je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 

                                                                    La gloire

 

 

Qu’est ce que la gloire de Dieu ?

Dans la Bible il existe deux mots  pour désigner la gloire de Dieu :

-En hébreu dans l’Ancien Testament : «  kabod » nous parle d’un poids, d’une abondance pesante, il signifie encore : splendide, magnificence, majesté, splendeur, glorieux, noblesse, magnifique.                                                              

- En grec dans le Nouveau Testament : « doxa » nous parle d’honneur, désigne la condition la plus élevée qui appartient à Dieu, à Christ, l’état le plus élevé, la condition la plus glorieuse, la prééminence, la grâce. L’un et l’autre de ces deux mots désignent également la toute puissance de Dieu, sa souveraineté. C’est la gloire du Père qui a ressuscité Christ.

 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

                                                                                                                              Romains 6 : 4

 

La gloire de Dieu, c'est le rayonnement qui se dégage de sa personne, et l’éclat  insoutenable de toutes ses perfections. Cette gloire est comparée à un feu dévorant : L’aspect de la gloire de l’Eternel était comme un feu dévorant sur le sommet de la montagne, aux yeux des enfants d’Israël.                       Exode 24:17

 Elle éblouit, aveugle, inspire la crainte, le respect,  l'adoration. L’homme ne peut la  voir et vivre.

Dieu a crée Adam et Eve à son image et à sa ressemblance. Dieu les a revêtus de sa gloire comme d’un manteau, car tous ses  faits et gestes manifestent sa gloire. A cause de leur désobéissance, Adam et Eve ont perdu cette gloire. Ils en ont été dépouillés comme d’un manteau qui est arraché.

Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.

                                                                                                                                 Genèse 3 : 7

Avec la perte de la gloire la bénédiction les a quitté : le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie.                                                                                                                       Genèse 3 : 17b

A la lecture de ces deux versets nous constatons que la gloire est attachée à l’obéissance et la bénédiction en dépend.

La gloire vient de Dieu, il en est la source : Je demande que le Dieu de notre Seigneur Jésus–Christ, le Père qui possède la gloire, vous donne, par son Esprit, sagesse et révélation, pour que vous le connaissiez.

                                                                                         Bible du Semeur Ephésiens 1 : 17

Toute autre gloire est fausse et éphémère : comme les feuilles de figuiers dont se sont revêtus Adam et Eve.

Dieu donne sa gloire, revêt de sa gloire ceux et celles qui l’aime, l’adore, lui obéisse. Jésus se présente comme notre modèle : Je ne tire pas ma gloire des hommes.                                                                                                                    Jean 5 : 41

Jésus nous met en garde. Si nous ne recevons pas la gloire de Dieu, nous irons la chercher auprès des hommes. Notre esprit a été créé pour être revêtu de la gloire de Dieu.

Même la création porte la marque de la gloire de Dieu : Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ;  cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.

                                                                                                                Matthieu 6 : 28 et 29

 

Avant la fondation du monde le Père avait donné sa gloire à son Fils afin qu'il soit son égal : parce que le Père aime le Fils. Tout de suite retenons bien que la gloire découle de l'amour du Père pour le Fils. L'origine de la gloire se tient dans l'amour « la gloire que tu m'as donnée parce que tu m'as aimé"  le Père a revêtu de sa gloire son Fils afin qu'il soit comme lui, son égal. Le Père partage ou donne tout ce qu'il a et tout ce qu'il est à son Fils Jésus.

La gloire prend sa source dans l’amour du Père et elle manifeste son affection. Le mot grec pour affection est «  udokeo » Jésus qui est revêtu de gloire à ce moment où la voix de Dieu se fait entendre. C'est la gloire du Fils qui est approuvé par son Père et qui reçoit toute son affection.

Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui–ci est mon Fils bien–aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.                                              Matthieu 3 : 17

 

Jésus a abandonné sa gloire reçue du Père avant de venir sur la terre. Il s'en est dépouillé afin d'être comme l'un d'entre nous.

Existant en forme de Dieu, n’a point regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais il s’est dépouillé lui–même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes.                          Philippiens : 2: 6 à 7

Avant de repartir vers le Père Jésus nous a donné sa gloire.

Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux, et toi en moi,  afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.

Père, je veux que là où je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.

                                                                                                                          Jean 17:22 à 24

 

Pourquoi Jésus nous donne sa gloire ?

 

D’abord de quelle gloire parle-t-il ?

Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait : Celui–ci est mon Fils bien–aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.                                                                                         2 Pierre 1-17

 1 -Jésus veut que ses disciples soient revêtus de la même gloire que lui.

Tu feras à Aaron, ton frère, des vêtements sacrés, pour marquer sa dignité et pour lui servir de parure.                                                                                  Exode 28 : 2

 Le Souverain sacrificateur recevait des vêtements très spéciaux pour marquer sa dignité. Le mot employé dans le texte pour « dignité» est « kabod » le même mot que gloire en hébreu. Et la parure signifie la beauté.

Aaron en tant que Souverain sacrificateur symbolise Jésus, en représentant Dieu devant les Hommes, mais aussi les Hommes devant Dieu. Pour faire cela, Aaron était revêtu d'une gloire, de vêtements remarquables.

 2 - Afin que  tous ceux qui croient en lui manifestent sa gloire et qu'ils soient un à la face du monde. Jésus ne parle pas d'œcuménisme mais bien d'unité. Comme lui est un dans le Père et le Père dans le fils. C'est unité se vit d'abord dans l'amour et sa sainteté. Qu'ils soient parfaitement un et que le monde connaisse que tu m'as envoyé. Nous ne le pouvons que si nous avons reçu l'amour du Père dans nos cœurs par le Saint Esprit.

3-Je leur ai donné la gloire que Tu m'as donné. Jésus nous parle de la gloire d'être fils et filles de Dieu. Nous avions perdu notre identité comme le fils prodigue. Il ne se sent plus digne d'être fils, il  a perdu sa gloire de fils. C'est pourquoi ils portent des vêtements qui disaient qu'il venait de passer du temps dans la débauche. Avant de nous laisser trouver  par Christ nous étion dans la même situation.

 C'étaient des vêtements de honte. Avec la honte on ne  marche plus avec l’identité de fils ou de filles. C'est pourquoi, ce qui était le plus important pour le Père, après avoir serré très fort son fils dans ses bras (on est convaincu de notre identité au moment où nous recevons les bras d'affection de l'amour du Père). A condition de changer nos vêtements et de  revêtir la plus belle robe : la gloire

 

Et si nous vivons dans l'amour fraternel (nous avons développé ce sujet dans un chapitre précédent) la source de l'unité se tient dans l'amour reçu et manifesté : la qualité de notre témoignage, face au monde, en dépend.

 La gloire nous permet de vivre la prière de Jésus. Afin qu'ils soient un comme nous sommes un, demandons au Saint Esprit de nous révéler la profondeur de la prière de Jésus.

Il est possible d'avoir deux attitudes face à cette parole.

-Soit nous pratiquons le surf et glissons dessus à toute vitesse.

-Soit nous pratiquons la plongée sous-marine avec le Saint Esprit comme guide pour sonder la Parole en profondeur.

 

 

 

 

 

 

Voilà une nouvelle raison de sortir du bouquet lié afin de rentrer dans le deuxième. La gloire ne peut se manifester, ni survivre sans la liberté  du Saint Esprit. Toutefois retenons bien que la liberté Saint Esprit ne signifie par l'indépendance comme certains le croient et le pratiquent.

 

 

Nous sommes appelés à vivre notre destinée dans la famille de Dieu, la ou la liberté Saint Esprit se manifeste. Là où la liberté du Saint Esprit est présente, l'amour le sera également et la gloire se manifestera.

Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous.

                                                                                                              2 corinthiens 4: 6 et 7

« faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ » avons-nous vraiment la connaissance de le voir sur la face de Christ ?

Afin de connaître la loi Dieu, il est nécessaire d'avoir une relation intime avec lui, une relation intime père et fils ou fils et père comme Jésus avait son père : être un avec lui et avec Jésus, dans un lien d’amour par le Saint Esprit. Cela demande de vivre dans la nouvelle alliance scellée par le sang de Jésus.

 

La connaissance ne vient pas d’une  manière spontanée

 

La connaissance ne vient pas d'une manière spontanée. Elle est progressive, par exemple selon la qualité des relations que nous avons avec une personne et la fidélité dans cette relation. Il en est de même pour avoir la connaissance de la gloire du Père.

Connaissance dans le verset ci-dessus ne vient du mot « ginesko » en grec. Nous le trouverons dans l'évangile de Matthieu 1 : 25 : mais il ne la connût pas jusqu'à ce qu'elle est enfanté un fils auquel il donna le nom Jésus. Nous retrouvons là l'équivalent du mot « yada » en hébreu.

Ce mot « ginesko» signifie également : apprendre à connaître, avoir la connaissance. Cette connaissance vient de l'esprit et non de l'intelligence. Elle s'expérimente, s'approfondit par le Saint Esprit, elle est progressive.

Nous tous dont le visage découvert reflète la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par l’Esprit du Seigneur.

                                                                                                                   2 corinthiens 3 : 18

    La gloire nous n'en  sommes pas revêtus une fois pour toutes, nous avons une promesse:  marcher de gloire en gloire comme dans un renouvellement successif et progressif en intensité.

Moi, je t’ai glorifié sur la terre ; j’ai accompli l’œuvre que tu m’as donnée à faire. Et maintenant, toi, Père, glorifie-moi auprès de toi–même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde soit.

                                                                                                                            Jean 17 : 4 et 5

Jésus dit à son Père : je t'ai glorifié, ce qui signifie : je t'ai obéi, j'ai toujours accompli complètement ce que tu m'as demandé et selon la manière dont tu me l’a montré. J'ai toujours agi pour que la gloire te revienne à toi seul.

 Jésus aspire à retrouver la gloire qu'il avait auprès du Père avant de venir sur terre comme l'Agneau de Dieu immolé dès la fondation du monde.

Le Père a manifesté sa gloire dans la vie de Jésus tout pendant son séjour sur terre : lors de la naissance de Jésus a Bethlehem les anges chantaient :

Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée !                                                                                                                           Luc 2:14

 

La gloire du Père s'est manifestée tout au long du ministère de Jésus, à cause de son obéissance, par exemple lors de son premier miracle à Cana, au cours d'un mariage, quand il a changé l'eau en vin : Tel fut le commencement des signes de Jésus, ce qu’il fit à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples mirent leur foi en lui.                                                                                             Jean 2 : 11

 

Auparavant l'évangéliste Jean nous rend ce témoignage de Jésus, quand il atteste que la parole c’est faites chair : Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.                                                                                                                                    

                                                                                                                                    Jean 1 : 14

La gloire est liée à la foi manifestée

 

Lorsque Jésus apprit la maladie de son ami Lazare, il déclare que cette maladie est pour la gloire de Dieu. C’est par l’intervention miraculeuse de Jésus, obéissant à son Père, que Dieu a été glorifié.

Après avoir entendu cela, Jésus dit : cette maladie n’est point à la mort ; mais est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils soit glorifié

                                                                                                                                    Jean 11 : 4

Jésus lui dit ( à Marthe) : Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?

                                                                                                                                  Jean 11 : 40

Mais (Abraham) face à la promesse de Dieu il n’hésita pas, dans un manque de foi ; au contraire, rendu puissant dans la foi, il donna gloire à Dieu, pleinement convaincu de ceci : ce que Dieu a promis, il a aussi le pouvoir de le faire.

                                                                                                                  Romains 4 : 20 et 21

La gloire est manifestée par le Saint-Esprit

Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous.                                              1Pierre 4 : 14

 

« Père redonne moi la gloire » Jésus brûlait du désir de retrouver la gloire dont il revêtu auprès du Père. Nous aussi ayons faim de retrouver la gloire dont étaient revêtu Adam et Eve avant de désobéir.

Comme Moïse disons à Dieu : « fais moi voir ta gloire »

 

Au moment où Moïse fait cette prière, il avait déjà expérimenté à maintes reprises la gloire de Dieu: dans le buisson ardent, avec le bâton en Egypte, la mer coupée en deux, les fleuves sortant d'un rocher capables d'abreuver des milliers de personnes, la manne, la montagne du Sinaï. .. Mais Moïse était un affamé de la gloire, il n'en n'avait jamais assez. Alors Dieu dit oui mais Je vais te cacher dans la fente du rocher, car tu n'es pas capable de la voir complètement. Quand Moïse est là caché dans la fente du rocher et que la gloire de l'Eternel passe, Moïse reçoit la révélation de la bonté de Dieu. Il déclare que l'Eternel est compatissant.

Cette fois-ci, la manifestation de la gloire de Dieu faite à Moïse, c'était la révélation de Sa  miséricorde et de Sa bonté.

 

 

 

Commenter cet article