Que signifie ou représente la tête coupée de Jean Baptiste?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

La tête coupée de Jean-Baptiste : c'est arrêter la proclamation de la parole de Dieu, anéantir la possibilité d'annoncer la parole prophétique, c'est-à-dire fermer la météo de Dieu. C’est mettre la lumière sous le boisseau. La parole prophétique qui sortait de la bouche de Jean-Baptiste dérangeait beaucoup. C'est pourquoi certains préfèrent vivre dans les ténèbres, dans l'ignorance. Alors que Dieu dit mon peuple périt faute de connaissance ou de discernement. Osée 4- 6 : Dieu nous aime trop pour nous laisser dans les ténèbres, car en lui tout est lumière.

Dieu donne ses instructions à ses prophètes : Amos 3-7 :

Couper la tête, répétons le, c'est fermer la proclamation de la parole de Dieu. La bonne nouvelle de l’évangile n’est plus annoncée, ni la vérité, les gens sont maintenus dans les ténèbres, car Jésus nous dit : Si vous connaissez la vérité, elle vous affranchira, c’est à dire vous rendra libre. La tête coupée, Cela à pour conséquence d’amener la sécheresse, la famine spirituelle, c'est ramené dans l'ignorance. Couper la tête c'est amené la mort spirituelle par le dessèchement, le dépérissement, la mort, car nous avons besoin d’eau pour vivre, la parole de Dieu apporte cette eau spirituelle dont nous avons besoin.

Couper la tête c’est retirer l’épée de l’Esprit, c'est-à-dire la parole de Dieu, de l’amure dont parle Paul. C’est la seule arme offensive de l’armure, toutes les autres sont défensives. La vague des ténèbres n’est plus confrontée. Au centre de ce verbe : confronter, nous trouvons le mot front, et c’est là que se passe le plus grand des combats dans nos vies : Les pensées. Sans la parole nous ne serons plus renouvelés dans notre mentalité, et nous ne pourrons discerner la volonté de Dieu.

Nous avons parlé de Lady Gaga, au début de ce message. Sur son blog, nous trouvons comme logo : une personne dont la tête à été coupée.

En France nous sommes le pays qui avons décapité la tête du roi.

Jésus nous dit que le voleur vient pour dérober, égorger et détruire, égorger signifie bien couper la gorge. L’égorgement peut-être émotionnel, psychologique, mental, spirituel, par la peur, l’intimidation, les menaces ou les mains que se sont fermées la gorge afin de provoquer la mort par l’étouffement. Cela peut se manifester par des angines à répétitions etc

Dès le début de la bible nous voyons le serpent combattre la parole, semer le doute, et ensuite dire que Dieu ment. Mais là en coupant la tête il va plus loin, c'est l'acte ultime dans son combat contre la parole, contre le royaume de Dieu. C'est ramener les ténèbres sur terre, puisqu'il est écrit : ta parole est une lumière sur mon sentier.

D'autre part nous avons besoin de la parole prophétique, ou la météo de Dieu pour nous situer dans les temps et les saisons de Dieu. Jean-Baptiste avait pour mission de préparer les cœurs à la venue de Jésus. C'est-à-dire celui qui devait dépouiller Satan et lui écraser la tête. Bien sûr Jean-Baptiste, dérangeait tous ceux dont les œuvres étaient des œuvres de ténèbres. Mais les foules affamées  de lumière, de vérité ou accablée par les jougs religieux, imposés par les pharisiens, venaient vers Jean-Baptiste pour écouter son message. C'est-à-dire tous qui désiraient sortir de la vague des ténèbres ou de la mort, pour rentrer dans la vague de Dieu, vague de la lumière, de la gloire, de la vie.

Couper la tête : c'est faire couler le sang,  faire perdre la vie. Cela nous ramène à Genèse 3-15 : Où Dieu dit au serpent : La postérité de la femme t’écrasera la tête, c'est-à-dire Jésus.

Hérode : il régnait sur la Galilée. Il  représente l'empire de Rome qui occupe tout Israël et beaucoup d'autres pays à cette époque. Derrière Rome nous retrouvons tout le mystère de Babylone et son système de gouvernement pyramidal avec la rébellion, la confusion, et l’orgueil de l’homme qui tire sa source en Satan lui-même

Rome représente la bête qui doit régner sur l'humanité et a qui le diable donnera l'autorité et la capacité d'accomplir toutes sortes de prodiges, pour dominer, tromper, séduire, afin de préparer la domination de toute humanité, par un homme féroce :

Apocalypse -- 13 – 2 à 4 La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, son trône, et une grande autorité.

Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parle, et qu’elle fasse que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête soient tués.

 Hérode représente une incarnation de la bête. Son temps, ou son règne ne commencera pas dans un temps plus ou moins lointain. Il est déjà commencé avec des manifestations importantes et  éparses dans le monde, et ceci depuis des siècles. Hérode en est un exemple, Cela nous annonce le règne de l'Antéchrist.

Jésus a dit à ses disciples : méfiez-vous du levain d'Hérode :

Marc 8 -- 15 : Jésus leur fit cette recommandation : Gardez vous avec soin du levain des pharisiens et du levain d’Hérode.

Le levain d'Hérode nous parle de la corruption morale et mentale, enracinés et de sa tendance à en  infecter les autres. Jésus mettait en garde ses disciples contre cette influence qui existe encore aujourd'hui. Cette mise en garde de Jésus s'adresse aussi à nous aujourd'hui.

Jésus traite Hérode : de renard, c'est-à-dire d'être rusé. Il est animé par l'esprit de serpent ou de la bête :

Lors d'un premier mariage, Hérode épouse la fille d'un roi arabe. Puis il répudie son épouse, pour épouser la femme de son frère Philipe. Donc il se trouve dans une situation d'adultère et d'inceste.

Ceci nous montre que la bête cherche à  pervertir ou s'accaparer la véritable épouse, l'Epouse de Christ. Hérode nous en donne un exemple avec Hérodias.

Jean-Baptiste s'élève contre Hérode à cause de cette situation. Il lui dit qu'il n'a pas le droit de prendre l'épouse de son frère. Jean-Baptiste se retrouve en prison. Hérode aurait préféré le faire exécuter, mais il craint la foule qui admire Jean-Baptiste. Cela rend Hérode jaloux de Jean-Baptiste. Jean-Baptiste, à ses yeux, lui vole la popularité. Il devient ombrageux et prend peur pour son pouvoir. Car il a une grande soif de pouvoir, de domination. Comme Lucifer qui cherchait à prendre la place du Très-Haut. Il aurait bien voulu connaître cette popularité. Pourtant l'histoire nous présente Hérode comme un homme de condition servile, un peu comme Acab.

Hérodias, nous le savons, se trouve dans une situation de mariage illégal, adultère et incestueux avec son beau-frère. Elle incarne la fausse épouse, celle qui prend la place de la véritable. C'est une  Jézabel. Aux côtés de la bête nous retrouvons toujours Jézabel qui s'élève contre l'onction prophétique, de Jean-Baptiste ici, contre la parole prophétique, contre la parole de Dieu. Rappelons-le : celle qui  cherche à se venger de Jean-Baptiste en provoquant sa mort. L'occasion lui en est donnée à travers la promesse insensée d'Hérode à sa fille : demande-moi ce que tu voudras, même la moitié du royaume, je te la donnerai. Jézabel à une complice, c'est-à-dire, ici, sa fille, à qui Hérode, éméché par le vin, pris sous son charme, fait une promesse.

Jézabel est assoiffée de sang et surtout celui des saints. C'est pourquoi elle dit à sa fille : « demande la tête de Jean-Baptiste, ici sur un plat maintenant». A travers la mort de Jean-Baptiste, elle cherche à faire taire sa conscience qui l’accuse

Hérode et Hérodias représente l'association de la prostituée avec la bête, dont nous parle l'Apocalypse ou le livre de la révélation :

Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la Grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.

 Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. A sa vue, je fus frappé d’un grand étonnement.

C’est de cet esprit qu’étaient animée Hérodias et bien sur Salomé. En voyait la tête de Jean-Baptiste sur un plat, elle s’est enivrée de son sang.

C’est cet esprit qui animait Hérodias en demandant la tête de Jean-Baptiste. Elle est affamée de sang. Le sang c'est la vie. Boire le sang des saints, c'est boire la vie du corps de Christ. Décapiter la tête, consiste à séparer la tête du corps : Christ est la tête, les saints sont son corps. Le corps de Christ sans la tête meurt. Il devient un cadavre, sans vie :

Matthieu 14 -- 12 : Les disciples de Jean vinrent prendre son corps, et l’ensevelirent.

A nouveau je pose la question : Sur quelle vague naviguez ou surfez-vous ? Celle de Dieu ou celle des ténèbres ? Laquelle des deux vous entrainent ? L’une vers le ciel et la vie éternelle avec Dieu, et l’autre vers l’enfer, c'est-à-dire la mort éternelle, en étant couper de Dieu à tout jamais.

Sur quelle météo êtes vous branché ? La météo de Dieu  qui donne la capacité de discerner les temps dans lesquels nous vivons ou nous sommes spectateurs. Ou la météo du monde qui nous dit aujourd’hui il tombera de l’eau et vous aurez du soleil pour le weekend end prochain, avec des indices de confiance incertains ou variable.

Un jour Dieu engloutira tout le monde des ténèbres et tous ceux qui ne l’auront pas quitté

Esaie 59-19 : Alors, de l’est à l’ouest, tout le monde respectera le nom du SEIGNEUR, tous respecteront sa gloire. Oui, le SEIGNEUR arrivera comme un torrent au creux d’une vallée, poussé par la tempête. Et engloutira les ténèbres

Pour quitter la vague des ténèbres et rentrer dans la vague de Dieu c’est très simple, car Dieu est simple. Jésus est le chemin qui conduit et la seule porte par laquelle nous puissions rentrer dans la vague de Dieu. Seul Jésus en a payé le prix sur la croix.

 Pour cela il suffit de se repentir, c'est-à-dire faire demi-tour, car la vague de Dieu nous élève vers le haut, la vague des ténèbres nous précipite vers le bas, et accepter de changer en recevant Jésus comme le sauveur et le Seigneur de notre vie ou de votre vie, et vous recevrez un cœur et un esprit nouveau :

Ezéchiel 36-26 : Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.

Toi qui viens de lire ce message, saches que tu es aimé par ce Dieu créateur du ciel et de la terre. IL te cherche, il attend que tu te laisses rencontrer avec lui. Car il a une destinée pour toi, un plan de bonheur, il désire que tu le connaisses pour te manifester son amour et que tu deviennes membre de sa famille. Il te donne et t'ouvre le chemin qui accède directement à son coeur. Ce chemin se nomme Jésus, qui a dit : Je suis le chemin, la vérité, la vie, nul ne vient au Père que par moi. Jean 14-6.

Jésus te dit: Voici je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. Apocalypse 3-20. Oui Jésus frappe à la porte de ton coeur, il attend que tu lui dises de rentrer. C'est très simple, car Dieu est simple. Il suffit de lui adresser cette prière bien simplement mais bien sincèrement:

Seigneur Jésus je te remercie de ton amour et de ce que tu es venu dan le monde mourir pour moi. Je reconnais que j'ai dirigé ma vie, jusqu'a présent, comme je l'ai décidé et qu'aussi j'ai péché contre toi. Je crois que tu es mort sur une croix et que tu as versé ton sang pour que j’aie le pardon de mes péchés. Je veux te recevoir dans ma vie et obtenir le pardon de mes péchés. Et je t’invite dans mon cœur pour que tu prennes la première place, que tu sois mon Seigneur et que tu diriges ma vie, selon tes lois.

Merci pour le pardon de mes péchés. Fais de moi la personne que tu désires que je sois. Je crois que tu es vivant, ressuscité. Je te remercie d'avoir répondu à ma prière et d'être maintenant dans ma vie.

 Ne reste pas seul, contacte nous :fleuvesdevie@free.fr

 

                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Le coeur du Père

Commenter cet article