Nous sommes responsables de notre croissance et notre maturité spirituelle

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Jean 3.30 : Il faut que lui croisse et que, moi, je diminue.

 

Ce verset est souvent mal compris et mal interprété. Certains croient qu’ils doivent  d’abord diminuer afin que Jésus grandisse en eux. Ils vont produire beaucoup d’efforts et lutter contre leur propre chair. Ils s’épuisent pour arriver à de piètres résultats. Les conséquences qui en résultent sont les suivantes : le découragement ou des semblants de résultats qui ne sont que provisoires et nous ramènent sous la loi, avec des obligations : faire, faire. La réalité de ce verset est beaucoup plus simple, si nous en respectons l’ordre. Il faut qu’il (Jésus) croisse et que je diminue (moi).

 

Comment Jésus peut il croitre et grandir en moi ?

Quel effort dois-je produire ?

Aucun. Simplement collaborer ou coopérer avec le Saint Esprit dans ma vie, lui abandonner ma vie, non pas d’une manière passive, mais en collaboration avec lui dans son travail dans ma vie. Bien sur il doit être le maître d’œuvre, ou l’architecte de ce travail de croissance dans ma vie. Si nous respectons cet ordre nous allons diminuer sans d’efforts, à chaque fois que Jésus grandit en moi, en nous :

 Bien sur, le salut nous est accordé par grâce, sans efforts  et sans mérite de notre part. Mais notre croissance et notre maturité spirituelle,  nous en sommes responsables. Dieu nous a donné une volonté. C'est à nous  de l’exercer comme un muscle. Toutefois là encore, il faut l’exercer avec le Saint-Esprit ou plutôt en soumettant notre volonté au Saint-Esprit pour nous dégager de l’esprit d’indépendance et d’égarement.

 

Dieu veut et attend que nous exercions le premier pas vers la croissance et la maturité spirituelle. Alors n’attendons pas de nous sentir fort ou sûr de nous. Certains disent : il faut d’abord que je mette de l’ordre dans ma vie ou que j’aille mieux ! Quelle méprise ! Soyons plutôt sûr des promesses de Dieu, de son plan de bonheur pour chacune de nos vies, qui passent obligatoirement par la croissance et la maturité spirituelle.

Avançons avec nos promesses et nos craintes  et accomplissons ce qui est juste, c'est-à-dire selon la justice de Dieu. En dépit de nos hésitations, de nos sentiments, non mature ou souvent négatifs qui, si nous les écoutons, vont nous tenir bloquer sur la ligne de départ. Mais au contraire décidons de croire Dieu et sa parole c’est ainsi que nous collaborons avec le Saint-Esprit qui voit notre bonne volonté.  C’est ainsi que notre caractère s’affermit et ainsi nous marchons vers la maturité.

Dieu aime et cherche des hommes et des femmes de bonne volonté ou de cœur bien disposé.  Même si nous nous croyons faible, Dieu ne regarde pas à notre faiblesse, mais à notre volonté, ou bonne volonté        

2 corinthiens 8 :12 La bonne volonté, quand elle existe, est agréable en raison de ce qu’elle peut avoir à sa disposition, et non de ce qu’elle n’a pas.

Esaïe 1 :19 : Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles, Vous mangerez les meilleures productions du pays ; Mais si vous résistez et si vous êtes rebelles, Vous serez dévorés par le glaive, Car la bouche de l’Eternel a parlé.

Notre caractère  doit s’affermir en maturité.

La bible compare notre croissance spirituelle à une graine, à un édifice ou un enfant qui grandit. Chacune de ces images impliquent une participation active : une graine doit être semée, soignée, arrosée, un édifice doit être construit. Il ne sort pas tout seul de terre. Au départ nous trouvons  un architecte qui  en a dressé le plan. De même nous avons besoin de manger et de bouger pour grandir. Répétons le, les efforts n’interviennent pas dans notre salut qui nous est donné par grâce, il nous suffit de croire dans le cœur et de proclamer de notre bouche.

Par contre pour notre croissance et notre maturité spirituelle, au moins, à sept reprises la bible nous exhorte à nous  efforcer de grandir à la ressemblance de Jésus. Bien sûr, toujours en collaborant avec le Saint Esprit.

1- Luc 12.24 Efforcez vous d’entrer par la porte droite car je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas. 

Efforcer signifie : lutter avec des adversaires, lutter avec les difficultés et les dangers

2 corinthiens7-5 : Car, depuis notre arrivée en Macédoine, notre chair n’eut aucun repos ; nous étions affligés de toute manière : luttes au–dehors, craintes au–dedans.

 Mais Dieu, qui console ceux qui sont abattus, nous a consolés par l’arrivée de Tite,

 La porte étroite nous parle de Jésus qui a dit: « Je suis la porte ». Jean  10-7

Etroite cela signifie qu’il nous faut abandonner tous les bagages de la chair, de la religion, ou des attachements aux choses terrestres.

 « Efforcer vous de grandir a la ressemblance de Jésus » La barre peut sembler haute et elle nous interdit toute stagnation ou toute auto satisfaction ou complaisance ou compromis envers les parties de nos âmes non renouvelées, ou non modelées par la parole de Dieu.

Romain 14-19 Aussi donc recherchons ce qui contribue à la Paix et à l’édification mutuelle.

Dans ce verset nous relevons deux points : 

-recherchons ce qui contribue à la Paix.

-et a l’édification spirituelle.

Cela signifie que c’est en recherchant ce qui contribue a la Paix que nous allons grandir et devenir mature. La Paix est une des facettes du fruit de l’esprit : Galates 5.22 : Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi ;

Là encore nous retrouvons la nécessité de collaborer avec le Saint Esprit pour recevoir son fruit.

Marc 9.50: Le sel est une bonne chose ; mais si le sel perd sa saveur, avec quoi l’assaisonnerez-vous ? Ayez du sel en vous–mêmes, et soyez en paix les uns avec les autres.

-Romains 12-18 : S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.

-1 Thessaloniciens 5-13 : Nous vous prions, frères, d’avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent.

 Ayez pour eux beaucoup d’affection, à cause de leur œuvre. Soyez en paix entre vous.

« Et à l’édification mutuelle « notre croissance spirituelle et notre maturité ne peut s’obtenir en nous tenant en dehors du corps de Christ. Nous sommes les membres d’un même corps dont Jésus  est la tête. Nous avons besoin des dons et des talents des uns et des autres pour grandir, mais aussi de leur correction ou conseils. De même le corps de Christ a besoin des dons et talents  dont j’aurai à rendre des comptes un jour, sur la manière dont je les ai fait fructifier ou « mis en terre »   

1 Pierre 2-7 : l’amitié fraternelle va nous conduire dans l’amour, le ciment qui doit unir les pierres spirituelles de cet édifice.

 3- Ephésiens 4-3 En vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par les liens de la Paix.

La encore nous retrouvons la présence  du Saint Esprit et de notre soumission pour conserver l’unité avec son fruit : la paix

Si nous voulons grandir et devenir mature ce verset bannit les rivalités, les discordes, les murmures, les disputes, ce qui signifie d’accorder le pardon

Colossiens 3-13 : Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez vous aussi.

 Mais par–dessus toutes ces choses revêtez vous de l’amour, qui est le lien de la perfection.

 Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants.

4-    2 Timothée 2-15 : Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’à point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité.

 Evite les discours vains et profanes ; car ceux qui les tiennent avanceront toujours plus dans l’impiété,

Un homme éprouvé, c’est un homme qui a de l’expérience, qui a été éprouvé par les épreuves, des difficultés, mais qui en est sorti vainqueur, est devenu mature. Sa vie est alignée sur la parole de Dieu. Il a mis la parole de Dieu en pratique ; maintenant il peut dispenser, c’est-à-dire enseigner droitement la parole de la vérité. Non comme les scribes et les pharisiens qui disaient mais ne faisaient pas.

Ils veulent seulement paraitre.

Mathieu 23.3 : Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent ; mais n’agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas.

 Ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt.

 Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements ;

Mathieu 23-27 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au–dehors, et qui, au–dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés.

5- Hébreux 4-11 : Empressons nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance.

Empressons nous signifie : s’efforcer, se hâter, faire hâte,  faire diligence. La encore nous retenons le verbe s’efforcer. S’efforcer pourquoi ? Pour rentrer dans le repos dont parle pratiquement tout le chapitre 4 du livre des Hébreux.

Que signifie rentrer dans le repos ?

C’est rentrer dans les œuvres que Dieu a préparé pour nous de tout éternité.

Ephésiens 2.10 : Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus–Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.

Pour répondre à cet appel, à cette invitation, à cette élection, cela demande d’accepter la croissance et la maturité spirituelle. Sinon nous tombons dans la désobéissance comme les hébreux   dans le désert après la sortie d’Egypte. Mis à part Josué et Caleb, tous sont morts dans le désert, sans voir la terre promise, à cause de leur incrédulité et la mise en doute des promesses de Dieu de leur donner la victoire pour combattre les Cananéens.

Nombre 13.32-33 : Et ils décrièrent devant les enfants d’Israël le pays qu’ils avaient exploré. Ils dirent : Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer est un pays qui dévore ses habitants ; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d’une haute taille ;

 Et nous y avons vu les géants, enfants d’Anak, de la race des géants ; nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles.

Refuser la croissance et la maturité spirituelle, ou les promesses de Dieu, c’est choisir une vie rabougrie ou autrement dit la mort. C’est méconnaitre l’œuvre de Jésus à la croix, c’est ignorer le « tout accompli »  C’est exprimer une certaine forme de résistance, de rébellion.

 Pour rentrer dans les œuvres ou le repos de Dieu, son appel ne suffit pas, certains se disqualifient à cause de leur fichu caractère. Ils ont le désir, les dons, mais leur caractère rebelle, insoumis, ils ne se laissent pas enseigner, les  rend inaptes à rentrer dans leur destinée. Ils s’en prennent à Dieu, aux responsables de les ignorer, alors qu’ils devraient regarder en eux même comme le fis prodigue et s’humilier en passant par la repentance.

Hébreux 12-14 : Rechercher la paix avec tous et la sanctification sans laquelle personne ne verra Dieu.

Rechercher signifie : chercher sincèrement, courir après, courir rapidement pour attraper une personne, poursuivre

Philippiens 3.12-14 : Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus–Christ.

 Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant,

 Je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus–Christ.

La encore nous retrouvons  la présence et l’action du Saint-Esprit et son fruit : la paix avec tous.

Jésus nous le dit comme à ses disciples : Jean 14-27 : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

Personne ne peut se sanctifier lui-même. La sanctification n’est pas une option mais une nécessité pour voir Dieu. Cela demande que Jésus grandisse en nous pas l’œuvre du Saint-Esprit. Seule la collaboration avec le Saint-Esprit  permet la sanctification ou la marche  de chaque jour dans la sainteté.

Apocalypse 22.11 : Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.

2 Pierre 3.14 : C’est pourquoi, bien–aimés, en attendant ces choses, appliquez vous à être trouvés par lui sans tache et irréprochables dans la paix.

C’est pour ça biens aimés en attendant ces choses appliquez vous ou efforcez vous à être trouver par lui sans tache et irréprochable dans la paix.

Appliquer signifie : s’efforcer ardemment, se hâter, faire diligence, c'est-à-dire sans paresse et avec zèle, bien sur avec le zèle du Saint-Esprit et non avec le zèle de la chair qui provoque des rivalités, des disputes. Dans ce verset apparait encore la sanctification (sans tache et irréprochable).Bien sur cela ne peut être que l’œuvre du Saint-Esprit agissant dans chacune de nos vies avec notre collaboration, à condition que cela s’opère dans un climat de paix : fruit du Saint-Esprit et donné pas Jésus dans le verset déjà cité : Jean 14.27 : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

Il ne s’agit pas d’atteindre passivement.

Dans Ephésiens 4.21-24 Paul nous explique les 3 étapes pour devenir comme Christ.

Ephésiens 4.21-24 : si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller,

 Par rapport à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses,

 À être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence,

 Et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

1ère étape : Ephésiens 4.21-22 : si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, par rapport à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses,

Nous devons décider de renoncer à notre ancienne manière de vivre, à nous en dépouiller comme d’un vieux vêtement pour recevoir la vérité qui est en Jésus ou Jésus. Nous dépouiller de la vielle nature qui se corrompt par les convoitises trompeuses c'est-à-dire nous dépouiller de toute les anciennes passions qui nous contrôlait et nous entrainait vers des désirs pour ce qui est défendu, par exemple nous nourrir des fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

- 2ème étape : Nous devons changer notre façon de penser : être renouvelés par l’Esprit, dans notre intelligence : Ephésiens 4.23 : à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence,

 Et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

La bible affirme que nous sommes transformés par le renouvèlement de l’intelligence : Romain 12.2 : Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Le mot grec traduit par "transformés", metamorphosis (employé dans Romains 12.2 : Ne vous conformez pas à ce monde ci, mais soyez transfigurés(ou transformés) par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréé et parfait.

Et 2 Corinthiens 3.18) : Nous tous dont le visage découvert reflète la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par l’Esprit du Seigneur.

Est utilisé aujourd'hui pour décrire la mutation spectaculaire de la chenille en papillon. C'est une belle image de ce qui nous arrive sur le plan spirituel lorsque nous laissons Dieu diriger nos pensées : nous sommes changés depuis l'intérieur, nous devenons plus beaux et libres dès lors de nous élancer vers de nouveaux sommets.
- Troisièmement, nous devons revêtir le caractère de Christ en acquérant de nouvelles habitudes agréables à Dieu. Notre caractère est essentiellement la somme de nos habitudes ; c'est votre façon de vous comporter en général. La Bible dit : "Revêtez-vous de la nouvelle nature, qui est créée à la ressemblance de Dieu et se manifeste dans la vie juste et sainte qu'inspire la vérité" (
Éphésiens 4.24). Ou et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Proverbes 4-18 : le sentier des justes est comme la lumière resplendissante dont l'éclat va croissant jusqu'au milieu du jour. (Ou qui brille de plus en plus jusqu'à midi)

Dieu, à travers ce Proverbe nous donne un exemple de ce que devrait être notre maturité et notre croissance spirituelle. Le sentier                                                                                                désigne un endroit où l'on marche, avance dans une progression constante, un lieu qui se parcourt jusqu'à la fin. Telle est notre vie. Nous avons été créés pour avancer, progresser jusqu'au dernier jour de notre vie. La maturité et la croissance spirituelle doivent être l'objet de notre recherche constante. Ce Proverbe nous donne l'image de la lumière qui va grandissante depuis le lever du jour, où le  soleil se lève, jusqu'à atteindre sa plénitude, c'est-à-dire le plein midi. Plus la lumière va s’intensifier dans nos vies, plus nous allons nous développer.

Ainsi devrait être notre croissance et notre maturité spirituelle. Nous n’aurons jamais fini d'explorer et de mettre en pratique tout ce que Jésus nous a acquis par sa victoire sur la croix.  www.parolevivante.net

 

 

 

Publié dans guérison de l'âme

Commenter cet article