Ne soyons pas comme Lot.

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 

D’abord rappelons que son nom signifie : Voile. A la suite de mauvais choix successifs, Lot s’est retrouvé à Sodome, la ville du péché.

La bible nous dit que son âme était tourmentée par cette situation, bien qu’elle résulte de son choix. Nous savons que lors du jugement de Sodome et Gomorrhe, les anges les arrachèrent à la destruction, lui et ses filles. Mais il a emporté ainsi que ses filles, le péché de cette ville. Rapidement nous constatons que ses filles l’enivrèrent pour coucher avec lui, chacune à leur tour. Ils n’avaient pas pris eux-mêmes la décision de se séparer du péché de Sodome, ce péché les a rattrapés. Lot et ses filles ont laissé passer l’occasion de se séparer du péché en quittant Sodome. Ils ont refusé de trancher, ils n’étaient pas déterminés. La tiédeur les contrôlait, avec toutes les conséquences qui en découlent. A cause du péché de Lot et de ses filles, leur descendance, les Moabites et les Ammonites, sera maudite.

Soyons comme Jacob, devenu Israël, quand il quitte son beau père pour rentrer dans le pays de la promesse.

Dans un premier temps il va commettre une erreur qui va bouleverser toute sa famille.

Jacob arrive dans la ville de Sichem, dans le pays de Canaan, c'est-à-dire le pas de la promesse. Mais il n’est pas encore dans l’endroit où Dieu l’attend, le lieu où Dieu lui a donné rendez-vous.

En arrivant dans ce lieu il achète un terrain au prince de cette ville, pour y établir son campement. « Il bâtit une maison pour lui, et il fît des cabanes pour ses troupeaux » Jacob avait l’intention de s’y établir.

Ensuite, seulement, il élève un autel en faveur de l’Eternel, le Dieu d’Israël. En principe cet autel, exprime de la part de Jacob, le désir de remercier et de créer un lieu de rencontre avec l’Eternel. Toutefois l’Eternel reste silencieux. Jacob a inversé les rôles, il commence par satisfaire ses besoins  avant de consulter l’Eternel.

 Un événement malheureux va se produire et obliger Jacob à fuir ce lieu.

 Le fils de ce prince Cananéen convoite Dina, la fille de Jacob; il l’enlève et la prend de force :

Elle fut aperçue de Sichem, fils de Hamor, prince du pays. Il l’enleva, coucha avec elle, et la déshonora.

Genèse 34:2

 

Le père de ce jeune homme vient trouver Jacob et lui propose une alliance de mariage pour son fils, et une alliance avec lui. Si Jacob accepte cette alliance, cela signifie qu’il rentre dans un compromis par rapport à la Parole de Dieu.

Examinons la situation de Jacob et de sa famille.

 

En arrivant dans ce lieu, Jacob marche vers la volonté de Dieu. Il est sur la bonne route, mais il s’arrête, s’installe trop tôt. En s’arrêtant avant le terminus de Dieu, Jacob anticipe le Kairos de Dieu. L’Eternel l’attendait à Béthel et non à Sichem. Béthel, ou maison de Dieu, ou porte des cieux, c’est le lieu où, lors de sa fuite chez son oncle Laban, Jacob avait passé la nuit et l’Eternel lui était apparu et lui avait promis de le ramener dans le pays de la promesse.

En s’arrêtant à Sichem, tout en étant sur la route qui conduit à la volonté de Dieu, il n’était pas dans la volonté de Dieu. Il pouvait faire étape à Sichem, mais non pas s’y installer. La boucle n’était pas bouclée. Dieu nous demande de retourner au point de départ pour nous parler à nouveau, nous guérir, nous délivrer.

En fait, sa fille est tombée dans cette embuscade pour plusieurs raisons :

 

1-    A cause des liens ancestraux de la famille. Les enfants sont victimes du choix de vie, des péchés des parents.

2-    Le diable cherche toujours à infiltrer une famille, une assemblée, à cause d’une personne qui n’a pas réglé ses problèmes avec Dieu.

3-    A cause du choix de son père qui s’est installé dans un lieu où Dieu ne l’attendait pas, en dehors de la volonté de Dieu.

Les personnes qui s’orientent vers le mariage en brûlant les étapes ou anticipent la volonté de Dieu vont souffrir, et leurs enfants en subiront les conséquences.

 

A l’insu de leur père, deux de ses fils décident de venger leur sœur, en exerçant leur propre justice.

Jacob décide de fuir ces lieux, même s’il y a déjà construit sa maison et édifié des toits pour son troupeau.

Après tous ces événements tragiques dans la vie de Jacob et sa famille, l’Eternel intervient et parle à Jacob. L’Eternel veille sur sa promesse «  je te ramerai dans ce pays, je veillerai sur toi » malgré la désobéissance de Jacob.

Dieu dit à Jacob : Lève toi, monte à Béthel, et demeures y ; là, tu dresseras un autel au Dieu qui t’apparut, lorsque tu fuyais Esaü, ton frère.

                                                             Genèse 35 : 1

Dieu l’attendait à Bethel (maison de Dieu) Jacob avait besoin d’exercer sa foi pour y revenir. Nous aussi mettons notre foi en action pour voir les promesses de Dieu s’accomplir.   

Le choix de Jacob est un exemple, maintenant il tranche radicalement pour rester fidèle à l’Eternel. Cela nous montre qu’il a choisi la voie de la croix. Quelques jours plus tard, il va demander aux membres de sa famille, ainsi qu’à ses serviteurs, d’abandonner tous les faux dieux qu'ils possédaient. Jacob les enterra, ensuite « ils partirent… » C’est-à-dire qu’il a continué à s’éloigner de ces dieux étrangers.

Ainsi il agit de manière à fermer les portes d’accès, non seulement dans sa famille, mais aussi dans le camp, ce qui symbolise une assemblée aujourd’hui. C’est seulement après qu’il partit pour Béthel, la maison de Dieu, afin d’y élever un autel en faveur de l’Eternel.

 Nous aussi nous pourrons être amenés à trancher, à nous éloigner ou à fuir pour rester dans l’obéissance à Dieu, à sa Parole. Dieu nous donnera sa grâce pour le faire.

 Le monde ou l’esprit du monde, peut-être sous l’influence de notre environnement, saura nous tendre des pièges. Il nous proposera des alliances pour nous entraîner dans ses principes diaboliques ou babyloniens.

Commenter cet article