Autres principes du royaume de Dieu: la sagesse, choix d'Esther...

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Autre principe du royaume : la sagesse

Elle est présente et rien n'existe sans la sagesse, aucune décision n'est prise sans la sagesse.

Il ne s'agit pas de la sagesse humaine qui est démoniaque, nous dit Jacques, mais de la sagesse d’en haut, la sagesse de Dieu :

Jacques 3 -- 17 : la sagesse dans haut est premièrement pur, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d'hypocrisie.

Esther 1 -- 15 et 16 : quelle loi faut-il appliquer à la reine  Vasthi pour n'avoir pas exécuté ce que le roi Assuérus lui a ordonné par les eunuques. ? Certains disent : moi j obéis à Dieu mais pas à ses serviteurs.

Memucan répondit devant le roi et les princes. Ce n'est pas seulement à l'égard du roi que la reine Vasthi  à mal agit, c'est envers tous les princes. Et tous les peuples qui sont dans toutes les provinces du roi Assuérus. Plus  nous sommes élevés en autorité plus nos et nos choix sont lourds de conséquence.

Memucan : son nom signifie : plein de dignité, solennelle, la sagesse.  Nous, nous savons que la sagesse nous la trouvons en Jésus. Cet homme est un symbole de Jésus.               

Colossiens 2 --3 : savoir, Christ, mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse.

La sagesse nous parle de la crainte de Dieu. Job 28 -- 28 : puis il dit à l’homme : voici la crainte du Seigneur, c'est la sagesse. La sagesse en Dieu a toujours existé : proverbes 8 -- 22 et 23 : l'Eternel m'a acquise au commencement de ses voies, avant ses œuvres les plus anciennes.

Lorsqu'ils disposent les cieux, j’étais là. Lorsqu'il traça un cercle à la surface de l’abîme j'étais là.

8) Autre principe du royaume : le choix d'une épouse :

Esther 2 -- 8 : lorsqu'on eut publié l'ordre du roi et son édit, et qu'un grand nombre de jeunes filles furent rassemblés à Suze (ce nom signifie lis) la capitale, sous la surveillance d'Hegaï nous dit :

 Esther fut aussi prise et conduite dans la maison du roi, sous la surveillance d'Hegaï, gardien des femmes. Une seule sera choisie. Nous retrouvons même principe que dans le livre du Cantique des cantiques. Il y a La Sulamithe, c'est-à-dire la bien-aimée et les filles de Jérusalem qui sont le corps de Christ.

Il y a une distinction entre le corps de Christ et son épouse. Toutes les jeunes filles sont le corps, c'est-à-dire pour nous les croyants sauvés.  Le roi Jésus n'épouse pas son corps, mais une épouse tirée de son corps. Comme Ève a été tirée du corps d'Adam. L'Epouse est tirée du corps de Jésus.

Dans le naturel  comme Adam, son côté a été transpercé. De même sur le plan spirituel ou pour le nouvel Adam. L'Epouse représente tous ceux et toutes celles qui ont renoncé à leur vie, ceux et celles qui ne se contentent pas seulement d'être sauvés. Et tous ceux et celles qui ne craignent pas pour leurs vies en suivant Jésus. Ceux et celles qui acceptent de souffrir et d'apprendre à régner avec lui, en le servant, et en servant le corps de Christ. En travaillant à l’extension du royaume de Dieu.

Pourquoi Esther a-t-elle été choisie ?

Elle appartenait au peuple de Dieu. Elle connaissait son identité. Nous l'avons déjà dit, elle avait un père quelle écoutait, la conseillait. Elle avait le coeur de Jésus, le caractère de Jésus, elle avait l'obéissance de Jésus. Elle a  accepté de s’acquitter de ce qui était prescrit pendant 12 mois : pendant six mois prendre sa toilette avec une huile de myrrhe, et six mois avec les aromates et des parfums.

Que représente la myrrhe ?

La myrrhe est une résine tirée d’un épineux par incision dans le tronc de l’arbre. Les incisions nous rappellent les coups de fouet reçus par Jésus dans son corps qui lui arrachaient des lambeaux de chair et son sang coulait, ainsi que les clous dans ses mains et ses pieds, et la couronne d’épines sur sa tête. Elle était utilisée pour parfumer les palais. Elles rentrent dans la composition de l'huile sacrée, mais aussi pour embaumer les corps. Elle représente la nécessité de passer par la mort à soi-même, de mourir à soi même. Bien sûr pour nous l'huile représente le Saint Esprit et Son œuvre dans nos vies. Esther 4-16 Esther dit : j’entrerai chez le roi même si je dois périr.

Souvenons nous que les mages offrir à Jésus de l'or, l'encens, et de la myrrhe. Matthieu 2 – 11 Ils entrèrent dans la maison, virent l’enfant avec Marie, sa mère, et tombèrent à ses pieds pour se prosterner devant lui ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Ecoutons les paroles du bien aimé, dans le Cantique des cantiques :

4-6 : Avant que le jour se rafraichisse, et que les ombres  fuient, j’irai à la montagne de la myrrhe et à la colline de l’encens. Ici c’est jésus qui parle du mont Golgotha où il va offrir sa vie, mourir à lui-même et son offrande va monter vers le Père comme un parfum de bonne odeur

Jean 19 -- 39 : Nicodème s'est présenté avec 100 livres de myrrhe et d'Aloès pour embaumer le corps de Jésus.

9- la bonté est un principe du royaume

 Signalons  que c'est par pure bonté de Dieu, bien sûr qu’Esther a été présentée au roi : Esther 2 -- 16 : Esther fut conduite auprès du roi, Assuérus, dans sa maison royale le 10e mois, qui est le mois de Tebeth, la septième année de son règne.

Tebeth signifie bonté. C’est le mois de la bonté, dans le royaume la bonté nous est offerte, c'est un principe. Non seulement pendant le mois de la bonté, mais chaque jour.

Lamentations de Jérémie : 3_22 et 23 : les bontés de l'Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme. Elles se renouvellent chaque matin : Ô ! Que Sa fidélité et grande.

10) Dans le royaume de Dieu il y a des pères : c'est un principe.

Des pères qui donnent leur vie, des pères  qui adoptent, comme le père nous a adoptés. Ephésiens : 1 --5 : Il nous a prédestinés, dans son amour à être ses enfants d'adoption par Jésus-Christ  selon le bon plaisir de sa volonté. Dans le royaume il n’y a pas de fils ou de fille sans père, sans père il n'y aurait que des orphelins. Les orphelins ne rentrent jamais dans leur destinée. Les fils et les filles accomplissent leur destinée comme Esther a accompli parfaitement sa destinée. Dans le royaume les fils et les filles restent unies au Père. Le fils ou la fille trouve sa plénitude en restant unie au Père. Comme Jésus est resté fils, unis au Père, et accomplissant tout ce que le Père lui montra.

Le père donne sa vie. Comme le père nous a donné Jésus c'est-à-dire sa vie, le ce qu'il avait de plus cher.

Le vrai père ne craint pas que ses enfants aillent plus loin que lui. Sans que cela soit pour lui une manière de se projeter ou de réaliser ses propres rêves ou désirs. Le vrai père fait tout pour la gloire de Dieu, même s'il doit mettre sa vie en péril. Nous l'avons constaté avec Mardochée. Le vrai père ne fléchit pas les genoux devant l'intimidation.

Disons encore que le père montre à ses fils ce qu’il sait faire, comme le Père avec Jésus, et à ses filles, il leur dit qu’il les aime.

11) Dans le royaume de Dieu, le roi règne avec des princes : c'est un principe.

Ce sont des princes  qui occupent la première place dans le royaume :

Esther 1 -- 14 : il y avait auprès de lui (Assuérus) sept princes. Assuérus, son nom signifie : le chef des gouverneurs. Cela nous fait penser au chef de l'armée de l'Eternel, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs. Sara appelait son mari, Abraham, son seigneur.

Voici la signification des noms des sept princes qui régnaient avec le roi :

1) Admatha : un témoignage, un don de Dieu

2) Carchena : son nom signifie : illustre.

3) Shetar : son nom signifie : une étoile.

4) Tarsi: son nom signifie: jaspe, jaune, c'est-à-dire : une pierre précieuse.

5) Mérès: son nom signifie : élevé.

6) Marsena : son nom signifie : digne

7) Memucan: son nom signifie plein de dignité, solennel, sagesse.

C'étaient les sept princes ou personnes qui  régnaient avec le roi. Perse signifie pur ou splendide.

Apocalypse que nous nous sommes appelés à régner en qualité de princes.

Apocalypse 1- 5 et 6 : et de la part de Jésus–Christ, le témoin fidèle, le premier–né des morts, et le prince des rois de la terre ! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang,

6  et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !

 

12-   Dans le royaume de Dieu Il n'y a pas de place pour la mort. C'est un principe.

Le royaume de Dieu est un royaume ou la vie règne.. Dans le royaume d'Assuérus nous trouvons  un homme nommé Haman, descendant des Amalécites, c'est-à-dire le peuple qui dévore, et qui veut détruire, mettre à mort tout le peuple juif ou le peuple de Dieu. Cet homme symbolise Satan qui veut détruire le royaume de Dieu, détruire la vie des croyants, entraîner une multitude  dans le gouffre de la mort pour l'éternité.

Esther 3 --8 : Alors Haman dit au roi Assuérus : Il y a dans toutes les provinces de ton royaume un peuple dispersé et à part parmi les peuples, ayant des lois différentes de celles de tous les peuples et n’observant point les lois du roi. Il n’est pas dans l’intérêt du roi de le laisser en repos.

Dieu as mis dans le coeur d'un homme, Mardochée, appartenant à la tribu de Benjamin (fils de ma droite) et descendant de Jaïr (celui qui éclaire). C'est une sentinelle que Dieu avait placée à la porte du roi. Il découvre le piège et il prévient la reine Esther qui entreprend un jeune de trois jours avec les Juifs. Le plan de destruction est déjoué, et c'est Haman, lui et sa famille qui seront détruits.

Tout comme le lac de feu attend Satan et ses démons, et tous ceux qui se laissent entraîner dans ses mensonges, la rébellion, l’indifférence

  Esther 7 --  6 à 10 : Esther répondit : L’oppresseur, l’ennemi, c’est Haman, ce méchant là ! Haman fut saisi de terreur en présence du roi et de la reine.  Et le roi, dans sa colère, se leva et quitta le festin, pour aller dans le jardin du palais. Haman resta pour demander grâce de la vie à la reine Esther, car il voyait bien que sa perte était arrêtée dans l’esprit du roi.

 Lorsque le roi revint du jardin du palais dans la salle du festin, il vit Haman qui s’était précipité vers le lit sur lequel était Esther, et il dit : Serait CE encore pour faire violence à la reine, chez moi, dans le palais ? Dès que cette parole fut sortie de la bouche du roi, on voila le visage d’Haman.

 Et Harbona, l’un des eunuques, dit en présence du roi : Voici, le bois préparé par Haman pour Mardochée, qui a parlé pour le bien du roi, est dressé dans la maison d’Haman, à une hauteur de cinquante coudées. Le roi dit : Qu’on y pende Haman !

 Et l’on pendit Haman au bois qu’il avait préparé pour Mardochée. Et la colère du roi s’apaisa.

1 Jean 3-8 : Celui qui fait le péché est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Si le Fils de Dieu s’est manifesté, c’est pour détruire les œuvres du diable.

Luc 10 -- 19 : Je vous ai donné l’autorité pour marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous faire de mal.

Esther 9 -- 14 à 19 : Le roi dit de faire ainsi. On publia l’édit à Suse, et les dix fils de Haman furent pendus.

 Les Juifs de Suse se rassemblèrent donc aussi le quatorzième jour du mois d’Adar et tuèrent trois cents hommes ; mais ils ne portèrent pas la main sur le butin.

 Les autres Juifs, ceux des provinces royales, se rassemblèrent pour défendre leur vie et se débarrasser de leurs ennemis. Ils tuèrent soixante–quinze mille de ceux qui les détestaient –– mais ils ne portèrent pas la main sur le butin––

 Le treizième jour du mois d’Adar. En repos le quatorzième jour, ils en firent un jour de banquet et de joie.

 Quant aux Juifs de Suse, ils se rassemblèrent le treize et le quatorze ; en repos le quinze, ils en firent un jour de banquet et de joie.

 C’est pourquoi les Juifs des campagnes, ceux qui habitent des villes sans murailles, font du quatorzième jour du mois d’Adar un jour de joie, de banquet et de fête où chacun envoie des cadeaux à son voisin.

 13- Autre principe du royaume : la bonne nouvelle, l'évangile est annoncé, non pas en latin, mais à tous les pays selon leur langue et leur écriture.

Esther 1-22 : Il envoie des lettres dans toutes les provinces du royaume. Elles sont écrites avec l’écriture des habitants de chaque province et dans la langue de chaque peuple.

14  Autre principe du royaume de Dieu : l'homme est honoré comme un chef de famille :

Esther 1-20 :

L’édit du roi sera connu dans tout son royaume, quelque grand qu’il soit, et toutes les femmes rendront honneur à leur mari, depuis le plus grand jusqu’au plus petit.

Ce n’est pas par hasard que ce verset est écrit ou pour exprimer les caprices des hommes de cette époque.

Ephésiens 5-25- 28 et 33 : Maris, aimez votre femme comme le Christ a aimé l’Eglise : il s’est livré lui–même pour elle,

De même, les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui–même.

Quoi qu’il en soit, que chacun de vous aime sa femme comme lui–même, et que la femme respecte son mari. L'homme et la femme ont été créés et égaux, devant Dieu mais différents.

L'homme a été tiré de la terre, la femme de l'homme, de ce fait la femme est plus sensible, plus émotionnelle elle a davantage besoin de sécurité, d'amour.

Une épouse a besoin d'être aimée non seulement en actes, mais également en paroles. Sans amour elle ne peut vivre, s'épanouir.  C’est pourquoi la bible demande au mari d'aimer son épouse comme Christ a aimé et aime son Eglise c'est-à-dire son Epouse.

L'homme, bien sûr a besoin d'être aimé, mais encore plus d'être honoré ou respecté.

Honorer signifie : une accordé de la valeur, de l'estime, montrer qu'il est précieux, cela le fortifie.

Respecter cela signifie : honorer, montrer de la considération.

Bien sûr tout cela ne peut se vivre pleinement que si le mari est  lui-même soumis à son chef, c'est-à-dire à Christ.

                                        www.parolevivante.net

 

.

 

 

 

 

Commenter cet article