L’Évangile est-il votre conseiller ou votre serviteur ?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

par actualitechretienne

«Ils agiront ainsi, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi» (Jean 16 v 3)

Le vice-président des États-Unis, Al Gore, était alors en campagne contre George Walker Bush. Désespérant de voir les électeurs d’obédience chrétienne se tourner en masse vers le candidat Républicain, il tenta la manœuvre suivante, afin d’attirer à lui cette frange non négligeable de l’électorat américain.

Dans l’un de ses discours, il commença à citer l’Évangile, à parler de Jésus, à évoquer l’idée qu’il priait chaque jour; enfin, un discours habituel, bien rôdé, auxquels les électeurs américains (du moins certains) sont sensibles. Un jour où l’auditoire était particulièrement pro-chrétien, Al Gore se lança dans une citation pourtant facile de l’Évangile, il déclara : «Lorsque je vais mal, que mon moral est au plus bas, j’aime à repenser à ce célèbre texte des Évangiles situé en Jean 16.3». Bien entendu il voulait citer Jean 3.16. Tous les chiffres étaient là, mais pas dans le bon ordre.

L’effet fut dévastateur, surtout quand on connaît le contenu de Jean 16.3 («Et ils agiront ainsi, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi»). En fin de compte, cet opportuniste, prêt à tout pour arriver au pouvoir, y compris à s’attacher l’électorat chrétien, venait de prouver aux yeux de tous qu’il ignorait tout de l’Évangile.

L’Évangile, on le croit, on le vit, on le reçoit par la foi, mais attention, ne cherchons pas à profiter de lui, à l’utiliser à nos fins; on ne se moque pas de Dieu !

 

Samuel FOUCART

Commenter cet article