le lait de la parole (Suite)

Publié le par louis trifault

Une porte ouverte dans nos vies, par le péché, donne accès aux démons, ils ne manquent pas d'y rentrer. Nous avons besoin par la suite d'être libéré, et cela nous demande un combat. Dieu est toujours là pour nous donner sa grâce, sa victoire, il nous a donné Son autorité pour chasser les démons dans notre propre vie, avant de les chasser chez les autres.

Allons trouver le Seigneur pour lui demander pardon d'avoir laissé l'amertume, le non pardon  rentrer dans notre cœur. Soyons déterminés à marcher dans ses commandements. Le pardon c'est un commandant de Dieu. Ses commandements ne sont pas difficiles, car il nous donne toujours sa grâce pour les l'accomplir. Nous devons être déterminés dans notre volonté à lui obéir. Allons-nous réconcilier les uns avec les autres. Dieu est amour cela implique que de Lui ressembler et de vivre une vie d'amour, il n'y a pas d'amour sans pardon.

Amour veut dire don total, pardon total. C'est ainsi que l'on aime vraiment, aimer c'est s'oublié soi-même. Aimer c'est chercher le meilleur pour l'autre.

Maintenant regardons de quelle manière Dieu nous a aimé.

 Jean 3 -- 16 car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il est la vie éternelle. Nous voyons que l'amour total de Dieu se révèle dans le don de son Fils unique, afin que nous puissions être pardonnés.

Aimer comme Dieu, vivre selon la justice de Dieu, c'est chercher à Lui ressembler en vivant une vie de don et de pardon permanent. C'est à cela que ressemble la vie chrétienne.

Pour que nos prières soient efficaces, il nous faut avoir un cœur aimant  et miséricordieux qui émane d'un esprit de don et de pardon.

Matthieu 5 -- 7 : heureux les miséricordieux, il leur sera fait miséricorde, il nous faut donc nous même accorder la miséricorde aux autres. Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous. Dieu est pour son peuple, il n'est pas négatif, ni critique. Irions-nous demander une faveur à quelqu'un de négatif de critique, non bien sûr.

Soyons reconnaissants de ce que Dieu est aimant, plein de bonté, de miséricorde, toujours prêt à pardonner, et à nous relever.

Croyez vous qu’il écoute et exauce  nos prières, si nous avons un cœur dur envers les autres, un comportement arrogant, un cœur rempli d'amertume, de jugement, de non pardon vis-à-vis des autres, si nous nourrissons notre cœur de haine, de vengeance.

Si nous avons des difficultés à pardonner, demandons-lui de nous aider, mais il ne le fera pas à notre place. C'est une décision que nous devons prendre dans notre volonté et non pas avec nos émotions ou nos sentiments.

Dieu nous donne toujours la capacité de faire sa volonté. Nous devons accepter de crucifier la chair. Dieu nous donne toutes choses à la mesure de sa générosité.

Un cœur qui retient et ne veux pas donner le pardon, c'est un cœur fermé, rebelle, dur.

Ayons un cœur ouvert. Si notre cœur s'ouvre pour donner et pardonner, le Seigneur y déversera ses bénédictions.

Mais si notre cœur est fermé et résiste à Dieu, refuse de donner et de pardonner aux autres, notre cœur nous rend inaccessible aux réponses divines. C'est une raison pour laquelle nos prières ne sont pas toujours exaucées. Nous sommes appelés à pardonner comme Dieu pardonne.

Matthieu 5 -- 23 : si donc tu présentes ton offrande à l'autel, autrement dit : Si tu viens ici pour adorer le Seigneur et que  tu te souviennes  que ton frère à quelque chose contre toi « Alors soit honnête envers toi et envers Dieu » va d'abord te réconcilier avec ton frère Puis viens présenter ton offrande ou ton adoration.

Nous ne devrions pas  adorer Dieu sans avoir préalablement aligné notre vie sur la Parole de Dieu.

Matthieu 6 : 14 : Si vous ne pardonnez pas aux hommes leurs fautes, votre Père céleste ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.

Il y a la de graves conséquences. Est-ce que vous croyiez  que Dieu vous accueillera dans son royaume, si vous persistez dans ces voies de perdition, soyons clairs : il dit qu'il ne vous pardonnera pas non plus.

Dans cette situation : Est-ce que vos prières vont être exaucées ?

Si nous adressons une demande à Dieu dans la prière et désirons obtenir une réponse de sa part, nous ne pouvons pas ignorer un tel enseignement de la part de Jésus.

Ne permettons pas à l'ennemi de s'introduire dans nos vies. Pardonnons, sinon n'attendons pas de réponse, car Jésus dit qu'il fera la sourde oreille, et ne pardonnera pas. Si tu souffres dans ton corps et Que et que tu demandes  la guérison, si tu n'as pas pardonné Dieu feras la sourde oreille. Quelque soit la prière que tu lui adresses.

 Psaume 66 -- 18 : Si j'avais eu de la fraude dans mon cœur le Seigneur ne m’aurait pas exaucé.

Peu importe l'intensité de ta prière, de tes pleurs, de tes cris, de tes supplications, de tes jeûnes, au nom de Jésus, si tu n'as pas pardonné, et que tu gardes une quelconque amertume dans ton cœur, un refus de pardonner. Même si tu refuses de le voir,  Dieu le voit et ta prière ne le fera pas bouger d'un seul millimètre.

Nous ne pourrons rien d'obtenir de Dieu, si nous ne retenons ce principe de base dont nous dépendons. Si nous ne sommes pas exaucés dans nos prières il est peut être bon d'examiner notre conscience.

Comment recevoir de Dieu ?

Alignons nos vies sur Sa Parole, et n'oublions pas que nous recevons tout par grâce. Il n'y a pas d'autre moyen, nous ne méritons rien. Mais nous recevons tout à cause du sacrifice de Jésus. Si nous devions recevoir ce que nous méritions, nous ne méritions rien d'autre que l'implacable justice de Dieu. Nous méritons tous la mort et l'enfer sans le sacrifice de Jésus.

Soyons plein de miséricorde.

Parfois nous réclamons la justice de Dieu dans nos vies pour les autres. La parole de Dieu nous dit que Dieu commence par sa propre maison c'est-à-dire nous même. S'il devait nous apporter ce que nous méritions nous ne ferions pas face à la confrontation. Sans Jésus c'est l'enfer que nous méritons. Nous le chantons : Si tu comptais tous nos péchés qui vivraient. Mais nous comptons sur sa grâce et sa miséricorde. Alors donnons la aussi aux autres.

Psaume 130 --3 : Si tu gardes le souvenir de nos fautes Eternel, Seigneur qui pourrait subsister ?

 À travers cette prière, David savait qu'il ne pouvait forcer la main de Dieu, qu'il ne possédait pas de justice personnelle par laquelle il gagnerait la faveur de Dieu. Il avait compris qu'il dépendait totalement de la miséricorde divine. Mais dans les versets suivants il est dit : le pardon se trouve auprès de toi afin que l'on te craigne. David craignait Dieu. C'est la, la sainte crainte de Dieu qui vous empêchera de manifester de l'amertume et des jugements dans votre comportement vis-à-vis d'autrui.

Nous voyons que Jésus insiste, lisons tout ce qui concerne le pardon dans la parole de Dieu, cela devrait nous donner une sainte crainte de Dieu. Jésus insiste encore avec la parabole du serviteur impitoyable. Alors qu'on lui avait remis une dette considérable il refusa de pardonner pour une somme dérisoire. Matthieu 18 -- 23 à 35.

Jésus veut nous faire comprendre que la dette qui nous a été remise à la croix est considérable. Réfléchissez tous le prix que Jésus a payé pour cette dette pour chacun de nous personnellement. Méditons sur la croix, le prix payé pour chacun, vous comprendrez que les offenses reçues sur terre,  remettre la dette à ton frère, ne sont rien en comparaison de ce que Jésus a payé. Regardons comment Dieu voit  celui qui ne pardonne pas, il le voit comme un méchant.

Que de fois ai-je entendu des arguments de personnes qui ne voulaient pas pardonner, se justifiant de l’injustice qu'elles avaient subie, en disant : moi je ne suis pas méchante. Dieu ne voit pas les choses comme toi. Aligne ton cœur, ta pensée sur Dieu, humilié toi devant lui.

Et Jésus reprend dans la suite de cette parabole « c'est ainsi que votre Père vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère de tout son cœur. » Être livré aux bourreaux c'est être livré aux démons, qui eux sauront te détruire. As-tu vraiment envie de vivre cela. Mais  si n’obéis pas à Dieu c’est ce qui t'arrivera.

Si nous voulons suivre le Seigneur, vivre dans sa grâce, nous n'avons pas d'autre choix que de nous soumettre et d'obéir à Sa Parole.

Quand nous refusons de pardonner, nous attachons beaucoup de prix à notre droit, au droit de riposter. Nous alimentons les blessures de nos sentiments en chérissant la perspective de renvoyer la balle. Ce péché doit disparaître, si tu veux toi-même être pardonné, pardonne. La seule chose à faire c’est d’abandonner à Dieu la situation, il saura s'en occuper.

Romains 12 -- 14 : Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez ne maudissez pas.

Voici une liste des obstacles au pardon.

L'esprit de victime d'abord, derrière cet esprit se cache un esprit féroce de non pardon. L'esprit de victime consiste à se voir victime de l'autre. À attribuer les malheurs qui nous arrivent à cause de l'autre. La personne qui est dominée par l'esprit de victime se voit parfaite, bonne, pour elle subit une injustice, en fait elle prétend ne pas mériter une telle situation. Car pour elle,  elle n’est coupable en rien, pour elle c'est l'autre qui est entièrement coupable, c'est l'autre qui a besoin de changer et de s'humilier devant elle.

Regardons les choses de plus prêt, derrière cet esprit de victime se cache le non pardon. Qu'est-ce que le non pardon ? Nous l'avons déjà dit, l'amertume, la haine, la vengeance.

La haine, est un sentiment violent qui pousse à désirer  voir arriver malheur à quelqu'un et se réjouir de ce qui lui arrive. Nous  savons que derrière la haine il y a l'hostilité. L'hostilité signifie se comporter en ennemi. Et derrière la haine, Dieu voit un esprit de meurtre. Comme nous l'avons vu avec Caïn envers son frère Abel. La haine pousse à désirer  faire disparaître celui que nous ne pouvons plus supporter. Derrière il y aussi la vengeance et toutes les flèche que j'emploie par mes paroles, mais attitude, mon hostilité, tout ce que j’essaie pour faire payer. Le mépris envers la personne chaque fois que j'essaie de la rabaisser. Chaque fois que j'essaie d'appliquer ma petite vengeance pour faire payer.

Vous voyez que cette victime n'est pas aussi immaculée  et pure, telle qu’elle le prétend.

Il est temps de regarder les motivations de nos actes. N'ayons pas un cœur double : de nos bouches nous donnons le pardon,  notre comportement, notre attitude disent le contraire. Mais n’oublions pas que Dieu regarde à nos cœurs et c'est de nos cœurs que sortent les mauvaises actions.

Dieu ne se laisse pas impressionner par nos paroles, c'est ce qu'il y a dans nos cœurs qui l'intéresse.

Psaume 62 -- 5 : il bénisse de leur bouche, mais maudissent  Intérieurement.

Hébreux 12-15 : l’amertume produit des rejetons, qui peuvent infectés les autres, c’est contagieux c’est pour cela qu’il faut veiller.

Tu sème l'hostilité, la zizanie, l'amertume, la haine : penses-tu que tu vas récolter la paix ?

 Le  fruit de l'esprit ?

Jésus dit : «Ce qu'un homme a semé il récoltera.

Soyons honnêtes avec nous-mêmes, quand nous donnons le pardon avec la bouche, il faut que cela soit accompagné d'action. Notre attitude, notre comportement doit suivre. Ne soyons pas des hypocrites et n’ayons pas un cœur double. Ne soyons pas de ceux qui honorent Dieu des lèvres et dont le cœur est loin de lui. Dieu nous aime, il souffre quand nous refusons de nous soumettre à sa parole. Il nous aime tellement qu'il n'a qu'un désir, de nous bénir. N’y mettons pas d'obstacle par notre entêtement.

Tu dis que tu aimes le Seigneur, alors prouve-le.

Jésus dit : Jean 14 -- 15 : si vous m’aimez vous garderez mes commandements. Autrement dit  vous les mettrez en pratique.

Jean 15 de -- 10 : si vous gardez mes commandements vous demeurerez dans mon amour, comme j'ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour.

Jean 15 -- 14 : Voici mon commandement « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé »

Comment Jésus nous a-t-il aimés ?

 En donnant sa vie pour nous. Il nous a pardonné, pardonnons en retour ce sera la, la plus grande preuve d'amour envers lui.

 Ne laissons pas le péché endurcir nos cœurs. Le péché endurci  nos cœurs et nous aveugles. Nous devenons insensibles, indifférent à la parole de Dieu, insensibles à sa présence et à sa voix.

Le péché endort notre conscience. Si Nous ne prenons pas garde à la gravité des choses, elle nous ferons perdre notre salut, le non pardon en fait parti.

Le péché ne coupera toujours de Dieu et donnera à l'ennemi l'avantage sur nos vies. Le péché anesthésie notre conscience, rend nos cœurs insensibles, nous égare loin de Dieu.

Nous pouvons prier comme les religieux, c'est ce qu'ont fait les pharisiens, ils priaient, jeunaient, donnaient leur dime. Mais ils n'ont pas voulu entendre et recevoir le message de leur Messie : Jésus. Ils l'ont crucifié, ne faisons pas comme eux. Ne résistons pas à l'appel que Dieu nous adresse aujourd'hui, humilions-nous devant le seigneur, demandons lui pardon pour le non pardon, et notre désobéissance, et tout ce qui en découle.

Allons donner le pardon et demandons pardon à ceux à qui nous devons pardonner, remettons la dette.

 

 

 

 

Commenter cet article