus et c’est à cela que nous sommes appelés. Car ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Dieu nous a créés esprit, âme et corps. L’esprit vient en premier. C’est par notre esprit que nous communiquons avec Dieu. L’âme doit être soumise à l’esprit et le corps à l’âme.

L’adoration produit de l’énergie spirituelle : Pour Dieu, si j’adore Dieu ou pour le diable si j’adore le diable.

Voyons ce que dit Esaïe : Mon épée s’est enivrée dans les cieux ; Voici, elle va descendre sur Edom, Sur le peuple que j’ai voué à l’extermination, pour le châtier.

L’épée de l’Eternel est pleine de sang, couverte de graisse, Du sang des agneaux et des boucs, De la graisse des reins des béliers ; Car il y a des victimes de l’Eternel à Botsra, Et un grand carnage dans le pays d’Edom.  

                                                                                                                       Esaïe 34 : 5 : 6

 Botsra signifie : bergerie ou enclos à brebis.

  Lorsque le peuple produit des sacrifices, le sang des agneaux et la graisse des reins des béliers recouvrent son épée de sang et de graisse et la rendent plus puissante. Ainsi Dieu peut combattre pour son peuple. Souvent il est préférable d’offrir des sacrifices pour que lui-même aille à notre place lutter contre nos ennemis. C’est pourquoi Dieu a besoin de notre louange et de notre adoration pour agir. Notre louange et notre adoration produisent de l’énergie dont Dieu a besoin. Bien sûr Dieu est tout puissant, il se suffit à lui-même. Il n’a besoin de personne pour lui donner de la force mais il veut agir avec notre participation ; et notamment à travers l’adoration.

 

 Nous ne sommes plus au temps des sacrifices de sang, mais au temps des sacrifices volontaires de nos vies pour l’adorer, pour le louer. Toute cette énergie que nous produisons dans la louange et l’adoration va recouvrir son «épée» de graisse (pour engraisser, fortifier), ainsi il combattra pour nous en mettant ses anges en action. Il semble étonnant que Dieu ait besoin de nous, de notre énergie pour combattre et en quelque sorte « vitaliser » ses anges pour notre service.

 

Citons un exemple 

 

 Nous le trouvons dans ce livre d’une servante de Dieu, JUNE LEWIS, « Domine au milieu de tes ennemis. » La scène se passe au Guatemala où une femme qui priait pour son pays eut une vision : elle vit bien au-dessus du siège gouvernemental dans le ciel, des anges qui luttaient. Les anges de Dieu luttaient pour son pays. Mais les anges de Satan leur résistaient. Alors qu’elle regardait la scène, elle vit ahurie, les anges de Satan vaincre les anges de Dieu. Elle posa cette question à Dieu : Comment est-ce possible ?

 Dieu lui répondit : Mes anges ne peuvent combattre que lorsque mon peuple prie. Quand mon peuple ne prie pas, mes anges ne peuvent pas gagner leurs batailles.

 

C’est la même situation et la même solution avec la louange et l ‘adoration. La Bible nous le relate avec le roi Josaphat dans 2 Chroniques 20. Dieu lui donne la victoire alors que son armée est en marche avec les chantres et musiciens en tête.         

 

Un autre ange vint se placer sur l’autel ; il tenait un encensoir d’or. On lui donna beaucoup d’encens pour qu’il l’offre avec les prières de tous les saints sur l’autel d’or, devant le trône.

La fumée de l’encens monta de la main de l’ange avec les prières des saints, devant Dieu.

L’ange prit ensuite l’encensoir, le remplit du feu de l’autel et le jeta sur la terre ; il y eut des tonnerres, des voix, des éclairs et un tremblement de terre.

                                                                                                             Apocalypse 8 : 3 à 5

 

Si nous sommes là, debout, les bras croisés pendant la louange, offrons-nous vraiment un sacrifice ? Par contre, si nous sommes enthousiastes dans l’esprit, dansant comme David et même poussant des cris, nous produisons de l’énergie. Nous sommes alors en train de produire un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de notre part un culte raisonnable : Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Romains                              12 : 1 et 2

Vous cher lecteur ou lectrice qui venez de lire ce message, sachez que vous estes aimé par ce Dieu créateur du ciel et de la terre. IL vous cherche, il attend que vous vous laissiez rencontrer avec lui. Car il a une destinée pour vous personnellement, un plan de bonheur, il désire que vous le connaissiez pour vous manifester son amour et que vous deveniez membre de sa famille. Il vous donne et vous ouvre le chemin qui accède directement à son cœur. Ce chemin se nomme Jésus, qui a dit : Je suis le chemin, la vérité, la vie, nul ne vient au Père que par moi. Jean14-6


Jésus vous dit: Voici je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.                                                                                                           Apocalypse 3-20

 Oui Jésus frappe à la porte de ton cœur, il attend que tu lui dises de rentrer. C’est très simple, car Dieu est simple. Il suffit de lui adresser cette prière bien simplement mais bien sincèrement:


Seigneur Jésus je te remercie de ton amour et de ce que tu es venu dan le monde mourir pour moi. Je reconnais que j’ai dirigé ma vie, jusqu’à présent, comme je l’ai décidé et qu’aussi j’ai péché contre toi. Je crois que tu es mort sur une croix et que tu as versé ton sang pour que j’aie le pardon de mes péchés. Je veux te recevoir dans ma vie et obtenir le pardon de mes péchés. Et je t’invite dans mon cœur pour que tu prennes la première place, que tu sois mon Seigneur et que tu diriges ma vie, selon tes lois.
Merci pour le pardon de mes péchés. Fais de moi la personne que tu désires que je sois. Je crois que tu es vivant, ressuscité. Je te remercie d’avoir répondu à ma prière et d’être maintenant dans ma vie.

 

                                                                                                         

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article