Revenir à la vérité pour combattre la confusion(suite)

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

1. Revenir à la vérité

2 Corinthiens 11 :3 Or j’ai bien peur que vous laissiez votre esprit (vos pensées) se corrompre et se détourner de votre attachement sincère (simple) et pur au Christ, comme Eve s’est laissé séduire par

le mensonge « tortueux » du serpent.

L’expression « se détourner » se traduit ici par « abuser », « duper », « ensorceler ». C’est l’opposé de la simplicité avec laquelle nous nous approchons de Dieu. Une foi simple nous introduit dans Sa

présence. Plus notre attachement au Seigneur restera simple, moins l’ennemi parviendra à nous ensorceler et à s’installer dans notre vie.

2. Mettre en doute les directives de Dieu

2 Corinthiens 11 :3 Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité de Christ.

Le premier pas vers une chute et la confusion consiste simplement à mettre en doute ce que Dieu dit. En réalité, nous ouvrons toute grande la porte au mensonge lorsque nous mettons en doute les

commandements ou les intentions clairement exprimées de Dieu. Il y a une grande différence entre poser une question parce que nous voulons obéir ou en poser parce que nous voulons désobéir.

3. Un esprit de scepticisme

Le scepticisme est considéré aujourd’hui comme un fondement de la sagesse et de la recherche de la vérité. C’est en réalité une âme enténébrée ; il ouvre une porte sur les profondeurs de Satan. Il est

contraire à la foi, fondement de toute poursuite authentique de la vérité.

1 Corinthiens 13 :7 L’amour excuse tout, croit tout, il espère tout, il supporte tout.

L’amour recherche le meilleur chez les autres, il espère le meilleur et non le pire. Recevoir des blessures de la part des autres faits partis de notre appel de chrétien. Si nous vivons en essayant d’éviter ce qui peut nous blesser, nous nous éloignerons de notre appel et du sentier de la justice.

Nous avons été envoyés dans ce monde pour y subir l’injustice, et continuer cependant à aimer les autres et à croire en eux, à l’image de notre Sauveur. C’est la nature même de l’amour que d’aimer

sans chercher aussi à recevoir de l’amour en retour. C’est de cette manière que nous sommes appelés à marcher.

Nous sommes là pour démontrer le pouvoir de la croix en souffrant des injustices pour le bien de ceux qui nous traitent injustement. Si nous le faisons dans le bon esprit, comme les apôtres, nous réjouissant d’avoir été jugés dignes de souffrir pour Son nom, au lieu d’éprouver de la pitié de soi, la puissance du Saint-Esprit pourra être libérée par nous pour apporter le salut.

4. Renoncer à nos intérêts personnels

La meilleure façon de simplifier notre vie serait de laisser l’amour motiver tous nos actes, au lieu des intérêts personnels qui nous dirigent la plupart du temps. Le Seigneur a promis de prendre soin de tout ce qui nous concerne, si seulement nous cherchons en premier Ses intérêts, c'est-à-dire Son Royaume (Matthieu 6 :32-34). L’une des plus grandes sources d’anxiété et de confusion est notre

préoccupation excessive quant à l’avenir de nos intérêts personnels. Si nous cherchons d’abord Son Royaume et Sa justice, Dieu nous a promis qu’Il s’occuperait de tout ce qui nous concerne, et qu’Il

amènerait tout le reste, c'est-à-dire tout ce qui accompagne Son Royaume.

5. Renoncer à ce monde

Il existe une façon excellente de ne plus être blessés : nous sommes appelés à mourir à ce monde. Un mort ne sent plus rien ! Prendre notre croix chaque jour signifie que nous mourons chaque jour à ce que Dieu ne nous demande pas. Nous reconnaissons que tout ce qui nous arrive est pour notre bien, ainsi que nous le promettent les Ecritures. Nous nous réjouissons de nos épreuves. Plus nous sommes morts, plus facile sera notre vie terrestre. Si notre vie n’est pas facile, c’est que nous ne sommes pas encore morts à ce monde.

6. Renoncer à nous-mêmes

Nous cherchons toujours à sauver notre vie : pourtant, ce sont ceux qui perdent la leur à cause de lui qui trouvent la vraie vie. Dieu a l’objectif de nous mettre à mort ! Les deux êtres les plus puissants de l’univers cherchent tous les deux à vous tuer : Dieu et le diable veulent chacun votre mort, mais de différentes façons et pour diverses raisons. Dieu essaie de vous rendre libre et de vous donner une vie plus abondante que tout ce que vous pourriez imaginer.

Le diable tente de vous enchaîner autant qu’il est possible, afin de vous voler votre vie.

Si nous laissons Dieu agir, nous allons ressusciter à une vie de puissance et de gloire ; au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer. Dès à présent, nous aurons part à cette puissance de résurrection.

Nous ne pouvons connaître de plus grande liberté que celle d’être mort à ce monde. Il est impossible qu’un homme mort soit offensé, blessé, rejeté, qu’il éprouve de la pitié de soi, se mette en colère,

ressente de la confusion. Satan a des droits sur la chair, il a reçu le droit de manger la poussière ! Un homme mort à lui-même et sans intérêt personnel et libre pour marcher par l’Esprit et entrer dans sa destinée.

Tout devient clair lorsque nous sommes morts : toute la confusion provoquée par nos ambitions égoïstes, par notre orgueil, par nos désirs secrets de péché s’évanouit.

L’accès le plus large à la clarté de l’Esprit de Dieu dans notre vie, c’est la croix.

7. La crainte de l’homme et la confusion

Vivre dans la crainte de l’homme au lieu de la crainte de Dieu est une autre voie d’accès importante de la confusion : je ne parle pas du respect normal que nous devons avoir pour les autres, respect auquel Paul nous exhorte :

Romains 13 :7 La crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur.

Il s’agit d’une crainte excessive, immodérée. Une part importante de la confusion qui se manifeste dans notre vie peut rapidement disparaître si nous décidons de vivre simplement pour plaire à Dieu

plutôt qu’à nos semblables. En faisant cela, nous nous rendons esclaves de la confusion et de plus nous nous mettons sous la malédiction de Jérémie qui nous dit :

Jérémie 17 :5 Ainsi parle l’Eternel : Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour appui, et qui détourne son coeur de l’Eternel.

Le monde déchu est sous l’emprise de cette confusion ainsi que les gens qui ne sont pas assez constants et stables pour les prendre comme point de repère. Nous devons nous dégager du contrôle et des attentes du monde dans la mesure où ils influencent notre perception. Si nous choisissons de vivre dans la crainte de Dieu au lieu de celle des hommes, nous allons nous débarrasser d’une grande part de confusion qui se trouve dans presque tout un chacun.

8. La confusion (la sorcellerie) dans les relations humaines !

La confusion et l’inconstance se manifestent dans nos relations humaines et dans nos familles. Nous devons donc apprendre à vivre dans l’amour qui couvre une multitude de péchés, pardonnant les

inconstances des autres comme ils doivent aussi nous pardonner les nôtres. Nous pourrons sortir de la confusion à partir du moment où :

nous comprendrons l’importance de ne pas laisser des personnes ou des influences éclipser notre consécration au Seigneur et que nous l’empêcherons afin de faire Sa volonté. Nous pourrons vivre en ne nous occupant que de ce que le Seigneur pense de nous et non de ce que pensent les autres.

Nous sommes appelés à nous aimer davantage, tout en laissant aux autres moins de contrôles sur nous : nous devons éviter que les attentes des autres ne nous accaparent. « L’amour parfait de Christ bannit réellement toute crainte », y compris celle des hommes, de sorte que les attentes et les désirs de ceux que nous aimons ne nous possèdent plus. C’est faute de saisir cette vérité que beaucoup de ceux qui entrent dans le ministère s’épuisent aussi rapidement, car ils prennent le joug de leurs brebis au lieu de celui du Seigneur. Nous ne pouvons aider personne par notre compassion humaine ; nous risquons même de contribuer à son péché, à sa confusion et à sa pitié de soi. Si vraiment nous voulons aider quelqu’un, nous devons le faire par l’Esprit de Dieu. L’amour ne nous donne pas la permission de « contrôler » les autres. Seul Dieu qui est parfait peut « contrôler » l’amour parfait.

Nous pouvons aider ceux qui sont dans la confusion

Nous devons savoir que les personnes qui nous entourent luttent constamment contre la confusion qui règne dans le monde : si nous aimons les autres, nous chercherons à comprendre pourquoi il leur arrive de manquer de cohérence dans leur attitude à notre égard. Nous essaierons donc de manifester de la constance envers eux. Nous le ferons en raison de notre amour pour eux, indépendamment de leur comportement vis-à-vis de nous. L’amour aime sans tenir compte de la réciprocité.

BONNE OU MAUVAISE CRAINTE

J’ai appris à être prudent vis-à-vis des gens qui témoignent trop d’honneur à l’homme comme de ceux qui n’en accordent pas assez. Ce genre d’attitude est révélateur de l’état spirituel d’une personne. Les personnes qui vont jusqu’à refuser d’accorder l’honneur à ceux qui y ont droit soit manquent de maturité, soit d’intelligence dans la foi : ils peuvent être dangereux à cause de l’orgueil qui les anime. Souvent, ces gens là sont ceux qui exigent le plus de respect et d’honneur de la part des autres et sont enclins à contrôler et à dominer autrui. Ceux qui honorent les hommes de façon excessive, sont souvent des personnes idolâtres, soumises à la crainte de l’homme et dépendante de leur contrôle. Ceux qui se défendent en disant qu’ils ne veulent pas rendre un culte aux hommes ou vivre dans la crainte des hommes ont parfaitement raison d’être prudent . L’une des meilleures façons d’honorer le Seigneur est d’avoir égard à l’autorité qu’il a déléguée à d’autres personnes.

Jésus vivait avec ses disciples, ils étaient proche de lui jour et nuit. Si quelqu’un nous respecte moins pour nous avoir côtoyés de trop près, c’est qu’il y a chez nous quelque chose qui ne va pas. Si nous

sommes réellement ce que nous disons être, les gens en s’approchant plus près de nous, devraient nous respecter davantage. Quand un responsable inspire de la crainte à ses collaborateurs ou à sa famille, cela provoque chez eux une attitude de servitude en sa présence : on s’aperçoit assez souvent que ceux qui exigent le plus que l’on reconnaisse leur titre ou leur position sont, en général, ceux qui les méritent le moins.

Esaïe 9 :15 Ceux qui conduisent ce peuple l’égarent, et ceux qui se laissent conduire cheminent vers la confusion (se perdent).

Dans l’histoire de l’Eglise, le corps de Christ a été victime de la confusion introduite par des responsables qui ne marchaient pas dans la droiture. Une chose est claire, nous devons avoir les plus hautes exigences en matière de moralité et d’intégrité en tant que responsables dans le Royaume de Dieu.

. Un seul est notre chef, c’est le Christ :

1 Corinthiens 11 :3 Je veux que vous sachiez que le Christ est le chef de tout homme.

Un seul est notre chef (tête) : les autres peuvent nous diriger, avoir de l’autorité et de l’influence sur nous mais ils ne seront jamais notre tête. L’une des manières principales dont la confusion entre dans notre vie est lorsque le Seigneur nous parle ou nous conduit d’une certaine façon et que nous commençons à penser à ce que les autres personnes en pensent. Si nous donnons l’honneur aux autres d’abord et non pas au Seigneur, nous serons dans la confusion.

Gal. 1 :10 Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.

Dans la mesure où nous cherchons à plaire aux hommes plutôt qu’à Christ, nous ne sommes plus Ses serviteurs.

Ce qui est en haute estime aux yeux des hommes, Dieu l’a en horreur. Ce qui est en haute estime auprès de Dieu, les hommes l’ont en horreur.

ADULTERE SPIRITUEL

Jacques 4 :4 Peuple adultère que vous êtes ! Ne savez-vous pas qu’aimer le monde, c’est haïr Dieu ? Si donc quelqu’un veut être l’ami du monde, il se fait l’ennemi de Dieu.

Nous sommes solennellement appelés à ne pas rechercher la gloire auprès des hommes : agir de la sorte est probablement ce qui détruit le plus la foi.

CONCLUSION

Dans 1 Rois 17 :1, Elie, l’un des plus grands prophètes qui aient jamais vécu, énonce la raison pour laquelle il a été revêtu d’une si grande autorité : « L’Eternel, le Dieu d’Israël, devant qui je me tiens,

est vivant… ». Il le dit alors qu’il se tient physiquement devant le roi Achab. En réalité, il se tenait devant le Seigneur et non devant les hommes. C’est dans la mesure où nous prendrons la même position que nous serons délivrés de la confusion et que nous pourrons recevoir une véritable autorité.

La vie chrétienne normale est une vie de lumière, de paix et de joie sans cesse croissantes. Nous devons décider une fois pour toutes que nous ne serons satisfaits de rien de moins que cette joie et cette paix, héritage de tout citoyen du Royaume de Dieu. Il n’est pas normal qu’un chrétien soit dans la confusion. Christ est la « lumière du monde ». Si nous demeurons en lui, nous ne pouvons pas vivre dans la confusion.

Si celle-ci nous habite, soit nous nous sommes laissé détourner de notre juste position en lui, soit nous subissons une attaque de l’ennemi dont l’objectif est justement de nous rendre confus ; Dans le premier cas, nous devons nous repentir et revenir sur le droit chemin proposé. Dans le deuxième cas, nous devons combattre et recevoir la lumière promise.

L’ORGUEIL ET LE PECHE

Nous avons été créés à l’image de Dieu.

Tout être humain est merveilleux. Dieu a voulu avoir une communion particulière avec nous. Il a même choisi d’établir sa demeure au milieu des hommes. Pour toutes ces raisons, l’homme peut avoir facilement tendance à s’enorgueillir, et à cause de la chute, nous avons pour toujours une raison de rester humbles. L’orgueil est l’un des principaux accès à la confusion :

Proverbe 11 :2 Le mépris suit l’orgueil, mais la sagesse se tient auprès des humbles.

Le mot mépris signifie « déshonneur », « ignominie », « opprobre », « honte », « confusion ». Tous ces termes sont des conséquences de la chute. Si nous voulons marcher dans l’honneur et dans la dignité de notre appel, nous devons d’abord avoir l’humilité de reconnaître combien nous dépendons désespérément de la grâce et de la rédemption que Dieu nous a acquises à la croix.

Pour marcher dans la lumière et voir où nous allons, nous avons besoin d’humilité. Nous devons commencer à reconnaître notre ennemi mortel, l’orgueil, et à nous en repentir.

Nous devons commencer à exiger l’humilité de ceux qui sont responsables dans l’Eglise, faute de quoi, nous continuerons à expérimenter la disgrâce, le déshonneur, l’opprobre, la honte et la

confusion. Si nous voulons être libérés de la confusion, nous devons adopter une attitude de cœur cohérente et marcher dans la réalité et la vérité.

Reconnaître que nous avons probablement un problème de confusion est le premier pas. Le reconnaître constituera peut-être une part essentielle de notre combat contre la confusion.

En l’identifiant et en reconnaissant la confusion dans votre vie, vous deviendrez aussi capable de briser le pouvoir de l’une de ses voies d’accès les plus puissantes, l’orgueil.

Voici une vérité cruciale dans cette bataille contre la confusion :

Jacques 4 :6-8 Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu, résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs, et purifiez votre coeur, vous qui avez le coeur partagé.

La confusion commencera à se dissiper dès que nous aurons décidé de nous humilier sur tel ou tel sujet.

Ceux qui commencent à découvrir la vraie valeur de la grâce et de la faveur de Dieu ne s’inquièteront plus de leur image auprès des hommes, mais ils s’attacheront à poursuivre la grâce de Dieu qui

accompagne l’humilité. Plus nous deviendrons conscients de cette réalité, plus nous nous efforcerons de diminuer et de nous humilier à chaque occasion. Nous humilier consiste à nous soumettre à Dieu et à résister au diable !

En commençant à agir ainsi, le diable fuira loin de nous, parce qu’il saura que nous sommes sur le point de recevoir la grâce et la faveur de Dieu qui sont directement convertibles en autorité spirituelle.

Le simple fait d’être chrétien dans ce monde exige une certaine dose d’humilité.

Si nous ne reconnaissons pas que tout ce que nous sommes et que tout ce que nous avons est donné par la grâce de Dieu, nous ouvrons la porte à l’illusion et à la tromperie.

ATTAQUES SPIRITUELLES ET CONFUSION

Les attaques spirituelles sont une autre source importante de confusion dans la vie des chrétiens. Nous pouvons favoriser l’intrusion d’un esprit de confusion par notre désobéissance, et subir des attaques de cet esprit parce que nous faisons ce qui est bien, et non ce qui est mal. Au fur et à mesure que nous sommes délivrés de la confusion et marchons sur le sentier des justes, nous serons capables de discerner la source de la confusion et de fermer la porte de l’enfer qu’elle utilise pour entrer.

1 Corinthiens 14 :33 Dieu n’est pas un Dieu de désordre (de confusion), mais un Dieu de paix.

Au lieu de la confusion, nous devons avoir la paix de Dieu dans notre vie. C’est d’ailleurs elle qui chasse la confusion. Dieu n’utilise jamais cet esprit de confusion contre son peuple : aucune confusion que nous subissons ne vient de lui. Elle n’est donc pas l’état normal pour un chrétien.

Cela veut dire que la confusion ne vient jamais de Dieu et que les épreuves que nous subissons en tant que chrétiens viennent du diable. Nous devons donc lui résister jusqu’à ce qu’elle s’en aille.

Cela ne signifie pas non plus que nous ne pouvons pas traverser des périodes où nous ne sommes pas sûrs de la direction ou de la décision à prendre : cependant, il y a une différence entre « ne pas

être sûr de quelque chose », et « être dans la confusion à son sujet ». Si la confusion est le résultat d’une attaque de l’ennemi, le simple fait de la discerner suffira à la repousser. Rappelez-vous que l’ennemi habite dans les ténèbres et que le mensonge est son arme principale. A chaque fois que nous faisons briller la lumière sur lui et sur ses œuvres, nous commençons à briser son pouvoir. Ensuite, dès que nous nous mettrons à lui résister, il s’enfuira.

Si la confusion résulte de nos propres erreurs ou péchés, nous devons les reconnaître et nous en repentir afin de fermer la porte qu’elle utilise pour entrer dans notre vie.

Si elle provient de ce que nous avons laissé la crainte des hommes nous dominer, nous devons nous repentir d’avoir idolâtré des êtres humains et d’avoir mis notre confiance et notre espérance en eux au lieu de Dieu.

Si la confusion est la conséquence d’une attaque spirituelle, nous devons la discerner et résister au diable jusqu’à ce qu’il s’enfuie.

L’esprit de confusion est un ennemi de la vérité et de la lumière. C’est un voleur qui est venu nous dérober notre vie. Il essaiera même de nous voler le but que Dieu nous a fixé. Pour être libres de

toute confusion, nous devons être déterminés à vivre dans la paix et dans la joie qui caractérisent le Royaume de Dieu.

Cette porte de la confusion ouvre un passage aux esprits de dépression – de ressentiment –d’amertume – de jalousie – de rejet - de contrôles…

Nous devons décider de ne pas nous laisser détourner un seul jour du Royaume de notre Dieu en nous laissant attirer dans celui des ténèbres. Tout le monde doit faire face un jour ou l’autre ou de temps en temps à la confusion et cela ne vient pas forcément de l’attaque d’un esprit démoniaque.

Les chrétiens sont cependant appelés à demeurer en Christ et non dans la confusion. La confusion est un signal d’alarme nous avertissant que quelque chose ne va pas et doit être corrigé.

La Confusion et la sorcellerie

Une source de confusion spirituelle de plus en plus répandue de nos jours est la sorcellerie. L’un des buts affichés de ce mouvement est de diluer, de soumettre et de détruire le christianisme biblique.

Discerner la nature des attaques et y répondre devient crucial pour tous les croyants. Nous sommes appelés à ne pas ignorer les desseins du diable et Pierre nous a avertis à ce sujet :

1 Pierre 5 :8-9 Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme…

Etre capable de comprendre les desseins de Satan nous donne un grand avantage dans la bataille. Le temps de l’Eglise s’est toujours caractérisé par le combat spirituel, et celui-ci gagne en intensité tandis que nous approchons de la fin de cet âge mauvais.

Ceux qui refusent de reconnaître la réalité de cette guerre subissent une défaite : tout chrétien vit derrière les lignes ennemies.

Actuellement, le monde entier gît sous la puissance du Malin. Nous sommes là pour détruire ses oeuvres, nous sommes là pour nous battre ! Satan a été précipité sur la terre et il vient vers nous animé d’une grande colère : c’est la raison pour laquelle la confusion grandit parmi les nations et dans les familles. La peur s’intensifie, l’angoisse s’infiltre partout et le monde de ténèbres tente de s’infiltrer partout. Nous n’avons pas besoin d’avoir peur : celui qui vit en nous est plus grand que celui qui est dans le monde. Le plus petit dans le Royaume de Dieu est plus puissant que n’importe quel

antéchrist. Nous resterons vulnérables si nous ne discernons pas les desseins de Satan : la seule possibilité qu’il ait de nous vaincre serait notre ignorance et notre autosuffisance.

Si nous maintenons fermement notre position en Christ, revêtons toute l’armure de Dieu et demeurons vigilants ; non seulement nous resterons fermes, mais nous triompherons des portes de l’enfer.

JALOUSIE, AMBITION EGOÏSTE ET CONFUSION

Jacques 3 :11 :18 Avez-vous déjà vu de l’eau douce et de l’eau salée jaillir d’une même source par la même ouverture ? Un figuier, mes frères, peut-il porter des olives, ou une vigne des figues ? Une

source salée ne peut pas non plus donner de l’eau douce. Y a-T-il parmi vous quelqu’un de sage et d’expérimenté ? Qu’il en donne la preuve par sa bonne conduite, c'est-à-dire par des actes empreints

de l’humilité qui caractérise la véritable sagesse. Mais si votre coeur est plein d’amère jalousie, si vous êtes animés d’un esprit querelleur, il n’y a vraiment pas lieu de vous vanter ; ce serait un défi à la vérité. Une telle sagesse ne vient certainement pas du ciel ; elle est de ce monde, de l’homme livré à ses seules ressources, elle est démoniaque. Car là où règnent la jalousie et l’esprit de rivalité, là aussi habitent le désordre et toutes sortes de pratiques indignes. Au contraire, la sagesse qui vient d’en haut est en premier lieu pure ; de plus, elle aime la paix, elle est modérée et conciliante, pleine

de bonté ; elle produit beaucoup de bons fruits, elle est sans parti pris et sans hypocrisie. Ceux qui travaillent à la paix sèment dans la paix une semence qui aura pour fruit ce qui est juste.

Là où règnent la jalousie et « l’ambition égoïste » come le dit la version anglaise, habitent le désordre(ou la confusion). « Et toutes sortes de pratiques indignes » est mentionné ici car lorsque la confusion intervient, vous pouvez vous attendre à ce qu’elle amène avec elle beaucoup de ses « amis ». C’est la jalousie qui a fait crucifier Jésus. La plupart des conflits et des divisions dans l’Eglise à travers l’histoire ont la même origine : la jalousie et l’ambition égoïste. « Ceux qui travaillent à la paix sèment dans la paix une semence qui aura pour fruit ce qui est juste » : ceux qui ne sont pas dirigés par la jalousie ou par une ambition égoïste ont en eux une paix qui se répand comme une semence partout où ils vont.

1 Jean 2 :5-11 et 3 :10-18 …Celui qui n’aime pas demeure dans la mort… Voici comment nous savons ce que c’est que d’aimer : Jésus-Christ a donné sa vie pour nous. Nous devons, nous aussi, donner notre vie pour nos frères. [..]

Notre délivrance finale de la confusion se produira lorsque nous marcherons dans l’amour parfait de Dieu. Cela veut dire connaître son amour pour nous et lui permettre de le révéler aux autres en nous utilisant comme des vases d’amour. www.abri-vcf.com

Commenter cet article