L'amour couvre une multitude de péché.

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

                L'amour couvre une multitude de péché.

Jacques 5 -- 19 et 20 : Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’est égaré loin de la vérité, et qu’un autre l’y ramène, qu’il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.

Certains vont penser spontanément : Dieu est bon, il me pardonne  mes péchés. Non, nous vous disons tout de suite que vous n’êtes  pas sur la bonne voie, ni dans la révélation de la parole de Dieu, concernant ces versets. Nous serons jugés, bien sur nos péchés non confesser, mais également sur la manière dont nous couvrons le péché des frères et sœurs chrétiens, comme le sang de Jésus  efface nos péchés. Ici, Jacques s’adresse à des chrétiens et non à des gens du monde

Soit nous couvrons les péchés en manifestant de l'amour, au pécheur où aux chrétiens qui s'égarent loin de la vérité, c'est-à-dire qui s'éloignent de Jésus. Ou soit nous l'exposons à la face de tous. À ce moment-là nous devant des journalistes de scandale ou à scandale.

Couvrir le péché du frère ou de la sœur, ne signifie pas l'ignorer ou fermer les yeux, ou l’excuser de toutes les difficultés qu’il a connu dans sa vie. Non, nous devons discerner et voir le frère ou la sœur qui souffre, qui est captif, pris dans le péché ou les griffes du diable.

 Et avec amour, en étant rempli des entrailles de miséricorde du Père, pour aider une personne à revenir vers Jésus, c'est-à-dire la vie et lumière. Afin qu'elle quitte  la voie des ténèbres pour revenir dans la lumière de Christ. En aidant cette personne sans la juger. Ou sans chercher à évaluer la taille de ses péchés,  en  l’a comparant à nous même, c’est une attitude d’orgueil et d’autojustification. Notre justice pue au nez de Dieu comme de la pourriture. Avec Dieu il n’y a pas de petits ou de gros péchés, il y le péché, point final. Il est facile de se trouver des arguments pour appuyer notre thèse : j'ai moins d'année de conversion, mais péchés ne sont pas si graves que les siens etc. dans ce domaine l'orgueil monte vite le bout de son nez, puis se dresse en tour de Babel. L'orgueil précède la chute. Dieu résiste aux orgueilleux mais relève les humbles. Souvenons-nous des paroles de Jésus » les prostituées (repenties bien sur) vous précéderont dans le royaume de Dieu »

Luc 18 -- 10 à 14 : Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était pharisien, et l’autre publicain.

 Le pharisien, debout, priait ainsi en lui–même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain ; je jeûne deux fois par semaine, je donne la dîme de tous mes revenus.

 Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur.

 Je vous le dis, celui–ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.

Romains 2 – 3 à 8 : Et penses tu, ô homme, qui juges ceux qui commettent de telles choses, et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu ?

 Ou méprends-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ?

Mais, par ton endurcissement et par ton cœur impénitent, tu t’amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu, qui rendra à chacun selon ses œuvres : il réserve la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l’honneur, la gloire et l’immortalité ; mais l’irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l’injustice.

Souvenons nous que c'est uniquement par sa bonté que l'Eternel nous amène à la repentance.  Ensuite Il pourra nous utiliser comme canal dans ce domaine

Psaume 147 – 11 : L’Eternel aime ceux qui le craignent, Ceux qui espèrent en sa bonté.

Voici un exemple ou Jésus a couvert les péchés d'une femme étant prise en flagrant délit d'adultère :

Jean 8 --3 à 10 : Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère ; et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus : Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis tu ?

 Ils disaient cela pour l’éprouver, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.

 Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.

 Et s’étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre.

Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu’aux derniers ; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.

 Alors s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit : Femme, où sont ceux qui t’accusaient ? Personne ne t’a–t–il condamnée ?

 Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus, va, et ne pèche plus.

Était-elle plus coupable que les hommes qui l'ont amené devant Jésus ? Non. Apparemment il est difficile d'être prise en flagrant délit d'adultère en étant seule. Il y a au moins un autre coupable, un homme, ou est il ? À peu près sûrement parmi les hommes qui l'ont dénoncée et amenée à Jésus.

Ils auraient voulu que Jésus accepte que cette femme ne soit lapidée. Comme cela Jésus ils auraient été pris en contradiction avec le message de l’évangile, la bonne nouvelle qu’il était venu annoncer, l’amour du Père. Par contre s'il avait dit à la femme retourne chez toi sans sanction, il n’aurait plus été un observateur de la loi, mais un transgresseur. Jésus réfléchit, cherche la volonté de Son Père avant de répondre. Quand il se relève la parole de sagesse qui sort de sa bouche va confondre tous les pharisiens légalistes, sans amour, sans  compassion : que celui qui est sans péché lui jette la première pierre : tous sont repartis en commençant par les plus anciens, sans lui jeter la pierre, car leur conscience les accusait. Les pharisiens légalistes existent encore aujourd’hui, même parmi les chrétiens évangéliques.

Voici un autre exemple de péché dévoilé par un journaliste de scandale et un modèle qui couvre le péché de leurs pères.

Genèse 9 -- 20 -- 25 : Noé commença à cultiver la terre, et planta de la vigne. Il but du vin, s’enivra, et se découvrit au milieu de sa tente.

 Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères. Alors Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père ; comme leur visage était détourné, ils ne virent point la nudité de leur père.

Cham  à vu la nudité de son père et il amène le péché au-dehors c'est-à-dire au grand jour, il le met en lumière, sans aucun respect pour son père.

Sem et Japhet cachent la nudité de leurs pères c'est-à-dire qu'ils couvrent le péché de leurs pères.

Car le péché dénude :

Genèse 3-7 : Adam et Eve virent qu'ils étaient nus après la désobéissance.

Jude 20 à 23 : Mais vous, bien–aimés, construisez vous sur votre très sainte foi, priez par l’Esprit saint,

 Gardez vous dans l’amour de Dieu, en attendant la compassion de notre Seigneur Jésus–Christ pour la vie éternelle.

 Ayez compassion de ceux qui hésitent ;

 D’autres, sauvez les en les arrachant au feu ; pour d’autres enfin, ayez une compassion mêlée de crainte, détestant jusqu’à la tunique tachée par la chair.

Dans Galates 5 -- 19 à 21 : Or, les œuvres de la chair sont évidentes ; ce sont la débauche, l’impureté, le dérèglement,

 L’idolâtrie, la magie, les rivalités, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,

 L’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

Nous constatons que la première œuvre de la chair citée est la débauche, avec l’impureté.

 Apocalypse 22 -- 15 : Dehors les chiens, les magiciens, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge !

Elle est citée au même rang que les mauvais ouvriers, ceux qui cherche toujours à mordre ou se nourrissent de détritus, les chiens, les magiciens, les meurtriers, et quiconque aime et pratiquement le mensonge. Il existe  plusieurs mots dans la Bible que nous pourrions penser être équivalent :

Adultère, débauché, fornication, impudicité, concupiscence

Exode 20 -- 14 ~tu ne commettras pas d'adultère.

Exode 20 -- 17 : tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain ou le mari de ton prochain. Cela signifie que l’adultère se commet avec la femme du prochain, c'est-à-dire avec une femme mariée, et inversement pour une femme.

Matthieu 5 -- 21 : Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.

A l’origine de l’adultère nous trouvons le verbe convoiter qui signifie : attitude de cœur des personnes qui portent envie ou désirent une personne défendue. Par exemple une femme qui appartient déjà à un homme par l’alliance du mariage, signifie également : avoir une passion pour une personne déjà mariée.

 La concupiscence vient avec le désir de convoiter dans le domaine de la sensualité, de la chair. Concupiscence signifie : désirer ardemment par exemple dans le domaine sexuel, avoir un grand désir, un grand appétit, être lié par le plaisir ou la jouissance dans le désir sexuel. La personne qui est sous l’emprise de la concupiscence désire toujours retrouver cette jouissance des sens. Elle est dominée, liée par des esprits diaboliques qui n’ont qu’un désir éprouver de la jouissance à travers le péché de cette personne. Pour eux c’est une nourriture qui leur donne la force pour dominer encore mieux. Cette personne devient une » vache à lait » pour eux

Certes Dieu a prévu de la joie dans les relations sexuelles entre époux. Cette  joie apaise,  laisse en paix, apporte du repos durable  pour l’esprit, l’âme et le corps des époux. La jouissance la concupiscence ne  donne qu’un désir, recommencer pour  faire vibrer encore plus fort les sens.

Débauche, signifie : personne ayant perdu son bon sens moral, qui  se livre à la débauche, pour commettre l’impureté.

1 Corinthiens 6- 18 : Fuyez la débauche. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à la débauche pèche contre son propre corps.

NBS : Fuyez l’inconduite sexuelle. Tout autre péché qu’un homme commet est extérieur au corps ; mais celui qui se livre à l’inconduite sexuelle pèche contre son propre corps.

La fornication : signification : péché de la chair ou relations  sexuelles avec deux personnes qui ne sont pas mariées.

Impureté : tout ce qui est contraire à la pureté, ce qui souille notre corps qui est devenu le temple vivant du Saint-Esprit.

Dans l’ancien testament, le péché sexuel n’était pas pardonné, les coupables devaient être lapidés pour sortir lé péché du camp.

Hébreux 13 – 4 : Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure : Dieu jugera ceux qui se livrent à l’inconduite sexuelle et à l’adultère.

Il en de même pour le lit d’un célibataire.

Quand un homme couche dans le lit d’une femme mariée, même en instance de divorce, Dieu demande que ce lit soit exempt de souillure par l’adultère. Ce lit est souillé par le péché et les démons d’adultère, d’impureté reçoivent droit de cité dans ce lit. La femme reçoit les démons de l’homme et inversement. En même temps cet homme dévoile la nudité de la femme d’un autre, et la femme dévoile sa nudité à un autre homme que son mari. Dévoilé sa nudité est un péché. La nudité physique entraine à la nudité spirituelle, et ouvre la porte des démons.  Nous dénuder, dans les circonstances que nous venons de voir, c’est dénuder le temple vivant du Saint-Esprit, qu’est notre corps. Nous dénuder, dans ces circonstances, c’est dénuder l’Epouse de Christ

Ephésiens 5-25b à 27 : Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui–même pour elle, afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole, pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.

Apocalypse 3- 18 : je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.

Jésus est mort nu sur une croix, pour porter notre nudité et que nous soyons trouvés vêtus. Ne blasphémons pas l’œuvre de Jésus sur la croix.

Publié dans la grâce de Dieu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article