Humilité et combat spirituel

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Le premier principe du combat spirituel est l'humilité. Chaque fois que nous nous trouvons dans une situation dans laquelle nous devons combattre spirituellement, il nous faut en tout premier lieu nous humilier. Pour la plupart d'entre nous, le combat spirituel signifie crier après agressivité et s’acharner contre le diable. C'est peut-être vrai, mais si nous n'avons pas tout compris l'importance de l'humilité et de la soumission, notre combat spirituel se transformera en massacre.

Jacques 4 : 6-7, 10

Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Soumettez-vous à Dieu. Résister au diable, et il fuira loin de vous… Humiliez-vous devant le Seigneur et lui il vous élèvera.

Dans ce passage, nous remarquons que la soumission et l'humilité sont d'une importance primordiale pour résister à l'ennemi de nos âmes et que sans l’une et l'autre, nous ne pouvons pas résister diable, car tout est lié.

Pourquoi en est-il ainsi ? Tout simplement parce que l'orgueil est l’essence même de son caractère et de sa motivation. Par conséquent, c'est aussi le domaine dans lequel il est expert. Si vous avez de l’orgueil, vous avez une porte ouverte sur les stratégies du diable. Votre orgueil devient une cible facile pour ses attaques diaboliques.

Quand le diable est venu vers Eve dans le jardin d'Éden, par ses paroles il est les a tous deux attirés  à lui à travers l'orgueil spirituel « vous serez comme Dieu » Genèse 3 : 5 et intellectuel « connaître le bien et le mal » ces deux formes de la vie sont encore aujourd'hui à la racine des activités diaboliques. En nous soumettant, nous fermons la porte au diable.

Cet orgueil diabolique conduit à la rébellion et à la division. La Bible enseigne que lorsque  Satan a décidé d'attaquer Dieu, le mobile de sa rébellion n'était autre que l'orgueil.

Ezékiel 28:17 : de ta grande beauté, tu t'es enorgueilli et tu as laissé ta splendeur pervertir ta sagesse.

Le mot pour « élevé » ici est «gaavah » ; il est similaire à la racine du mot orgueil, «ga'avah ». L'orgueil peut nous conduire à de mauvaises attitudes envers ceux qui nous entourent, en particulier ceux qui sont en position d'autorité sur nous, ce qui finit par provoquer la division. La plupart des divisions dans l'église sont provoquées par l'orgueil. Si l'une des parties s'humilie, les divisions régressent.

Ne donnez pas de la place au diable, Yeschoua nous a enseigné que tout  royaume divisé contre lui-même ne subsistera pas (Luc 11) le diable veut détruire le royaume de Dieu, en inspirant la division et la rébellion qui trouvent leurs sources dans l'orgueil. L'orgueil est le terrain fertile pour les semences du diable. Quand nous nous humilions, nous retirons ce terrain au diable.

Parfois, l'orgueil est une couverture de notre insécurité personnelle, ou la peur du rejet. Quand une personne n'est pas sécurisée, elle peut s'enfler comme un « poisson-globe » pour compenser le manque. Qui sait s'humilier reflète en réalité le premier degré de plénitude psychologique et de force intérieure.

L'un des signes de l'orgueil qui recouvre l'insécurité, c'est que la personne a tendance à se sentir « offensée ». Parfois, nous pouvons cacher l'orgueil et l'insécurité en affirmant « je suis très sensible ». Il est difficile de trouver un terme pour « offensé » en hébreu. Une façon de le dire est « orgueil  blessé » ou « honneur insulté » une personne qui n'a pas beaucoup d'orgueil n'est pas facilement offensée.

Parfois la personne persuadée d'avoir raison, est celle-là même dont la fierté est la source du problème. La personne offensée, la plus intelligente, la plus ointe, ou celle qui provoque la division, est peut-être celle à travers laquelle le diable agit. Si cela vous interpelle, prenez garde.

Asher Intrater

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Identité en Jésus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article