LE CIEL ET L'ENFER :

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur


LE CIEL ET L'ENFER :
UN MESSAGE POUR VOUS DE JESUS, par un jeune malgache appélé Yves

Que la Gloire soit uniquement à Dieu !!!
L'article que j'écris aujourd'hui relate le témoignage qu'un jeune homme (il s'appelle Yves, il est de
nationalité malgache) a fait hier, c'est-à-dire le dimanche 27 mars 2011, dans l'église que nous
fréquentons. Mon objectif, en écrivant cet article, n'est, ni de faire de la publicité pour cette église-là, ni
de vous inciter à quitter l'église dont vous êtes membres pour vous joindre à nous dans l'église où nous
prions, ni de faire des critiques désobligeantes à l'endroit des autres églises, mais de délivrer un message
de Jésus, message qu'Il nous a vivement recommandé de répandre, et c'est ce que nous sommes en train
de réaliser en ce moment

Le contenu de cet article ne relève pas du tout de la fiction. Il s'agit de choses qui se sont réellement passées et que le Seigneur a fait vivre par Yves, afin que Dieu puisse communiquer avec nous pour nous dire ce que nous avons à faire sur la terre, au cours de cette période qui précède le retour de Jésus qui ne saurait plus tarder. Que l'Esprit de Dieu oeuvre en vous tous, pour qu'Il puisse vous convaincre et vous donner de la
patience pendant que vous lisez ce message.

Quelques mois avant que Jésus ne fût apparu à Yves, Dieu a fait dans sa vie un grand miracle : nous
pouvons déjà en tirer l'enseignement suivant : lorsque Dieu accomplit en vous un miracle, inaccessible à
l'esprit humain, sachez dorénavant que Dieu veut vous confier une mission que vous devrez remplir.
Yves a été victime d'un accident de moto vers la fin de l'année 2010. Sa tête a été heurtée violemment. On l'a amené chez un médecin et on lui a fait un scanner de la tête pour voir ce qu'il y avait dans son cerveau. On a alors découvert qu'un liquide s'y est accumulé et que le médecin a vivement recommandé d'enlever car il pouvait entrainer la mort de Yves au bout de quelques jours seulement. Le médecin a même dit ceci:
- « Ce qui t'arrive entre déjà « en phase secondaire » Yves (un début de cancer). Il faut absolument te faire opérer car tu risques de mourir si on ne le fait pas dans un bref délai. »

Il faut noter que Yves est jeune et aime beaucoup plaisanter. Cependant, il a confiance en Dieu et il croit sincèrement que la Puissance divine peut influer sur le cours de sa vie. Il a fermement refusé qu'on lui fasse une opération de la tête. Il a dit au médecin :
- « on ne m'opérera jamais et on n'ouvrira pas mon crâne ; laissons Dieu guérir cette maladie car Il peut tout faire. »
Tous les membres de sa famille lui ont donné tort, en particulier son père. Son médecin était tellement découragé qu'il a fini par dire :
- « Il a vraiment la tête dure ce jeune homme ! ».
Les jours suivants, ses douleurs à la tête s'intensifiaient. Il faisait des crises de maux de tête, tous les
matins à deux heures et à ces moments-là, il avait l'impression que son crâne allait se briser. Yves était
gravement malade. Il y avait même eu un moment où il s'était évanoui et on devait quelques fois l'accompagner de peur qu'il ne meure en chemin.
Son médecin essayait de le persuader qu'on devait l'opérer mais il répliquait toujours comme ceci :
« laissons à Jésus le soin de me guérir, Il sait le faire ! On n'opérera pas ma tête. »
Les jours passaient, son père s'énervait de plus en plus. Ses copains se sont mis à dire qu'il était
fou, mais ils ne sont pas parvenus à le convaincre. Il refusait de se faire opérer.

Un dimanche après-midi, il y a eu une cérémonie d'imposition des mains dans notre église (dont Yves est aussi membre). Lorsque ce fut son tour (on passe l'un après l'autre pour l'imposition des mains), le serviteur de Dieu qui lui a imposé la main sur sa tête a parlé ainsi : « Au Nom de Jésus, toutes les maladies qui sont en toi, quelles qu'elles soient, te quittent, tu es guéri ». Il faut noter ici que le serviteur de Dieu ne savait pas du tout que Yves était malade .Yves ne le lui a pas dit car il savait qu'on l'appellerait pour témoigner s'il guérissait or, Yves est très timide. A cet instant-même, disait Yves, je sentis tout mon corps frissonner. Je sus que la Puissance de Dieu qui m'a guéri, a pénétré en moi. »

Le soir de ce Dimanche-là , Yves se sentait vraiment en forme, il n'était plus comme avant. Les crises
de maux de tête qui se passaient tous les matins à deux heures ont disparu aussi. Le lundi suivant, il se
rendit auprès de son médecin traitant et demanda qu'on lui fasse un scanner de la tête. Il n'a pas du tout
parlé de ce qui s'était passé la veille au médecin. Il se contenta de lui dire : « faites-moi un scanner de la
tête ». Ce jour-là, on aurait dû lui injecter un calmant comme d'habitude, mais il a plutôt demandé qu'on
lui fasse un scanner.

On a donc fait le scanner. Lorsque le médecin a vu le résultat, il lui dit :
- « il y a une erreur dans ce résultat. Alors, voilà, tu reviens demain pour en faire un autre. Je vais recevoir beaucoup de patients aujourd'hui, et nous ne pouvons pas accaparer tout mon temps. »

On a refait le scanner le lendemain. Le résultat est sorti. Le médecin était stupéfait car il n'y avait plus rien dans le cerveau de Yves. Le liquide qui s'y était accumulé avait disparu. Le médecin était totalement interdit. Il ne sut quoi dire ; toutefois, il s'adressa ainsi à Yves :
- « Tu as vraiment la foi, Yves, et le Dieu auquel tu crois est Puissant ».

Après ce grand miracle qu'Il a accompli pour Yves, Dieu a envoyé une parole prophétique pour lui, un dimanche matin, à l'église. Cette parole recommandait à Yves qu'il devait prêcher sur Jésus, elle lui
disait que Dieu l'enverrait faire ses oeuvres. Cette parole disait alors :
- « Yves, Madagascar t'attend ! ».
Sur le moment, Yves ne s'est pas beaucoup inquiété. C'est d'ailleurs un jeune homme qui aime beaucoup plaisanter et en plus, il est un tout petit peu timide. Il a même fait cette réflexion en riant :
- « Qu'est que cela veut dire :« Madagascar t'attend ? Pourquoi pas : « Le monde entier t'attend ? »
Partout où il allait cependant, cette parole prophétique ne cessait de l'obséder, tant et si bien qu'il a fini par se poser des questions et se dire :
- « Qu'est- ce Dieu attend donc de moi en m'envoyant cette parole ? Qu'est- ce que tout cela veut dire ? »
.....................
Ce jour-là, Yves n'a pu rien manger, il était incapable de se concentrer sur ce qu'il faisait; finalement, il a décidé de passer le reste de la journée dans le jeûne. Il n'a pas arrêté de prier pendant tout ce temps. Seize heures sonnaient, mais Yves n'avait pas obtenu de réponse du Seigneur sur toutes ces questions qui le hantaient. Il a décidé de parler à ses amis pour leur demander de prier pour lui à propos de toutes ces choses qui lui arrivaient. Vingt deux heures : mais toujours pas de réponse. Et Yves a dit à ses amis :
- « Je crois qu'il vaut mieux que nous allions tous nous coucher. Bonne nuit à tous ! »

Resté seul, Yves a continué de prier jusqu'à vingt deux heures et demi, mais jusque-là, il n'avait
toujours pas entendu les réponses qu'il attendait. Il commençait à émettre des murmures de protestation
(selon les habitudes de l'ancien Yves) :
- « Jésus, Tu sais que j'ai soif de connaître la signification de cette parole : « Madagascar t'attend », et pourtant, je ne peux obtenir de réponse jusqu'à présent. Alors, si tu ne veux pas m'expliquer le sens de cette parole, ne me réveille plus ! Laisse-moi bien dormir cette nuit ! ». Et il s'est couché.

Vers minuit, son frère qui dormait dans la chambre voisine cria « Jésus ! » deux fois. Yves se réveilla en sursaut lorsqu'il l'entendit ; il s'est levé tout de suite et s'est précipité au pied de son lit pour prier. Ce fut de cette façon-là que le Seigneur l'a réveillé, cette nuit-là. Il n'a plus allumé et il est resté dans l'obscurité pour prier. Il a réduit son portable au mode silencieux et l'a posé près de lui. Il a commencé à prier en langue, chose qui ne lui était plus arrivée depuis à peu près un an et demi.

Soudain (il avait encore les yeux fermés), il y eut une grande lumière. Et il s'était dit : « Qui peut bien appeler en pleine nuit ? je ne vais pas répondre. Il faut être vraiment « dérangé » pour appeler en pleine nuit (il tenait toujours ses yeux fermés). Il a cru que c'était son portable qu'il avait mis au mode silencieux, posé près de lui , qui avait donné cette lumière qu'il perçut dans l'obscurité. Puis il entendit une voix l'appeler par son nom
- « Yves ! ».

C'était une voix très douce. Il était étonné. Il se demandait qui pouvait bien l'appeler ainsi. La voix appela une seconde fois et cette fois ci, elle était plus forte :
- « Yves ! »
Lorsqu'il releva la tête et ouvrit les yeux, il vit un Homme se tenir debout devant lui, après que la voix eut appelé une seconde fois : on ne voyait que son corps et ses pieds, mais il était impossible de voir son visage tant il brillait intensément. Cet Homme prit la parole et dit :
- « Je suis Emmanuel !!! Tu m'as cherché de tout ton coeur et de toute ton âme !! Je sais, Yves, que tu as très soif de connaître la signification de cette parole : « Madagascar t'attend » et si tu acceptes de venir avec Moi et si tu Me fais confiance dans tout cela, je te donnerai la signification de cette parole prophétique que tu as eue, après la visite que nous allons faire ensemble ».
« J'ai hésité », disait Yves, puis il s'est adressé à Lui en disant : « Comment puis-je savoir que Tu es Jésus ? Montre-moi ton visage ! » L'Homme s'est mis à rire en disant :
- « Tu ne verras pas mon visage, mais tu sauras un peu plus tard quelles sont les raisons de tout ceci. »
Après cela, l'Homme saisit les mains de Yves. Ces mains étaient vraiment sans pareilles, les amis ! » disait Yves.
- « Je n'ai jamais vu des mains aussi belles que celles- là, elles étaient si douces qu'on aurait dit des mains de bébé... Très belles, tellement merveilleuses... J'ai tout de suite senti une grande paix en moi et l'inquiétude qui faisait me demander si c'était vraiment Jésus qui bavardait avec moi s'était envolé. La conviction que c'était réellement Jésus qui était en face de moi prit tout de suite place dans mon coeur. »
- « J'accepte de venir avec toi Jésus, lui dit Yves, mais où allons- nous ? » Jésus lui dit :
- « Je vais t'emmener voir l'enfer, ensuite, nous irons voir le Ciel. » Et Yves Lui répondit :
- « Alors ok, Jésus ».
Yves pensait qu'il devait être en train de rêver, mais juste à cet instant, Jésus lui dit :
- « Tu ne rêves pas du tout Yves. Tu es réellement avec Moi en ce moment !!! ».Dès cet instant, disait Yves, j'étais convaincu que j'étais vraiment avec Jésus et que je n'étais pas du tout en train de rêver ».

Nous avons quitté ensemble la chambre où je me trouvais, disait Yves. J'ai vu de mes propres yeux
que mon esprit quittait mon corps. Mon corps en pyjama qui était en train de prier à genoux au pied de
mon lit s'amenuisait, et puis, je ne le vis plus....

Soudainement, disait Yves, nous nous trouvâmes devant un grand portail de fer rouillé. J'étais à la droite de Jésus, continua-t-il. Il ouvrit le grand portail de fer. Nous avons marché dans un couloir très sombre et vraiment nauséabond. Je ne saurai comment décrire la puanteur de ce tunnel par lequel nous sommes passés mais cela puait vraiment trop : mélangez la puanteur du cadavre d'un rat avec une odeur de fromage, ajoutez-y l'odeur d'un tas d'ordures pourris... multipliez par mille ! C'est peut-être ainsi que je peux décrire cette puanteur ! Puis Jésus s'adressa à moi :
- « Je vais t'emmener voir sept personnes différentes car Je veux te faire voir quelque chose et J'aurai aussi des choses à te dire. »
« Ok, Jésus », lui répondit Yves.
Dès notre entrée, j'ai senti qu'une chaleur intense et brûlante régnait dans l'endroit où nous nous trouvions, il était rempli de gens qui criaient et qui appelaient au secours. Je réalisais qu'ils souffraient terriblement.
- « Viens, dit Jésus, allons vers ce père de famille qui est là- bas. Je veux te faire entendre là quelque
chose. ».

Pendant tout ce temps là, disait Yves, je tremblais vraiment de frayeur en voyant les horribles souffrances endurées par tous ces gens qui étaient devant nous. Notons tout d'abord, disait Yves, que ces personnes que nous étions allés voir dans l'enfer ne pouvaient pas me voir au moment où nous étions devant elles, elles ne voyaient que Jésus .
.........................
Nous sommes arrivés devant le père de famille :
- Jésus : « Es-tu ici depuis longtemps ? »
- L'homme : « depuis longtemps, Seigneur »
- Jésus : « As-tu déjà entendu des sermons ou des révélations sur Moi ? »
- L'homme : « Oui, Seigneur, j'en ai déjà entendus. Les miens (ma femme et mes enfants) ont tous déjà reçu Dieu ; mais je suis le seul à ne pas y avoir accordé de l'importance et n'ai donc pas reçu »

Ce père de famille subissait d'horribles tortures : le feu passait sur tout son corps et alors toute sa chair fondait, puis se reconstituait, le feu repassait encore sur lui. Des vers et des serpents sortaient de ses
oreilles. Les vers rampaient sur tout son corps, il s'efforçait de les enlever mais ils ne voulaient pas le quitter. Et le feu recommençait à passer sur lui ensuite. C'était ainsi que se déroulaient les tortures infligées à cet homme. Et Jésus disait à Yves :
- « Tu vois, Yves, le Père a déjà dit ceci : « Je mets devant toi la vie et la mort, choisis la vie ! ». Mais vois-tu, cet homme a choisi la mort et il n'y a plus rien à faire pour lui. »

Nous avons quitté le père de famille, continua Yves, et nous sommes entrés dans une autre pièce.
- « Nous allons parler avec cet homme-là » lui dit Jésus.
A partir de là, Yves sentit que son coeur se brisait à la vue des personnes dont ils s'approchaient, Jésus et
lui. Mes larmes coulaient, disait-il, j'avais beaucoup de chagrin. Je ne savais que faire. Je voulais les sauver et les faire sortir de ce grand feu brûlant !
- « Jésus, mais je connais cet homme ! » dit Yves.
- « Oui, dit Jésus, Je sais que tu le connais. Mais viens, Je veux que tu entendes ce qu'il a à dire. »
Mes larmes coulaient, disait Yves, la vue de cet homme que le feu grillait m'était insupportable et je
sentais en moi-même l'intensité de la souffrance qu'il endurait pendant que le feu le brûlait. C'était un de
mes amis. Il est mort en novembre 2010. Je ne savais que dire :
- « C'est vraiment Rija qui est dans le feu ! », et je pleurais ! Nous nous étions approchés de Rija :
- Jésus : « Es-tu ici depuis longtemps ? »
- Rija : « Oui, depuis longtemps, depuis novembre 2010 »
- Jésus : « Est-ce que tu me connaissais ? As-tu déjà entendu parler de Moi ? »
- Rija : « J'ai déjà entendu parler de Toi à la radio et à la télévision. Quand j'étais encore sur la
terre, un de mes amis parlait toujours ainsi, à mes copains et à moi : « Je vous dis que vous devez tous
recevoir Jésus ! », mais nous avions habitude de faire de tout cela un sujet de plaisanterie. Nous l'avions même affublé du surnom : «Du Rêve...(Révérend)» . Mais maintenant, je veux Te recevoir Jésus ! Mais fais-moi sortir d'ici ! Sauve-moi ! Sauve-moi car je souffre horriblement ! Plus tard, Jésus me dit :
- « On ne peut plus rien faire pour lui. C'est trop tard. »

Lorsque nous avions quitté mon copain, Jésus m'emmena dans une autre pièce et nous nous sommes
approchés d'une autre personne. Quelle ne fut ma stupeur quand je vis que cette troisième personne n'était autre que ma propre grand-mère ! J'eus vraiment le coeur serré. J'avais beaucoup de chagrin et je dis à Jésus :
-« Jésus, Tu sais, ma grand-mère qui est là nous aimait beaucoup ! Et puis, de son vivant, elle allait prier tous les dimanches sans interruption, dans une église FJKM, et pourquoi est-elle donc ici ? Jésus lui répondit :
- « Oui, c'est vrai, Yves. Mais vois-tu, pendant tout ce temps-là, elle n'était allée à l'église que par habitude mais elle ne M'avait pas reçu. Elle n'avait pas fait de Moi sa raison de vivre durant son existence. C'était la routine qui la poussait à « prier » à l'église. J'étais frappé de stupeur! Je ne disais plus rien. J'avais beaucoup de chagrin et mon coeur était complètement brisé ! disait Yves dans son récit. Jésus lui dit :
- « Viens Yves, allons vers cet endroit là- bas» .Yves lui répondit :
- « Jésus, je ne peux pas aller là-bas ! Ce que je voulais, c'était tout simplement Te demander de m'expliquer le sens de la parole : « Madagascar t'attend », mais pourquoi me fais- Tu voir ici ces choses qui me brisent totalement le coeur ? » Jésus lui répondit :
- « Tu sauras les raisons de tout ceci un peu plus tard. »

Nous sommes entrés dans une autre pièce et nous y avons vu une jeune fille qui subissait d'horribles souffrances dans le feu. Elle appelait au secours ! Elle criait fort ! Elle souffrait vraiment trop ! Encore une fois, j'eus un recul. Je disais :
- « Jésus, je ne m'approcherai pas de cet endroit. Je n'irai pas là-bas. Je connais aussi cette personne que tu vas me montrer ! »
« Oui, lui dit Jésus. C'est vrai que tu la connais, mais viens, Je veux que tu entendes ce qu'elle va
nous dire ».
- " C'est que, disait Yves, cette jeune fille était au lycée avec moi. Nous sortions ensemble à cette époque-là, mais plus tard, nous avions rompu" .Nous nous sommes approchés d'elle :
- Jésus : « Dis-moi, est-tu ici depuis longtemps ? »
- La jeune fille : « Oui, depuis longtemps, depuis 1998 »
- Jésus : « Pour quelle raison es-tu arrivée ici en enfer ? »
- La jeune fille : « Je me suis suicidée et je me suis tout de suite retrouvée ici. »
- Jésus : « Pourquoi t'es-tu suicidée ? »
- La jeune fille : « Quelqu'un m'avait brisé le coeur et j'ai préféré me suicider ! »
- Jésus : « Et qui était cette personne qui t'avait brisé le coeur ? »
- La jeune fille : « Quelqu'un, qui se trouve quelque part, il s'appelle Yves ! »
Mon coeur se brisait davantage encore ! Je ne savais plus quoi faire ! ...J'avais vraiment beaucoup de chagrin !
Je voulais absolument la sauver. Pourtant, chaque fois que j''avançais d'à peine un mètre, je sentais la chaleur brûlante de l'endroit où elle se trouvait et il était impossible d'y entrer. Je ne pouvais rien faire en face de tout cela. Il faut noter ici que quand le feu passait sur le corps de cette jeune fille, elle devenait toute chauve. Puis l'instant d'après, sa peau et sa chair se reconstituaient ! Des vers et des serpents rampaient sur elle !... Et ainsi de suite... », disait Yves.

Nous sommes ensuite entrés dans une autre pièce pour parler avec une femme. Heureusement que je ne connaissais pas cette femme-là ! Elle souffrait totalement car du feu la pénétrait par son sexe, des vers lui sortaient des yeux et le feu passait constamment sur elle ! Elle souffrait horriblement ! Jésus disait :
- « Est-ce que tu vois cette femme Yves ? »
- « Oui, Jésus, je la vois. »
- « Voilà ce qui arrive à une femme pleine d'impudicité : elle attire le regard des gens par la façon impudique dont elle s'habille et par son comportement indécent. C'était cette attitude qui entrainait les autres à la désirer. » Et Yves de dire :
- « Les amis, c'était vraiment une horrible souffrance ! » Au cours de ces visites que nous avions effectuées, disait-il, il y eut un moment où les larmes de Jésus coulaient vraiment, tant Il éprouvait de la peine pour ces gens qui souffraient et étaient torturés en enfer, pour ne pas s'être repentis de leurs péchés lorsqu'ils étaient encore vivants. Ainsi donc, Jésus éprouve beaucoup de tristesse lorsque des personnes refusent de se donner à Lui. Mais hélas, Il ne peut plus rien faire pour les sauver, car c'est déjà trop tard. L'âme d'un individu Lui est très précieuse.

A la fin de ces « visites » que nous avions faites, j'ai entendu des bruits.... cela ressemblait au crépitement d'innombrables pièces de monnaie qui tombaient de la machine à sous lors d'un jackpot. Yves demanda à Jésus :
- « Qu'est-ce que c'est ? » Jésus lui répondit :
- « Viens, je vais justement t'y emmener. »

Nous sommes entrés dans la pièce d'où parvenaient les bruits. J'étais stupéfait en voyant la chute de tous ces gens: ils venaient de la terre et atterrissaient en enfer ! » comme des sous au jackpot ! Jésus dit :
- « C'est ainsi qu'arrivent les gens qui vont en enfer ! »
Au début, ils ne réalisaient pas du tout qu'ils étaient arrivés en enfer. Ils n'en avaient conscience que lorsque les démons se les arrachaient ..., ils se disaient alors : « Je suis donc vraiment en enfer ! Ils tremblaient de frayeur après cela !... Mais ils ne pouvaient plus aller nulle part ailleurs ! Dès cet instant, ils commençaient déjà à éprouver de fortes douleurs car les démons déchiraient leurs peaux qui étaient complètement arrachées après cela !
- « J'ai vu que les plus nombreux, parmi ces gens étaient des asiatiques et des indiens », disait Yves.

Nous avons quitté cet endroit et Jésus me dit :
- « Je vais te conduire près de cette fenêtre là-bas, tu y verras quelque chose. » Et nous nous approchâmes de la fenêtre. Il y avait une grande salle qui était la salle de réunion des démons. Ils étaient justement en train de
se réunir à ce moment-là. Les démons ont un chef. Il est horriblement laid. Il a les yeux très rouges, il a deux cornes et une plaque ronde se trouve sur sa poitrine. C'était lui qui donnait des ordres aux nombreux démons qui participaient à la réunion :
- « A partir de maintenant, vous devez tout faire pour gagner le plus de gens possible et les amener ici, en enfer ! Surtout, tous ces enfants de Dieu qui ne prient pas assez et qui ne sont pas bien établis !!! Je ne veux plus vous entendre dire que vous n'avez pas pu en amener lorsque vous revenez ici !!! Vous devez en amener !!! » dit leur chef

Après cela, un des disciples prit la parole et dit :
- « Mais le problème c'est que chaque fois qu'ils disent « Jésus », nous ne pouvons pas du tout le supporter et nous prenons la fuite !!! »
Le chef des démons se mit tout de suite en colère et il cogna fort sur la table en disant: « je vous ai déjà dit que je ne voulais plus entendre ce nom a partir de maintenant !!! Il prit soudain l'épée qui était à sa droite ; il se saisit du disciple et le coupa en deux ! Ses collègues qui étaient réunis là se précipitèrent pour manger ses intestins : C'était vraiment horrible !
- « Ça vous donne vraiment l'envie de leur donner des coups de poing ! De les voir se réunir pour nous attaquer, nous les humains, met vraiment en rage ! C'est vraiment dégoûtant ! », disait Yves dans son
récit.
* * *

« La visite de l'enfer est terminée, dit Jésus à Yves, Je vais t'emmener maintenant au Ciel. »
« Ok » dit Yves

Jésus était toujours à ma gauche chaque fois que nous nous déplacions. Nous sommes arrivés devant un grand portail métallique. C'était de l'or pur ! et Jésus dit à Yves :
- «Yves, entre dans le Royaume de Dieu ! »
C'était tout à fait à l'opposé de ce qu'il y avait en enfer car l'air y était doux, merveilleusement parfumé. C'était sans pareil ! dit Yves.
- « Jésus ouvrit le portail en or. Dès que nous sommes entrés, nous marchâmes sur une route en or !
On voyait des fleurs à gauche et à droite et elles étaient très belles ! »
- « Regarde, dit Jésus, c'est vraiment merveilleux ici et c'est bien spacieux. C'est encore très spacieux ! ». Notons, dit Yves, que Jésus répétait souvent :
- « C'est encore très spacieux » chaque fois que nous passions près d'un endroit.
- « Est-ce que tu vois ce bâtiment là- bas ? » demanda Jésus à Yves
- « Oui » dit-il
On l'appelle : « Palais de Louanges ». Chaque fois que, sur la terre, une personne se convertit et s'offre sincèrement à Dieu, les anges entonnent très fort des chants de louange dans cet endroit ! Nous sommes entrés dans ce Palais », dit Yves. Il y avait dans cet endroit de nombreux instruments de musique. Ces instruments de musique étaient tous en or . L'instant d'après, Jésus dit à Yves :
- « Tu t'aperçois qu'on n'entend pas encore de chant de louange à l'intérieur maintenant, tout simplement parce qu'il n'y a encore personne qui se convertit, en ce moment où tu passes ici. »
- « C'est très grave ! Dit Yves. En enfer, les gens s'y déversent comme des sous au jackpot... ! Mais ici, au Ciel, c'est vraiment très silencieux... ! Il y a encore peu de gens qui se convertissent réellement pour Dieu ! C'est effroyable !, répéta-t-il encore. Au fur et à mesure que nous avancions (Jésus et Yves), je réalisais que tout ce que nous avions sous les yeux était magnifique. Nous sommes passés près d'un vallon et tous les chemins que nous foulions étaient pavés de pierres précieuses. Jésus dit :
- « Yves, Je vais te conduire à la Maison du Père. » Je sursautai quand j'appris que nous allions entrer dans la Maison du Saint Père ! Jésus me conduisit en me tenant par la main lorsque nous sommes entrés dans cette « Maison. », dit Yves.
Yves se rendit compte qu'il était vêtu d'une longue robe blanche lorsqu'il entra dans ce Lieu Saint et qu'il portait sur la tête une couronne en or. Yves dit:
- « Le trône du Père est en or. Il est installé sur une estrade. Le Père était assis sur son trône. Sa tête brillait intensément et on ne pouvait pas le regarder. Je ne voyais que ses pieds et Il portait une longue robe blanche.
La « Salle » où nous sommes entrés était très vaste. Il y avait un trône en or à droite de celui où était assis le Saint Père, et où personne ne se trouvait. C'était évident, puisque Jésus était encore « en visite » avec moi » continua Yves dans son récit. Yve demanda à Jésus :
- « Jésus, peux tu m'expliquer ce que font ces personnes qui sont devant le trône du Père ? On dirait qu'ils adorent, accompagnés par les anges ». Jésus répondit :
- « Ils sont prosternés en adoration devant le Père et ils Le glorifient, et les anges sont envoyés auprès des enfants de Dieu, en cas de besoin.» Un peu plus tard, nous avons pu apercevoir une très belle agglomération. Cet endroit-là était vraiment merveilleux !» continua Yves. Jésus lui dit :
- « Nous n'irons pas encore là-bas, aujourd'hui Yves, Je t'y conduirai la prochaine fois, si tu es toujours prêt».
« Pourtant, moi, à ce moment-là, j'étais vraiment curieux de savoir ce qu'était cette « ville ». Tout en marchant je ne cessais pas d'y jeter des regards obliques. La longue robe blanche que je portais, s'estompait petit à petit après la visite du trône du Père. Peu après, Jésus dit à Yves :
- « Yves, je te raccompagnerai sur la terre quand j'aurai fini de te faire mes dernières recommandations ». Je fis : « Ok », puis je me suis dit en pensée : « Eh bien, tu ne resteras donc pas ici Ra-Yves, mais tu reviendras! ». Je voulus marchander un peu avec Jésus concernant ceci :
- « Jésus, pourquoi ne rapporterai- pas cette couronne sur la terre ? Afin que mes amis voient que je suis réellement venu ici, au Ciel ! » Jésus se mit à rire tout doucement en disant :
- « Yves, tu n'auras pas besoin de prouver cela. Dis-leur seulement les recommandations que Je t'ai données et parle-leur des enseignements que tu as tirés de toutes les visites que tu as faites avec Moi. ». Puis Il continua en disant ceci à Yves :
- « Tu n'auras pas besoin de prouver à qui que ce soit que Je t'ai emmené ici, car Je ferai apparaitre Ma Gloire sur ta vie entière !!! »
- « Bien alors ! », dit Yves à Jésus.

Et Jésus et Yves se mirent alors à se parler :
- « Te souviens-tu de tous les enseignements que tu as appris ici ? »
- « Oui », dit Yves, et il énuméra les points suivants devant Jésus :

1/ Lorsque quelqu'un prêche sur Toi et l'Evangile, on ne doit ni plaisanter là-dessus, ni le prendre à
la légère .

2/ Il faut faire très attention à ce que prier ne devienne une simple coutume ou habitude. Il faut absolument en vivre. Il faut en faire une priorité absolue, même à propos des choses infimes. Il faut dorénavant penser aux choses qui sont en haut (au Ciel) et non pas seulement à celles qui sont sur la terre. Il ne faut pas être trop absorbé par la vie quotidienne.

3/ Il faut bien contrôler les paroles que l'on dit et les gestes qu'on fait devant une personne car ils peuvent provoquer des blessures d'âme en elle.

4/ Il faut faire très attention à ses gestes, à sa façon de s'habiller, à son comportement de peur de provoquer une tentation incitant au désir et à l'adultère, chez ceux qui regardent. N'ayez pas l'esprit d'impudicité, chose qui est en abomination aux yeux de Dieu.

5/ Prier les uns pour les autres est très important. Lorsqu'on prie et que le nom d'une personne pèse sur le coeur au cours de la prière, il faut prononcer le nom de cette personne et demander au Seigneur qu'il la couvre avec son Saint Sang pour la protéger. Et puis après Jésus dit :
- « Il y a d'autres recommandations que Je veux te faire :

6/ La plupart des hommes ne me demandent jamais de conseil avant de faire une chose. Et souvent, ce n'est que lorsqu'ils ne savent plus où aller qu'ils M'invoquent et Me demandent de les sauver. A partir de maintenant, vous devez tous Me consulter sur la façon de procéder pour faire une chose et c'est seulement après avoir obtenu une réponse de Ma part que vous la réaliserez ou non.

7/ « Lorsque vous me demandez quelque chose, précisez bien la chose que vous demandez. N'ayez aucune hésitation là-dessus, quelle qu'elle soit, que ce soit une question d'argent ou d'équipement ou
d'autre chose.

8/ « Parle de Moi, et de cette visite que tu as faite ici à tout le monde :
• Dans ta famille,
• Auprès de tes amis,
• Dans la société où tu vis (dans ton quartier, là où tu travailles, etc....),
• Dans tout le pays (Madagascar) où tu te trouves.

9/ Il y aura un pays que Je ferai disparaître de la surface de la terre (rayé de la carte car sa méchanceté parvient fortement jusqu'à Moi :
- « Est-ce que ce sera comme ce qui s'est passé au Japon, Jésus ? » Lui demanda Yves. « Mais, Jésus, le tremblement de terre et le tsunami qui se sont passés là- bas étaient déjà très violents ! »
- « Oui, c'est vrai ce que tu viens de dire, Yves, mais ce qui va arriver à ce pays- là dépassera de très loin ce qui est arrivé au Japon car Je le ferai disparaître à jamais ».

10/ « Vois un peu ce qui se passe en Europe, Yves, dit ensuite Jésus. Leur temps là-bas est complètement manipulé par le diable, afin qu'ils ne puissent avoir la moindre occasion de Me servir. Pourtant cela est une forme d'idolâtrie moderne, chose que Je hais vraiment »

11/ « Parle à tout le monde là-bas, dis-leur de ma part de monter la garde car mon retour est imminent » continua Jésus :
- « Est- ce que Tu voudrais bien me dire quand exactement Tu seras de retour là-bas ? » - « Il dit en riant :
- « Je ne peux pas te le dire car Mon Père Seul le sait mais dis à tous de monter la garde et de se préparer car ma venue est proche ». Par la suite , Jésus me demanda , dit Yves:
- « Yves, es-tu prêt à changer et à abandonner ton mauvais caractère ainsi que tes mauvaises habitudes d'avant ? »
- « Oui », dit Yves « Et je tombai à genoux devant Jésus. Et quand tout cela fut terminé, Jésus prit les joues de Yves et Il lui dit : « Reçois le Saint Esprit et c'est cet Esprit Saint qui te purifiera entièrement et te rendra aussi pur que la neige et il n'y aura la moindre impureté sur toi » , puis Il souffla sur Yves ! J'ai entendu des craquements dans mon corps tout entier » dit Yves, « et j'ai ressenti une grande
sérénité, après qu'Il a soufflé sur moi !!!
Jésus dit ensuite à Yves : « Es-tu bien prêt à porter Mon message et à faire mes oeuvres ? » et Yves
lui répondit ainsi :
- « Oui Jésus, je suis prêt !!! »
Quand tout cela fut terminé, Jésus lui dit encore :
- « A présent Je vais t'oindre. Reçois la Puissance de Dieu. Et le monde entier restera bouche bée en voyant ta vie car Je la comblerai de ma Gloire ! ». Puis Il souffla sur moi une seconde fois, dit encore Yves, et je sentis immédiatement un grand courant traverser mon corps !"

L'instant d'après, Yves était revenu sur la terre :
- Ne soyez plus absorbé par la vie quotidienne et ne prenez plus à la légère votre relation avec Dieu ;
- Pensez aux choses qui sont au Ciel et offrez à Dieu votre vie et tout ce qui vous concerne. A vous, seul, de décider et attention de ne pas trop tarder car dans ce cas Jésus ne pourra plus rien faire pour vous.
- Utilisez le Nom de Jésus car le diable ne pourra rien faire contre vous si vous utilisez cette « Arme puissante. »
- Communiquez ce Message à tout le monde (aussi bien aux personnes que vous connaissez qu'à celles qui vous sont inconnues) car c'est la volonté de Dieu. Jésus sera content de vous voir agir ainsi et Il vous bénira dans tout ce que vous entreprendrez car vous aurez accompli la mission qu'Il vous a confiée. Que le Saint -Esprit descende sur vous et qu'Il vous donne de nouvelles forces pour que vous puissiez changer votre vie en une meilleure, afin que tout ce qui vous concerne soit agréable à Dieu.
Bon courage et que Dieu nous bénisse tous.
L.R

sources: blog de mbotakely




Publié dans Témoignages

Commenter cet article