Garde-toi de profaner mon autel !

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

                                       Garde-toi de profaner mon autel !

 

 

 

 

Exode 20:25 : Si tu m’élèves un autel de pierre, tu ne le bâtiras point en pierres taillées ; car en passant ton ciseau sur la pierre, tu la profanerais.

Deutéronome 27 : 4 à 6 : Là, tu bâtiras un autel pour le SEIGNEUR, ton Dieu, un autel de pierres, sur lesquelles tu n’auras pas passé de fer ; tu bâtiras l’autel du SEIGNEUR, ton Dieu, en pierres brutes. Sur lui tu offriras des holocaustes au SEIGNEUR, ton Dieu ;

De quelle pierre nous parle-t-on ?

1 Pierre 2 : 3 à 5 : si vous avez goûté que le Seigneur est bon.

 Approchez vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; et vous–mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus–Christ.

 

Toutefois, il y a une condition à remplir pour être cette pierre spirituelle afin de devenir le temple du Saint-Esprit, et l'édifice Saint que Dieu veut construire. Dieu veut façonner nos vies n'ont pas dans l'assemblée du dimanche, mais dans la carrière de nos maisons, dans notre famille, dans notre lieu de travail ou à l’école etc.

 Dieu ne supporte pas les hypocrites, c'est-à-dire qui vivent dans une attitude charnelle dans leur maison, dans leur famille, ou leur travail et essayent de paraître conduit par le Saint-Esprit, le dimanche matin au cours du culte. Nous  pouvons tromper les hommes un temps, mais pas Dieu.

 

1 Rois -6:7 : lorsqu'on bâtit la maison, on se servit de pierres toutes taillées, et ni marteau, ni hache, ni aucun instrument de fer ne furent entendus dans la maison pendant qu'on construisait. Ou de pierres brutes selon NBS

Le marteau symbolise la force brutale, destructrice. La hache symbolise la colère, la destruction par son aspect tranchant, mutilant, ne dit-on pas : Déterre la hache de guerre.

 Ici il s'agit de la construction du temple de Jérusalem par le roi Salomon. Nous savons que ce qui est vrai dans le naturel l’est aussi dans le spirituel.

 

  Esaïe 51 : 1 et 2 : Ecoutez moi, vous qui poursuivez la justice, Qui cherchez l’Eternel ! Portez les regards sur le rocher d’où vous avez été taillés, Sur le creux de la fosse d’où vous avez été tirés.

 Portez les regards sur Abraham votre père, Et sur Sara qui vous a enfantés ; Car lui seul je l’ai appelé, Je l’ai béni et multiplié. « Sur le creux de la fosse d’où vous avez été tirés. » Cela représente le cœur du Père dont nous avons été tirés ou d’où nous sommes sortis.

Dans ces versets deux passages sont à retenir :

-le rocher dont nous avons été taillés : Jésus.  « Sur le creux de la fosse d’où vous avez été tirés. » Cela représente le cœur du Père dont nous avons été tirés ou d’où nous sommes sortis.

-Tout cela nous le recevons pas la foi, à travers le modèle qui nous est donné : la foi d'Abraham et de Sara.

Que représente le fer : la rudesse, la force, l'oppression, la rigidité. Ne dit-on pas conduire un peuple d'une main de fer. C'est-à-dire rudement sans état d'âme. Le fer vole la gloire de Dieu dans les vies, l’identité en Jésus, déforme l’image du Père.

Profaner : signifie le contraire de sanctifier, de la mise à part pour Dieu et par Dieu pour l'usage qu'il se réserve. Avec le fer, les pierres ne seraient plus sanctifiées pour l'usage que Dieu veut leur donner. Le fer symbolise l’œuvre de la chair, ou tout ce que la chair veut ou cherche à ajouter.

Profane signifie : vulgaire, ce qui est étranger à la nature de Dieu, ce qui n'appartient pas  au royaume de Dieu.

Profaner signifie : Se souiller soit rituellement ou sexuellement, déshonorer, transpercer, faire souffrir, violer aussi bien dans le naturel  que dans le spirituel, polluer, être profané, ou se profaner.

Profaner désigne également des hommes impies qui profanent Dieu, ou le nom de Dieu :

Romains 1-18 : La colère de Dieu, en effet, se révèle depuis le ciel contre toute l’impiété et l’injustice des gens qui tiennent la vérité captive dans l’injustice.

2 Thessaloniciens 2 : 3 et 10 : Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme impie, le fils de la perdition.

L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés.

Nous pouvons nous profaner :

La bible nos donne l'exemple d'Ésaü : il avait été choisi, mis à part, sanctifié par Dieu, pour recevoir le bénéfice du droit d'aînesse. Il s'est profané, il a profané le nom de Dieu, le don de Dieu en choisissant un plat de lentilles.

Hébreux 12:16 et 17 : Veillez à ce que personne ne se livre à l’inconduite sexuelle ou n’agisse en profanateur, comme Esaü, qui pour un seul plat vendit son droit d’aînesse.

 Vous savez que, plus tard, quand il voulut hériter la bénédiction, il fut rejeté ; en effet, il ne trouva aucune possibilité de changement, bien qu’il l’ait recherché dans les larmes.

 

Certains diront ou penseront je n’ai plus à construire d'autel, donc ces passages de la parole ne me concerne pas. Dans le naturel oui c'est vrai, dans le spirituel nous auront toujours à construire des autels, c'est-à-dire un lieu de rencontre entre Dieu et l'homme entre Dieu et nous. Un lieu d'offrandes, de sacrifices que Dieu veut dévorer par son feu, en signe d'acceptation.

Nous avons été créés à l'image et à la ressemblance de Dieu, avec un esprit, une âme, un corps. Dieu avait demandé  à Moïse, lors de la construction du tabernacle, de tout construire d'après le modèle qui lui a été présenté sur la montagne : c'est-à-dire construire un tabernacle en trois parties et avec deux autels, placés dans deux endroits différents, et de leur affecté un usage spécifique.

-Le premier se nomme l'autel des sacrifices.

-Le deuxième se nomme l'autel des parfums.

Les sacrifices de sang sont terminés, mais nous avons toujours deux sortes de sacrifice à offrir : L’autel des holocaustes :

- 1- Romains 12- 1 : Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

-Un sacrifice de louange sur l'autel des parfums :

 Hébreux 13-15 et 16 : Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est–à–dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.

 Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir.

L’un de l'autre se situe dans notre cœur.

 

Nous avons tous été des pierres profanées par les hommes avec les ciseaux de fer : c'est-à-dire par la langue, des contraintes, le contrôle, la manipulation, la personne, la force, l'oppression, la séduction, les compromis. Mais, également nous avons tous un jour ou l'autre profaner une personne, un enfant, peut-être une assemblée, par les paroles de fer que nous avons prononcé, ou les ciseaux, les marteaux, ou tout autre outil de fer que nous avons employé.

 

Le monde parle de la profanation des cimetières, certes elle est répréhensible. Souvent derrière se profile l’antisémitisme, le nazisme etc. Combien plus est importante la profanation d'une personne, un homme, une femme, un enfant de Dieu, que Dieu lui-même a choisi pour être son sanctuaire, combien est plus importante  la profanation du temple de Dieu où Dieu prend plaisir.

Matthieu 18- 10 : Gardez vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux.

 Matthieu 19 : 13 à 15 : Alors on lui amena des petits enfants, afin qu’il leur impose les mains et prie pour eux. Mais les disciples les repoussèrent.

 Et Jésus dit : Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent.

 Il leur imposa les mains, et il partit de là.

La profanation des enfants nous ramène à la pédophilie, le tourisme sexuel bien sûr. Mais cette profanation existe sous de multiples facettes : les enfants soldats, les enfants qui travaillent dans les usines pour des salaires de misères etc.

Tailler avec le fer un enfant peut se manifester  d’une manière moins visible quand des parents transfèrent sur leur enfant des projets qu’ils n’ont jamais réalisé. Quand ils n’acceptent pas que l’enfant rentre dans sa destinée, son appel ou mette ses dons en valeur, ou parce que le choix professionnel de l’enfant dévalorisé le rang social de la famile. Cela peut se manifester aussi par des responsables d’églises qui craignent de perdre leur place, leur renommée. Tailler avec le fer dans le cas présent signifie prendre la place de Dieu, afin d’utiliser la ou les personnes à notre profit, ou la maintenir dans l’ombre par crainte de perdre sa place, d’où la nécessité de resté humble et de la cultiver

 

Hébreux 10- 29 : de quel pire châtiment pensez vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ?

 

Gardons nous de nous profaner : La bible nous dit que notre corps est le temple vivant du Saint-Esprit.

1 Corinthiens 6 : 9 et 10-19 et 20 : Ne savez vous pas que les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu ? Ne vous égarez pas : ce ne sont pas ceux qui se livrent à l’inconduite sexuelle, à l’idolâtrie, à l’adultère, les hommes qui couchent avec des hommes, les voleurs, les gens avides, les ivrognes, ceux qui s’adonnent aux insultes ou à la rapacité qui hériteront le royaume de Dieu.

 Ne savez vous pas que votre corps est le temple du Saint–Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous–mêmes ?

 Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.

Dieu lui-même a dû contre la profanation :

Ezéchiel 28 : 16 à 18 : Par la grandeur de ton commerce Tu as été rempli de violence, et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu, Et je te fais disparaître, chérubin protecteur, Du milieu des pierres étincelantes.

 Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, Tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois.

 Par la multitude de tes iniquités, Par l’injustice de ton commerce, Tu as profané tes sanctuaires ; Je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore, Je te réduis en cendre sur la terre, Aux yeux de tous ceux qui te regardent.

 

Jésus sur la croix a reçu les marques du fer : Les clous, les marteaux, les paroles humiliantes, la moquerie, les coups, à tel point que son visage n’avait pus rien d’un fils d’homme.

 

Esaïe 52 : 14 : De même qu’il a été pour plusieurs un sujet d’effroi,  –– Tant son visage était défiguré, Tant son aspect différait de celui des fils de l’homme,  ––

Ou il était tellement défiguré, mutilé qu’il ne ressemblait plus à un fils d’homme, à cause des brutalités subies. Il avait quelque chose d’inhumain.

 

Matthieu 26 : 67 et 68 : Là–dessus, ils lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets en disant : Christ, prophétise ; dis nous qui t’a frappé.

Maintenant venons à lui pour recevoir la guérison, la consolation de toutes les marques reçues par le fer dans nos vies.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article