« Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste. »

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

    Matthieu 14 3 à 12 : Car Hérode, qui avait fait arrêter Jean, l’avait lié et mis en prison, à cause d’Hérodias, femme de Philippe, son frère,

 Parce que Jean lui disait : Il ne t’est pas permis de l’avoir pour femme.

 Il voulait le faire mourir, mais il craignait la foule, parce qu’elle regardait Jean comme un prophète.

 Or, lorsqu’on célébra l’anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa au milieu des convives, et plut à Hérode, une autre version dit : Il fût sous son charme de sorte qu’il promit avec serment de lui donner ce qu’elle demanderait.

 A l’instigation de sa mère, elle dit : Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean–Baptiste.

 Le roi fut attristé ; mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda qu’on la lui donne, et il envoya décapiter Jean dans la prison.

 Sa tête fut apportée sur un plat, et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère.

 Les disciples de Jean vinrent prendre son corps, et l’ensevelirent. Et ils allèrent l’annoncer à Jésus.

Il y deux possibilités qui se présentent à nous pour regarder et comprendre ce passage de l'Évangile.

1 -- soit nous le recevons comme un simple fait divers et historique. Bien sûr, datant d'il y a un peu plus de 2000 ans : un homme qui a eu la tête de coupée à cause de la promesse d'un roi prit sous le charme d'une danseuse. Et la vengeance ou la manigance d'une femme qui voulait faire taire la condamnation, la culpabilité dans sa vie, par une vengeance qui la conduit à désirer tuer celui qui l’importune.

2 -- la Bible nous dit que toute parole est inspirée. Alors demandons au Saint-Esprit, sa révélation, lui qui a inspiré cet Évangile à Matthieu, afin de recevoir ce qu’il veut nous dire aujourd’hui.

Nous Retenons la présence de plusieurs personnages :

1 -- Jean-Baptiste qui est la victime. Il est également prophète de l'Eternel.

2 Hérode, le roi qui s'est engagé dans une promesse insensée lors d'un banquet. L'alcool avait sûrement coulé. Il est pris sous le charme d'une danseuse qui le séduit.

Hérode répudia son épouse  pour prendre celle de son frère Philipe.

3 -- Hérodias, l'épouse d'Hérode, qui se retrouve dans une situation d'inceste et d'adultère, puisque légalement elle est l'épouse du frère d'Hérode.

4 -- la danseuse, qui est la fille d’Hérodias. Certains auteurs de l'histoire la nomment : Salomé.

Qui est Jean-Baptiste et que représente sa tête coupée ?

L'évangile de Luc nous apprend que ses parents, Zacharie, le sacrificateur, et son épouse Elizabeth, était avancée en âge et n'avait pas d'enfant. Ils implorent Dieu. Un jour, Zacharie était de service pour l'offrande à l'autel des parfums. Il reçoit la visite d'un ange lui annonçant que son épouse lui enfantera un fils. Ce fils sera grand devant l'Eternel il sera consacré et rempli du Saint-Esprit dès le sein maternel. Il se nommera Jean, et il sera consacré à l’Eternel.

 Luc 1- 41 : Dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint–Esprit.

Zacharie, son père devint muet après la visite de l’ange jusqu'à la naissance de l'enfant, parce qu'il n'avait pas cru aux paroles de l’ange.

Le jour de la naissance de cet enfant, Zacharie retrouve l'usage de la parole, et remplis du saint Esprit il  prophétise :

Luc --1 -- 76 et 77 : Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très Haut. Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,

  Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés,

Nous apprenons par ces paroles, que l'appel de cet enfant est de devenir prophète. Cela représente un grand événement pour Israël, car depuis plus de quatre siècles personne n'a plus entendu la voix de Dieu. Cet enfant vient accomplir une prophétie annoncer une par Esaïe voilà huit siècles. :

Esaïe 40  : 3 à 5 : Une voix crie : Préparez au désert le chemin de l’Eternel, Aplanissez dans les lieux arides Une route pour notre Dieu.

4  Que toute vallée soit exhaussée, Que toute montagne et toute colline soient abaissées ! Que les coteaux se changent en plaines, Et les défilés étroits en vallons !

Nous en retrouvons là encore l'accomplissement dans l'évangile de Mathieu 3. Soit quelques années avant le début du ministère de Jésus.

Matthieu 3 --1 à 3 : En ce temps là parut Jean–Baptiste, prêchant dans le désert de Judée.

 Il disait : Repentez vous, car le royaume des cieux est proche.

 Jean est celui qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète, lorsqu’il dit : C’est ici la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers.

Jean 1 -- 23 : Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Esaïe, le prophète.

C'est lui qui prépare les cœurs pour la prochaine venue du Messie ou le Sauveur d’Israël. Il prêche la repentance et pratique  le baptême de la repentance

Matthieu 3 --6 : et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain.

Toutefois Jean-Baptiste savait reconnaître les personnes vraiment repentantes et qui portaient du fruit digne de la repentance. Les gens venaient nombreux de Jérusalem, la Judée, et les pays environnants. Ceux qui venaient sans conviction de péché : les pharisiens et des sadducéens, Jean-Baptiste les traitait de race de vipère.

Jean-Baptiste annonce qu'une autre personne viendra après lui : celui qui vient après Moi et plus puissant que moi. Moi je vous baptise d'eau, lui il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu.

C'est lui, Jean-Baptiste qui va accepter, contre son gré, de baptiser Jésus. Et la, Il est un témoin oculaire : il voit les cieux s'ouvrirent, le Saint Esprit descend, sous la forme d'une colombe, sur Jésus. Il entend la voix du Père Dire à Jésus : celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

C'est lui, Jean-Baptiste, à qui le Père confie cette révélation : il voit en Jésus l'agneau de Dieu :

Jean 1 -- 29 : il voit Jésus venir à lui et dit : Voici l’agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde.

Voici les paroles de Jésus qui concernent  Jean-Baptiste, il fait l’éloge de Jean-Baptiste :

Matthieu 11-7 à 10 : Qu’êtes vous allés voir au désert ? Un roseau agité par le vent ?

Mais, qu’êtes vous allés voir ? Un homme vêtu d’habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois.

 Qu’êtes vous donc allés voir ? Un prophète ? Oui, vous dis je, et plus qu’un prophète. Car c’est celui dont il est écrit : Voici, j’envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi.

Jean-Baptiste se nourrissait de miel sauvage et de sauterelles, c'est-à-dire qu'il recherchait la nourriture de Dieu et non la nourriture du monde,  comme Daniel.

Jean-Baptiste vivait dans les déserts. C'est-à-dire loin du tumulte du monde et de ses convoitises. Il s’était mis à part pour Dieu, en se séparant du monde. Non pas pour devenir moine, c'est-à-dire pour se retirer du monde, mais se séparer de l’esprit du monde et sa façon de vivre. Mais les foules venaient à lui, car il avait un message pour tous ceux qui n'étaient pas satisfaits de leur vie. Et tous ceux qui étaient sensibles à ce que Dieu préparait : la venue de Jésus.

L’Esprit d’Elie l'animait, c'est-à-dire l'esprit de séparation entre Dieu et Baal, Dieu et les faux dieux. Sa voix ou plutôt le message qu'il recevait de Dieu, tranchait dans les cœurs. Tout était mis à la lumière dans les cœurs. Certains dans la mise à nu de leur motivation, de leur ambition réagissaient avec le désir de le voir disparaître. Ses paroles tranchent entre la lumière et le monde. Pour cela devrait pour certains cela devenait insupportable, d'où le désir de le tuer. Il fallait trouver l'occasion ou même de provoquer.

La tête coupée de Jean-Baptiste : c'est couper l’annonce de la parole de Dieu, anéantir la possibilité d'annoncer la parole prophétique. La parole prophétique qui sortait de la bouche de Jean-Baptiste dérangeait beaucoup. C'est pourquoi certains préfèrent vivre dans les ténèbres, dans l'ignorance. Par contre  Dieu dit mon peuple périt faute de reconnaissance. Osée 4- 6 :

Dieu donne ses instructions à ses prophètes : Amos 3-7 :

Couper la tête, répétons le c'est couper la parole de Dieu : Cela à pour conséquence d'amener la sécheresse, la famine spirituelle, c'est ramené dans l'ignorance. Couper la tête c'est amené la mort spirituelle par le dessèchement. Dès le début de la Genèse nous voyons le serpent combattre la parole, semer le doute, et ensuite dire que Dieu ment. Mais là en coupant la tête il va plus loin, c'est l'acte ultime dans son combat contre la parole, contre le royaume de Dieu. C'est ramener les ténèbres sur terre, puisqu'il est écrit : ta parole est une lumière sur ton sentier.

D'autre part nous avons besoin de la parole prophétique pour nous situer dans les temps et les saisons de Dieu. Jean-Baptiste avait pour mission de préparer les cœurs à la venue de Jésus. C'est-à-dire celui qu'il devait dépouiller Satan et lui écraser la tête. Bien sûr Jean-Baptiste, dérangeait tous ceux dont les œuvres étaient des œuvres de ténèbres. Mais les foules affamées de lumière, de vérité ou accablée par les jougs religieux, imposés par les pharisiens, venait vers Jean-Baptiste pour écouter son message.

Couper la tête : c'est faire couler le sang,  faire perdre la vie. Cela nous ramène à Genèse 3-15 : Où Dieu dit au serpent : La postérité de la femme t’écrasera la tête, c'est-à-dire Jésus

Hérode : il régnait sur la Galilée. Il  représente l'empire de Rome qui occupe tout Israël et beaucoup d'autres pays à cette époque.

Rome représente la bête qui doit régner sur l'humanité et a qui le diable donnera l'autorité et la capacité d'accomplir toutes sortes de prodiges, pour dominer, tromper, séduire, afin de préparer la domination de toute humanité, par un homme féroce :

Apocalypse -- 13 – 2 à 4 La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, son trône, et une grande autorité.

Remplie d’admiration, la terre entière suivit la bête. Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête ; ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ?

Apocalypse -- 13 -- 14 et 15 : Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image de la bête qui avait été blessée par l’épée et qui vivait.

 Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parle, et qu’elle fasse que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête soient tués.

Apocalypse 16- 13 et 14 : Je vis sortir de la bouche du dragon, de la bouche de la bête et de la bouche du prophète de mensonge trois esprits impurs, semblables à des grenouilles.

14  Ce sont des esprits de démons qui produisent des signes et qui s’en vont vers les rois de toute la terre habitée afin de les rassembler pour la guerre du grand jour de Dieu, le Tout–Puissant.

Hérode représente une incarnation de la bête. Son temps, ou son règne ne commencera pas dans un temps plus ou moins lointain. Il est déjà commencé avec des manifestations importantes et  éparses dans le monde, et ceci depuis des siècles. Hérode en est un exemple, Cela nous annonce le règne de l'Antéchrist.

Jésus a dit à ses disciples : méfiez-vous du levain d'Hérode :

Marc 8 -- 15 : Jésus leur fit cette recommandation : Gardez vous avec soin du levain des pharisiens et du levain d’Hérode.

Le levain d'Hérode nous parle de la corruption morale et mentale, enracinés et de sa tendance à en  infecter les autres. Jésus mettait en garde ses disciples contre cette influence qui existe encore aujourd'hui. Cette mise en garde de Jésus s'adresse aussi à nous aujourd'hui.

Jésus traite Hérode : de renard, c'est-à-dire d'être rusé. Il est animé par l'esprit de serpent ou de la bête :

Luc 13 -- 31 et 32 : A ce moment même, quelques pharisiens vinrent lui dire : Va–t’en, pars d’ici, car Hérode veut te tuer.

Il leur dit : Allez dire à ce renard : Je chasse des démons et j’accomplis des guérisons aujourd’hui et demain ; le troisième jour, j’en aurai fini.

Lors d'un premier mariage, Hérode épouse la fille d'un roi arabe. Puis il répudie son épouse, pour épouser la femme de son frère Philipe. Donc il se trouve dans une situation d'adultère et de l'inceste.

Ceci nous montre que la bête cherche à  pervertir ou s'accaparer la véritable épouse, l'Epouse de Christ. Hérode nous en donne un exemple avec Hérodias.

Jean-Baptiste s'élève contre Hérode à cause de cette situation. Il lui dit qu'il n'a pas le droit de prendre l'épouse de son frère. Jean-Baptiste se retrouve en prison. Hérode aurait préféré le faire exécuter, mais il craint la foule qui admire Jean-Baptiste. Cela rend Hérode jaloux de Jean-Baptiste. Jean-Baptiste, à ses yeux, lui vole la popularité. Il devient ombrageux et prend peur pour son pouvoir. Car il a une grande soif de pouvoir, de domination. Comme Lucifer qui cherchait à prendre la place du Très-Haut. Il aurait bien voulu connaître cette popularité. Pourtant l'histoire nous présente Hérode comme un homme de condition servile, un peu comme Acab.

Hérodias, nous le savons, se trouve dans une situation de mariage illégal, adultère et incestueux avec son beau-frère. Elle incarne la fausse épouse, celle qui prend la place de la véritable. C'est une  Jézabel. Aux côtés de la bête nous retrouvons toujours Jézabel qui s'élève contre l'onction prophétique, de Jean-Baptiste ici, contre la parole prophétique, contre la parole de Dieu. Jézabel signifie, rappelons-le : celle qui n'accepte aucune cohabitation. L'histoire d'Israël nous apprend que Jézabel avait ses propres prophètes. Elle cherche à se venger de Jean-Baptiste en provoquant sa mort. L'occasion lui en est donnée à travers la promesse insensée d'Hérode à sa fille : demande-moi ce que tu voudras, même la moitié du royaume, je te la donnerai. Jézabel à une complice, c'est-à-dire, ici, sa fille, à qui Hérode, éméché par le vin, pris sous son charme, fait une promesse.

Jézabel est assoiffée de sang et surtout celui des saints. C'est pourquoi elle dit à sa fille : « demande la tête de Jean-Baptiste, ici sur un plat maintenant».

Hérode et Hérodias représente l'association de la prostituée avec la bête, dont nous parle l'Apocalypse ou le livre de la révélation :

Apocalypse 17 --1 à 6 : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur de grandes eaux. C’est avec elle que les rois de la terre se sont prostitués, et les habitants de la terre sont ivres du vin de sa prostitution.

 Il me transporta, par l’Esprit, dans un désert. Je vis alors une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms blasphématoires, qui avait sept têtes et dix cornes.

 Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait à la main une coupe d’or, pleine d’abominations et des impuretés de sa prostitution.

 Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la Grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.

 Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. A sa vue, je fus frappé d’un grand étonnement.

C’est de cet esprit qu’était animée Hérodias. En voyait la tête de Jean-Baptiste sur un plat, elle s’est enivrée de son sang

C’est cet esprit qui animait Hérodias en demandant la tête de Jean-Baptiste. Elle est affamée de sang. Le sang c'est la vie. Boire le sang des saints, c'est boire la vie du corps de Christ. Décapiter la tête, consiste à séparer la tête du corps : Christ est la tête, les saints sont son corps. Le corps de Christ sans la tête meurt. Il devient un cadavre, sans vie :

Matthieu 14 -- 12 : Les disciples de Jean vinrent prendre son corps, et l’ensevelirent.

Jésus nous met en garde contre Jézabel : Apocalypse 2 -- 20 :

Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à la débauche et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

 Je lui ai donné du temps afin qu’elle se repente, et elle ne veut pas se repentir de sa débauche. Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu’ils ne se repentent de leurs œuvres.

 Je frapperai de mort ses enfants ; et toutes les Eglises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs, et je rendrai à chacun de vous selon ses œuvres.

Nous sommes dans une saison au les vampires apparaissent de plus en plus. Surtout depuis 2011 ou ils apparaissent dans beaucoup de films. Cela à pour fruit ou conséquences de libérer des vampires.

De plus en plus sur les forums nous voyons apparaître cette question : comment devenir un vampire ? Je voudrais devenir un vampire invisible. D’autres disent je suis arrivé au stade du loup mais je ne veux pas rester au stade du loup, ou de loup garou.

Vampire, définition du Petit Robert : Fantôme sortant la nuit de son tombeau pour sucer le sang des vivants, suceur de sang, homme avide d’argent. Le vampirisme est l’équivalent de la nécrophilie qui se manifeste par une attirance perverse pour les cadavres.

Nous nous savons que le vampire est plus qu’un fantôme, mais une réalité spirituelle.

En voici trouver sur internet

Pendant quelques années, j’ai travaillé avec une personne dont j’admirais beaucoup les capacités spirituelles, mais qui me ‘vidait’ énergétiquement lors de nos rencontres. D’abord minime, ce drain d’énergie est devenu plus important à mesure de nos échanges professionnels. Les derniers mois, une simple réunion de 2 heures avec elle me laissait plus vidé qu’une journée de travail par ailleurs.

Malgré tous mes efforts, je n’arrivais pas à couper la relation, elle avait toujours un prétexte plus ou moins bon pour me voir et me retenir…  Je ne comprenais pas ce qui se passait, jusqu’au jour où j’ai accepté de voir la vérité en face : cette personne demandait juste à me voir pour se nourrir de moi

Nous avons à nous tenir en éveil contre les vampires qui sucent la vie, le sang, la force physique, mentale et spirituelle des saints, ils sucent nos finances, nos enfants, les mariages, notre emploi du temps. Ils cherchent à sucer la vie de Dieu en nous. Cela peut se manifester par une personne qui se présente à vous, en vous demandant du secours au moment de partir au culte. De plus en plus nous allons rencontrer des personnes animées par ces esprits et d’autres qui seront vampirisées, affaiblies, vidées comme si elles avaient perdus leur sang

Dans l'association bête et prostituée se trouve des vampires qui sont envoyés pour vampiriser en buvant le sang, c'est-à-dire la vie, pour affaiblir, fatiguer, pomper, ou essayer de rendre amorphe. Certains d’entre nous ont déjà expérimenté cette sensation ou cette situation, qui consiste à se sentir comme pompé devant certaines personnes.

Le vampire nous le trouvons avec le dieu égyptien Anubal, gardien des morts, ou de la mort. Nous trouvons son effigie à l’entrée des pyramides, où il est établit comme gardien. Il est associé au loup, il devient le loup vampire qui s’associe avec la nécromancie et la divination. Il va se manifester, par exemple, à travers une personne d’autorité ou une personne en qui nous avons confiance ou à qui nous accordons notre confiance, et soudainement cette personne devient un loup : les effets sont pires car nous avons accordé notre confiance à cette personne. Nous nous sommes ouverts à cette personne, elle en profite pour nous abuser. Restons vigilant face à la séduction, qui affaiblit notre vigilance. Le loup vampire agit également ou plutôt s’engouffre dans nos vies à travers la peur, le tourment, l’aliénation, la folie.

La maman ou tout simplement la femme ou la jeune fille qui a recours à l’avortement ouvre la porte au loup vampire, le gardien de la mort. Ce gardien de la mort, ensuite cherchera à maintenir son pouvoir sur les enfants auxquelles cette femme donnera naissance ensuite : Sur le plan physique, mental, spirituel, financier, affectif, etc…

Demandons au Saint-Esprit de nous montrer l’influence de l’esprit du loup vampire, dans nos vies, dans nos familles, dans nos finances, dans notre travail ou ministère. Il nous faut discerner cet esprit afin de nous en libérer. Bien sur il nous faudra pardonner aux personnes qui nous ont amené dans cette situation. Nous avons également à demander pardon pour toute situation que nous avons accepté ou favorisé dans nos vies, et qui ont donné accès à cet esprit dans nos vies.

 

 

Commenter cet article