Je vous ai choisi afin que vous portiez beaucoup de fruits

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

               Je vous ai choisi afin que vous portiez beaucoup de fruits

Jésus nous choisit afin que nous portions du fruit, pas simplement quelques uns, tous nous sommes choisis. C’est lui Jésus qui nous « embauche » quelque soit notre âge, nos dons ou même nos handicaps.

 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. 

                                                                                                                                    Jean 15:16

Jésus nous choisit afin  que notre fruit demeure, c'est-à-dire à valeur éternelle et qu’il serve de nourriture selon : Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d’arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n’auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède.                                                                                                     Ezéchiel 47 : 12

 

D’abord posons-nous la question, quel genre de fruits le Père attent-il de nous ?

1- gagner des âmes en les arrachant à l'emprise du royaume des ténèbres. Ce désir doit nous animer comme  l’apôtre Paul le dit : Je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que j’ai souvent formé le projet d’aller vous voir, afin de recueillir quelque fruit parmi vous, comme parmi les autres nations ; mais j’en ai été empêché jusqu’ici.                                                                                          Romains 1 : 13

Ce verset s’adresse également à chacun de nous, selon Actes 26:17 : afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés.

Certes nous ne sommes pas tous appelés à devenir des évangélistes ou des missionnaires.qui parcourent le monde, par contre Jésus nous demande d'être des témoins de lui-même la où nous sommes implantés, dans notre famille, dans notre travail, dans notre voisinage, dans notre lycée collège etc. Une âme gagnée, c’est une âme arrachée aux griffes de Satan et cela représente une grande victoire. Souvenons-nous des paroles de Jésus dans Luc 15 :7 : De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre–vingt–dix–neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance.

Alors si nous répondons à cette attente du Père nous récolterons également de la joie dans nos cœurs. Jésus nous baptise dans le Saint Esprit afin de nous  donner une puissance, de l’audace, du zèle afin d'être témoin de Jésus. Cette promesse vient du Père ou du  vigneron. Jésus confirme cette promesse : Mais vous recevrez une puissance, le Saint–Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.                                                                                          Actes 1 : 8

Jésus nous nous demande bien d'être des témoins. Témoin vient du grec « martus ». Ce nom désigne ceux qui à l'exemple de Jésus prouve la force et l'authenticité de leur foi en Christ en supportant même une mort violente, ce mot est un synonyme de  martyr.

Témoigner se manifeste de deux manières :

1 : soit en étant silencieux, sans parole,  par nos bons choix de vie, nos attitudes. Nous sommes observés. N’oublions jamais que nous sommes le sel de la terre et la lumière du monde, ces paroles sont sorties de la bouche de Jésus. La lumière n’a pas besoin de faire des efforts pour rayonner. Le soleil non plus, bien qu’il constamment en ébullition. De même nous, qui appartenons à Jésus, doit se dégager la lumière qui se remarque et interpelle. Avec le sel c’est différent, nous l’apprécions dans le potage par exemple, mais pas  tant qu’il se tient dans la salière. Autrement dit c’est par nos paroles que le sel de nos vies donne sa valeur : Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra–t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ;

 et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.                                 Matthieu 5 : 13 à 16

2-dire, proclamer, confesser ce que Jésus a changé dans nos vies depuis que nous l'avons accepté comme Sauveur et Seigneur : Chaussez-vous du zèle courageux que donne l’Evangile, pour annoncer la Bonne Nouvelle du salut et de la paix avec Dieu. Soyez toujours prêts à transmettre cette Parole.  Bible PVV

                                                                                                                          Ephésiens 6:14

Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ?

 Et comment y aura–t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés ? Selon qu’il est écrit : Qu’ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles !                                                   Romains 10 :14 et 15

Nous-mêmes qui connaissons Jésus, nous avons été au bénéfice, au moins d'une personne qui nous a annoncé Jésus et son œuvre accomplie sur la croix. Il est normal qu’à notre tour nous prenions part à l’annonce de la bonne nouvelle. Ce désir,  d’annoncer la bonne nouvelle autour de nous doit brûler dans nos cœurs et c'est obéir au grand commandement de Jésus : Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.       Matthieu 28 : 19 et 20

Nous le répétons nous ne sommes pas tous appelé à parcourir des nations, toutefois avec Internet  aujourd’hui il est possible de répandre la Bonne Nouvelle dans les nations. Bien-sûr ce moyen ne remplace pas les paroles de Jésus qui répète plusieurs fois : Allez… de chacun d'entre vous le Père attend que nous portions du fruit en étant des témoins d’abord à Jérusalem, c'est-à-dire dans notre famille, c’est là le lieu de notre apprentissage, ensuite autour de nous et dans le monde.

L’apôtre Paul appelle cela devenir des ambassadeurs de la réconciliation, entre le Père qui nous a aimé jusqu'à donner son fils unique Jésus afin de réconcilier le monde avec lui : Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui–même en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !

                                                                                                         2 corinthiens 5 :19 et 20

Le fruit de l’Esprit

 

Le Père désire nous voir porter, cultiver, faire grandir le fruit de l'Esprit dans chacune de nos vies : Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.   

                                                                                                                              Galates 5 : 22

Ce sont toutes des facettes différentes d'un même fruit. Certains d'entre nous sont certainement tenter de dire : toi tu as la foi, un autre la douceur. C'est une erreur car il est bien écrit : mais le fruit de l'Esprit et non les fruits de l'Esprit. De ce fait nous ne pouvons pas nous satisfaire seulement d'une facette. C'est à chacun d'entre nous qu'il appartient de faire grandir toutes les facettes, car l'ensemble représente le caractère de Jésus. Si nous n'avons pas l'amour, le premier de la liste nous n'avons pas les autres facettes du fruit. Si nous perdons la paix nous perdons également la joie, la maîtrise de soi l'amour bien sûr. Si nous perdons la maîtrise de soi nous perdons la paix, la douceur, la patience, la joie etc et c’est la colère, une œuvre de la chair qui se manifeste.

Dans certains passages de la Bible, les raisins verts, amers sont évoqués. Ils symbolisent notre caractère naturel qui peut-être aigre, amer.

 

Le fruit de la sainteté ou de la consécration

 

Quels fruits portiez-vous alors ? Des fruits dont vous rougissez aujourd’hui. Car la fin de ces choses, c’est la mort. Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.                                                                                                Romains 6 : 21 et 22

 

Les fruits de justice

 

La justice de Dieu est l’expression de tout ce que Dieu demande et approuve. Elle est manifestée de façon absolue en Christ-Jésus Lui-même, qui a satisfait à notre place à toutes les exigences de la loi : Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus–Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction.                                                                     Romains 3 21 et 22

 Par substitution, Christ a été pour nous … justice selon : Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus–Christ, qui par la volonté de Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice, sanctification et rédemption.                                               1 Corinthiens 1 : 30

 

 

Pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ,  remplis du fruit de justice qui est par Jésus–Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.                              Philippiens 1 : 11

 

Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui–même est juste.                                                                       1 Jean3 :7

Le terme justice décrit une vie de droiture qui est le fruit du salut en Christ. Par la grâce de Dieu, le chrétien agit avec justice parce qu’il  est lui-même rendu juste : Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix.                                                                                                                 Jacques 3 : 18

Dans ce verset nous constatons que le fruit de la justice ne se récoltera que dans un cœur où la paix règne. Nous rappelons que la paix est une des facettes du fruit de l’Esprit. Dans les béatitudes, Jésus nous dit : Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu !                          Matthieu 5 : 9

 

Nous citons encore deux versets importants qui nous parlent des fruits de la justice : Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’Agneau sont venues, son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur ; car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints.                                                                                                  Apocalypse 19 : 7 et 8

La Bible version Nouvelle Segond dit : Réjouissons-nous, soyons transportés d’allégresse et donnons-lui gloire, car les noces de l’Agneau sont venues, et son Epouse s’est préparée. Il lui a été donné d’être vêtue de fin lin, resplendissant et pur. Le fin lin, c’est la justice des saints.

Dans la Bible le vêtement est un symbole de la justice. Il a un sens négatif et sans valeur quand il représente notre propre justice. Elle sent mauvais aux narines du Père. Par contre le vêtement prend toute sa valeur quand il s’agit du vêtement blanc ou la robe  du salut dont nous revêt le Père quand nous acceptons de nous reconnaître pécheur et acceptons jésus comme Sauveur et Seigneur de notre vie.

Les œuvres justes des saints sont les œuvres que le Père a préparées pour chacun d’entre nous, de toute éternité.  C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.  Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus–Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.                     Ephésiens 2 : 8 à 10

C’est par grâce et avec l’aide du Saint-Esprit que nous les accomplissons. Elles sont si précieuses aux yeux du Père qu’elles deviennent des vêtements de fin lin, éclatant, pur dont se revêt l’Epouse de l’Agneau.

 

Les fruits de la sagesse

 

La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie.                                                                                                     Jacques 3 : 17

Dans ce verset nous retrouvons encore plusieurs facettes du fruit l’Esprit : la paix, la bienveillance, la douceur, la maîtrise de soi.

Quand nous exprimons la sagesse d’en haut nous reflétons la personne de Jésus : Christ, mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.                                                                                             Colossiens 2 : 3

 

Le fruit des lèvres

 

Par lui, offrons donc sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est–à–dire le fruit de lèvres qui reconnaissent publiquement son nom.               Hébreux 13 : 15

 

Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent.                                                                                                   Ephésiens 4 : 29

Dans le premier cas nous révélons notre appartenance à « la race de vipères » Matthieu 23 : 33 que dénonce Jésus ; dans le second, nous témoignons que nous sommes de la « famille de Dieu », dont les membres portent le souci de leur édification mutuelle : « c’est à son fruit qu’on reconnaît l’arbre : tout arbre bon donne de beaux fruits, et l’arbre mauvais donne des fruits détestables »  Matthieu 7 : 17 et 20. Autrement dit : nos paroles révèlent notre état intérieur, car « ce qui sort de la bouche provient du cœur » Matthieu 15 :18 et révèle si celui-ci est dans la lumière de l’Esprit, ou dans les ténèbres de Satan et son royaume : « L’homme bon, dans son trésor qui est bon, prend des choses bonnes ; l’homme mauvais, dans son trésor qui est mauvais, prend des choses mauvaises »                                                                                                     Matthieu 12 : 35.

Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun.                        Colossiens 4 : 6

 

 

 

                    

Commenter cet article