OH! QUE NOUS PUISSIONS VOIR JÉSUS!

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

OH! QUE NOUS PUISSIONS VOIR JÉSUS!

 

 

 

JoAnn McFatter

 

Traduction Dominique François  

 

 

De même que la création désire ardemment voir la manifestation des fils de Dieu, un soupir se fait entendre à l’unisson avec ce désir : «Oh! Que nous puissions voir Jésus!» Il reste encore à ce chant silencieux de la création de s’exprimer de soulagement quand le Seigneur apparaîtra sur terre.

 

Quand les fils de Dieu vont se révéler dans la puissance de l’amour pur qui se répand dans le monde entier pour vraiment amener le royaume de Dieu ainsi que l’atmosphère du Ciel sur terre, je crois que nous allons entendre et même voir la création changer de sonorité.

 

Il ne s’agit pas simplement de l’humanité, mais aussi de toute la création. Le ciel et la terre seront remplacés par de nouveaux cieux et une nouvelle terre pour ouvrir la voie à cet amour parfait et que celui-ci prenne possession des lieux comme nous le lisons dans l’Apocalypse 21. 1 : «Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus

 

Il est question ici du rétablissement de l’amour et de tout ce qui a plié le genou devant le Seigneur, unis à Celui qui est l’incarnation de l’amour parfait – Jésus-Christ.

 

ÉVEILLE-NOUS À L’AMOUR!

 

Peut-être faudra-t-il une catastrophe, une épreuve, une crise économique ou autre chose pour nous éveiller à l’amour. Romains 13. 11-14 est un de mes passages favoris : «Prenez cela d’autant plus au sérieux que vous savez en quel temps nous sommes : le moment est venu de vous réveiller de votre sommeil. En effet, le salut est plus près de nous maintenant qu’au moment où nous avons commencé à croire. La nuit est avancée, le jour approche. Rejetons donc les actions qui se font dans l’obscurité et prenons sur nous les armes qu’on utilise en pleine lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme il convient à la lumière du jour. Gardons-nous des orgies et de l’ivrognerie, de l’immoralité et des vices, des querelles et de la jalousie. Revêtez-vous de tout ce que nous offre Jésus-Christ le Seigneur et ne vous laissez plus entraîner par votre propre nature pour en satisfaire les désirs

 

Le réveil de l’amour est proche. D’une façon ou d’une autre, nous deviendrons conscients de l’aberration d’une vie qui n’est pas vécue comme «venant d’en haut».

 

«Il y avait un homme appelé Nicodème, qui était du parti des Pharisiens et qui était l’un des chefs juifs. Il vint une nuit trouver Jésus et lui dit : ‘Maître, nous savons que Dieu t’a envoyé pour nous apporter un enseignement; car personne ne peut faire des signes miraculeux comme tu en fais si Dieu n’est pas avec lui.’ Jésus lui répondit : ‘Oui, je te le déclare, c’est la vérité : personne ne peut voir le Royaume de Dieu s’il ne naît pas de nouveau.’» (Jean 3. 1–3).

 

Une des manières que Dieu utilise pour tourner le mal en bien dans nos vies, c’est de nous dépouiller de ce qui nous divertit. Nous sommes forcés de voir ce qui est important et, dans le processus, nous choisissons de permettre à l’amour de faire surface. C’est une invitation motivée par l’amour. Nous faisons le choix de contempler «la bonté de l’Éternel sur la terre des vivants» même dans l’épreuve qui peut être sur le point de nous atteindre.

 

Il y a des années, quand Dieu vint à moi dans un rêve et me dit qu’Il allait m’enseigner l’amour, je fus enthousiasmée qu’Il m’ait visitée, jusqu’à cet événement quelques jours plus tard qui serait le catalyseur de cette leçon.

 

Comme vous pouvez le deviner, ce fut une perte insoutenable, une trahison et le summum d’une douleur jamais expérimentée auparavant. Très vite je me rendis compte que j’étais incapable de me ressaisir de moi-même avec amour et que cela ne pourrait s’accomplir que par la grâce de Dieu. Je suppliai de recevoir la grâce, loin d’en être au point de supplier d’avoir de l’amour – juste la grâce de survivre cette épreuve en route vers l’amour.

 

Je crois que c’est ce que signifie être né d’en haut. Jean connaissait l’amour plus que tous les autres. Il était ce disciple que Jésus aimait. Nous devons vraiment faire l’expérience d’être aimés de Lui pour connaître l’amour et devenir amour.

 

En fin de compte, c’est un état de conscience qui domine tout autre question dans n’importe quelle situation. J’aime me trouver en présence d’une personne rare qui fait ce cheminement. Cette dernière se caractérise par une sécurité et un manque de jugement qui demeurent dans toutes les circonstances. Pour autant cela ne veut pas dire que tout est bon ou que Dieu n’a pas de standards :

 

«Que faut-il en conclure? Devons-nous continuer à vivre dans le péché pour que la grâce de Dieu soit plus abondante? Certainement pas! Nous sommes morts au péché : comment pourrions-nous vivre encore dans le péché?» (Rom. 6. 1, 2)

 

Nous devrions cependant désirer marcher dans cet amour parfait qui bannit toute crainte, pour que Sa bonté nous amène à la repentance. La plupart d’entre nous n’avons pas été élevés dans ce genre d’atmosphère et notre filtre est altéré. Nous avons tendance à entendre et à voir au travers de notre cadre de références quelque peu déformé par notre manque d’expérience avec le véritable amour.

 

Pourtant un cri se fait entendre, «Oh, que nous puissions voir Jésus!» Il n’y a que cela qui sera notre salut et notre solution.

 

NOUS AVONS BESOIN JÉSUS FACE À FACE

 

De toute ma vie, je n’ai jamais été autant touchée par le besoin de Le voir face à face. Il y a au plus profond de nous un ardent désir de Le rencontrer pour nous-mêmes, et de ne pas simplement lire l’interprétation de Ses paroles ou l’opinion d’un autre.

 

Dans tout ce qui nous pousse à réfléchir, à étudier et à prier, rien ne peut remplacer une rencontre avec Lui. Je parle ici d’un face à face qui ne vient pas de notre imagination ou d’une vision, mais d’une véritable visitation du Seigneur Jésus-Christ Lui-même.

 

Alors que l’Esprit et l’Épouse disent «Viens», que ce soit face à face et avec le reflet de l’amour personnifié sur terre par ceux qui ont expérimenté le Seigneur. Et que cet amour en nous chasse toute crainte et guérisse toutes les maladies.

 

Le paragraphe suivant fait partie d’un chant que j’ai écrit dans telle période de ma vie :

 

Que ton ombre vienne sur moi, que ta lumière éclaire mon âme. Car en Ta présence les ténèbres sont chassées de ma vue et toutes choses disparaissent à l’ombre de Tes ailes. 

 

J’ai l’impression que plus nous sommes unis à Lui, plus nous sommes engloutis dans Son amour et plus cette lumière vient à la surface et brille.

 

Nous avons été originellement créés à l’image de Dieu. Il s’appelle Lui-même Lumière et Amour. Que toutes choses disparaissent à l’ombre de Ses ailes.

 

«Oh! que nous puissions voir Jésus!» face à face, à l’œuvre en nous et au travers de nous dans les jours à venir.

 

La puissance de l’amour se manifeste dans la guérison des cœurs et des maladies. Ce pourrait-il qu’ils sachent que nous sommes chrétiens par l’amour que nous manifestons?

 

JoAnn McFatter

WhiteDove

Ministries

Email: contact@joannmcfatter.com

 

==================================

LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.

 

 

Publié dans Liste d'Elie

Commenter cet article