Jésus notre pain sans levain

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

  Spontanément, le levain nous amène à penser, à l'action bénéfique qu'il provoque dans la fabrication du pain. Nous aimons un pain bien levé. Nous avons des difficultés à imaginer un pain sans levain,  un pain non levé, plat, dur.

Dans la Bible, l'action du levain nous est décrite comme un agent ayant des actions sournoises, caché, négative. Nous le voyons agir comme un mauvais ferment.

Certes, le  levain enfle, fait gonfler. Quoi dans la Bible ?

 

1 Corinthiens 5: 7 et 8 : Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.

8  Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.

 

Ici, la Bible nous parle du levain, comme un agent de malice, de méchanceté. Un agent qui combat, obscurcit, envahit, étouffe la pureté et la vérité.

Le début du verset sept nous demande de faire disparaître le levain de nos vies. D'autres traductions disent : purifiez-vous, c'est-à-dire rendez-vous pur en enlevant le levain.

Malice signifie : désire de nuire, qui n'a pas honte d'enfreindre la loi, dépravation, mauvais vouloir, action d'aller, de pousser, de soulever de mauvais désirs, ou de mauvais desseins, d'une nature mauvaise : injurieuse, pernicieuse, destructive, ou qui donne un mode de pensée ou de fonctionnement destructif.

 

Méchanceté signifie : celui qui a des désire méchants. Le méchant, désigne celui qui s'élève contre Dieu. Les synonymes pour méchanceté sont : cruauté, malveillance, rosserie, vacherie...

Matthieu 13 -- 33 : Il leur dit cette autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte soit levée.

 

Ici, encore nous trouvons l'action du levain : faire gonfler, faire lever. Dans la Bible le levain ne représente jamais le bien ou une action bienfaisante. Il représente toujours les fausses doctrines, malveillantes, trompeuses ou séduction. Nous constatons dans ce verset qu'une très petite quantité suffit pour faire gonfler trois mesures de farine.

Jésus demande à ses disciples, et à nous aujourd'hui, de se méfier, ou de nous méfier du levain d'Hérode, du levain des Pharisiens, des Sadducéens, de Babylone et tous ses mystères.

 

Matthieu 16 --6 : Jésus leur dit : Gardez vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens.

Les disciples raisonnaient en eux–mêmes, et disaient : C’est parce que nous n’avons pas pris de pains.

8  Jésus, l’ayant su, dit : Pourquoi raisonnez-vous en vous–mêmes, gens de peu de foi, sur le fait que vous n’avez pas pris de pains ?

Versets 11 et 12 : Comment ne comprenez vous pas que ce n’est pas au sujet de pains que je vous ai parlé ? Gardez vous du levain des pharisiens et des sadducéens.

12  Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain qu’il avait dit de se garder, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens

 

Ces deux versets nous mettent en garde contre l'enseignement des pharisiens et des sadducéens.

 Marc 8 -- 15 : Jésus leur fit cette recommandation : Gardez vous avec soin du levain des pharisiens et du levain d’Hérode.

 

Les Sadducéens ne croient pas au surnaturel, il ne croit pas à la résurrection,  ni au monde angélique.

les pharisiens expriment tout ce qui est animé par l'esprit religieux, l'esprit religieux, tout ce qui met les lois en exergue.

« Ils se sont assis dans la chair de Moïse » : ils aiment se faire voir quand ils prient, aux coins des rues, jeunent en ayant un visage allongé. Ils sont très attachés à toute action, à tout rite, qui purifie l'extérieur, la présentation. Jésus le traite de sépulcre blanchi.

 De l'extérieur tout semble "clean". Mais l'intérieur est plein d'ossements, de  corruption, d'orgueil. Ils sont très rigides, quant à l'application de la loi, pour les autres, ou ceux qui les entourent.

Nous le constatons avec la femme « surprise en flagrant délit d'adultère » qu’ils amènent à Jésus. Tout de suite il demande à Jésus, la lapidation. Ils ne connaissent pas la grâce, ni la loi de l'esprit.

 

Pour eux il y a deux catégories de personnes :

-- ceux qui connaissent la loi, mais d'une manière intellectuelle, rituelle, ou par tradition. Bien sûr, il se situe dans cette catégorie.

-- le peuple... Les ignorants, ils considèrent comme des maudits.

 

Toute leur doctrine se tienne dans l'aspect extérieur, pour attirer l'attention sur eux. Par exemple ils sont vêtus de longue robe.

Malgré tout cela, Jésus : dit à ses disciples et à nous aujourd'hui : écoutez ce qu'ils disent, mais ne faites pas comme eux.

Le levain d'Hérode représente également l'orgueil, la soif de pouvoir, la ruse. Jésus ne craint pas de traiter Hérode de renard, c'est-à-dire de rusé.

 Hérode, c'est le représentant de Rome, ou de l'empereur de Rome sur le plan naturel. Sur le plan spirituel, il incarne l'esprit de Babylone, l'esprit de l'Antéchrist. Il se prend pour un dieu, d'ailleurs comme le l'empereur romain. Il cherche  l'adoration de la foule.

Nous en trouvons un exemple, avec Hérode, un descendant de la famille, dans le livre des Actes :

 

Actes 12: 1 et 2- 21 à 23: Vers le même temps, le roi Hérode se mit à maltraiter quelques membres de l’Eglise,

2  et il fit mourir par l’épée Jacques, frère de Jean.

A un jour fixé, Hérode, revêtu de ses habits royaux, et assis sur son trône, les harangua publiquement.

 Le peuple s’écria : Voix d’un dieu, et non d’un homme !

  Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers.

 

C’est vraiment la le levain qui prépare la venue de l'Antéchrist, cherche à séduire la foule et à se faire reconnaître comme un dieu,  par la foule.

 

Dans l'amour il n'y a pas de levain :

 

1 Corinthiens 13: 4 à 7 : L’amour est patient, il est plein de bonté ; l’amour n’est point envieux ; l’amour ne se vante point, il ne s’enfle point d’orgueil,

 Il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal,

 Il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ;  il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.

 

L’amour n'est pas envieux, l'amour ne se vante pas, il ne s'enfle pas d'orgueil. Derrière :

L’envie,

La vanité,

L’orgueil, tout cela c'est l'action malfaisante du levain qui agit. Mais ces trois choses sont absentes de l'amour, elles ne peuvent subsister dans la présence de l'amour.

 

L'amour ne fait rien de malhonnête, l'amour ne cherche pas son intérêt, l'amour ne s'irrite pas, l'amour ne soupçonne pas le mal. Vraiment, ce passage nous donne tout l'antidote contre la malice et la méchanceté dont nous avons parlé ci-dessus.

L'amour ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité. Un coeur qui se réjouit de la vérité, ne se réjouit pas de l'injustice. Il reflète le coeur de Jésus, c'est-à-dire un pain sans levain de la pureté et de la vérité.

L'origine ou l'exemple des pains sans levain et sa signification :

Exode 13 -- 39 : Ils firent des galettes cuites sans levain avec la pâte qu’ils avaient emportée d’Egypte et qui n’était pas levée ; car ils avaient été chassés d’Egypte sans pouvoir s’attarder pour se faire des provisions.

Les Hébreux quittèrent précipitamment l'Égypte, dans la nuit. Leur pâte atteint n'a pas eu le temps de lever.

 Cela signifie qu'ils ne devaient rien emporter des doctrines de l'Égypte, rien qui ne soit en relation avec l'adoration des dieux d'Égypte, rien dit,, outre la révolte contre les Égyptiens qui les détenaient captifs, dans l'esclavage, rien de tout ce qui a façonné leur mentalité d'esclave.

Ils devaient se couper, abandonner, toutes ces habitudes de vie ou de contraintes. Afin d'être disponible, totalement, à la vie nouvelle que leur offrait l'Eternel.

Pourtant, dans le désert ils ont murmuré, se sont révoltés, ils se sont créés une idole pour l'adorer. Ils se sont révoltés contre Moïse, que Dieu avait choisi pour les sortir d'Égypte, de l'esclavage. Ils se sont donné un chef pour les reconduire en Egypte

Cela nous montre qu'ils étaient pleins du levain de l'Égypte. C'est pourquoi, le Dieu leur donne un exemple de ce qu'il attend d'eux, à travers ce pain sans levain. Dieu les enseigne, et nous enseigne, en ordonnant de célébrer la Pâque avec des pains sans levain

Exode 23 -- 15 : Ils firent des gâteaux cuits sans levain avec la pâte qu’ils avaient emportée d’Egypte, et qui n’était pas levée ; car ils avaient été chassés d’Egypte, sans pouvoir tarder, et sans prendre des provisions avec eux.

 

Ce verset nous parle du levain dans le naturel. Maintenant élevons nos regards, afin de comprendre la signification du levain, dans le spirituel. Bien sûr pour nous ce sont les ombres des choses à venir. Elles ont été écrites pour notre instruction, notre réflexion, notre méditation.

Pour nous aujourd'hui, le voile est levé, en Jésus. Soyons actif : plus nous nous libérons du levain, plus nous serons remplis de pureté et de vérité. C'est-à-dire, que plus nous abandonnons le levain, plus nous serons remplis de Jésus, sensible au Saint Esprit, à la parole de Dieu.

Méditons ce passage du Psaume :

 

101- 2 à 7 : Je prendrai garde à la voie droite. Quand viendras tu à moi ? Je marcherai dans l’intégrité de mon coeur, Au milieu de ma maison.

 Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux ; Je hais la conduite des pécheurs ; Elle ne s’attachera point à moi.

 Le coeur pervers s’éloignera de moi ; Je ne veux pas connaître le méchant.

 Celui qui calomnie en secret son prochain, je le réduirai au silence ; Celui qui a des regards hautains et un coeur enflé, je ne le supporterai pas.

 J’aurai les yeux sur les fidèles du pays, Pour qu’ils demeurent auprès de moi ; Celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur.

 Celui qui se livre à la fraude n’habitera pas dans ma maison ; Celui qui dit des mensonges ne subsistera pas en ma présence

 

Regardons ce même passage psaume, dans la Bible BFC :

 

Je veux m’appliquer à comprendre quelle est la ligne de conduite parfaite. – Quand viendras tu jusqu’à moi ? Parmi ceux qui m’entourent je me conduirai d’un coeur sincère.

 Je refuserai de m’intéresser à ce qui est malhonnête. Je déteste qu’on renie sa foi, je n’aurai donc rien de commun avec cela.

 Je ne veux rien savoir de ce qui est mal, je tiendrai donc les filous à distance.

 Je réduirai au silence ceux qui calomnient leur prochain à son insu. Je ne supporterai pas ceux qui regardent les autres de haut et qui se gonflent d’orgueil.

 Dans le pays, je saurai voir qui est digne de confiance, pour le faire siéger à mes côtés ; et celui qui se conduit comme il faut, c’est lui qui sera mon assistant.

 Parmi ceux qui m’entourent, il n’y a pas de place pour les tricheurs. Quant aux menteurs, ils ne tiendront pas devant moi.

Dans ce passage du psaume nous relevons plusieurs enseignements importants :

 

 Quelle est la ligne de conduite parfaite. ?

 Parmi ceux qui m’entourent je me conduirai d’un coeur sincère. C’est à dire je veillerai à ne pas semer de levain dans leur vie, tout comme Jésus, aucun levain n’est sorti de sa bouche. Pour la simple raison, qu’il n’y en avait pas dans son cœur.

 

Dans ma vie je ne veux pas laisser de levain rentrer, par ceux qui m’entourent.

 Je refuse de m’intéresser à ce qui est malhonnête.

 Je déteste qu’on renie sa foi, je n’aurai donc rien de commun avec cela.

 Je ne veux rien savoir de ce qui est mal,

 je tiendrai donc les filous à distance.

 

Tu n’auras pas d’autres dieux

 

Aujourd’hui, encore, Dieu, nous demande de ne pas oublier : Exode 20- 3 : Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.

 

Devant ce commandement, il est facile de se dire : je ne suis pas bouddhiste ou animiste…Alors je n’adore pas d’autre Dieu, ou je n’ai pas d’autre Dieu.

Ceux qui tiennent ce raisonnement, souvent, dans leur âme, se trouve  des fausses doctrines, des faux enseignements, des rites, des croyances, issus, pour la plupart, de Babylone. Pourtant, tout ceci, interfère et s’oppose à la véritable adoration, en esprit et en vérité, du Dieu de la bible.

Dans ces circonstances, nous avons d’autres dieux devant sa face.

 

Psaumes 81-10 et 13 : Qu’il n’y ait au milieu de toi point de dieu étranger ! Ne te prosterne pas devant des dieux étrangers !

Alors je les ai livrés aux penchants de leur coeur, Et ils ont suivi leurs propres conseils.

 

Ce n’est pas seulement, en fléchissant les genoux, ou en nous agenouillant, que nous nous prosternons, devant d’autres dieux, ou des dieux étrangers. Mais c’est à chaque fois, que nous sortons du cadre de la Parole de Dieu, ou de la volonté de Dieu C’est l’état, ou l’attitude de notre cœur qui compte, devant Dieu.

Nous nous mettons sous l’influence, ou nous sommes sous l’influence de dieux étrangers. En laissant remplir nos pensées, en acceptant de nous laisser guider dans nos choix de vie, ou dans nos décisions, par l’influence ambiante du monde.

 Dieu désire être adoré de tout notre esprit, de toute notre âme, de toutes nos forces et de toutes nos pensées.

.

Un temple souillé

 

Genèse 2 :  16 et 17 : L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ;

  Mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement.

 

Bien sur, dans les fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, nous y trouvons une part de vérité. Cette vérité est empoisonnée et semblable au contenu d’une bouteille d’eau minérale, que nous achetons capsulée.

 Si nous enlevons la capsule, et nous introduisons deux cuillerées d’eau, prélevée dans les égouts ou dans une fosse sceptique, tout le contenu de la bouteille se retrouve souillé, impur à la consommation. Cette eau devient répugnante, et nous donne envie de vomir.

 

la présence des marchands  et leur trafic dans le temple :

dans le temple, qui viennent souiller le temple vivant, que nous sommes devenus.

 C’est, ce qui se produit, aujourd’hui, avec les doctrines, les rites et les traditions qui nous viennent de Babylone.

 

Matthieu 21-13 : Et il leur dit : Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs.

A maintes reprises, dans sa parole, Dieu nous demande de sortir de Babylone, et de toute influence de Babylone dans nos vies:

Babylone ne représente pas un lieu géographique.

Elle désigne des enseignements, une nourriture qui forgent, établissent notre personnalité, parfois à notre insu, sur une fausse pierre angulaire, rejetée par Dieu, et destinée au feu de la destruction.

 

 Apocalypse  18-4 : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.

2  Corinthiens 6- 17 et 18 : C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

  Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout–puissant.

Si nous décidons d’obéir à cet ordre du cœur du Père, nous en récolterons les fruits et les bénédictions. Le Père nous accueillera comme des enfants bien-aimés.

Dans le cas contraire, le Père nous aimera toujours, mais nous nous fermerons à sa bénédiction.

 

Tout au long de notre vie, Dieu nous demande  de choisir soit la vie, soit la mort. Ou de vivre selon les principes de son royaume, ou selon les principes du royaume de Babylone :

 

Deutéronome 30-19 : J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre, j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité.

Dieu nous le dit encore, comme, il l’a prescrit à Adam et Eve :

 

Alors posons nous la question suivante : Suis-je sur le chemin de la vie ou le chemin de la mort ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Identité en Jésus

Commenter cet article