Comment briser l'intimidation ?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 

L’intimidation est masquée et subtile. Nous en ressentons les effets (dépression, confusion, manque de foi) sans en connaître la source et finissons par nous croire incapables et nous contentons d’une place bien inférieure à celle à laquelle Dieu nous a appelés. En tant que croyants en Jésus-Christ nous occupons une position d’autorité. C’est cette autorité que l’ennemi convoite. S’il parvient par l’intimidation à nous faire lâcher cette autorité que Dieu nous a donnée, il la prendra et l’utilisera contre nous, affectant non seulement notre vie mais aussi celle de tous ceux qui nous sont confiés.

Si tu ne marches pas dans l’autorité que Dieu t’a donnée, quelqu’un d’autre te la prendra et l’utilisera contre toi.

Adam et Eve occupaient la position d’autorité la plus élevée sur terre. La création toute entière leur était soumise (Genèse 1 :26). Mais avec le péché d’Adam vint la mort de tout ce qui était sous son autorité. Par sa transgression il céda sa position d’autorité à l’ennemi de Dieu (Luc 4 :6), et tout ce que Dieu lui avait confié fut affecté. Il se produisit alors une dégradation progressive de toute harmonie et de tout ordre.

Jésus marcha dans l’autorité qu’Adam avait abandonnée, et par son obéissance et son sacrifice, restaura l’autorité donnée par Dieu à l’homme, restaurant en même temps leur relation. Jésus a reconquis ce qu’Adam avait perdu et plus encore. Nos droits issus de la nouvelle naissance nous ont mis dans une position dans ces lieux célestes située bien au-dessus de l’autorité et de la puissance de l’ennemi. Tout comme il l’avait fait avec Adam dans le jardin d’Eden, Satan cherche maintenant à nous déposséder dans l’esprit afin de récupérer l’autorité dont Jésus l’a dépouillé. Si Satan peut voler, ou faire en sorte que des individus se démettent de leur position d’autorité, alors il aura à nouveau autorité pour opérer.

« Ne donnez pas accès au diable. » Ephésiens 4 :27

DÉMASQUER L'INTIMIDATION

Définition de l’intimidation

Intimider = inspirer de la crainte, faire perdre son assurance, remplir de gêne et de timidité.

 

 

Intimidation = action d’intimider, menace, pression.

L’objectif de l’intimidation est de nous empêcher d’agir, et de nous contraindre à nous soumettre. L’intimidation cherche à nous écraser avec un sentiment d’infériorité et de crainte. Une fois réfugiés dans la soumission, nous devenons serviteurs de l’intimidation. Nous ne sommes plus libres d’accomplir la volonté de Dieu mais sommes condamnés à exécuter les désirs de « l’intimidateur » dont nous sommes le prisonnier. En conséquence, le don de Dieu  est inopérant en nous. Nous sommes dépouillés de notre autorité, et celle-ci est utilisée contre nous et ceux appartenant à notre sphère d’influence.

L’origine de l’intimidation est la crainte, qui a sa source en Satan. C’est lui qui est à l’origine de toute crainte et timidité (Genèse 3 :10). Il nous attaquera par le biais des pensées, de l’imagination et des visions, ou il utilisera les circonstances ou ceux qui sont sous son influence pour nous intimider. Il n’a qu’un objectif : nous contrôler et nous limiter.

Les symptômes de l’intimidation

L’intimidation déclenche la confusion, le découragement et la frustration. Son but est de faire en sorte que nous perdions toute perspective juste. Tout paraîtra insurmontable, difficile, voire impossible. Plus l’intimidation est forte, plus le découragement et le sentiment d’impuissance sont grands. Si nous n’affrontons pas immédiatement l’intimidation, elle nous amènera à faire des choses que jamais nous ne ferions si nous n’étions pas sous son influence. Son but est de nous faire reculer devant ce que Dieu nous envoie faire.

L’AUDACE RANIME LE DON

« C’est pourquoi je t’exhorte à ranimer la flamme du don de Dieu que tu as reçu par l’imposition de mes mains. Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit d’amour, de force et de sagesse. » 2Tim 1 :6-7

Le but de l’intimidation est de nous faire céder notre autorité, rendant ainsi nos dons inopérants. Nous sommes alors réduits à œuvrer avec nos forces et nos capacités limitées. Ceci transforme notre position offensive en une position défensive. Puis, conscients de notre vulnérabilité, nous nous réfugions dans ce qui est confortable et sécurisant.

C’est l’audace qui ranime le don ! L’intimidation nous conduit à reculer, alors que l’audace nous pousse en avant, même face à

l’opposition. L’audace est suscitée par la force, l’amour et la sagesse que développe l’Esprit en nous.

« Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse. » 2Timothée 1 :7

« L’Eternel est la force de ma vie : de qui aurais-je peur ? » Psaume 27 :1

« Car Dieu lui-même a dit : Je ne te délaisserai pas ni ne t’abandonnerai. C’est pourquoi nous pouvons dire avec courage : le Seigneur est mon secours ; je n’aurai pas de crainte. Que peut me faire un homme ? » Hébreux 13 :5-6

« Voici : je vous ai donné le pouvoir… sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire. » Luc 10 :19

Il a donné pouvoir à son peuple sur tout ce que l’ennemi possède ! L’intimidation est un ennemi qui nous ment et nous dit « j’ai plus d’autorité ou de puissance que toi. Tu ferais mieux de reculer et de faire ce que je dis ! Si tu ne le fais pas, tu en paieras les conséquences ! » Si nous écoutons ces mensonges intimidants, le don de Dieu se mettra en sommeil, et nous vivrons dans un état d’oppression. Mais quand nous connaissons celui qui nous a promis d’être fidèle, il nous est possible de demeurer dans la puissance qui est au-dessus de toutes les puissances et, de faire face au géant de l’intimidation avec une grande audace

LA CAUSE DE L'INTIMIDATION

« Il n’y a pas de crainte dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte. » 1Jean 4 :18

La cause de la peur et de l’intimidation est l’amour de soi. L’amour parfait chasse la peur et nous donne l’audace. L’audace née de l’amour brise l’étreinte de l’intimidation. L’amour imparfait, l’amour de soi, ouvre la porte à l’intimidation. La peur et l’intimidation sont amplifiées quand nous nous centrons sur nous-mêmes. Le tourment s’écrie « Et moi ? Que va-t-il m’arriver ? »

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » Jean 15 :13

Le jour où nous donnons vraiment notre vie par amour pour Jésus, ce qui nous arrive nous est complètement égal parce que nous savons que nous sommes confiés à sa garde. Nous sommes morts et cachés en lui. Nous n’avons plus de souci à nous faire parce que notre vie ne nous appartient plus. Il nous a rachetés. Quoi qu’il nous arrive, c’est à lui seul de s’en soucier. Nous avons simplement à l’aimer et à lui obéir. La peur ne devrait plus nous tourmenter. Vous pouvez pointer un fusil sur un homme dans son cercueil, mais il ne battra pas un cil !

L’audace n’est pas forcément motivée par l’amour

Il est facile d’avoir de l’assurance tant que Dieu fait ce que nous escomptons. Mais lorsqu’Il nous surprend, il nous arrive de chanceler. Qu’il survienne quelque chose dans notre vie ou notre ministère, et nous perdons notre audace. Nous ne sommes souvent pas prêts à subir l’affliction, la persécution ou les épreuves. Quand nous n’obtenons pas ce que nous voulons, quand et comme nous le voulons, notre cœur est mis à l’épreuve. Notre cœur est soupesé. Nous sommes peut-être remplis d’assurance quand Dieu nous accorde exactement ce que nous voulons, mais quand les choses prennent une autre tournure, nos motivations sont révélées au grand jour.

«Ceux qui ont reçu la semence dans les endroits pierreux, ce sont ceux qui entendent la parole et la reçoivent aussitôt avec joie, mais ils n’ont pas de racines en eux-mêmes ; ce sont les hommes d’un moment ; et dès que survient la tribulation ou la persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute. » Marc 4 :16-17

Ils ne tiennent pas car ils n’ont pas de racines ! Ephésiens 3 :17 nous dit que nous devons être enracinés et fondés dans l’amour de Christ. L’amour véritable ne cherche pas son intérêt. Les personnes dont l’amour est sans racines supportent les choses tant que cela leur est facile. Elles n’ont pas été crucifiées avec Christ, mais sont venues à Jésus pour ce qu’elles pouvaient en tirer, et non pour ce qu’Il est !

Ceux qui aiment véritablement ne cherchent rien d’autre que le Bien-aimé et ce qui lui fait plaisir. L’amour n’entretient pas d’attentes. Au contraire, il donne. Cette motivation demeure inchangée quand les choses s’avèrent différentes de ce que l’on attendait. L’amour ne se décourage pas, ainsi il ne peut être intimidé. L’audace nécessaire pour briser le pouvoir de l’intimidation doit être alimentée par notre amour pour Dieu.

« Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force,
d’amour et de sagesse. » 2Timothée 1 :7

ACCEPTER DE PERDRE SA VIE …

Nous pouvons aimer humainement, autant qu’il est possible

d’aimer… mais seul l’amour de Dieu (agape) n’a pas peur de mourir pour un autre. Cet amour ne naît pas du désir de l’homme mais il est répandu dans nos cœurs par le Père (Romains 5 :5). Cet amour seul est capable de briser l’étreinte de la peur et de l’intimidation. Dieu nous fortifie quand nous sommes intimidés. Il nous permet de faire face sans cesse à ce que nous craignons jusqu’à ce que nous soyons victorieux. Quand nous arrivons au bout de nos forces, nous crions à lui pour avoir la sienne. Avec cette force en nous, nous ne pouvons pas échouer parce que l’amour ne succombe jamais (1Co 13 :8).

Dieu ne veut pas que nous fuyions nos domaines de faiblesse. Il veut que nous les confrontions courageusement. Dieu est glorifié quand nous sommes confrontés à quelque chose dont il  est impossible que nous triomphons avec nos seules forces humaines. C’est alors que sa force repose sur nous à la vue de tous. La grâce de Dieu subjugue chaque peur et chaque obstacle auquel nous sommes confrontés !

«Mais dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. »
Rm 8 :37

Nous murissons au milieu des souffrances, celles que Christ a vécues. Cette souffrance est la résistance à laquelle une personne est confrontée quand les pressions de sa propre chair et celles de son entourage lui disent d’aller dans une direction tandis que la volonté de Dieu lui dit d’aller dans une autre. A ce stade, l’intimidation peut prendre le dessus si nous ne sommes pas enracinés dans l’amour pour Jésus.

« Il l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage,
et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort. » Ap 12 :11

Nous ne gagnerons jamais la bataille sur l’intimidation à moins que nous refusions d’aimer notre propre vie jusqu’à en mourir. Si nous aimons notre propre vie, nous chercherons à la sauver.

La seule manière de vaincre l’intimidation est de perdre sa vie ! Ne reculons pas ! Demandons à Dieu de remplir notre cœur de cet amour – Son amour, celui qui ne se retire jamais. Demandons-Lui qu’Il nous donne sa grâce pour triompher des obstacles auxquels nous sommes confrontés.

LA CRAINTE DE DIEU CONTRE LA CRAINTE DEL'HOMME

« L’Eternel montre à l’homme qui le craint le chemin qu’il doit suivre.
Il reposera dans le bonheur, et sa descendance possédera le pays. » Psaume 25 :12-13

La seule manière de marcher en étant totalement libre de toute intimidation est de marcher dans la crainte de Dieu.

« Celui qui craint l’Eternel possède grande confiance. » Proverbes 14 :26

Définition

Craindre Dieu, c’est Lui donner la place de gloire, d’honneur, d’actions de grâces et de louange dont Il est digne. Il occupe cette position dans notre vie quand nous avons pour lui une considération qui passe bien avant la nôtre. Nous haïrons ce qu’il hait, et aimerons ce qu’il aime, en tremblant en sa présence et à son commandement.

Craindre l’homme, c’est être alarmé, inquiet, effrayé, terrifié et soupçonneux, trembler devant des hommes. Quand nous sommes pris au piège de cette crainte, nous vivons en fuyant, nous cachant du danger et des reproches, en évitant constamment le rejet et la confrontation. Nous sommes alors tellement affairés à nous protéger et à servir les hommes que nous sommes inefficaces dans notre service pour Dieu. En ayant peur de ce que l’homme peut nous faire, nous ne donnons pas à Dieu ce dont Il est digne. Craindre l’homme, c’est être dépouillé de l’autorité que Dieu nous a donnée. Son don demeure alors en sommeil en nous. Nous nous sentons alors impuissant pour faire ce qui est juste parce que le pouvoir que Dieu nous a donné est inactif.

« La frayeur devant les hommes tend un piège. » Proverbes 29 :25

Tu serviras celui que tu crains

« Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur du Christ. » Galates 1 :10

Quand nous cherchons à plaire aux hommes pour éviter les reproches, nous oublions Dieu, nous quittons son service. Nous servirons et obéirons à celui que nous craignons ! Si nous craignons l’homme, c’est lui que nous servirons. Si nous craignons Dieu, c’est Dieu que nous servirons. Il nous est impossible de craindre Dieu si nous craignons l’homme parce que nous ne pouvons pas servir deux maîtres (Matthieu 6 :24) ! D’un autre côté, nous ne craindrons pas l’homme si nous craignons Dieu !

La crainte du Seigneur engendre l’assurance et l’audace

« Celui qui craint l’Eternel possède grande confiance, et ses fils ont un refuge auprès de lui. La crainte de l’Eternel est une source de vie, pour s’écarter des pièges de la mort.
Proverbes 14 :26-27

L’intimidation est un piège, un traquenard, mais la crainte du Seigneur engendre l’assurance et l’audace, les outils précisément pour nous libérer de ce piège de l’intimidation. Quand notre esprit est rempli de force (connaître Dieu, plus puissant que tout), d’amour (aimer Dieu plus que nous-mêmes) et de sagesse (la parole du Seigneur), nous ne succombons pas à l’intimidation. C’est la combinaison de ces trois vertus qui nous soutient. Il nous les faut toutes les trois pour avancer avec une audace divine.

L'ESPRIT DE SAGESSE

Rien n’intimide plus que l’ignorance. L’ignorance est un manque de connaissance. La connaissance donne la force nécessaire pour échapper au piège de l’intimidation.

La sagesse vient par la connaissance de la pensée de Christ. Avec l’aide de l’Esprit nous pouvons connaître ce que Jésus est en train de dire. Un esprit de sagesse sait ce que Dieu dit et fait en ce moment même. Seul l’Esprit de Dieu peut le révéler. Il se peut qu’il communique par l’Ecriture ; il se peut qu’il prononce des paroles à mon cœur grâce à une connaissance intérieure ou avec sa petite voix douce. Quand nous savons ce que dit Dieu, nous sommes fondés sur un rocher inébranlable.

Celui qui a la pensée de Christ ne peut être intimidé ! Nous sommes exhortés à marcher comme Jésus a marché (1Jean 2 :6). Jésus faisait ce qu’il voyait faire au Saint-Esprit. Si nous faisons cela, nous aurons la sagesse et posséderons la force dont nous avons besoin pour vaincre l’intimidation et la domination.

PERSEVEREZ !

« Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je poursuis ma course afin de le saisir, puisque, moi aussi, j’ai été saisi par le Christ Jésus. » Philippiens 3 :12

Nous pouvons vivre une vie sur terre aux normes du ciel : voir le royaume de Dieu manifesté dans notre vie, et changer les climats spirituels d’oppression en liberté. Pourtant, de nombreux chrétiens se contentent de se conformer à leur environnement plutôt que de le changer par une confrontation spirituelle.

Jésus nous enseigna à confronter les montagnes de l’adversité,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nous assurant qu’elles disparaîtraient. Les véritables guerriers de Christ se frayent un chemin à travers les montagnes, avec l’assurance que rien n’est impossible à ceux qui croient (Matthieu 17 :20). Par contre, ceux qui prennent le chemin de la tranquillité contournent leurs montagnes pour éviter toute confrontation.

« Toi, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Christ Jésus. » 2Tim 2 :1
« Veillez, demeurez fermes dans la foi, soyez des hommes, fortifiez-vous. »
« Fortifie-toi, aie bon courage, en observant et en mettant en pratique toute la loi que t’a prescrite Moïse, mon serviteur : ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir partout où tu iras. » Jo1:7

Dieu nous dit d’être forts et courageux, dans le seul but d’observer la Parole de Dieu. Alors nous gagnerons toutes les guerres ! L’intimidation cherche à nous dépouiller de notre liberté d’obéir à la volonté ou Parole de Dieu. Nous devons donc être forts et courageux tout le temps, de peur que nous nous éloignions sans le savoir de ce que nous savons être justes.

Le contraire du courage est le découragement : le découragement nous empêchera d’accomplir la volonté de Dieu ! S’il n’est pas confronté, il nous conduira à nous dérober. Ne permettons jamais aux échecs passés de nous retenir. Ne jugeons pas notre avenir en fonction de ce par quoi nous sommes passés, sans quoi nous n’irons jamais plus loin que notre passé ! Peu importe le nombre de fois où nous avons chuté, il y a une espérance inébranlable : Dieu transforme les lâches en champions ! Alléluia ! Sa puissance s’accomplit dans la faiblesse !

« Celui qui a commencé en vous une œuvre bonne, en poursuivra l’achèvement jusqu’au retour du Christ Jésus » Philippiens 1 :6

« Père, dans le nom de Jésus, je te demande de me fortifier dan ton amour et ta sagesse. Pardonne-moi d’avoir battu en retraite dans les moments difficiles afin de préserver mon propre confort et ma sécurité. Seigneur Jésus, aujourd’hui je choisis de renoncer à moi-même, de prendre ma croix et de te suivre. Je suis ton serviteur ; je reçois ta grâce qui me permet d’annoncer ta parole et de faire ta volonté avec toute l’audace et l’amour qu’elle m’accorde.

Je brise les paroles d’intimidation et de domination prononcées sur ma vie par moi-même ou d’autres. Je brise l’étreinte de la crainte de l’homme sur ma vie. Vous, les esprits impurs des ténèbres, je me soumets à Dieu et je vous résiste. Je ne vous donnerai aucune place dans ma vie, je vous chasse donc dans le nom de mon Seigneur Jésus-Christ. Amen. »

A celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire, irréprochables et dans l’allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ  notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et autorité, dès avant tous les temps, maintenant et dans tous les siècles ! Amen !   source:abri-vcf.com

Publié dans guérison de l'âme

Commenter cet article

luwadio 29/03/2010 00:05


merçi, que yawhe soit loué l'intimidation aujourd'hui j'ai comprend que c''est un arme de l'ennemie pour m'empecher de me soumettre à volonté du seigneur dès aujourd'hui je m'opposerai à cet esprit
d'intimidation  qui m'empecher de faire      la volonté du seigneur jésus chris cette parole de vérité m'a affranchie dès maintenant gloire au seigneur et merçi à toi
de l'avoir mis sur le blog que Dieu te benisse.


Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur 30/03/2010 15:42


oui l'intimidation a pour but de nous paralyser et de nous empêcher de rentrer dans notre destinée. Le roi David, la bible nous le montre comme l'exemple d'un homme qui a fait fac à l'intimidation
avec ses frères et Saül avant de combattre Goliath 1 Samuel 17-28 à 30- 33
nous avons un autre exemple avec Néhémie avec Néhémie, lors de la reconstrution de la muraillle de Jérusalem Néhémie 4- 1à 9 et capitre 6- 1 à 14