Ne t'imagine pas que tu échapperas seul d'entre tous

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Esther 4 : 13-17 : Mardochée fit répondre à Esther : Ne t’imagine pas que tu échapperas seule d’entre tous les Juifs, parce que tu es dans la maison du roi ;  car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d’autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui–ci que tu es parvenue à la royauté ?

 Esther envoya dire à Mardochée :

Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi ; et si je dois périr, je périrai.

Mardochée s’en alla, et fit tout ce qu’Esther lui avait ordonné.

 Après ce jeune Esther intervint auprès du roi et lui apprend le stratagème d’Haman. Pendant ce temps Haman et sa famille décide de pendre Mardochée qui refuse de fléchir le genou devant. Une potence est dressée pour le pendre le jour suivant. Pendant cette nuit là le roi Assuérus à des difficultés à dormir, il se fait relire les annales du roi.

Esther 6 : 1-3 : Cette nuit là, le roi ne put pas dormir, et il se fit apporter le livre des annales, les Chroniques. On les lut devant le roi, et l’on trouva écrit ce que Mardochée avait révélé au sujet de Bigthan et de Théresch, les deux eunuques du roi, gardes du seuil, qui avaient voulu porter la main sur le roi Assuérus.

 Le roi dit : Quelle marque de distinction et d’honneur Mardochée a–t–il reçue pour cela ? Il n’a rien reçu, répondirent ceux qui servaient le roi.

 Ce matin là Haman arrive tout joyeux dans la cour du roi, c’est le jour de l’exécution de Mardochée mais Dieu veille il en a décidé autrement. Le roi lui dit : Que faire à un homme que le roi désire honorer ? En son for intérieur, Haman se dit : A qui donc le roi désirerait il faire honneur plus qu’à moi ?

 Haman dit au roi : Un homme que le roi désire honorer ?

Que l’on prenne un vêtement royal que le roi a porté et un cheval que le roi a monté, et sur la tête duquel une couronne royale a été posée.

 Que l’on confie ce vêtement et ce cheval à l’un des princes du roi, un dignitaire. Qu’on revête ainsi l’homme que le roi désire honorer, qu’on le conduise à cheval sur la place de la ville, qu’on proclame devant lui : « Voilà ce qu’on fait à l’homme que le roi désire honorer ! »

Le roi répondit à Haman : Vite, prends le vêtement et le cheval comme tu l’as si bien dit, et agis ainsi en faveur du Juif Mardochée, celui qui est assis à la porte du Roi ; ne néglige aucun détail de tout ce que tu as dit.

 Haman prit le vêtement et le cheval ; il revêtit Mardochée, le promena à cheval sur la place de la ville et proclama devant lui : « Voilà ce qu’on fait à un homme que le roi désire honorer ! »

 Puis Mardochée retourna à la porte du Roi, tandis que Haman se précipitait chez lui, en deuil et la tête voilée.

Esther ne craint pas d'affronter son ennemi Haman, celui qui veut sa perte, sa mort et la destruction de son peuple. à deux reprises elle lui donne rendez-vous. Elle ne fait pas seul, mais dans la présence du Roi, et là elle dénonce le coupable.

Quels moyens emploie-t-elle ? L'invitation à un banquet en présence du Roi, c'est-à-dire tout ce qu'il faut pour flatter la chair : la bonne chair bien sur, la satisfaction, la recherche de l'honneur. Pourtant Haman vient au banquet avec la colère dans le cœur.

 Esther : 5-9 Ce jour là Haman sortit joyeux, le cœur content. Soudain Haman vit Mardochée à la porte du Roi. Celui–ci ne se levait pas et ne tremblait pas devant lui. Alors Haman fut rempli de fureur au sujet de Mardochée.:

Esther 6 : 6-13 Esther organise un banquet où elle invite le roi et Haman ce même jour. A la fin de ce banquet elle fait part de son recours en grâce envers le peuple juif devant Haman. Le roi demande qui est l’investigateur de cette extermination ? C’est Haman Esther 7- 6 et  7 : Esther répondit : L’oppresseur, l’ennemi, c’est Haman, ce méchant là ! Haman fut saisi de terreur en présence du roi et de la reine.

 Et le roi, dans sa colère, se leva et quitta le festin, pour aller dans le jardin du palais. Haman resta pour demander grâce de la vie à la reine Esther, car il voyait bien que sa perte était arrêtée dans l’esprit du roi.

Le roi décide de faire pendre Haman et sa famille à la potence préparée pour Mardochée, les fils de Haman représentent les œuvres de la chair.

 Mardochée est sauvé de la mort. Mardochée reçoit l’anneau du pouvoir qui avait été donné à Haman. Ensuite le roi élève Mardochée à se cotés.

Esther 10 : 3 Car le Juif Mardochée était le premier après le roi Assuérus ; considéré parmi les Juifs et aimé de la multitude de ses frères, il rechercha le bien de son peuple et parla pour le bonheur de toute sa race.  

 Que retenir de tout cela, si nous ne veillons pas la chair même crucifiée cherche à revenir à la vie et reprendre le commandement dans nos vies. Il en sera ainsi tant que nous aurons des problèmes charnels dans nos vies, qui ne sont pas réglés. La chair luttera contre la vie de l’esprit. La chair a été crucifiée et ce quelle représente notamment l’hostilité à Dieu, la rébellion. Mais elle ne s’avoue pas vaincue comme les Amalécites, il nous appartient de mener le bon combat et de vivre dans la victoire de Jésus. Ensuite Dieu nous permet de rentrer pleinement dans notre destinée notre héritage. Souvenons nous que nous sommes appelés à régner avec notre roi (Jésus) Comme Esther et Mardochée auprès du roi Assuérus. Soyons vigilant tenons nous aux portes du roi comme Mardochée, écoutons ce qui se dit, ce qui s’y complote. Esther symbolise l’Epouse de Christ : l’Eglise, Esther symbolise l’Eglise qui gouverne avec le roi. Avant de devenir reine Esther s’est préparée. Pour cela il lui a été donné pendant 12 mois, elle prenait soin de sa toilette avec de l’huile de myrrhe pendant 6 mois et les six mois suivant elle recevait des aromates et des parfums en usage parmi les enfants. Aujourd’hui le roi Jésus attend de son épouse les mêmes soins pour se présenter devant lui, et il lui donne tous les ingrédients nécéssaire. Pour cela il lui donne sa parole. La préparation d’Esther avait été confiée à un eunuque nommé Hegaï.

 Aujourd’hui Jésus à confié à un autre eunuque ce dont a besoin son épouse pour se préparer. Nous parlons de l’apôtre Paul lui aussi Benjamite et qui ne s’est jamais marié :

 Mattieu 19 : 12 : Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère ; il y en a qui le sont devenus par les hommes ; et il y en a qui se sont rendus eux–mêmes eunuques, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.

 Jésus à choisi de lui révéler les enseignements les plus profonds concernant l’identité et la justice. Saül et Saul (Paul) sont de la même tribu.

Maintenant Jésus (le roi), dit je ne peux rien faire de plus. J’ai vaincu dépouillé Satan à la croix. Maintenant s’est à ton tour d’agir avec la nouvelle nature que je te donne et la justice que je t’offre. Vainc les ennemis de la marche de l’Esprit.

Romains 6 : 6 Sachant que notre vieil homme à été crucifié avec lui afin sue le corps du péché soit réduit à l’impuissance pour que nous ne soyons plus esclaves du péché. La chair nous devons la vaincre ou la tuer sinon elle va me tuer. Comme Saül est mort par la main d’un Amalécite. Si je pardonne à la chair ses œuvres, elle ne me pardonnera pas. Je ne dois plus servir le péché être tolérant vis-à-vis du péché. L’Apôtre Paul nous y exhorte par ce passage dans les Philippiens 3 : 3-9 : Car les circoncis, c’est nous, qui rendons à Dieu notre culte par l’Esprit de Dieu, qui nous glorifions en Jésus–Christ, et qui ne mettons point notre confiance en la chair.

 Moi aussi, cependant, j’aurais sujet de mettre ma confiance en la chair. Si quelque autre croit pouvoir se confier en la chair, je le puis bien davantage, moi, circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux ; quant à la loi, pharisien , quant au zèle, persécuteur de l’Eglise ; irréprochable, à l’égard de la justice de la loi.

Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ.

Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus–Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi,

Dieu nous donne sa justice et la nouvelle nature à laquelle est attachée une nouvelle identité. En vivant dans sa justice et ma nouvelle identité, je peux vaincre la chair par la foi.

 Esther tue Haman et ses fils parce qu’elle à la justice (c’est une des significations du nom d’Hadassa) et elle connait son identité, elle se tient auprès du trône du roi, qui représente le trône de Dieu.

C’est la raison pour laquelle Dieu nous a fait asseoir dans les lieux célestes en Christ. En étant assis dans les lieux célestes signifie que j’accepte la position de juste ou de saint, je connais mon identité de fils ou de fille de Dieu, je suis en position pour vaincre la chair par la foi. Je suis assis dans les lieux célestes en Christ, étant lui-même à la droite du Père. De ce fait je deviens aussi fils ou fille de la droite. Par cette position j’ai la même autorité pour combattre la chair ou ses rejetons dans ma vie.

Jésus fait de nous son Epouse afin que nous puissions régner, gouverner avec lui et vaincre nos ennemis par la foi et par une identité correcte, peu importe le problème charnel. Dieu a ôté l’autorité d’Haman tout comme Jésus à dépouillé Satan de tout autorité. Aujourd’hui Jésus nous dit, je vous donne ou vous délègue toute autorité afin de faire des disciples.

Matthieu 28 : 18-20 : Jésus s’approcha et leur dit : Toute autorité m’a été donnée dans le ciel et sur la terre.

Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez les au nom du Père, du Fils et de l’Esprit-Saint, et enseignez leur à garder tout ce que je vous ai commandé. Quant à moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

Autrement Jésus dit à ses disciples et à nous maintenant :   La chair est vaincue depuis la croix, maintenant c’est à vous de vivre avec une nouvelle mentalité. Avec Esther, Amalek disparait de la bible.

Publié dans Le coeur du Père

Commenter cet article