Discernons et combattons nos esprits familiers

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

                         Qu'est-ce qu'un esprit familier ?

1 Jean 5-19b nous dit que le monde entier est sous la puissance du malin.

 Il ne s'agit pas de ces esprits qui agissent dans le monde entier, mais bien de ceux que nous côtoyons tous les jours, ou nous influencent et font partie de notre vie quotidienne, nous nous en rendons compte ou pas, que ce soit sur le plan personnel ou familial, dans la vie de tous les jours ou dans la vie spirituelle.

Selon le dictionnaire, familier signifie : qui est considéré comme faisant partie de la famille,  que l'on fréquente ou qui nous fréquente assidûment, nous disons ou nous entendons dire : nous sommes dans des relations intimes avec telle personne. Cela signifie également que nous sommes à l'aise ou apprivoisé ensemble.

Tout de suite cela nous amène à penser aux relations intimes que nous pouvons avoir avec des animaux dit « familier » tel un chat, un chien, un perroquet etc. dans cette relation se manifeste un attachement affectif  et il nous procure une certaine joie émotionnelle, ou consolation. Cet attachement peut devenir excessif et cela devient une domination de la part de l'animal ou de son maître. Un lien malsain s'établit, un lien d'âme affectif de domination.

Il en est de même pour  les esprits familiers dans nos vies. Dans ce cas il est possible de remplacer le terme familier par coutumier, c'est-à-dire qui a trait où est attaché à des coutumes.

Coutumier signifie : qui a trait aux coutumes, aux habitudes, aux mœurs, aux traditions, aux usages.

Quand nous parlons de coutume ou de coutumier, nous Européens, nous pensons à la culture des pays africains ou autres. Pourtant les esprits familiers liés aux coutumes se manifestent aussi en Europe, même, si avec nos lois modernes, nous nous croyons libérer de toutes coutumes et des esprits familiers qui y sont attachés. Cette conception de l’homme « moderne » tire sa source dans l’esprit de l’humanisme, qui aveugle, rend suffisant. Bien sur cette conception est fausse, elle éloigne de nous la capacité de discerner la réalité.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

 Que nous dit la Bible concernant cet adjectif : familier ?

2 Rois 10-11 : Et Jéhu frappa tous ceux qui restaient de la maison d’Achab à Jezréel, tous ses grands, ses familiers et ses ministres, sans en laisser échapper un seul.

Ici le mot familier signifie confident, ami, intime, maitre, apprivoisé, chef, docile

En hébreu pour le mot familier, dans ce verset nous trouvons «yada » ce qui signifie avoir une relation intime, en profondeur.

Jérémie 11 -- 19 : J’étais comme un agneau familier qu’on mène à la boucherie, Et j’ignorais les mauvais desseins qu’ils méditaient contre moi : Détruisons l’arbre avec son fruit ! Retranchons le de la terre des vivants, Et qu’on ne se souvienne plus de son nom ! –

Cette situation nous attend, si nous nous laissons attirer, dominer, conduire par des esprits familiers, même doux comme un agneau au départ, n’ignorons jamais leurs dessins : c'est-à-dire notre destruction, même si cela se manifeste sous des aspects très doucereux, charmeur, séducteur, c'est-à-dire qui flattent notre chair.

Job 19 -- 19 : ceux que j'avais pour confident m’ont en horreur, ceux que j'aimais se sont tournés contre moi.

Ce verset nous relate l'issue fatale d'une relation avec un esprit ou des esprits familiers. Même si j'en fais mes confidents, ils m'ont en horreur, leur but sera toujours ma destruction.

Prenons un exemple : Il nous arrive d’entendre dire d'une personne : le mensonge lui est familier, ou habituel, ou fréquent. Cela signifie que cette personne ment facilement, aisément, sans se poser de questions ou de scrupules. Cette attitude ne résulte pas uniquement d’une habitude ou d’un refuge pour cacher ou dissimuler un acte répréhensible. Mais cela signifie bien que cette personne pratique le mensonge à cause d'un esprit avec qui elle pactise. Cette personne finira par aimer cet esprit, mais celui-ci la dominera et l'amènera à la destruction. Dans un premier temps elle y trouve une sécurité, un refuge, une solution pour sortir d’une situation compromettante. Mais en revanche elle va perdre l’amitié, la confiance de ses proches qui diront : il ment comme il respire, nous ne le croyons plus.

Le menteur est indigne de confiance, audacieux, faux, secret, malhonnête, touche-à-tout, je sais tout, sans-gêne, chicanier, manipulateur, odieux, imprévisible, peu fiable, faible, irréaliste, déloyale, traître, égoïste et fraudeur. Le menteur ne sait plus s'il ment ou s'il dit la vérité, il peut être intoxiqué au point de se convaincre lui-même que ses mensonges sont vrais.

Proverbes 20 -- 17 : le pain  du mensonge est doux à l'homme, et plus tard sa bouche est remplie de gravier.

N'oublions pas que le mensonge si « petit » soit il, a pour père, le père du mensonge. Celui qui pratique le mensonge se met sous l'autorité de ce père :

Jean 8 -- 44 : Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.

Corneille à écrit une pièce de théâtre dont le titre est : le menteur. Voici un passage -- du menteur :

« Dorante un jeune homme fraîchement diplômé est arrivé de Poitiers, par à la conquête de la capitale. Au cours d'une promenade aux Tuileries, il rencontre de belles demoiselles, Clarisse et Lucrèce, il se voit foudroyer d'amour pour Lucrèce. En réalité il a été mal renseigné  par son valet, et  sont élue à pour nous nom Clarisse. De cette méprise initiale nait un enchaînement des situations inextricables. Le menteur dessine le portrait d'un être persuadé qu'il ne peut pas séduire en étant seulement lui-même, il s'invente une carrière de soldat pour ne pas concéder qu'il n'a étudié que le droit.’’

Apocalypse 22 -- 15 : Dehors les chiens, les sorciers, les prostitués, les meurtriers, les idolâtres et quiconque aime et fait le mensonge !

Nous devons discerner et haïr le mensonge :

Apocalypse 2- 2 : Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs.

Les esprits familiers se transmettent de génération en génération. En ce qui concerne le mensonge, la bible nous en donne un exemple. C’est Dieu lui-même, qui permet à un esprit de mensonge de remplir la bouche de faux prophètes que le roi Achab écoute. Il les écoute plus facilement que Michée, le véritable prophète de Dieu :

1 Rois 22- 19 à 23 : Et Michée dit : Ecoute donc la parole de l’Eternel ! J’ai vu l’Eternel assis sur son trône, et toute l’armée des cieux se tenant auprès de lui, à sa droite et à sa gauche.

 Et l’Eternel dit : Qui séduira Achab, pour qu’il monte à Ramoth en Galaad et qu’il y périsse ? Ils répondirent l’un d’une manière, l’autre d’une autre.

 Et un esprit vint se présenter devant l’Eternel, et dit : Moi, je le séduirai. L’Eternel lui dit : Comment ?

 Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L’Eternel dit : Tu le séduiras, et tu en viendras à bout ; sors, et fais ainsi !

 Et maintenant, voici, l’Eternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l’Eternel a prononcé du mal contre toi.

Voilà ce qui risque de nous arriver quand nous résistons à la vérité ou que l’on ne trouve pas l’amour de la vérité dans nos vies.

1 Pierre 1 -- 23 : puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.

Ce verset nous enseigne et nous rappelle qu'il existe deux sortes de semence pour nous alimenter, nous recevons selon la source sur laquelle nous sommes connectés :

Soit une semence corruptible qui nous conduit à la mort, à la corruption. Voici un synonyme de corruptible : périssable. C’est un des buts d'un esprit familier nous faire périr ou nous amener à la décadence, dans le chaos  et d'autres personnes avec nous. Son but c'est de nous ramener à manger des fruits de l'arbre de la connaissance du bien et du mal.

 Souvenons-nous que Jésus est venu, ou plutôt le Père nous aime tellement qu’il a envoyé son Fils afin que nul ne périsse.

Corruptible signifie encore : détruire, ruiner, corrompre en souillant.

Car le temple de Dieu est saint et c’est ce que nous sommes. L’esprit familier cherchera tous les moyens pour nous amener à la dépravation ou à la perversité.

Un autre but de l'esprit familier c'est de nous éloigner de la semence incorruptible, c'est-à-dire de la parole de Dieu, ou Jésus lui-même, c'est-à-dire de l'arbre de vie.

Incorruptible signifie : immortel, impérissable, un mort qui ressuscite dans la vie éternelle.

La semence doit porter du fruit selon  sa nature, c'est une loi naturelle ou spirituelle que Dieu a institué.

Genèse 1-12 : Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.

Quels sont les conditions qui permettent à un esprit  de mensonge de  venir habiter une personne, une famille ou un groupe de personnes, et de devenir un esprit familier ?

Dans une précédente prédication, le Saint Esprit a attiré notre attention en nous demandant d'examiner trois points dans nos vies :

1 -- notre cœur sur lequel est établi un autel où une adoration est offerte, soit pour Dieu, soit pour nous-mêmes, ou pour Satan.

2-nos murailles, nous avons la responsabilité de les entretenir, et de les consolider, car elles peuvent être détruites, abattues, fragilisée, ruinée, brulée.

3-nos portes : soit elles sont ouvertes à tous vents, ou soit elles sont fermées pour Dieu ou contre Satan et ses œuvres. Il essaiera de détruire nos portes et de les brûler par son feu, comme les portes de la ville de Jérusalem.

Dans le cas ci-dessus et que nous donne la Bible, la principale personne concernée et qui a ouvert une porte à l'esprit de mensonge, c'est le roi Achab lui-même, pour plusieurs raisons.

1-il a désobéi aux lois de Dieu en épousant une femme étrangère, adoratrice du dieu Baal, issue d'une famille également adoratrice    dieu Baal. Son épouse se nomme nous le savons tous : Jézabel, ce qui signifie : Sans cohabitation.

1Rois 16-31 : Et comme si c’était pour lui peu de choses de se livrer aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, il prit pour femme Jézabel, fille d’Ethbaal, roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui.

Tout de suite nous constatons que  la désobéissance  a ouvert cette porte à l'esprit de mensonge dans la vie d'Achab. La désobéissance fragilise nos murailles jusqu'à ce qu'elles tombent. Le feu de la désobéissance brûle nos portes. Ensuite nous constatons que ce n'est plus l'Eternel qui tient la première place sur l'autel de son cœur, ni ne reçoit l'adoration. Il n'était pas entier pour Dieu. De ce fait il n'avait pas l'amour de la vérité dans son cœur, ni la volonté de se battre ou de combattre pour se tenir dans la vérité : c'est-à-dire en Jésus lui-même.

Dans la vie d'Achab, le terrain de son cœur était disposé, préparé pour recevoir un esprit de mensonge.

2-Le deuxième point qui permet aux esprits de rentrer dans nos vies et dans la vie d'Achab c'est la séduction :

1 Rois 22-21 à 23: Et un esprit vint se présenter devant l’Eternel, et dit : Moi, je le séduirai. L’Eternel lui dit : Comment ?

 Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L’Eternel dit : Tu le séduiras, et tu en viendras à bout ; sors, et fais ainsi !

Et maintenant, voici, l’Eternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l’Eternel a prononcé du mal contre toi.

Retenons bien les points clés de ces versets : l’esprit dit : je le séduirai, et l’Eternel lui dit : Tu le séduiras et tu en viendras à bout. C’est bien la séduction qui ouvert la porte au mensonge. Qui est séduit ? Achab. Qui reçoit l’esprit de mensonge ? les prophètes qu’Achab aime entendre ou écouter.

 

Nous avons constaté l'état des portes, des murailles, et de l'autel dans la vie d'Achab. De plus il vivait sous l'influence de son épouse : Jézabel. Nous retrouvons un homme émotionnel ou charnel, donc facile à séduire. Les esprits connaissent parfaitement nos faiblesses. Une personne séduite, c'est une personne dans laquelle le système immunitaire spirituel est comme paralysé, gelé, est devenu impuissant, sans défense, les murailles sont tombées, les portes sont grandes ouvertes et le cœur est prêt ou disposé à recevoir tout ce qu'on va lui présenter. Dieu perd sa place, toutefois l’autel ne reste pas vide. Une idole s’y installe, ou un esprit familier, le mensonge dans le cas d’Achab. Une personne séduite perd le contrôle, la maitrise de soi même ou d’elle-même. Elle devient manipulable. Elle est ouverte et disposée à laisser rentrer les esprits dans sa vie. C’est ainsi que l’esprit de mensonge a agit dans la vie d’Achab. Souvenons nous qu’il en a été de même dans la vie de Eve avec le serpent qui la séduisit et lui mentit.

3-accepter la vérité et vivre selon le principe de la vérité, demande de produire des efforts pour aligner nos vies et combattre, se tenir en éveil. Achab refusait tous ces efforts.

Par contre le mensonge ne nécessite aucun effort pour le recevoir, il anesthésie, il nous rend allergique aux efforts, ou tout ce qui ne flatte pas notre chair.

 Dans nos vies se présentera toujours des  faux prophètes pour nous égarer. C’est ceux qu’Achab préfèrent  écouter car ils le maintiennent dans sa situation, ou le confirment dans son état de désobéissance, de rébellion contre l'Eternel.

Achab avait ses propres prophètes :

1 Rois 22-6 et 12: Le roi d’Israël assembla ses prophètes, au nombre d’environ quatre cents, et leur dit : Irai je attaquer Ramoth en Galaad, ou dois je y renoncer ? Et ils répondirent : Monte, et le Seigneur la livrera entre les mains du roi.

Et tous les prophètes prophétisaient de même, en disant : Monte à Ramoth en Galaad ! Tu auras du succès, et l’Eternel la livrera entre les mains du roi.

Ici c'est bien le pronom personnel au pluriel qui est employé « ses » et non «ces » le pronom démonstratif. Nous constatons combien il est dangereux de choisir nous-mêmes les personnes que nous décidons d'écouter, plutôt d'accepter les personnes que Dieu choisit, met  sur notre route pour nous parler, nous guider ou nous conseiller.

Même Achab haïssait Michée le seul prophète de Dieu qui annonçait la vérité :

1 Rois 22- à et 18 : Et le roi lui dit : Combien de fois me faudra–t–il te faire jurer de ne me dire que la vérité au nom de l’Eternel ?

17  Michée répondit : Je vois tout Israël dispersé sur les montagnes, comme des brebis qui n’ont point de berger ; et l’Eternel dit : Ces gens n’ont point de maître, que chacun retourne en paix dans sa maison !

18  Le roi d’Israël dit à Josaphat : Ne te l’ai je pas dis ? Il ne prophétise sur moi rien de bon, il ne prophétise que du mal.

Voilà comment un esprit familier s'introduit dans la vie d'une personne, d'une famille, un groupe de personnes. Ici nous le démontrons avec le mensonge, mais le principe est le même pour tous les autres esprits de ténèbres. Bien sur son influence ne s'arrête pas avec la mort de la personne atteinte. Elle va le transmettre à ses descendants jusqu'à ce qu’un de ses descendants se laisse interpellés par le Saint Esprit, et accepte de se repentir, pour lui-même et pour ses ancêtres, et renonce à cette esprit. Et bien sur qu'il accepte et décide de demeurer dans la vérité, c'est-à-dire la parole de Dieu, et en demeurant dans la parole de Dieu, c'est en Jésus lui-même que cette personne va demeurer. Le choix important que nous avons à faire, pour nous libérer d’un esprit familier consiste à nous repentir, à renoncer. Ensuite demeurer ou habiter en Jésus :

Jean 15 -- 6 et 7- 10 : Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on le ramasse, on le jette au feu, et il brûle. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.

Achab a refusé la vérité, il a choisi le mensonge, il en est mort :

1 Rois 22- : 34- 37 et 38 : Alors un homme tira au hasard avec son arc et frappa le roi d’Israël au défaut de la cuirasse. Le roi dit au conducteur de son char : Tourne bride et fais moi sortir du champ de bataille, car je suis blessé.

Ainsi mourut le roi qui fut ramené à Samarie ; et on ensevelit le roi à Samarie.

38  Lorsqu’on nettoya à grande eau le char au réservoir de Samarie, les chiens léchèrent le sang d’Achab et les prostituées vinrent s’y laver, selon la parole que le SEIGNEUR avait prononcée.

La désobéissance l'a conduit à entreprendre un combat que l'Eternel désapprouvait, il en est mort :

1Rois 22- 17 et 18 : Il répondit : J’ai vu tout Israël dispersé dans les montagnes, comme un troupeau qui n’a pas de berger. Et le SEIGNEUR a dit : Ces gens n’ont plus de maître ; que chacun rentre chez soi en paix !

18  Le roi d’Israël dit à Josaphat : Ne te l’ai je pas dis ? Il n’annonce sur moi rien de bon, mais seulement du mal.

Achab s’est rebellé contre la parole de l’Eternel, alors que la bible nous demande d’accueillir la parole avec douceur.

Pourquoi la bible attire t-elle notre attention sur le contenu du verset 38 ?

 Lorsqu’on nettoya à grande eau le char au réservoir de Samarie, les chiens léchèrent le sang d’Achab et les prostituées vinrent s’y laver, selon la parole que le SEIGNEUR avait prononcée.

 La bible nous révèle que la vie d'une âme se trouve dans le sang. Le Saint Esprit, par ce verset, nous montre qu'Achab était un prostitué spirituel. C'est la raison pour laquelle les prostituées viennent se baigner dans l'endroit où le sang d'Achab a été répandu. Les esprits qui les animent ou les tiens captives, ont besoin de nourriture pour se fortifier. Le sang d'Achab (prostitué spirituel) représente une aubaine, une nourriture précieuse, recherchée par ces esprits de prostitution, bien sûr à l'insu des femmes qu'ils détiennent captives. Ces  esprits aiment à se repaître dans les eaux du péché.

Après la mort d’Achab, Moab se révolta contre Israël.

2  Or Achazia tomba par le treillis de sa chambre à l’étage, à Samarie, et il se blessa. Il envoya des messagers en leur disant : Allez consulter Baal–Zeboub, dieu d’Eqrôn, pour savoir si je survivrai à cette blessure.

3  Le messager du SEIGNEUR dit alors à Elie, le Tishbite : Monte à la rencontre des messagers du roi de Samarie et dis leur : N’y a–t–il pas de Dieu en Israël, que vous alliez consulter Baal–Zeboub, dieu d’Eqrôn ?

4  A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR : Tu ne descendras pas du lit sur lequel tu es monté : tu mourras. Puis Elie s’en alla.

N’oublions pas que la Bible, ici, nous parle de la mort spirituelle d’Achab, de même pour son fils.

Alors veillons avec soin, avec l'aide du Saint Esprit sur l'état de nos portes. Entretenons-les avec soin, ainsi que nos murailles, et l'autel de notre cœur.

 Aimons vivre dans la vérité, détestons l’ignorance. Tout ce qui veut nous soustraire où nous écarté à l'obéissance de la parole de Dieu. Même si notre chair en éprouve de la contrariété. Choisissons la porte étroite non la voie large de la perdition.

Le mensonge n'existe pas ou ne s’exprime pas uniquement sous forme de paroles, mais aussi sous formes d'action

Mensonge= fraude, falsification, tromperie, actions faites dans le but de tromper, fraude dans les examens avec Internet, actions accomplies dans l'intention de nuire à autrui, escroquerie, en cachette, secrètement, abuser, avoir des balances fausses. Fraudés sur le poids des marchandises. Frauduleux= apocryphe

Fraude = extorquer, que d'opprimer, maltraité, oppresseurs, déshonorer, exploiter quelqu'un dans le but de d'obtenir ••• Agir trompeusement, perfidies, ruses, supercherie, trahison Être un oppresseur, fourbe, lâche, laxisme, relâchement, dupé, injuste ou injustice, agir traitreusement. Usurper une autorité, une identité.

 

Psaumes 101- 7: Celui qui se livre à la fraude n'habitera pas dans ma maison; Celui qui dit des mensonges ne subsistera pas en ma présence.

 

1 Pierre 2-22 : Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche

duquel il ne s'est point trouvé de fraude;

 

Proverbes 11-1 : La balance fausse est en horreur à l'Eternel, Mais le poids juste lui est agréable.

 

Proverbes 20-23: L'Eternel a en horreur deux sortes de poids, Et la balance fausse n'est pas une chose bonne.

 

 

Commenter cet article