SOYONS DELIVRES DES LIENS ANCESTRAUX

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

           SOYONS DELIVRES DES LIENS ANCESTRAUX

Apocalypse 22-11 : Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.

Ce verset nous montre combien nous avons besoin d’être libéré, pour que le Saint-Esprit continue son œuvre de sanctification dans nos vies. Cette œuvre de sanctification doit s’opérer chaque jour.

Nous poursuivons toujours le même but, nous délester pour évoluer librement dans le royaume de Dieu.

Nous avons vu le cœur :

- le cœur de serviteur

- Un cœur de fils avec Jésus qui tout en étant fils a accepté de se faire serviteur tout en restant fils.

Seul un fils ayant un cœur de serviteur peut révéler le Père.

Nous avons vu la grâce, sans elle nous ne pouvons être agréables au Père qui ouvre la porte du royaume. Nous avons vu certains obstacles qui nous ferment la porte du royaume de Dieu :

La rancune

L’amertume

La culpabilité

Le non pardon etc.

Maintenant nous allons étudier les liens ancestraux et voir comment ils nous retiennent en arrière, nous empêchent de rentrer pleinement dans notre appel, de vivre la vie du royaume de Dieu. Genèse 1 : 26 Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance et qu’il donne … Genèse 1 : 27 Dieu créa l’homme à son image, et le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

Par la désobéissance d’Adam et Eve nous avons perdu cette ressemblance et cette image de Dieu dans nos vies. Aujourd’hui nous sommes à la ressemblance de nos parents, pas seulement sur le plan physique mais aussi sur le plan spirituel, moral, émotionnel etc.. Des pécheurs donnent naissance à des pécheurs, selon Genèse 1- 11 : Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.

 Pour dépolluer une rivière il faut non seulement inspecter l’état de ses affluents mais aussi regarder à la source. Dans nos vies il en est de même, nous pouvons veiller surtout à ce qui rentre dans nos vies (films etc..) se garder du péché autant que cela est possible, cela n’enlèvera pas de nos vies, ne fera pas disparaître de nos vies ce qui  nous vient de la source de nos vies, c'est-à-dire de nos parents et nos ancêtres.

 Psaume 51 : 7 voici je suis né dans l’iniquité et ma mère conçu dans l’iniquité. Il en est de même pour chacune de nos vies. Nous naissons avec la rébellion, le rejet, la peur, l’angoisse, le désir de satisfaire le moi, le mensonge, etc.

Tout comme nous recevons de nos parents un héritage physique, matériel, un héritage spirituel nous colle à la peau, à l’âme, au corps, à l’esprit. Chaque fois que nous avons recours à la « puissance » de l’ennemi pour résoudre un problème dans nos vies (consciemment ou inconsciemment) nous lui ouvrons une porte dans nos vies et il en profite pour y mettre un lien, nous lui donnons un droit qu’il utilise tant que nous nous sommes pas repentit et que ce lien n’a pas été brisé par la puissance qui est dans le nom de Jésus, sinon ce lien est transmis à nos descendants qu’ils le veuillent ou non, que nous le voulions ou non, cela ne change rien. Il en est de même pour les liens dont nous héritons de nos parents et ancêtres. Exode 20 : 5 Je suis un Dieu jaloux qui punit l’iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la 3ème et 4ème génération. Nous héritons également des malédictions. Voici des exemples de malédictions générationnelles, Deutéronome 23 : 2 : Celui qui est issu d’une union illicite n’entrera point dans l’assemblée de l’Eternel, même sa dixième génération n’entrera point dans l’assemblée de l’Eternel. Cela concerne tout enfant né hors mariage et personne ne peut être assuré d’avoir un ancêtre né dans cette condition. Cela s’appelle la malédiction dans la bâtardise  et nous conduit dans l’illégitimité

 Lévitique 20 : 1-21. Dans ce passage de la bible nous y trouvons beaucoup d’autres exemples de malédiction.

Exode 34 : 6-7 Qui conserve son amour jusqu’à mille génération qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché mais ne tient le coupable pour innocent et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’aux troisièmes et quatrièmes générations. Nous ne pouvons marcher à cloche pied.

2 Corinthiens 6 : 14-20 : Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a–t–il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a–t–il de commun entre la lumière et les ténèbres ?

 Quel accord y a–t–il entre Christ et Bélial ? Ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ?

 Quel rapport y a–t–il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.

 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout–puissant.

 Ayant donc de telles promesses, bien–aimés, purifions nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu.

Deutéronome 18 : 10-14 : Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel ; et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.

 Tu seras entièrement à l’Eternel, ton Dieu. Car ces nations que tu chasseras, écoutent les astrologues et les devins ; mais à toi, l’Eternel, ton Dieu, ne le permet pas.

 Apocalypse 22 : 11-15 : Alors je vis un grand trône blanc et celui qui y était assis. La terre et le ciel s’enfuirent devant lui, et il ne se trouva plus de place pour eux.

 Alors je vis les morts, les grands et les petits, debout devant le trône. Des livres furent ouverts, et un autre livre fut ouvert, qui est le livre de la vie. Les morts furent jugés d’après ce qui était écrit dans les livres, selon leurs œuvres.  La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux, et ils furent jugés, chacun selon ses œuvres.

 La mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. L’étang de feu, c’est la seconde mort.

Le monde des ténèbres connait la parole de Dieu. On peut tuer par la langue Jérémie 18 : 18 Venez complotons contre Jérémie, car la loi ne périra pas faute de sacrificateurs. Ni le conseil fautes de sages, ni la parole fautes de prophètes. Venez tuons la langue, ne prenons pas garde à tous ces discours.

Les liens des ténèbres sur nos viennent  par les alliances, les pactes, avec le royaume des ténèbres, soit par des paroles, des promesses, des écrits ou des alliances de sang, la pratique de la divination ou la consultation de voyants, de guérisseurs, de marabouts, la cartomancie, la nécromancie, toute adoration ou cultes rendus à de faux dieux, la consécration des enfants à des idoles ou des divinités, des baptêmes pratiqués dans les religions, toutes pratiques d’initiation ainsi que les danses qui les accompagnent, etc.

La bible nous dit que nous sommes tous pécheurs Romains 3 : 23 Car tous ont péchés et sont privés de la gloire de Dieu.

1 Samuel 15 : 23 Car la désobéissance est aussi coupable que la divination et la résistance ne l’est pas moins que l’idolâtrie et les séraphins. Jean 10 : 10 Le voleur vient égorger détruire et volé.

Le but de Satan c’est de détruire la race humaine sans se faire connaître, à travers les hommes et les femmes qui agissent pour lui en connaissance de cause ou dans l’ignorance. Il est prêt à exploiter toutes les brèches dans nos vies, nos familles comme il a exploité les brèches dans la lignée qui a donnée naissance à Jésus. Genèse 3 : 15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité, celle-ci t’écraseras la tête et tu lui blesseras le talon.

Genèse 6  Nous y découvrons comment Satan a voulu souillé la descendance de la femme.  Afin que celui qui doit lui écraser la tête ne naissent pas.

Genèse 38 Nous décrit le péché de Juda avec sa belle-fille. Il commet un inceste. Sa belle-fille se livre à la prostitution avec son beau père (lignée de Jésus) inceste et prostitution, deux enfants naissent de cet inceste et de cette prostitution. Le premier (héritier de la promesse qui doit donner naissance à jésus) se nomme Perets : son nom signifie : brèche. Une brèche est ouverte, par Satan, dans la lignée qui va donner naissance à Jésus. Nous en retrouvons  d’autres exemples en Matthieu 1 qui nous donne  toute la généalogie de Jésus: En Matthieu 1-5 nous retrouvons Rahab qui fut prostituée (Josué 2 : 1). Matthieu 1 : 5 Nous trouvons également Ruth, d’origine Moabite, un peuple maudit à cause de son origine, née d’un inceste entre Lot et l’une de ses filles. Elle devient l’arrière grand-mère du roi David. Rahab sera l’arrière, arrière grand-mère de David.

 David va commettre l’adultère, tué ou fait tuer Urie, un de ses soldats en l’envoyant se battre dans un endroit dangereux, contre les philistins. Il éprouve beaucoup de difficulté avec ses enfants et dans la vie de ses enfants. Amnon, fils de David, viole sa demi sœur Tamar, fille de David, Absalon frère de Tamar, venge sa sœur et tue Amnon, Absalon se révolte contre son père. Il prend la royauté et David fuit devant son fils. Il quitte Jérusalem pour ne pas se battre contre son fils qui le poursuit, finalement un partisan de David tue Absalon.

 Un autre fils, frère d’Absalon, Adonja se déclare roi contre David et sera exécuté. Son fils Salomon lui succède, il aime beaucoup les femmes étrangères, il eut 700 princesses pour femmes et 300 concubines, et ses femmes inclinèrent son cœur vers d’autres dieux : 1 Rois 11 : 4-8 : A l’époque de la vieillesse de Salomon, ses femmes inclinèrent son coeur vers d’autres dieux ; et son coeur ne fut point tout entier à l’Eternel, son Dieu, comme l’avait été le coeur de David, son père.

Salomon alla après Astarté, divinité des Sidoniens, et après Milcom, l’abomination des Ammonites.

 Et Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, et il ne suivit point pleinement l’Eternel, comme David, son père.

 Alors Salomon bâtit sur la montagne qui est en face de Jérusalem un haut lieu pour Kemosch, l’abomination de Moab, et pour Moloc, l’abomination des fils d’Ammon. Et il fit ainsi pour toutes ses femmes étrangères, qui offraient des parfums et des sacrifices à leurs dieux

Salomon fait partie de la lignée qui va donner naissance à Jésus. Jésus est vraiment né au milieu des liens ancestraux sans être contaminé, ou atteint par le péché, malgré toutes les ruses du diable.

Luc 1 : 36 Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-haut te couvrira de son ombre C’est pourquoi le saint enfant qui naitra de toi sera appelé Fils de Dieu. Jésus a bénéficié d’un code génétique miraculeux au niveau du sang. Découverte et résultat de l’analyse de sang trouvé sur l’arche à Jérusalem. Jésus devait mourir sur une croix pour nous délivrer de la malédiction de la loi, Galates 3 : 13 Christ nous a racheté de la malédiction de la loi, étant malédiction pour nous car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois.

Deutéronome 21 : 22-23 : Si l’on fait mourir un homme qui a commis un crime digne de mort, et que tu l’aies pendu à un bois, son cadavre ne passera point la nuit sur le bois ; mais tu l’enterreras le jour même, car celui qui est pendu est un objet de malédiction auprès de Dieu, et tu ne souilleras point le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne pour héritage.

Dieu nous demande de confesser les péchés et les résistances de nos pères, Confesser = avouer, faire l’aveu de ses péchés.

Lévitique 26 : 40-42 : Ils confesseront leurs iniquités et les iniquités de leurs pères, les transgressions qu’ils ont commises envers moi, et la résistance qu’ils m’ont opposée, péchés à cause desquels moi aussi je leur résisterai et les mènerai dans le pays de leurs ennemis. Et alors leur coeur incirconcis s’humiliera, et ils paieront la dette de leurs iniquités.

 Je me souviendrai de mon alliance avec Jacob, je me souviendrai de mon alliance avec Isaac et de mon alliance avec Abraham, et je me souviendrai du pays.

 

  Nous en trouvons un exemple dans le livre de Daniel. Daniel est à captivité depuis son enfance, avec d’autres juifs, à cause des péchés des rois d’Israël et de ses pères. Daniel jeûne et s’humilie ou plaide coupable pour les péchés d’Israël afin de sortir de cette déportation. Daniel 9 : 3-19 : Seigneur, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui fais miséricorde à ceux qui t’aiment et qui observent tes commandements !

 Nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons été méchants et rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances.

Nous n’avons pas écouté tes serviteurs, les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos pères, et à tout le peuple du pays. Seigneur, à nous la confusion de face, à nos rois, à nos chefs, et à nos pères, parce que nous avons péché contre toi.

Nous avons péché, nous avons commis l’iniquité. Auprès du Seigneur, notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous avons été rebelles envers lui.  Car, à cause de nos péchés et des iniquités de nos pères, Jérusalem et ton peuple sont en opprobre à tous ceux qui nous entourent.

 Maintenant donc, ô notre Dieu, écoute la prière et les supplications de ton serviteur, et, pour l’amour du Seigneur, fais briller ta face sur ton sanctuaire dévasté !

 Mon Dieu, prête l’oreille et écoute ! ouvre les yeux et regarde nos ruines, regarde la ville sur laquelle ton nom est invoqué ! Car ce n’est pas à cause de notre justice que nous te présentons nos supplications, c’est à cause de tes grandes compassions.

 Seigneur, écoute ! Seigneur, pardonne ! Seigneur, sois attentif ! Agis et ne tarde pas, par amour pour toi, ô mon Dieu ! Car ton nom est invoqué sur ta ville et sur ton peuple.

Nous trouvons un exemple identique dans Esdras 9.

 1 Jean 1 : 8-10 Si nous disons que nous n’avons pas péché nous faisons Dieu menteur : Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous–mêmes, et la vérité n’est point en nous.

 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

 Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous.

Galates 6 : 7-8 ce qu’un homme sème, il le récolte :

Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.

 Traiter les liens ancestraux c’est venir à la croix de Jésus là où « tout est accompli ».

 Colossiens 2 : 14-15 : il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a éliminé en le clouant à la croix ; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.

Jésus est venir pour nous affranchir Jean 8 : 30-32 : Comme Jésus parlait ainsi, plusieurs crurent en lui.

 Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

1 Jean 1 : 9 : Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

Luc 10 : 19 Voici je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne peut vous nuire.

Voici un exemple nous montrant que chaque génération pêche, tout en amplifiant le péché des pères. Cet exemple est basé seulement sur trois générations, à partir d’un péché seulement. Ce qui est loin de représenter toute une vie :

Genèse 20 :2 Abraham a menti car il a peur que les Egyptiens le tuent à cause de sa femme, Saraï qui une jolie femme. Il lui demande de dire qu’elle est sa sœur : Abraham disait de Sara, sa femme : C’est ma sœur. Abimélek, roi de Guérar, fit prendre Sara.

Alors Dieu vint à Abimélek dans un rêve, pendant la nuit, et lui dit : Tu vas mourir à cause de la femme que tu as prise, car elle est mariée

Abimélek appela Abraham et lui dit : Qu’est ce que tu nous as fait ? En quoi ai je péché contre toi, pour que tu fasses venir sur moi et sur mon royaume un si grand péché ? Tu as commis envers moi des actes inadmissibles.

  Puis Abimélek dit à Abraham : Quelle intention avais tu pour agir de la sorte ?

 Abraham répondit : Je me disais qu’il n’y avait certainement aucune crainte de Dieu en ce lieu et qu’on me tuerait à cause de ma femme. De plus, il est vrai qu’elle est ma sœur, fille de mon père ; seulement, elle n’est pas fille de ma mère, et elle est devenue ma femme.

 Dans cette situation, certains diront Abraham n’a fait qu’un demi mensonge ou dit une demi vérité. Quelle différence y a-t-il entre les deux ? Les deux viennent du père du mensonge.

Quelques années plus tard nous trouvons son fils Isaac dans la même situation. Il a peur, lui aussi, d’être tué à cause de la beauté de sa femme. Aussi demande t’il à sa femme de se présenter comme sa sœur.

 Mais cette fois-ci, sa femme n’est pas sa demi-sœur. Donc nous pouvons parler de mensonge entier ou complet.

Genèse 26 : 7 et suivants : Lorsque les gens du lieu posaient des questions sur sa femme, il disait : C’est ma sœur ; car il craignait, en disant ma femme, que les gens du lieu ne le tuent, parce que Rebecca était belle de figure. Comme son séjour se prolongeait, il arriva qu’Abimélek, roi des Philistins, regardant par la fenêtre, vit Isaac qui plaisantait avec Rebecca, sa femme.

 Abimélec fit appeler Isaac, et dit : Certainement, c’est ta femme. Comment as tu pu dire : C’est ma sœur ? Isaac lui répondit : J’ai parlé ainsi, de peur de mourir à cause d’elle.

Encore quelques années, observons la vie de Jacob, fils d’Isaac et petit-fils d’Abraham.

Un jour Isaac promet  à son fils ainé, Esaü, de le bénir en lui accordant la bénédiction qui revient à l’ainé. Toutefois Isaac demande à son fils de lui préparé un plat de gibier, comme il l’aime.

Genèse 27-4 : Fais-moi un mets comme j’aime, et apporte–le moi à manger, afin que mon âme te bénisse avant que je meure.

 Rebecca écouta ce qu’Isaac disait à Esaü, son fils. Et Esaü s’en alla dans les champs, pour chasser du gibier et pour le rapporter.

  Puis Rebecca dit à Jacob, son fils : Voici, j’ai entendu ton père qui parlait ainsi à Esaü, ton frère :

 Apporte–moi du gibier et fais–moi un mets que je mangerai ; et je te bénirai devant l’Eternel avant ma mort.

Genèse 27 : 17-21 Jacob (dont le nom signifie usurpateur) se présente à son père, dont la vue n’est pas très bonne, déguisé avec les vêtements de son frère ainé. Il usurpe, de son père, la bénédiction de l’ainé. Il ment à son père (avec le complot de sa mère, épouse d’Isaac, il se fait passer pour son frère ainé Esaü, en plus il ment, à nouveau, à son père en déclarant que Dieu lui à permis de tuer du gibier rapidement, alors qu’il a tout simplement pris un chevreau dans la ferme paternel, sur le conseil de sa mère. Ce qui lui permet d’apporter à son père, avant l’arrivée de son frère partie à la chasse, son plat préféré : du « gibier » Ensuite il doit fuir pour échapper à la colère de son frère ainé, (dépouillé de la bénédiction de l’ainé) qui veut le tuer. Il fuit chez le frère de sa mère, nommé Laban pour y chercher une épouse. Mais en faisant cela il quitte le pays promis.

A son tour Jacob est trompé par son beau-père et oncle Laban qui a deux filles Léa et Rachel. Jacob aime Rachel la plus belle, Laban la lui promet en mariage pour 7 années à son service. Le lendemain de la nuit des noces, il s’aperçoit de la ruse de Laban, il a couché avec Léa (la moins belle ou la plus difficile à marier) Genèse 29 et suite.

Pendant de nombreuses années, ainsi Jacob va servir son beau-père. Puis un jour, Dieu lui demande de rentrer dans le pays de la promesse. Avant de partir, Rachel, épouse de Jacob et fille de Laban, vole les dieux de son père.  Laban s’en aperçoit quelque jour après. Il poursuit et rattrape Jacob et sa famille sur la route du retour. Laban cherche ses dieux dans le campement de Jacob. IL chercha, mais ne trouva point ses téraphim, même dans la tente de Rachel qui les avait les avait en sa possession. Elle mentit à son père pour cacher son vol.

Pendant la fouille de Laban, dans le camp, Jacob, qui ignorait le vol de sa femme, prononce une parole de malédiction : « Mais périsse celui auprès duquel tu trouveras tes dieux !

Voici les conséquences de cette malédiction : Rachel va mourir lors de l’accouchement de son fils Benjamin. Retenons toutefois que Rachel à ouvert une porte à la malédiction en volant les dieux de son père et par son mensonge.

Jacob à un fils préféré : Joseph, ses frères le détestent. Un jour ils le vendent comme esclave. D’un commun accord, les 11 frères mentent à leur père en lui déclarant, que Joseph a été dévoré par une bête sauvage Genèse 37 : 31-33 : Ils prirent alors la tunique de Joseph ; et, ayant tué un bouc, ils plongèrent la tunique dans le sang.

 Ils envoyèrent à leur père la tunique de plusieurs couleurs, en lui faisant dire : Voici ce que nous avons trouvé ! Reconnais si c’est la tunique de ton fils, ou non.

 Jacob la reconnut, et dit : C’est la tunique de mon fils ! Une bête féroce l’a dévoré ! Joseph a été mis en pièces !

Souvenons nous que nous sommes partis avec le « demi mensonge » d’Abraham, voila ce que nous constatons au terme de trois générations.

Si nous regardons dans la vie des enfants de Jacob nous constatons beaucoup de problèmes : Juda commet l’adultère avec sa belle-fille et elle devient enceinte de lui. Quand la rumeur publique lui apprend qu’elle est enceinte : Qu’elle soit brûlée dit-il ! Mais il est obligé de reconnaître son péché car il a laissé des gages chez sa belle-fille.

Après la mort de leur père, Jacob, ses onze fils qui ont vendu Joseph, craignent des représailles. Ils s’adressent à Joseph en lui disant :

Genèse 50- 16 et 17 : Et ils firent dire à Joseph : Ton père a donné cet ordre avant de mourir :

  Vous parlerez ainsi à Joseph : Oh ! Pardonne le crime de tes frères et leur péché, car ils t’ont fait du mal ! Pardonne maintenant le péché des serviteurs du Dieu de ton père ! Joseph pleura en entendant ces paroles.

En réalité les frères de Joseph lui mentent car leur père ne leur a donné aucune consigne.

Nous parlerons encore de deux des fils de Jacob : Ruben et Lévi qui décide de venger leur sœur Dina qui a été déshonorée par le fils d’un chef de tribu de Canaan. Pour venger leur sœur ils proposent à ce chef une alliance. Cette alliance comporte une obligation : Tous les hommes doivent être circoncis. Ce chef accepte que tous les hommes de la tribu soient circoncis. Pendant les jours de leur guérison, Ruben et Lévi rompt cet alliance et tuent les hommes de la ville et pillèrent la ville.

Cela nous montre combien nous sommes comme les Hébreux dans le désert, ils viennent de quitter l’esclavage de l’Egypte. Ils sont libres physiquement, mais leurs âmes sont restées pleines de l’Egypte. Nous connaissons exactement la même situation. Nous sommes plus que vainqueurs en Jésus, puisque Jésus a gagné le combat contre les puissances du mal, il les désarmées, dépouillées de leur puissances. Mais nos âmes ne sont pas libérées de notre anciennes vies, ni de ce que nous avons reçus de nos ancêtres.

2 Corinthiens 6- 16 à 7-1 : Quel rapport y a–t–il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.

 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

 Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout–puissant.

  Ayant donc de telles promesses, bien–aimés, purifions nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu.

 

Publié dans la grâce de Dieu

Commenter cet article