Les mumures qui sortent de ta bouche creusent ta tombe

Publié le par louis trifault

 

 

Murmure signifie : plainte sourde ou commentaire désobligeant par une ou plusieurs personnes dans une situation particulière.

Murmure signifie également : grognement, plainte, protestation, bougonner, geindre, grogner, gronder, se plaindre, protester, râler, ronchonner, ruer dans  les brancards.

Exode 2 : un homme de la maison de Lévi  avait pris pour femme une fille de Lévi. Cette femme devint enceinte et enfanta un fils. Elle vit qu'il était beau et elle le cacha pendant trois mois. Ne pouvant plus le cacher, elle prit une caisse de jonc, qu’elle enduisit de bitume et de poix, elle prit l'enfant et le déposa parmi les roseaux, sur le bord du fleuve. La sœur de l'enfant se tint à quelque distance pour savoir ce qui lui arriverait. La fille de pharaon descendit au fleuve pour se baigner, et ses compagnes se promenèrent le long du fleuve. Elle aperçut la caisse au milieu des roseaux et elle envoya sa servante pour la prendre.

 Elle l’ouvrit, et il vit l'enfant : c'était un petit garçon qui pleurait. Elle en eut pitié, et elle dit : C’est un enfant des Hébreux.

Alors la sœur de l'enfant dit à la fille de pharaon : Veux tu que j’aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux, pour allaiter l'enfant ? Va, répondit la fille de Pharaon. Et la jeune fille alla chercher la mère de cet enfant. La fille de pharaon lui dit : emporte cet enfant, et allaite-le moi, je te donnerai ton salaire. La femme prit l'enfant et l'allaita.

Quand il eut grandi, elle l’amena à la fille de pharaon, et il fut pour elle un fils. Elle lui donna le nom de Moïse, car dit-elle je l'ai retiré des eaux.

Nous savons que cet enfant a été nommé Moïse par la fille de pharaon, ce qui signifie : sauvé des eaux. La jeune fille, la sœur de l'enfant, se nomme Myriam, nous la retrouvons quelques années plus tard.  Juste après la traversée de la mer rouge. Le peuple en voyant la mer se refermer sur leur ennemi, les Égyptiens.

Exode  15 -- 20 : Myriam, la prophétesse, sœur d'Aaron et de Moïse prit à la main un tambourin, et toutes les femmes vinrent auprès d'elle, avec des tambourins en dansant. Myriam répondait aux enfants d'Israël : Chantez à l'Eternel, car il a fait éclater sa gloire, il a précipité dans la mer le cheval et le cavalier.

En résumé, c'est elle qui conduit les femmes et les enfants d'Israël dans la louange, l'adoration, le remerciement Après sa sortie d'Égypte. Pourtant quelques mois plus tard elle va trébucher, murmurer avec son frère Aaron contre leur propre frère : Moïse. Aaron, lui-même, avaient été choisi par Dieu pour être le second de Moïse.

Nombres 12-1 à 15 : Myriam et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne qu'il avait prise, car il avait pris une femme éthiopienne.

Ils dirent : Est ce seulement par Moïse que l'Eternel parle ? N'est-ce pas aussi par nous qu'il parle ?

Et l'Eternel l'entendit. Or, Moïse était un homme fort patient plus  qu'aucun homme sur la face de la terre.

Soudain l'Eternel dit à Moïse, à Aaron et Myriam : allez, vous trois à la tente d'assignation. Et ils y allèrent tous les trois. L'Eternel descendit dans la colonne de nuée, et il se tint à l'entrée de la tente.  Il appela  Aaron et Myriam, qui s'avancèrent tous les deux.  Et il dit : écoutez bien mes Paroles ! Lorsqu'il y aura parmi vous un prophète, c'est dans une vision que moi l'Eternel, je me révélerai à lui, c'est dans un songe que je lui parlerai. Mais il n'en est pas de même avec mon serviteur Moïse. Il est fidèle dans toute ma maison. Je lui parle bouche-à-bouche, je me révèle à lui sans énigme, et il voit une représentation de l'Eternel. Pourquoi donc n'avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur, contre Moïse ? La colère de l'Eternel s'enflamma contre eux. Et il s'en alla.

La nuée se retira de dessus la tente. Et voici, Myriam était frappée d'une lèpre, blanche comme la neige, Aaron se tourna vers Myriam, et voici elle avait la lèpre. Alors Aaron dit à Moïse : de grâce mon seigneur, ne nous fait pas porter la peine du péché que nous savons commis en insensé, et dont nous nous sommes rendus coupables !

Oh ! Qu’elle ne soit pas comme l'enfant mort né, dont la chair est à moitié consumée quand il sort du sein de sa mère !

Moïse cria à l'Eternel, en disant : O Dieu, je te prie, guérit la !

Et l'Eternel dit à Moïse : Si son père lui avait craché au visage, ne serait-elle pas pendant sept jours un objet de honte?

 Qu'elle soit enfermée pendant sept jours en dehors du camp, après quoi, elle y sera reçue. Myriam fut enfermée  sept jours en dehors du camp, et le peuple ne partit point, jusqu'à ce que Myriam y soit entrée. Après cela, le peuple parti.

Voilà Myriam, cette prophétesse, bénie de l'Eternel qui critique et murmure contre l'oint de Dieu : Moïse.

Myriam en subit les conséquences : elle devient lépreuse. La lèpre symbolise le péché. Comme le péché nous sépare de Dieu et de la communion fraternelle, Myriam va être exclue du camp pendant sept jours. Car la lèpre est reconnue comme étant contagieuse.

Les lépreux devaient être isolés et crier : impur quand des non lépreux les approchaient. Tel est la situation Myriam, elle est considérée comme impure par Dieu. Elle doit être isolée pendant sept jours en dehors du camp. Les conséquences de  ses murmures vont également se répercuter sur tout le peuple. Pendant sept jours il ne partit pas, jusqu'à ce que Myriam soit rentrée. Par définition disons que Myriam a bloqué la marche d'un peuple de deux ou 3 millions de personnes pendant sept jours. C'est-à-dire que pendant sept jours ce peuple n’a pas évolué, dans sa progression vers la terre promise où dans la promesse de Dieu. Il peut en être de même dans une assemblée.

-- pourquoi cela c’est-il produit ?

Nombre 12 --1 Myriam et Aaron parlèrent, c'est-à-dire critiquèrent ou murmurèrent contre Moïse à cause de la femme éthiopienne qu'il avait prise pour épouse

 Par ces propos Myriam et Aaron disqualifie Moïse et c'est contre Dieu qu'il s'élève. Il est vrai que Moïse n'a pas obéi à la voix de Dieu qui demandait aux hommes d'Israël d’épouser des femmes du peuple. Tout comme aujourd'hui, Dieu demande aux hommes chrétiens, d’épouser des femmes chrétiennes et vice versa. Cette désobéissance de Moïse, sur ce sujet, n’est en réalité qu’un prétexte ou le révélateur de l'état du cœur de Myriam et Aaron.

-1 ils n’ont par la crainte de Dieu parce qu'ils se permettent de critiquer, s'élever, murmurer contre le choix de Dieu.

--2 : ils sont jaloux de Moïse, à cause du choix de Dieu.

--3 : Ils s'estiment supérieur et surtout plus sanctifier, plus obéissant, plus méritant, donc plus aptes que Moïse. Ils dirent : Est ce seulement par Moïse que l'Eternel parle ? N'est ce pas aussi par nous qu'il parle ?

--4 : ils veulent pratiquer leur propre justice en se considérant meilleur que Moïse et surtout plus juste face à la loi de Dieu.

--5 : dans leur cœur il y a de la rébellion. C'est pourquoi ils s'élèvent et conteste  l'autorité choisie par Dieu. Dans cette attitude, il  juge Dieu d'incapacité, de mauvais choix.

--6 : la jalousie se cache dans leur cœur, même si elle est manifestée avec des propos de justice, de respect envers la loi de Dieu.  La jalousie révèle la vraie motivation, celle  du moi, donc  ils sont charnels. Alors que les choix de Dieu sont spirituels.

-- 7 : dans leur cœur la colère gronde. Elle est comme un volcan prêt  à exploser. Elle est cachée, mais ils ne peuvent plus la maintenir. Il leur faut un coupable pour se justifier.

--8 : ils ont laissé le rejet et ses associés, la pitié de soi, la haine, la jalousie rentrer dans leur cœur. Et tout cela  fini par se manifester par des actes : les murmures

--9 : dans leur cœur il y a un levain qui fait monter toute la pâte.

1 Corinthiens 5--8 nous parle du levain de la méchanceté qui est contraire à la pureté et à la vérité. Ils n’ont pas l’amour de la vérité dans leur cœur.

Jésus nous demande de nous méfier du levain des Pharisiens.

Matthieu 13-- 33 : Le levain des Pharisiens  qui se manifeste par   l'orgueil caché sous des habits religieux. Oui il y a de l'orgueil dans la vie de Myriam et Aaron qui les motive et les anime.-

-- 10 : Myriam et Aaron ne connaisse pas Dieu. Dieu n'a pas choisi Moïse comme libérateur d'Israël à cause de ses qualités ou de ses œuvres, de sa sainteté charnelle ou de ses mérites. Non, Moïse a été choisi par grâce et cela lui a coûté 40 années de désert avant de devenir l'homme le plus patient de la terre. Souvenons nous que la patience c'est la première qualité qui apparaît là où l'amour est manifestée selon 1 Corinthiens 13 --4. Dieu lui même dit que Moïse après ces 40 années de désert, est devenu l'homme le plus patient sur toute la surface de la terre.

1 Corinthiens 1 -- 26 à 29 : considérez frères, que parmi vous qui avez été appelés il n'y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissant, ni beaucoup de noble. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages. Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes, et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles que l'on méprise, celles qui ne sont pas, pour réduire à néant celles qui sont. Afin que personne ne  se glorifie devant Dieu.

-- 11 : Myriam et Aaron accuse Moïse de leur malheur et de la colère de Dieu envers eux.

Verset 11 : Aaron dit à Moïse : de grâce mon Seigneur, ne nous fait pas porter la peine du péché que nous avons commis en insensé, et dont nous nous sommes rendus coupables. Ô qu'elle (Myriam) ne soit pas comme un enfant mort né, dont la chair est à moitié consumée  quand il sort du sein de sa mère.  (A suivre)

Publié dans Parolevivante

Commenter cet article