Déracinons l'amertume de nos vies

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Mots clés: Amertume- Racine - Infecter- Vengeance- Coeur- Pardon

Attention également à nos paroles, nos murmures, nos critiques : Elles peuvent rendre amères les bénédictions que Dieu nous donnent.

Exode 15 :22 et 23 : Moïse fit partir Israël de la mer Rouge. Ils prirent la direction du désert de Schur ; et, après trois journées de marche dans le désert, ils ne trouvèrent point d’eau. Ils arrivèrent à Mara ; mais ils ne purent pas boire l’eau de Mara ; parce qu’elle était amère. C’est pourquoi ce lieu fut appelé Mara. Le peuple murmura contre Moïse, en disant : Que boirons-nous ?

 

L’amertume nous rappelle l’esclavage en Egypte :

Deutéronome 32 : 32 et 33 : Mais leur vigne est du plant de Sodome Et du terroir de Gomorrhe ; Leurs raisins sont des raisins empoisonnés, Leurs grappes sont amères ; Leur vin, c’est le venin des serpents, C’est le poison cruel des aspics.

 

L’amertume nous parle des sentiments que sont pour l’âme ce que sont un aliment ou une boisson à notre goût et notre estomac : l’affliction, la misère, la méchanceté, l’esclavage, la jalousie.

 

Hébreux 12 : 15 : Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés ; à ce qu’il n’y ait ni débauché, ni profane comme Esaü, qui pour un mets vendit son droit d’aînesse.

Vous savez que, plus tard, voulant obtenir la bénédiction, il fut rejeté, quoiqu’il l’ait sollicitée avec larmes ; car il ne put amener son père à changer de sentiments.

 

Dans ces versets nous distinguons deux attitudes qui sont des terrains favorables pour l’enracinement de l’amertume.

-Un esprit profane qui préfère les biens de ce monde aux bénédictions spirituelles, comme Esaü, non dans la vie d’un chrétien, mais aussi dans une assemblée.

- Un péché abandonné ou sans pardon est souvent une porte ouverte pour que l’amertume s’installe dans nos vies. Il devient capable de produire des fruits amers.

 

Colossiens 3- 19 : Maris, que chacun aime sa femme et ne s’aigrisse pas contre elle.

Aigrir signifie : exaspérer, envenimer, irriter, chagriner, visiter par l’amertume

 

Attention à l’amertume

 

Toute personne qui ne rentre pas dans sa destinée risque d'accepter ou de laisser rentrer l'amertume dans son cœur. Elle va éprouver un désir de vengeance, de jalousie envers ceux ou celles qui sont rentrés dans leur destinée en mettant en valeur les dons et des talents que Dieu a déposés dans leur vie. Cette personne, parfois à juste titre, rend responsable de son échec les personnes de son entourage, de sa famille. L'amertume va prendre possession de sa mémoire et l'infecter. L'amertume empoisonne tous les domaines de la vie comme un fiel amer.

Fiel amer signifie : amertume qui s'accompagne de mauvaise humeur, de méchanceté extrême, de haine. Si nous la laissons s'installer dans nos vies elle va devenir une racine profonde qui produit un fruit amer, mortel, elle produit la jalousie et nous enferme dans un piège amer. En voici un exemple :

Actes 8: 23 : Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton cœur n’est pas droit devant Dieu. Repens toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton cœur te soit pardonnée, s’il est possible ;  car je vois que tu es dans un fiel amer et dans les liens de l’iniquité.

L’amertume émane du refus de pardonner, la bible ne nous donne aucune excuse de laisser rentrer l'amertume dans nos vies. L'amertume est un choix : si vous saviez ce que j'ai vécu, si vous saviez ce que j'ai subi…

Jacques 3 10 et 11 : De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi.

 La source fait–elle jaillir par le même orifice l’eau douce et l’eau amère ?

 

 L'amertume nous devons l'abandonner à Dieu, qui nous a pardonné c'est la raison pour laquelle nous devons pardonner afin de fermer la porte à l'amertume dans nos vies. L'amertume est une attitude contraire à la parole de Dieu. Nous choisissons de régler des comptes à notre manière, pour faire à ma tête. Ce refus de pardon ouvre la porte à un poison qui va agir de manière destructive.

Ephésiens 4 : 30 à 32 : N’attristez pas le Saint–Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.

 Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous.

 Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.

 

Ephésiens 5 : 4 : Qu’on n’entende ni paroles grossières, ni propos insensés, ou équivoques, choses qui sont contraires à la bienséance ; qu’on entende plutôt des actions de grâces.

 Amertume à des conséquences redoutables elle nous ligote dans tous les domaines de notre vie. Elle nous entraîne dans le ressentiment envers les autres,  même envers soi-même. C'est la raison pour laquelle nous devons nous accorder le pardon. L’esprit de rancune est considéré comme sérieux par Dieu à cause de son effet destructeur dans la vie d'une personne. Les conséquences du refus de pardon peuvent être invisibles à l’œil nu. Mais il produit un effet négatif dans le cœur, qui agit sur les pensées, les motivations les choix de vie. Elle affecte le caractère en produisant des sentiments destructeurs. Elle affecte toutes les relations.

Hébreux 12 : 15 : Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés.

 

Une personne amère cela se voit dans ses yeux : l'amertume vole la joie. C'est normal que cela se voit dans ses yeux : car l’œil est la lampe du corps. L'amertume affecte tout le corps, provoque le désordre dans la tension artérielle, amène  le stress. Elle provoque la personne à blâmer les autres, elle affecte le cœur.

Dieu n'a pas créé le corps pour qu'il supporte les effets de l'amertume, ni de la colère. Il nous faut apprendre à laisser couler le pardon, à rester en paix même temps une tempête, comme Jésus qui dormait dans le bateau pendant la tempête sur la mer de Galilée. L'amertume nous isole. Comment rejoindre une personne dans la colère l'amertume ?

L'amertume se manifeste dans le mariage, par exemple lorsque un époux ou épouse  dit de l'autre : je fais le transformer. À partir de ce moment là commence à se manifester le contrôle, la manipulation sans demander à Dieu ce qu'il en pense. Et comme la personne ne change pas, le manipulateur commence à s'aigrir dans son caractère et l’amertume prend place. Comme un poison mortel elle va se répandre dans la vie des enfants et de toute la famille.

 

L’amertume affecte la relation avec Dieu, les temps de prière, elle ferme la porte à Dieu. Elle ferme la source de la bénédiction. La personne atteinte ou dominée par l'amertume saute les versets de la bible qui la dérange. Alors dans ses pensées tout devient tordu. Comment témoigner de Jésus dans cet état sans être hypocrites ? Comment appliquer cette parole : soyez bons les uns envers les autres.

L’amertume nous fait perdre l’onction, elle agit comme des mouches mortes qui viennent corrompre l’huile du Saint-Esprit, elle infecte, et sans l’onction nous sommes disqualifiés :

Exode 31 : 22 à 25 et 30 : L’Eternel parla à Moïse, et dit :

 Prends des meilleurs aromates, cinq cents sicles de myrrhe, de celle qui coule d’elle–même ; la moitié, soit deux cent cinquante sicles de cinnamome aromatique, deux cent cinquante sicles de roseau aromatique, cinq cents sicles de casse, selon le sicle du sanctuaire, et un hin d’huile d’olive.

Tu feras avec cela une huile pour l’onction sainte, composition de parfums selon l’art du parfumeur ; ce sera l’huile pour l’onction sainte.

Tu oindras Aaron et ses fils, et tu les sanctifieras, pour qu’ils soient à mon service dans le sacerdoce.

L’amertume nous disqualifie pour le service de Dieu, et elle nous met dans la désobéissance, la rébellion  puisque nous ajoutons une quatrième composante dans l’huile d’onction, Dieu en a ordonné trois seulement.

 

L’amertume affecte, infecte, profane notre adoration, elle dégage un parfum nauséabond, un parfum de l’enfer.

Exode  30 : 34 à L’Eternel dit à Moïse : Prends des aromates, du stacté, de l’ongle odorant, du galbanum, et de l’encens pur, en parties égales. Tu feras avec cela un parfum composé selon l’art du parfumeur ; il sera salé, pur et saint.

 Tu le réduiras en poudre, et tu le mettras devant le témoignage, dans la tente d’assignation, où je me rencontrerai avec toi. Ce sera pour vous une chose très sainte.

 Toutes les composantes de ce parfum représentent les qualités de Jésus, seules ces qualités sont un parfum agréable et agréé par le Père. L’amertume profane ces qualités de Christ.

Souvenons-nous que nous sommes les acteurs d’une guerre d’autel et d’adoration : pour Dieu ou contre Dieu. C’est le but recherché par celui qui est devenu l’adversaire de Dieu, continué de profaner les sanctuaires que nous sommes afin de voler l’adoration destinée à Dieu afin de se l’attribuer, c'est-à-dire une adoration conforme à sa nature déchue.

 

 

Comment sortir de cette situation ?

 Laissons-nous confronter par la parole de Dieu. Ensuite demandons pardon au Saint Esprit  de lui avoir résisté et commençons à identifier ce poison qui nous ronge et pardonnons. Demandons-nous le secours de Dieu et décidons d'agir par la volonté et non par les sentiments. Ensuite sortons de cette prison ou nous sommes enfermés et libérons toutes les personnes que nous avons entraînées dans cette prison, en  brisant les menottes et les liens par lesquels nous les détenons captifs. En agissant ainsi nous serons libérés

 

Cela ne se produira que si nous avons reçu Jésus comme Sauveur et Seigneur de notre vie. Sinon nous allons tout simplement nous améliorer quelques jours, peut-être quelques semaines et puis tout recommencera.

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article