Rendu juste en Jésus Christ

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 Rendu juste en Jésus Christ

 

Bien souvent, les gens ne se sentent pas dignes de voir leurs prières exaucées car ils se regardent d’un point de vue naturel, et non spirituel. Ils ont une hyper conscience…

http://actualitechretienne.files.wordpress.com/2011/09/photo-worship-1.jpg?w=300&h=200…de leurs imperfections humaines et cela leur vole leur assurance en Dieu. Ils pensent secrètement « Dans plusieurs années, j’aurai peut-être développé une sainteté ou une maturité exceptionnelle, et Dieu répondra enfin à mes prières ».

En fait, la justice ne s’acquière pas par le temps et nos performances, car elle est un don. Vous ne devenez pas juste, mais vous êtes juste, en Jésus Christ.

« Si par un seul homme, par la faute d’un seul, la mort a régné, ceux qui reçoivent avec abondance la grâce et le don de la justice règneront à bien plus forte raison dans la vie par Jésus Christ lui-seul » Romains 5.17 (LS21)

Celui qui est en Christ reçoit avec abondance « le don de la justice ». Dès l’instant où vous recevez le salut en Jésus Christ, n’êtes pas moins juste et saint que les autres, mais vous l’êtes tout autant.

Un enseignant demanda un jour à l’un de ses auditeurs « Êtes-vous juste ? ». Celui-ci répondit « J’essaie de l’être. » L’enseignant demanda alors « Êtes-vous un homme ou une femme ? ». « Un homme ! » répondit-il. Puis l’enseignant demanda « Essayez-vous d’être un homme ? ». « Non, c’est ainsi que je suis né » dit-il. L’enseignant  conclut « Et bien il en va de même de la justice. Vous êtes né juste en Jésus Christ. Ce n’est pas quelque chose que vous essayez de devenir ».

Juda a pris conscience de son péché en dénonçant Jésus et a voulu, en quelque sorte, expier sa faute en se pendant. Il s’est repenti, en un sens, mais de la mauvaise manière et au moyen de ses propres forces. Il n’y a que Dieu qui puisse rendre juste un homme, tel Abraham qui fut rendu juste au moyen de la foi et non des œuvres (Galates 3.6).

Ainsi, il est capital que nous portions un regard nouveau sur qui nous sommes. Nous ne regardons pas à ce que nous sommes d’un point de vue humain, mais à ce que nous sommes en Jésus Christ.

Ailleurs, Paul dit aussi :

« Mais maintenant la justice de Dieu dont témoigne la loi et les prophètes a été manifestée indépendamment de la loi : c’est la justice de Dieu par la foi en Jésus Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a pas de différence : tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, et ils sont gratuitement déclarés justes par sa grâce, par le moyen de la libération qui se trouve en Jésus Christ… Il la démontre (Sa justice) dans le temps présent de manière à être juste tout en déclarant juste celui qui a la foi en Jésus Christ » Romains 3.21-26 (LS21)

Lorsque Dieu nous voit, Il ne regarde pas notre âme ou notre chair, mais à l’esprit nouveau, récré selon Dieu, que nous recevons à la nouvelle naissance. Il ne voit pas l’être ancien, mais l’être nouveau, ou nouvelle création.

« Si quelqu’un est un Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées, voici, toutes choses sont désormais nouvelles » 2 Corinthiens 5.17 (LS21)

Depuis ce matin, peut-être avez-vous dit ou fait des choses incorrectes, mais cela ne vous rend pas moins juste devant Dieu, car Il ne regarde pas à votre chair mais à l’être né de Lui qui se trouve en vous.

Par son sang, Il n’a pas seulement recouvert vos péchés, mais Il les a littéralement effacés.

« Heureux celui dont la transgression est enlevée et dont le péché est pardonné ! » Psaumes 32.1 (LS21)

La Bible dit ceci au sujet d’Élie :

« …la prière du juste agit avec une grande force. Élie était un homme de la même nature que nous. Il a prié avec insistance pour qu’il ne pleuve pas et il n’est pas tombé de pluie pendant 3 ans et 6 mois » Jacques 5.16b-17 (LS21)

Il est dit ici qu’Élie « était un homme de la même nature que nous », donc avec les mêmes défauts et la même humanité, pourtant, Dieu dit qu’il était « juste », et ses prières étaient très puissantes et agissantes.

 

Satan ne peut pas vous dévorer au sens littéral, mais il le peut en vous empêchant de vous approprier les promesses de Dieu ou en sapant votre communion avec Lui en vous volant la Parole que le Saint Esprit cherche à planter dans votre esprit. Il ne peut pas empêcher les promesses de Dieu de s’accomplir à moins que vous lui permettiez de vous voler votre assurance en vous déstabilisant dans vos pensées et vos émotions par la culpabilité et la condamnation.

Si vous avez fait quelque chose qui déplait au Seigneur, alors vous pouvez Lui demander pardon dans la prière. Ensuite, bien entendu, soyez une personne de bonne volonté qui laisse le Saint Esprit la modeler et la transformer.

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et nous purifier de tout mal » 1 Jean 1.9 (LS21)

En fait, une personne qui comprend et saisie la grâce de Dieu a envie de faire ce qui est bien. La culpabilité et la condamnation, quand à elles, attristent le cœur d’une personne et la décourage, et avec le découragement vient l’éloignement, puis le compromis. Bien des gens cesseraient de faire de mauvaises choses s’ils comprenaient qui ils étaient en Jésus Christ.

Olivier Moulin

 

Commenter cet article