LES TÉNÈBRES SONT LE DOMAINE DE SATAN -

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

LES TÉNÈBRES SONT LE DOMAINE DE SATAN -

 

 Francis Frangipane

 

 Traduction Dominique François

 

 De nombreux chrétiens se demandent si le diable est sur terre ou en enfer, s'il peut demeurer dans les croyants ou seulement dans le monde. Le fait est que le diable demeure dans les ténèbres et particulièrement dans les ténèbres spirituelles.

 

 SE PRÉPARER AU COMBAT SPIRITUEL

 

 Pour la plupart des gens, le terme de combat spirituel est synonyme d'une nouvelle dimension pas nécessairement attrayante de leur expérience chrétienne. L'idée d'entrer en guerre contre des esprits mauvais est un concept dérangeant, surtout parce que Jésus est venu pour sauver des brebis perdues, pas des combattants.

 

 En fin de compte, même si certains d'entre nous n'initient jamais de combat spirituel, nous devons tous réaliser que le diable nous a déclaré la guerre. Il est donc essentiel pour notre bien-être que nous discernions les facettes de notre nature qui sont sans protection et ouvertes aux assauts sataniques.

 

Jude 1. 6 nous dit : «... qu'il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n'ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure.»

 

 Quand Satan s'est rebellé contre Dieu, il est tombé sous un jugement éternel dans ce que la Bible appelle un «abîme de ténèbres» (2 Pi. 2. 4). Le diable et les anges déchus ont été condamnés aux ténèbres qui ne se réfèrent pas simplement à des zones vides de toute lumière visible. Ces ténèbres éternelles sont essentiellement morales mais elles se dégradent peu à peu en une obscurité totale. Cependant, elles ne sont pas simplement une absence de lumière, mais l'absence de Dieu, qui est Lumière.

 

 Il est essentiel de reconnaître que ces ténèbres auxquelles Satan a été condamné ne sont pas limitées à des zones en dehors de l'humanité. Cependant, à la différence de ceux qui ne connaissent pas Jésus, nous avons été libérés de ces ténèbres (Col. 1. 13). Nous ne sommes plus confinés à l'obscurité si nous sommes nés à la lumière. Mais si nous nous habituons aux ténèbres par une tolérance au péché, nous devenons vulnérables à des assauts sataniques. Car chaque fois que nous désobéissons consciemment à la Parole de Dieu, des ténèbres spirituelles se produisent ainsi que le potentiel d'une activité démoniaque.

 

 Jésus nous a donc avertis, «Prends donc garde que la lumière qui est en toi ne soit ténèbres.» (Lc 11. 35). La lumière est en vous. «Le souffle de l'homme est une lampe de l'Éternel.» (Prov. 20. 27). Votre esprit, illuminé par l'Esprit de Christ, devient «la lampe de l'Éternel» au travers de laquelle Il sonde votre cœur. En fait, un éclat de sainteté entoure un chrétien vraiment rempli de l'Esprit. Mais quand vous êtes dans le péché, la lumière qui est en vous devient obscurité. Satan a reçu de Dieu une permission légale de demeurer dans le domaine des ténèbres. Nous devons donc comprendre la chose suivante : le diable peut circuler dans toutes les zones d'obscurité, même dans les ténèbres qui existent encore dans le cœur d'un chrétien.

 

 Le reniement de Pierre est un exemple de l'accès que Satan a sur le côté charnel de la nature humaine. Il est évident que Pierre a failli. Cependant, ce que nous ne voyons pas facilement c'est ce qui se passait dans le monde invisible de l'esprit.

 

 Jésus avait prédit avec justesse que Pierre le renierait trois fois. Quiconque aurait observé les agissements de Pierre cette nuit-là aurait pu simplement en conclure que son reniement était une manifestation de peur. Pourtant il n'était pas d'une nature peureuse. C'était le disciple qui, quelques heures plus tôt, avait brandi une épée contre la foule venue arrêter Jésus. Ce n'est donc pas la peur qui poussa Pierre à renier le Seigneur. Son reniement avait été induit par Satan.

 

Jésus avait prévenu l'apôtre, «Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.» (Lc 22. 31, 32). Dans les coulisses, Satan avait demandé et reçu la permission de cribler Pierre comme du froment. Il avait un accès à une zone de ténèbres dans le cœur de Pierre.

 

Comment Satan fit-il chuter Pierre? Après avoir mangé la Pâque, Jésus dit à Ses disciples que l'un d'entre eux était sur le point de le trahir. L'Écriture dit, «Et ils commencèrent à se demander les uns aux autres qui était celui d'entre eux qui ferait cela.» (Luc 22. 23).

C'était un moment très sombre. Pourtant c'est pendant ce moment terrible, que «s'éleva aussi parmi les apôtres une contestation : lequel d'entre eux devait être estimé le plus grand?» (Luc 22. 24). Ils passèrent d'une attitude de choc et de désarroi à une discussion sur le fait de savoir qui parmi eux était le plus grand! De toute évidence, c'était Pierre, celui qui avait marché sur les eaux, le plus hardi et le plus spontané des apôtres. Nous pouvons imaginer que la prédominance de Pierre sur les disciples lui donna un air de supériorité qui attisé par Satan se transforma en présomption et vantardise. Pierre enflé d'orgueil était prêt à tomber.

 

 C'est l'orgueil qui précipita la chute de Satan comme celle de Pierre. Par son expérience, Lucifer connaissait bien le jugement de Dieu contre l'orgueil religieux et l'envie. Il savait personnellement que «l'orgueil précède la chute.» (Prov. 16. 18). Satan n'avait pas le droit d'assaillir et de détruire Pierre au hasard. Il devait s'assurer d'avoir la permission du Seigneur avant de pouvoir s'attaquer au jeune apôtre. En réalité, le diable demanda la permission de cribler Pierre et il la reçut.

SOUMETTEZ-VOUS À DIEU

Le péché d'orgueil de Pierre est le piège que Satan utilisa pour le faire chuter. Avant de nous engager dans le combat spirituel, sachons que les zones de ténèbres qui sont en nous seront les raisons de notre future défaite. Souvent, les combats auxquels nous sommes confrontés, n'auront de cesse que quand nous découvrirons et nous repentirons des ténèbres qui sont en nous. Si nous voulons être efficaces dans le combat spirituel, nous devons sonder notre propre cœur et marcher humblement avec notre Dieu. Notre priorité doit être de nous soumettre à Dieu. Nous pourrons ensuite résister au diable qui fuira loin de nous (Jacq. 4. 7).

La permission de détruite les chrétiens ne sera jamais donnée à Satan. Son action se limite à nous cribler comme du froment. La bonne nouvelle c'est que Dieu sait que chacun de nous contient du froment. La raison de ce genre d'assaut satanique permis par Dieu, est de purifier l'âme de tout orgueil et de produire une grande humilité et transparence dans nos vies. Cela peut sembler terrible, mais Dieu le permet pour notre bien. L'enveloppe extérieure de notre nature doit mourir pour faciliter l'apparition de ce qui est à l'intérieur. Celle-ci était nécessaire pour nous protéger des éléments contraires de cette vie. Mais avant que Dieu puisse véritablement nous utiliser, d'une façon ou d'une autre, il faudra que nous passions par le crible.

La nature de Pierre était présomptueuse et orgueilleuse. Ses premiers succès l'avaient rendu ambitieux et égocentrique. Dieu ne peut jamais confier Son Royaume à quiconque n'a pas d'abord été brisé, car l'orgueil est l'armure des ténèbres. Ainsi, quand Satan demanda la permission d'attaquer Pierre, Jésus lui dit en réalité, «Tu peux le cribler mais tu ne peux pas le détruire.» Cette attaque contre Pierre eut des effets désastreux mais mesurés et elle servit à l'accomplissement des desseins de Dieu.

 

 Pierre ignorait ces zones d'ombre en lui et cette ignorance le rendit vulnérable aux attaques. Mais le Seigneur nous demande : «Connais-tu les zones de vulnérabilité à des assauts sataniques qui sont en toi?» Jésus ne veut pas que nous soyons ignorant de notre besoin. En fait, quand Il nous révèle le péché de nos cœurs, c'est pour détruire les œuvres du diable. C'est pourquoi nous devrions réaliser que la plus grande défense que nous ayons contre lui c'est de garder un cœur honnête devant Dieu.

 

 Quand le Saint-Esprit nous montre un domaine qui a besoin de repentance, il faut que nous résistions au réflexe d'auto-défense. Nous devons réduire au silence le petit avocat qui sort de l'ombre dans notre esprit en plaidant, «Mon client n'est pas si mauvais.» Votre avocat à la défense sera de votre côté jusqu'au jour de votre mort et si vous l'écoutez vous ne verrez jamais ce qui ne va pas en vous ni ne serez conscient de ce qui a besoin de changer. Pour que vous ayez la victoire dans le combat spirituel, votre instinct de préservation doit se soumettre au Seigneur Jésus, car Lui seul est votre véritable Avocat.

Nous ne pouvons pas nous engager dans le combat spirituel sans savoir cela. En fait, Jacq. 4. 6 dit, «Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c'est pourquoi l'Écriture dit : Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles.» Dieu s'oppose à l'orgueilleux. C'est un verset très important, car si c'est le cas et que nous sommes trop orgueilleux pour admettre nos fautes, Dieu s'oppose à nous.

 

Jacques continue au verset 7, «Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous.» Quand nous examinons ce verset isolément, c'est comme un pilier du combat spirituel. Pourtant, c'est dans le contexte de la repentance, de l'humilité et de la pureté de cœur que le diable fuit loin de nous.

 

Nous devons dépasser une vague soumission à Dieu et lui soumettre le domaine exact de notre bataille personnelle. Quand nous nous opposons à la puissance du diable, ce doit être avec un cœur soumis à Jésus.

Tout au long de ce livre un précepte revient sans cesse. Il est essentiel que vous sachiez, que vous connaissiez et que vous appliquiez ce principe pour obtenir la victoire dans votre futur combat spirituel. Et ce principe est le suivant : La victoire commence avec le nom de Jésus sur vos lèvres, mais elle n'est effective que quand Sa nature est dans votre cœur. Cette règle s'applique à chaque facette du combat spirituel. En fait, Satan aura le droit de s'attaquer à votre zone de faiblesse tant que vous n'aurez pas réalisé que la seule solution de Dieu est de devenir comme Christ. Quand vous commencez à vous approprier non seulement le nom de Jésus, mais aussi Sa nature, l'adversaire recule. Satan ne continuera pas de vous attaquer si les circonstances qu'il a mises en place pour vous détruire concourent ensemble à votre perfectionnement.

La conséquence de l'expérience de l'apôtre est qu'après la Pentecôte, quand Dieu l'utilisa pour guérir un boiteux, un Pierre beaucoup plus humble parla à la foule qui s'était assemblée. Il demanda : «Hommes Israélites, pourquoi vous étonnez-vous de cela? Pourquoi avez-vous les regards fixés sur nous, comme si c'était par notre propre puissance ou par notre piété que nous eussions fait marcher cet homme?» (Ac. 3. 12).

 

La victoire de Pierre sur l'orgueil et le diable commença avec le nom de Jésus sur ses lèvres, mais ne se concrétisa qu'avec la nature de Christ dans son cœur. Les ténèbres de Pierre furent chassées par la lumière et son orgueil fut remplacé par Christ.

 

 Francis Frangipane

Ministries of Francis Frangipane

Email: francis1@frangipane.org

LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.

Francis Frangipane

 

   

 

 

Publié dans Liste d'Elie

Commenter cet article