L’amour manifesté dans le mariage

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

  Ce message commence par une réponse donnée à une question concernant la dimension de l’amour dans le mariage : les couples sans Dieu ou non chrétiens, même s’ils s’entendent bien, respectent l’alliance du mariage et vivent dans la fidélité,  Dieu les bénira, malgré tout ce vivront-ils dans la dimension de l’amour agapè qui seul vient du cœur de Dieu ?

 Oui Dieu les bénira, mais ils ne pourront atteindre l’amour agapè : l’amour sans condition, qui est donné dans le cœur de ceux et celles qui croient en Jésus Christ par le Saint-Esprit. Ils ne vivront pas la dimension de l’amour agapé ou l’amour de l’Esprit.

L’amour de Dieu nous est donné par le Saint Esprit dans nos cœurs à ceux et qui croient en Jésus-Christ.

Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint–Esprit qui nous a été donné.

                                                                                                                           Romains 5-5

La Bible nous donne trois dimensions de l’amour :

 Agapé ou l’amour sans condition, c’est de cet amour que Dieu nous aime .Cet amour se vit au niveau de l’esprit.

Philia ou l’amour fraternel, ou l’amour de l’âme

 Eros ou l’amour des sens ou du corps

Il nous arrive d’entendre dire d’un couple qui vit en concubinage : Nous allons « régulariser la situation » c'est-à-dire nous marier. Nous constatons que c’est dans cette catégorie de couples qu’il y a le plus de divorce.

Si ces trois amours sont inversés, ils resteront au niveau de l’amour éros et de l’âme. A moins de se repentir : arrêter le concubinage en se séparant jusqu’au mariage pour bien manifester qu’ils choisissent d’aligner leur vie sur la parole de Dieu. La situation est différente lorsque des enfants sont déjà nés.

Nous avons le témoignage d’anciennes prostituées à qui Dieu à redonner un hymen pour leur mariage.

 

METHODES DE DIEU POUR ENSEIGNER

Défrichez-vous un champ nouveau…. Défrichons notre propre champ (nous sommes le champ de Dieu).

= enlever les épines (rébellion), les pierres (dureté), les fausses doctrines du monde. Elles ne sont rien d’autre que le résultat de semences diaboliques déposées dans le cœur des hommes : Car ainsi parle l’Eternel aux hommes de Juda et de Jérusalem : Défrichez-vous un champ nouveau, Et ne semez pas parmi les épines.

 Circoncisez-vous pour l’Eternel, circoncisez vos cœurs, Hommes de Juda et habitants de Jérusalem, De peur que ma colère n’éclate comme un feu, Et ne s’enflamme, sans qu’on puisse l’éteindre, A cause de la méchanceté de vos actions.

                                                                                                                     Jérémie 4-3 et 4

 

 OSEE 10 : Semez selon la justice, moissonnez selon la miséricorde, Défrichez–vous un champ nouveau ! Il est temps de chercher l’Eternel, Jusqu’à ce qu’il vienne, et répande pour vous la justice.                                                  OSEE 10 :12

Exemple du meilleur des pédagogues. Envoi de Jean-Baptiste pour préparer les cœurs à la venue de Jésus : la bonne semence :Selon ce qui est écrit dans Esaïe, le prophète : Voici, j’envoie devant toi mon messager, Qui préparera ton chemin ;

3  C’est la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers.

                                                                                                                       Marc 1 : 2 et 3

Dans le naturel, ceux qui ont un jardin le savent bien. Avant d’ensemencer, ils commencent par arracher les mauvaises herbes, bêcher, et ameublir la terre.

Définissons les 4 principes de l’amour ou les 4 piliers de l’amour.

 

Rechercher la présence 

Non seulement le conjoint ou le futur conjoint mais également les membres du corps de Christ car le couple n’est pas une cellule isolée.

Comme Jésus recherchait constamment la présence du père, le matin, il se retirait dans la montagne ou ferme la porte de ta chambre : Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

                                                                                                                        Matthieu 6 : 6

Jésus n’agissait jamais sans que le père lui a montré les œuvres à accomplir : il recherchait la présence du père pour l’écouter.  Bien sûr, il savait que cette recherche était agréable au père (il te le rendra). Aimer c’est abord écouter.

Dans un couple, chacun doit avoir sa relation personnel avec le Père, Jésus et le Saint Esprit, nous allons voir pourquoi dans la deuxième partie.

 

Le don de soi : Aimer c’est donner.

Je recherche ta présence pour me donner à toi, c’est-à-dire te donner ce que j’ai reçu de Dieu ou ce qu’il m’a donné et t’édifier. C’est la raison pour laquelle Jésus aimait rechercher la présence du père afin de  donner à ses disciples l’amour du père qu’il avait reçu, renouvelé. Jésus donne en qualité de fils.

 Il aimait la présence de ses disciples, les avoir près de lui pour se donner à eux afin de les enrichir. Exemple des 7 paraboles du royaume. Au début, Jésus donnait les paraboles devant les foules sans leur donner la révélation, celle-ci était destinée à ses disciples quand ils se retrouvaient dans la maison :Les disciples s’approchèrent, et lui dirent : Pourquoi leur parles–tu en paraboles ? Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné.

                                                                                                              Matthieu 13-10 :11

 

Servir : te servir et non être servi ou te servir de l’autre.

 L’humilité, secret de la vraie grandeur

Lequel est le plus grand : Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est–ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.

                                                                                                                              Luc 22 :27 

Jésus lave les pieds de ses disciples : Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé.

                                                                                                                    Jean 13 :14 à 16

Celui qui veut être grand : Ils arrivèrent à Capernaüm. Lorsqu’il fut dans la maison, Jésus leur demanda : De quoi discutiez–vous en chemin ?

Mais ils gardèrent le silence, car en chemin ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.

                                                                                                                     Marc 9-33 et 34

Serviteur ou servir ne signifie pas être esclave ou se laisser asservir ou tyranniser pour satisfaire l’égoïsme du conjoint ou d’un frère ou d’une sœur en Christ.

Le service ne se manifeste pas seulement dans les grandes choses et ce qui est visible … mais aussi par des services cachés, dans l’ombre… ce sont de véritables placements sur notre compte bancaire dans le royaume.

Idem dans le corps de Christ.

Le couple ou futur n’est pas un nid douillet, fermé sinon l’amour  va mourir, se dessécher et la routine s’installera. Constamment recevoir du sang neuf, bien oxygéné.

Servir son conjoint consiste à l’aider à rentrer dans sa destinée, dans l’appel de Dieu pour sa vie. Pour cela, il est nécessaire de connaître les qualités de son conjoint, ses dons, ses aspirations et ses faiblesses.

Le couple ou futur couple qui vit tout cela pour lui-même, leur amour va s’étioler. Il va devenir comme la mer morte, rempli d’une eau si fortement salée qu’elle sera impropre à la consommation, agressive, mordante comme le sel. Comme le dit un Homme de Dieu : le sel est important, toutefois tant qu’il est dans la salière, il ne représente aucun intérêt. Sa pleine valeur, nous l’apprécions dans le potage.

 

Guérit : comment ?

Ma présence, pour le conjoint ou pour le corps de Christ doit être source de paix d’abord.

Paroles aimables, d’encouragement, d’édification.

Prier pour son conjoint (seul ou avec lui).

Remercier Dieu pour le conjoint avec qui il nous fait cheminer sur cette terre… bénir son conjoint, apporte la guérison dans sa vie.

Idem dans le corps de Christ ou la famille de Dieu.

 

Les obstacles : je voudrai qu’il soit ou qu’elle soit comme je suis. Nous ne sommes jamais un modèle ou nous ériger en modèle. Le modèle sera toujours Jésus qui se livre pour son épouse oui son église : Maris, que chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui–même pour elle.

C’est ainsi que le mari doit aimer sa femme comme son propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui–même.

Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui–même, et que la femme respecte son mari.

                                                                                                    Ephésiens 5-25/28 et 33.

 

Se tenir dans la lumière est une nécessité pour vivre ces quatre points : Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

                                                                                                                               JEAN 8 :12

Mais si nous marchons dans la lumière, comme lui–même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché.

                                                                                                                               1 Jean 1 :7

 Soyons lumière. Etre dans la lumière consiste à marcher dans la présence et en communion avec Jésus, c’est être un en lui et marcher par l’esprit.

 

Dieu lui-même, vit ces quatre principes ou piliers

 

 L’amour, c’est chercher la présence : pour quoi faire ?

Allons à la source : Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

                                                                                                                               Jean 3 :16 

Le monde oui mais chacun d’entre nous individuellement comme le dit ce chant : au milieu de la multitude, tu m’as trouvé.

Dieu n’a besoin de rien, il est plénitude. Il n’y a pas de manque à combler en lui. Il ne nous aime pas pour satisfaire un vide en lui, ou chercher une consolation.

Il nous voyait dans la perdition. Nous étions rebelles, fils ou filles de la rébellion et ignorant tout de Dieu même son existence, étranger à ses lois ou principes de son royaume.

Comment a-t-il changé cette situation ?

Dieu nous a aimé le premier, si nous n’avons pas l’amour de Dieu, nous ne sommes pas capables d’aimer réellement et durablement : L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.

                                                                                                                        1 Jean 4-9 :10

Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure–t–il en lui ? Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.

                                                                                                                      1 Jean 3-16/18

 

2  Le don de soi

Dans ces versets, nous trouvons la réponse à la question que nous nous sommes posé au début de ce message : donner c’est aimer ?

Nous constatons que notre Dieu nous a d’abord aimé gratuitement avant de nous donner Jésus. Il nous aime d’un amour sans condition qui n’a rien d’émotif ou de sentimental.

 L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.

10  Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.

Jésus est mort pour nous alors que nous étions encore pêcheurs. Romains 5-6

 

Jésus nous demande d’aimer nos ennemis, lui-même a accompli ce commandement.

Le père veut donner tout ce qu’il est : amour, pardon, fidélité, miséricorde, même son royaume, pas la moitié mais tout son royaume.

Petit troupeau, le père n’a pas craint de vous donner le royaume : LUC 12-32.

Cette promesse ne s’adresse pas seulement à une assemblée si petite soit-elle, elle s’adresse à un couple, à une famille qui accepte de vivre selon les principes du royaume.

Aimer doit nous amener à donner notre vie même en passant par la croix ‘’ma vie, nul ne la prend, je la donne’’. Pour nous, il s’agit de mourir à soi.

1 JEAN 3-18 : n’aimons pas seulement de mots.

Sondons nos cœurs : Quand je donne, est ce que j’aime la personne ou que je m’aime ?

Quelle est la motivation qui me pousse à donner ?

Servir même s’il n’avait pas de lieu ou poser sa tête.

Jésus est venu pour servir et nous apprendre à servir.

Il n’avait pas eu le temps de manger : Les apôtres, s’étant rassemblés auprès de Jésus, lui racontèrent tout ce qu’ils avaient fait et tout ce qu’ils avaient enseigné. Ils partirent donc dans une barque, pour aller à l’écart dans un lieu désert Jésus leur dit : Venez à l’écart dans un lieu désert, et reposez–vous un peu. Car il y avait beaucoup d’allants et de venants, et ils n’avaient même pas le temps de manger.

                                                                                                                      Marc 6-30 a 32

Donnez leur vous-même à manger : Comme l’heure était déjà avancée, ses disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée ; renvoie les, afin qu’ils aillent dans les campagnes et dans les villages des environs, pour s’acheter de quoi manger.

 Jésus leur répondit : Donnez leur vous–mêmes à manger. Mais ils lui dirent : Irions nous acheter des pains pour deux cents deniers, et leur donnerions nous à manger ?   

                                                                                                                     Marc 6-35 à 38

L’amour guérit

Jésus était ému de compassion : Quand il sortit de la barque, Jésus vit une grande foule, et fut ému de compassion pour eux, parce qu’ils étaient comme des brebis qui n’ont point de berger ; et il se mit à leur enseigner beaucoup de choses.

                                                                                                                              MARC 6-34

 

Aimer c’est servir l’autre gratuitement

Sans rien attendre en retour, Dieu nous a aimé sans rien attendre, alors ne cherchez pas à aimer pour satisfaire un besoin en nous. L’amour se donne pour faire grandir l’autre. Dieu nous aime pour apporter la vie, nous communiquer la vie.

Il désire nous voir sortir de la mort, de nos choix de mort même, inconscients ou conscients.

Aimer ce n’est pas satisfaire les caprices de l’autre car l’amour de Dieu est saint c’est-à-dire sans compromis. De ce fait, notre amour doit être sain. Alors aimer c’est aussi reprendre ou se laisser reprendre : Nous, nous sommes de Dieu ; celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas : c’est par là que nous connaissons l’Esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur.

                                                                                                                               1 Jean 4-6

L’amour ne domine jamais une personne. La personne aimée doit être libre. Elle sera reconnaissante ou pas, ce n’est pas notre affaire. Aimer, c’est avoir quelque chose à partager qui va aider l’autre à grandir, à s’affranchir ou l’aider à regarder à Jésus.

L’amour ne s’interpose jamais entre la personne à aimer et Dieu. L’amour ne joue pas au faux sauveur.

Quand nous attendons quelque chose en retour de l’être aimé, il est à craindre que nous nous servions nous-même : il y a plus de joie à donner qu’à recevoir.

L’amour ne dit pas je regrette : L’Eternel sentit une odeur agréable, et l’Eternel dit en son coeur : Je ne maudirai plus la terre, à cause de l’homme, parce que les pensées du coeur de l’homme sont mauvaises dès sa jeunesse ; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l’ai fait.

                                                                                                                         GENESE 8-21

 L’amour est patient, il est plein de bonté ; l’amour n’est point envieux ; l’amour ne se vante point, il ne s’enfle point d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal, il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ;  il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.

                                                                                                         1 Corinthiens 13-4 à 7

 

L’amour est ingénieux, créatif : Souvenons-nous des 4 amis du paralytique qui le passèrent par le toit de la maison pour le déposer aux pieds de Jésus.

L’amour couvre une multitude de péchés : qu’il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.

                                                                                                                         Jacques 5-20

 

 

 

 

Publié dans Le mariage

Commenter cet article