Témoignage de Smith Wigglesworth

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Smith Wigglesworth fut sans doute l'un des hommes les plus oints de Dieu qui ait vécu à une époque récente. Il fut connu sous le nom d'Apôtre de la Foi, et si quelqu'un méritait d'être décrit comme étant "rempli de foi et du Saint-Esprit", c'était bien lui. Il vécut et marcha continuellement dans le présence de Dieu. Et les miracles qui accompagnaient son ministère étaient du genre de ceux que l'on a vus rarement depuis les jours des apôtres. Des gens nés aveugles et sourds, des estropiés - tordus et déformés par la maladie, d'autres au seuil de la mort rongés par le cancer ou toutes sortes de maladie- tous furent guéris par la puissance formidable de Dieu. Même des morts furent ressuscités.


Né en 1859 dans la pauvreté, Smith Wigglesworth fut converti par les Méthodistes à l'âge de huit ans. Dès cette époque, il désirait ardemment Dieu et avait la passion des âmes. Il était dans le chœur de l'église Épiscopale locale. "Quand la plupart des garçons dans le chœur avaient douze ans, ils durent recevoir la confirmation par l'évêque. Je n'avais pas douze ans, mais entre neuf et dix ans, quand l'évêque mit ses mains sur moi. Je me rappelle que lorsqu'il m'imposa les mains, j'eus une expérience semblable à celle que j'allais avoir quarante années plus tard quand je fus baptisé du Saint-Esprit. Mon corps entier fut rempli de la conscience de la présence de Dieu, une conscience qui resta en moi pendant des jours. Après la cérémonie de confirmation, tous les autres garçons juraient et se disputaient et je me suis demandé ce qui avait fait la différence entre eux et moi." (Stanley Frodsham, Smith Wigglesworth, Apôtre de la Foi, page 13 - la plupart des citations suivantes sont aussi extraites de cet excellent livre).


Plus tard, Wigglesworth fut entièrement immergé dans l'eau par les Baptistes. Mais veuillez noter que toutes ses premières années de ministère et sa recherche de Dieu sont venues bien avant le réveil d' 'Azusa Street' et le premier mouvement Pentecôtiste. Smith avait une faim de Dieu et il expérimenta beaucoup de percées dans de nouveaux niveaux d'onction bien avant même qu'il eut expérimenté le Baptême du Saint-Esprit et parlé en langues. Il était déjà renommé pour son ministère de guérison et avait vu Dieu agir puissamment, bien avant même que l'on parle de la nouvelle expérience de la Pentecôte. À la différence de nous aujourd'hui, qui commençons essentiellement par le Baptême dans l'Esprit comme notre première réelle onction, pour Smith, c'était le point culminant de longues années de recherche et de faim de Dieu, et ainsi c'était beaucoup plus proche d'un réel "revêtement de puissance d'en-haut" du Nouveau Testament.


Smith Wigglesworth déclara : "J'ai eu l'enseignement biblique de base parmi les Frères du Plymouth. J'ai marché au pas sous le sang et la bannière de feu de l'Armée du Salut, apprenant à gagner des âmes en plein air. J'ai reçu la deuxième bénédiction de sanctification et un cœur purifié dans l'enseignement de Reader Harris et la Ligue Pentecôtiste. J'ai réclamé le don de l'Esprit Saint par la foi en attendant dix jours devant le seigneur. Mais c'est à Sunderland-, en 1907, que je me suis mis à genoux devant Dieu et ai expérimenté Actes 2:4 ...". Il décrivit cette expérience comme suit : " Elle [Madame Boddy, la femme d'un ministre] a mis ses mains sur moi et a ensuite dû sortir de la pièce. Le feu est tombé. Cela a été un temps merveilleux alors que j'étais là seul avec Dieu. Il m'a baigné dans la puissance. J'ai eu la conscience d'être purifié par le sang précieux et je me suis écrié : 'Propre ! Propre ! Propre ! ' J'ai été rempli de la joie de la conscience de la purification. J'ai reçu une vision dans laquelle j'ai vu le seigneur Jésus-Christ. J'ai contemplé la croix vide et je L'ai vu glorifié à la droite de Dieu le Père. Je ne pouvais plus parler en anglais, mais j'ai commencé à Le louer dans d'autres langues selon que l'Esprit de Dieu m'inspirait les mots. J'ai su alors, bien que j'aie reçu des onctions précédemment, que maintenant, enfin, j'avais reçu le réel Baptême dans le Saint-Esprit comme ils l'ont reçu le jour de la Pentecôte. ".

Après cette expérience, rien ne pouvait arrêter Smith Wigglesworth. Il était une flamme pour Dieu et le feu tombait partout où il allait. Il dit : "Je crois que les ministres de Dieu doivent être les flammes de feu. Rien de moins que des flammes. Rien de moins que des instruments puissants, avec des messages ardents, avec des cœurs pleins d'amour. Ils doivent avoir une PROFONDEUR DE CONSÉCRATION, dans laquelle Dieu a pris la pleine charge du corps et il existe seulement dans le but de manifester la Gloire de Dieu. Un Baptême dans la mort dans laquelle la personne est purifiée et stimulée..." Il posséda certainement une audace, une hardiesse dont l'équivalent a rarement été vu dans la Chrétienté des temps modernes. Ce n'était pas rare pour lui d'annoncer à ses réunions : "Chaque sermon que Christ a prêché était introduit par un miracle spécifique. Nous allons suivre Son exemple. La première personne dans ce grand auditoire qui se lèvera, quelle que soit sa maladie, je prierai pour cette dernière et Dieu le ou la délivrera." Et la première personne à se lever, même si c'était l'estropié le plus déformé, était guérie !

A une autre occasion typique, un homme s'avança pour la prière à cause d'une douleur à l'estomac et, en commandant à la douleur de partir, Wigglesworth donna un coup de poing à l'homme dans l'estomac si fort qu'il fut envoyé au milieu de la pièce (complètement guéri) ! Ce genre de choses arriva plus d'une fois. Wigglesworth croyait qu'il fallait COMMANDER au malade d'être guéri au nom de Jésus. Sa foi était une foi sainte et agressive. C'était un homme "violent", prenant position contre le diable par la force. Et pourtant c'était aussi un homme de grande compassion -, ainsi que de grande autorité. Le diable le savait certainement quand Smith Wigglesworth arriva en ville !

Un certain nombre de gens furent aussi littéralement ressuscités des morts sous le ministère de Smith. Voici son propre compte-rendu d'une de ces occasions : "Mon ami a dit : 'Elle est morte.' Il était effrayé. Je n'ai jamais vu un homme aussi effrayé dans ma vie. 'Que ferai-je ?' a-t-il demandé. Il se peut que vous pensiez que ce que j'ai fait était absurde, mais je me suis étendu sur le lit et l'en ai retirée. Je l'ai portée à travers la chambre, l'ai mise debout contre le mur en la tenant, alors qu'elle était absolument morte. J'ai examiné son visage et j'ai dit : ' Au nom de Jésus je chasse cette mort. ' Du haut de sa tête jusqu'à ses pieds, son corps tout entier a commencé à trembler. ' Au nom de Jésus, je commande que vous marchiez, ' ai-je dit. J'ai répété : ' Au nom de Jésus, au nom de Jésus, marchez ! ' Et elle a marché." (Page 59). Non seulement cette femme a t-elle été ressuscitée des morts, mais elle a été immédiatement guérie d'une maladie épouvantable aussi. Elle a commencé à témoigner aux gens de son expérience de mort et de sa restauration. Il a été enregistré que Smith Wigglesworth a ressuscité des morts 23 personnes en tout, au cours des années de son ministère.


Une fois, alors que Smith attendait à un arrêt d'autobus, une femme avait des difficultés à obtenir de son petit chien, qui la suivait, qu'il aille à la maison. D'abord elle essaya de le flagorner et de lui demander gentiment de rentrer à la maison. Mais après avoir essayé cela en vain, la femme tapa soudainement des pieds et dit sévèrement : Rentre à la maison immédiatement ! ' Le chien partit immédiatement à la maison, en prenant les jambes à son cou. 'C'est ainsi que vous devez traiter le diable ', dit Wigglesworth, assez fort pour que tous ceux qui attendaient à l'arrêt d'autobus pussent entendre. Et c'était son attitude envers le diable, à chaque moment de chaque jour nouveau. Il voyagea littéralement à travers le monde entier dans les années 1920 et 1930 et des milliers furent sauvés et guéris partout où il allait. Souvent il arrivait dans un endroit presqu'inconnu sans s'être annoncé, mais en quelques jours il y avait des milliers qui se pressaient pour l'entendre, la puissance de Dieu qui se manifestait à ses réunions était si forte. Dieu était vraiment glorifié partout il allait.


C'était un homme qui marcha et vécut dans la présence même de Dieu. Et pourtant, par beaucoup d'aspects, c'était un homme très naturel, terre-à-terre. Et il n'avait pas peur non plus de déclarer des réprimandes sévères et imponctues. Son but était d'être dans une communion constante et intacte avec le Père. Il avait passé des heures et des jours à chercher ardemment Dieu dans ses premières années, mais plus tard, "Bien que sa vie ait été une combinaison de prière incessante et de louange, et chacun de ses mots et son œuvre, un acte d'adoration, il ne lui fut pas donné d'être dans des périodes prolongées de jeûne et prière." (Page 122). Au lieu de cela, il avait appris le secret d'être dans la communion continue et intime avec Dieu (parfois en se réfugiant calmement en lui-même à cette fin), même quand il se trouvait noyé parmi une foule de gens. Il marchait par la foi et était "dans l'Esprit" à tout moment. Ce fut le secret essentiel de son succès. Il dit : "Il y a deux aspects à ce Baptême : le premier est que vous possédez l'Esprit ; le deuxième est que l'Esprit vous possède." (Voir 'The Life of Smith Wigglesworth' (la Vie de Smith Wigglesworth) par Jack Hywel-Davies). Il avait évalué le coût et tout était à Dieu. C'était un homme qui comprit vraiment l'AUTORITÉ DANS LA PIETE et Y MARCHA par la foi. Il dit : " 'Être rempli de l'Esprit,' c'est-à-dire, être FOURRÉ de l'Esprit, si rempli qu'il ne restera aucune place pour autre chose." Ce fut de cette façon qu'il vécut. Plein d'audace, plein de hardiesse, "rempli de foi et du Saint-Esprit."

A une occasion, il se rappela : "Je voyageais à Cardiff au Sud du Pays de galles. J'avais passé beaucoup de temps dans la prière durant le voyage. Le compartiment était rempli de gens que je savais non sauvés, mais comme il y avait tant de discussions et de plaisanteries, je ne pus pas placer un seul mot pour mon Maître. Comme le train s'approchait de la station, je pensai que je me laverais les mains ... et comme je retournais dans le compartiment, un homme bondit et dit : 'Monsieur, vous me convainquez de péché' et il se jeta à genoux séance tenante. Bientôt dans le compartiment entier, les gens s'écrièrent de la même façon. Ils dirent :'Qui êtes-vous ? Qu'est-ce que vous êtes ? Vous nous convainquez tous de péché '..." (Stanley Frodsham, 'Smith Wigglesworth - Apôtre de la Foi ', page 80). Cet épisode me rappelle beaucoup un autre évangéliste plein d'audace, direct et oint - Charles G. Finney, qui s'était trouvé dans une occasion où, après un puissant Baptême du Saint-Esprit quelques années plus tôt, même des commentaires qu'il fit au passage, percèrent les gens au cœur de la conviction de péché. Il allait devenir un des plus grands Revivalistes de tous les temps (il mourut en 1875).


Smith Wigglesworth insistait grandement sur la pureté et la sainteté, comme tous les vrais Revivalistes. Il disait : "Vous devez chaque jour élever le niveau. Vous devez renoncer à vous-mêmes pour faire des progrès avec Dieu. Vous devez refuser toute chose qui n'est pas pure et sainte. Dieu vous veut purs de cœur. Il veut que vous ayez un désir intense de sainteté... Deux choses vous feront sauter dans les promesses de Dieu aujourd'hui. L'une est la pureté et l'autre est la FOI, qui est embrasée de plus en plus PAR LA PURETÉ.". Cette déclaration contient ce qui est probablement la clé du succès remarquable de Smith Wigglesworth en Dieu. Et c'est évidemment une clé dont il vaut bien la peine de se souvenir pour nous-mêmes aussi. Un autre point à se rappeler consiste en ce que Smith était très conscient des dangers de l'argent et se gardait soigneusement de la possibilité de l'avidité qui pouvait pénétrer dans son cœur. Il fut vraiment au-dessus de tout reproche dans ce domaine également.


C'est ma conviction que Smith Wigglesworth a été une sorte "de signe avant-coureur" direct du genre de ministères qui sont sur le point de surgir à notre époque. Je crois que les ministères apostoliques à venir, qui seront les porteurs du vrai réveil des derniers temps, combineront la foi audacieuse, accompliront les miracles de Smith Wigglesworth avec la prédication de Charles Finney produisant de profondes convictions de péché. Et ils agiront sous une puissante onction qui combinera le meilleur de ces deux types de ministères. Combien glorieux ces jours seront ! Smith Wigglesworth lui-même mourut en 1946 à l'âge très avancé de 87 ans, restant une flamme de Dieu jusqu'à la fin. Qu'il soit un exemple pour nous tous.    Top Chrétien

 

 

Publié dans Témoignages

Commenter cet article