PROXIMITE Du RETOUR DE JESUS: SIGNES CHEZ LES NATIONS

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

– PROXIMITE DE SON RETOUR : SIGNES CHEZ LES NATIONS

 

Sachant que le peuple juif rejetterait le Messie, Dieu voulut par les écrits du prophète Daniel, leur laisser la révélation des événements importants des temps de la fin. C’est pourquoi les paroles du livre de Daniel ont été scellées à l’époque où elles lui furent révélées car elles ne concernaient pas sa génération mais plutôt celle de la fin. « Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront et la connaissance augmentera » Da 12.4

Nous remarquons deux très importantes prophéties consignées dans le livre de Daniel. L’une concerne l’histoire du peuple juif depuis sa déportation à Babylone jusqu’au temps de l’établissement du royaume de Dieu sur la terre. L’autre nous explique l’histoire des nations qui se partageraient successivement le règne sur cette planète. Etant donné qu’Israël s’est détourné de son Dieu, la place prépondérante qu’il occupait à la tête des nations lui a été enlevée afin de laisser d’autres puissances régner sur la terre et sur Israël.

Da 9 : 25-27 est une prophétie fondamentale et forte intéressante ! Vivant à la fin des temps, nous pouvons remarquer l’exactitude de ces paroles. Cette révélation des 70 semaines de l’histoire du peuple juif, lui fit comprendre que les buts ultimes de ces semaines étaient :

-          de faire cesser les transgressions

-          de mettre fin au péché

-          d’expier l’iniquité

-          d’amener la justice éternelle

-          de sceller la vision

-          d’oindre le St des saints.

 

Ces semaines prophétiques de divisent en trois périodes :

1)   7 semaines pour la reconstruction de la muraille de Jérusalem

2)   62 semaines jusqu’à l’OINT

3)   une semaine représentant les 7 dernières années de tribulations avant le retour du Seigneur.

 

Depuis l’ordre donné de reconstruire Jérusalem au mois de Nisan, la 20ème année du règne d’Artaxerxès jusqu’au temps où elle fut rebâtie, il s’est écoulé exactement 49 ans, c'est-à-dire 7 semaines de 7 ans puisque une semaine prophétique équivaut à 7 ans. Il est écrit dans Ez 4.6 que l’Eternel punira Israël un jour pour chaque année. Un jour dans ce contexte de l’histoire d’Israël représente donc une année, et une semaine de 7 jours représente donc 7 ans.

Depuis la reconstruction de Jérusalem jusqu’à l’Oint (le Seigneur Jésus), il s’est écoulé une période de 62 semaines (c'est-à-dire 62 semaines x 7 = 434 ans). Nous constatons donc deux phases successives :

1)   une période de 7 semaines de 7 ans totalisant 49 semaines.

2)   Une période de 62 semaines de 7 ans totalisant 434 ans.

 

L’addition des années de ces deux périodes nous donne 483 ans. L’ordre de reconstruction de Jérusalem a été donné en l’an 445 avant JC et l’Oint étant entré glorieusement dans la ville de Jérusalem en l’an 30, cela représente exactement 483 ans plus tard, si nous considérons que les années bibliques étaient de 360 jours par année. Ge 7 : 11-24

C’est pourquoi Jésus leur dit à cette occasion : « Si toi aussi, au moins EN CE JOUR qui t’es donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix ! » Lc 19.42

Car, effectivement, ils auraient pu connaître CE JOUR puisqu’en calculant les dates selon cette révélation contenue dans le livre de Daniel, il y avait exactement 173 879 jours.  Ce calcul est possible parce que la date de l’ordre de reconstruction de la ville de Jérusalem a été gardée dans les archives persiennes. De plus, lors de la découverte des papyrus sur l’île Eléphantine en Egypte, cette date y était aussi inscrite.

 

Il reste une dernière division à ces 70 semaines prophétiques. En effet, une autre période a été révélée à Daniel. Il est écrit que le peuple d’un chef viendra et détruira la ville et le sanctuaire. Cette révélation fut partiellement accomplie lors de la destruction du temple et de la ville de Jérusalem par l’armée romaine en l’an 70.

Cependant, la prophétie disait qu’il (le prince) ferait un solide alliance avec plusieurs pour une durée de 7 ans. Le peuple juif doit donc encore subir une semaine de 7 ans d’épreuves et de tribulations avant la conclusion de ce temps fixé pour mettre fin au péché et permettre au St des saints de régner. Cette dernière semaine représente les 7 années de tribulations encore à venir.

Les deux premières étapes de ces 70 semaines prophétiques se succèdent sans interruption : 7 semaines de 69 semaines. Cependant, entre la fin de la 69ème semaine et le début de la 70ème, apparaît la dispensation de la grâce.

C’est le temps de l’Eglise, mystère caché de tous les temps mais maintenant révélé. Paul dit aux Romains qu’il ne veut pas qu’ils soient dans l’ignorance concernant Israël qui est tombé dans l’endurcissement jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée dans l’Eglise de Dieu. Après quoi tout Israël sera sauvé et épuré à travers les 7 années de tribulations. Rm 11 : 25-26

Dès que son histoire terrestre sera terminée, la véritable Eglise sera enlevée et la 70ème semaine prophétique de Daniel concernant le peuple juif débutera pour se terminer par le retour physique du Seigneur sur la terre.

 

Mais il y a une autre grande révélation contenue dans le livre de Daniel et c’est celle qui nous intéresse plus particulièrement puisqu’elle nous instruira au sujet des différentes puissances païennes qui se succèderont à la tête des nations. En réalité, il s’agit d’un songe que Dieu donna à Nebucadnetsar, roi de Babylone, et Daniel en donna l’interprétation.

-          La tête en or représente le royaume de Babylone, la poitrine et les bras d’argent représentent le royaume de Perse.

-          Le ventre et les cuisses d’airain représentent le royaume de la Grèce.

-          Les jambes et les pieds composés de fer et d’argile représentent l’Empire romain.

 

Cette révélation nous permet de savoir où notre génération se situe. Nous ne sommes ni au temps de Babylone, ni aux temps des Perses et des Mèdes, ni à celui de la Grèce ou de l’ancien empire romain. Nous vivons à l’époque de la restauration de l’ancien Empire romain, représenté sous la forme des dix orteils de la statue. Ce dernier empire mondial sera anéanti par la pierre qui se détachera sans le secours d’aucune main et qui détruira la statue, la réduisant en miettes.

En réalité, nous assistons présentement à l’émergence du 7ème empire mondial, duquel sortira le 8ème et dernier empire, qui sera dirigé par l’antéchrist lui-même.

Comment peut-on parler de l’émergence d’un 7ème empire mondial alors que dans l’interprétation du songe faite à Nebucadnetsar il n’est fait mention que de quatre empires mondiaux soient : Babylone, la Perse, la Grèce et Rome. L’explication est simple, Daniel nous révèle la succession des empires seulement depuis le temps de la déportation du peuple juif à Babylone. Nous devons savoir qu’avant l’arrivée de Babylone à titre de puissance mondiale, deux autres empires avaient déjà existé : celui de l’Egypte et celui de l’Assyrie. Voici ce que nous lisons en Apocalypse 17 : 10-11 « Ce sont aussi 7 rois : 5 sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. Et la bête qui était et qui n’est plus, est-elle même un 8ème roi et elle est du nombre des 7 et elle va à la perdition ».

C’est sous le règne de l’Empire romain que Jean écrivit le livre de l’Apocalypse, les 5 empires déjà tombés étaient les suivants :

1)   l’Egypte

2)   l’Assyrie

3)   Babylone

4)   Les Perses et les Mèdes

5)   La Grèce.

 

Puis, il nous affirme qu’un 6ème empire existe et qu’un autre n’est pas encore venu. Ce prochain empire est le 7ème dont nous voyons maintenant l’émergence. Les six premiers empires sont venus et ils ont disparu. Le dernier empire s’est éteint en 476 après JC.

Selon Daniel, cet Empire romain devait d’abord se diviser en deux parties, représentées par les deux jambes de la statue. C’est en effet ce qui arriva. Lors du règne de Constantin, empereur de Rome, l’état fut divisé en deux : l’Empire romain et l’Empire byzantin, l’ouest et l’est. Rome était la capitale de l’ouest et Constantin construisit une nouvelle capitale pour l’est qu’il appela Constantinople (aujourd’hui connu sous le nom d’Istanbul, en Turquie). Cette prophétie s’est donc accomplie textuellement selon ce qui avait été révélé à Daniel.

Nous voyons cependant qu’à la fin des temps il y aura une restauration de ce 6ème empire mondial et cette fois ce sera sous une forme nouvelle et différente , symbolisée par les deux pieds et des dix orteils de la statue. Vivant donc à cette époque de la fin, nous verrons surgir, sur la scène mondiale, une force politique et économique en provenance de cet ancien territoire romain. En effet, les pieds et les orteils sont une prolongation des deux jambes, qui elles, représentent l’ancien Empire romain. Cette restauration prend une forme nouvelle puisque, la Bible nous prédit qu’au lieu de voir une seule nation gouverner, ces rois feront des alliances humaines afin de donner leur puissance et leur autorité à la tête dirigeante. Da 2.43 / Ap 17.13

Tout comme nous l’avons mentionné précédemment, il y eut une séparation entre l’ouest et l’est de cet empire. Lors de leur restauration, il y aura une renaissance du côté ouest et du côté est. Cela est très clairement démontré par les deux pieds de la statue : un pied à l’ouest et un pied à l’est. A l’extrémité de ces pieds, se trouvent dix orteils : cinq rois à l’ouest et cinq rois à l’est. Voilà quelque chose de très intéressant : pendant longtemps, les commentateurs bibliques ainsi que les prédicateurs ont bien parlé de la restauration de l’ancien Empire romain, mais en ne mentionnant que le côté ouest de l’empire. C’est ainsi qu’on nous a fait remarquer l’unification de l’Europe comme étant l’accomplissement des prédictions dont nous venons de faire mention.

Maintenant connue sous le nom d’Union européenne, cette grande puissance vient de se doter d’une nouvelle monnaie unique : l’euro. De plus, ses cadres se sont élargis pour former un ensemble de 25 nations représentant la restauration du côté ouest de l’ancien Empire romain.

Cependant il doit y avoir aussi une restauration du côté est de cet ancien empire. Alors que j’enseignais sur ce thème en France, on nous annonçait à la télévision que la prochaine étape serait d’inclure dans l’Union européenne certain pays du Moyen-Orient. Ils ont même ajouté que ce nouvel élargissement serait connu sous le nom de Europe-Med pour Méditerranée. Ces pays situés au-delà de la Méditerranée et qui autrefois faisaient partie intégrale de l’ancien Empire romain, doivent aujourd’hui être restaurés et inclus dans cette formation politique et économique de la fin. Le territoire de l’ancien Empire romain s’étendait au-delà de la Méditerranée et incluait plusieurs pays du Moyen-Orient comme Israël, qui était sous la juridiction de Rome lorsque Jésus est venu.

N’ayant pas reçu la révélation de l’enlèvement de la véritable Eglise du Seigneur Jésus, les prophètes de la Bible ont toujours vu comme un seul fait la première et la seconde venue du Seigneur. Christ s’est manifesté la première fois sur la terre alors que Rome était un empire mondial. Cette même puissance romaine devra donc être présente ici-bas quand il reviendra.

 

Daniel eut une deuxième révélation au sujet de la succession des empires mondiaux et il reçut d’autres renseignements concernant cet empire qui existera durant les derniers jours.

Il eut la vision des 4 animaux et il vit dix cornes sur le 4ème, soudain une petite corne jaillit du milieu d’elles. Le 1er animal était semblable à un lion et représentait Babylone. Le 2ème était semblable à un ours et il représentait la Perse. Le 3ème était semblable à un léopard et représentait la Grèce. Il faut remarquer que ce sont les mêmes animaux que nous retrouvons dans la description du 8ème et dernier empire mondial, celui de l’antéchrist, faite dans Ap 13. Cependant, le 4ème animal était tout à fait différent car selon Daniel 7 : 1-8 : « Il semblait terrible, épouvantable et extraordinairement fort. Il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait et il foulait aux pieds ce qui restait. Il était différent de tous les animaux précédents et il avait dix cornes. Je considérais les cornes et voici, une autre petite corne sortit du milieu d’elles et trois des premières cornes furent arrachées devant cette corne. »

Il est relativement facile de comprendre que ces dix cornes représentent les dix rois de la fin, tout comme les dix orteils de la statue. A l’instar de Daniel, ce qui nous intrigue c’est cette petite corne. Il s’agit de l’antéchrist qui fera soudainement surface sur la scène internationale. Il surgira du milieu de ces dix rois de la fin ayant formé le 7ème empire mondial, devenant lui-même un 8ème empire qui règnera sur cette terre pendant une période de 42 mois. Ap 13.5

 

Toutes ces prédictions nous confirment que nous sommes parvenus à la fin des temps. En effet, puisque 69 des 70 semaines prophétiques fixées sur le peuple juif sont déjà passées et que la dernière représente les 7 années de tribulations de la fin. De même, la deuxième prédiction qui annonçait la succession des empires mondiaux nous montre sans ambiguïté que nous vivons à l’époque de la renaissance de l’ancien Empire romain duquel sortira l’antéchrist. Voici donc deux grands signes qui, chez les nations, nous démontrent la proximité du retour de notre Seigneur.

 

Jésus a fait la comparaison entre la société de la fin et celle du temps de Noé. Il y a donc un parallèle entre la vie sociale à l’époque de Noé et celle de la fin. Le scénario sera le même pour les gens de la dernière génération. Nous remarquons clairement que les années qui précédèrent le déluge se divisent en trois phases précises :

1)   Premièrement, Dieu a prévenu les gens de cette époque par la prédication de Noé. Il y eut donc un avertissement prophétique.

2)   Deuxièmement, Noé et sa famille furent sauvés du déluge, divinement protégés en entrant dans l’arche.

3)   Troisièmement, le jugement de Dieu vint sur les incrédules de ce siècle sous la forme d’un déluge.

 

Dieu laisse beaucoup de temps au monde pour se repentir, car Dieu est patient.

L’homme ayant vécu le plus grand nombre d’années fut Metuschélah, fils d’Hénoc. Selon Ge 5.27, il est mort à 969 ans et son nom signifiait « après lui viendra le jugement ». Le déluge vint très peu de temps après son décès et par la très longue vie de cet homme, Dieu démontre à toute la race humaine son immense patience ainsi que son insondable miséricorde.

Dieu nous propose une nouvelle arche de salut et de sécurité : c’est Jésus. Puis, viendra le jugement. Après l’enlèvement de l’épouse de Christ, ce sera le début de la 70ème semaine prophétique de Daniel et les jugements de Dieu viendront sur la terre.

 

 

CHAPITRE IV – REVELATION DU MYSTERE DES 7 EGLISES

 

Ap 1 : 9-20 et 11 : 1-2

C’est vers l’an 96 et sous le règne de Domitien, que Jean fut exilé sur l’île de Patmos, située dans la mer Egée et faisant partie du Dodécanèse. Cette date est importante surtout si l’on considère le commandement donné à Jean de mesurer le temple à Jérusalem. Sachant que le dernier temple a été détruit en l’an 70 et que cet ordre fut donné en l’an 96, nous réalisons donc qu’il s’agit d’un 3ème temple, qui sera bientôt construit sur l’esplanade dans la ville de Jérusalem.

 

Il fut saisi par l’Esprit et il entendit une voix qui résonnait comme une trompette et qui lui commanda d’écrire aux 7 églises d’Asie. Ces 7 églises n’étaient ni les plus grandes, ni les plus importantes de l’époque. Pourquoi ont-elles été choisies pour recevoir chacune un message de la part du Seigneur ? D’autres assemblées existaient pourtant à la même époque dont certaines sont mentionnées dans la Bible : Colosses, Hiérapolis, Troas, etc. Col 1.2 ; 4.13 / Ac 20 : 6-7

Ces sept églises ont été choisies tout simplement parce qu’elles regroupaient toutes les caractéristiques devant marquer l’histoire terrestre de l’Eglise du Seigneur, depuis sa fondation jusqu’à son enlèvement.

En effet, dans les chapitres 2 et 3 du livre de l’Apocalypse, nous avons une vue panoramique et prophétique de toute l’histoire terrestre de l’Eglise. L’Eglise n’a pas toujours existé et se terminera un jour. Elle n’est qu’un véhicule utilisé temporairement par le Seigneur afin de préparer les croyants à devenir son épouse pour l’éternité. L’Eglise était un mystère caché de tout temps qui fut révélé par le Seigneur à ses disciples. Col 1 : 24-27

Alors que Jésus était à Césarée de Philippe (connue aujourd’hui sous le nom de Banias), il fit cette grande déclaration qu’il construirait son Eglise. Puisqu’il s’est exprimé au futur, c’est donc que l’Eglise n’existait pas. Mt 16 : 13-19

C’est afin de pouvoir construire cette Eglise qu’il donna sa vie sur la croix de Golgotha. Mais après sa mort et sa résurrection, il monta au ciel et il envoya le St Esprit. C’est lui qui a été chargé de la construction de l’Eglise. Chaque personne qui accepte Jésus est placée comme « une pierre vivante » dans cet édifice spirituel qu’est l’Eglise. 1 Pi 2 : 4-10

Lorsque la construction de cet édifice spirituel sera complétée, lorsque la totalité des païens qui devaient être sauvés le seront, alors la trompette de Dieu sonnera et les morts en Christ ressusciteront premièrement, et nous qui seront restés, nous serons tous changés en un instant et ensemble nous irons à la rencontre du Seigneur dans les airs. A ce moment-là, l’histoire terrestre de l’Eglise sera terminée et désormais, ceux qui auront été enlevés, seront plutôt reconnus comme l’épouse de Christ. ( Mario Massicote)

Publié dans L'Apocalypse

Commenter cet article