Le cœur est la source de tout commencement

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Ce verset des proverbes nous  dit : proverbes 4 : 23 : Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.

Le cœur est considéré comme un tabernacle, un coffre fort et même comme un trésor.(Luc 6 : 45)

Ce message est né de la manière suivante : un jour j’aidais mon épouse à préparer un plat de légumes : je suis allé chercher trois oignons dans le bac à légumes. Rapidement nous nous sommes aperçus que malgré le bon état extérieur de l’un d’eux son cœur était pourri et dégageait une forte mauvaise odeur. Une pensée m'est venue : malgré son bel  aspect extérieur, il est inutile pour le royaume de Dieu. Tu peux être beau de l'extérieur mais si tu as le cœur pourri, pour moi tu n'as aucune valeur à cause de la mauvaise odeur et de la pourriture.

Nous aussi nous dégageons ou répandons une de vie ou de mort : 2 Corinthiens 2 : 14 à 16 : Grâce soit rendue à Dieu, qui nous entraîne toujours dans son triomphe, dans le Christ, et qui, par nous, répand en tout lieu l’odeur de sa connaissance ! Nous sommes en effet, pour Dieu, le parfum du Christ parmi ceux qui sont sur la voie du salut comme parmi ceux qui vont à leur perte : pour les uns, une odeur de mort, qui mène à la mort ; pour les autres, une odeur de vie, qui mène à la vie.

 Nous avons vu que dans proverbes 4:23 il écrit : garde ton cœur… Nous retrouvons ce verbe dans Genèse 2 : 15 : L’Eternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder.

Garder signifie : prendre soin d’une personne par exemple, de ce Dieu nous a confié, protéger, sauvegarder, surveiller soigneusement contre les voleurs, les maraudeurs ou du pillage, faire fructifier, prospérer. Garder vient d’un mot allemand «  wardôn ou warden = veiller, prendre garde

 

Jésus, dans les évangiles nous enseigne que le cœur est la source de toutes choses, des bonnes et des mauvaises.

Regardons, par ces quelques exemples la place du cœur dans la Bible.

Matthieu 22:37 : Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.

Marc 12:30 : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.

Les mauvaises pensées viennent du cœur : Matthieu 15: 18 et 19 : Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, et c’est ce qui souille l’homme. Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les débauches, les vols, les faux témoignages, les calomnies.

Luc 6:45 : L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor ; car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle.

Seul Dieu connaît les secrets du cœur : psaumes 44: 21 et 22 : Si nous avions oublié le nom de notre Dieu, si nous avions tendu les mains vers un dieu étranger, Dieu ne l’aurait-il pas découvert, lui qui connaît les secrets du cœur ?

Psaume 11 : 7 Car l’Eternel, il aime la justice ; les hommes droit contemplent sa face.

 1 Rois 18 : 21 : Alors Elie s’approcha de tout le peuple, et dit : Jusqu’à quand clocherez-vous des deux côtés ? Si l’Eternel est Dieu, allez après lui ; si c’est Baal, allez après lui ! Le peuple ne lui répondit rien.

Le peuple ne répondit rien car il avait le cœur divisé. Un cœur divisé, c’est    où la ligne de démarcation entre le bien et le mal se déplace selon les circonstances. La Bible nous recommande de ne pas déplacer les bornes anciennes. Sinon les fleuves d’eaux vives que nous promet Jésus ne couleront pas de notre sein ou de notre cœur.

 Jean 7 : 37 à 39 : Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture.

 Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore donné, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié

 

Il n’existe pas de meilleur exercice pour le cœur que de se pencher pour aider quelqu’un à se relever. Jhon

 

Le Saint-Esprit met l’amour du Père dans nos cœurs : Romains 5 :5 : Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint–Esprit qui nous a été donné.

 

La semence de l’amour prend racine et porte du fruit seulement dans un cœur qui  a connu l’expérience de la nouvelle naissance ou naissance d’en haut, c'est-à-dire de l’Esprit.

Ezéchiel 36 :26 et 27 : Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.

 

Luc 8 :15 : Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent, et portent du fruit avec persévérance.

La tête ou l’âme réagit le cœur agit. Jacques 1 : 19 et 20 : Sachez-le, mes frères bien–aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ; car la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu.

 

Citons encore Matthieu 5 : 8 Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu.

Le cœur peur se durcir, tomber dans l’ingratitude, en voici un exemple avec Nabal dont le nom signifie : fou : 1 Samuel 25 : 2 Il  y avait à Maon un homme fort riche, possédant des biens à Carmel ; il avait trois mille brebis et mille chèvres, et il se trouvait à Carmel pour la tonte de ses brebis.

1 Samuel 25 : 36 à 38 Abigaïl arriva auprès de Nabal. Et voici, il faisait dans sa maison un festin comme un festin de roi ; il avait le cœur joyeux, et il était complètement dans l’ivresse. Elle ne lui dit aucune chose, petite ou grande, jusqu’à la lumière du matin. Mais le matin, l’ivresse de Nabal s’étant dissipée, sa femme lui raconta ce qui s’était passé. Le cœur de Nabal reçut un coup mortel, et devint comme une pierre.

Environ dix jours après, l’Eternel frappa Nabal, et il mourut.

 

Attention que notre cœur ne s’enfle pas.

Deutéronome 8 : 14 : prends garde que ton coeur ne s’enfle, et que tu n’oublies l’Eternel, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article