Bonne année 2011

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

     

Bonne année,   bonne année, meilleurs vœux , c'est tout ce que l'on souhaite à nos amis à l’aube de cette nouvelle année. Bien sûr, on aimerait y croire, mais c'est difficile après tout ce lot  de catastrophes vécues des années précédentes et annoncées pour les années à venir.

Crise politique, économique, religieuse, écologique, personnelle, on ne sait plus à quel saint se vouer ! Que va-t-il encore se passer cette année, et les années suivantes ? Serait-ce  la fin du monde comme certains l'annoncent pour 2012 ?

La bible parle plutôt de la fin d'un monde. La fin de ce monde mauvais dans lequel  règne les plus forts, les plus riches et les plus puissants. Quand Jésus est venu sur la terre, il y a 2011 ans, il était venu nous annoncer une nouvelle ère, l’ère du royaume de Dieu, un royaume où l'amour est roi.

Évangile de Luc chapitre 19 Verset 11 à 27 : Comme la foule écoutait ces paroles, Jésus continua en racontant une parabole. En effet, il se rapprochait de Jérusalem et l’on s’imaginait que le royaume de Dieu allait se manifester immédiatement.

 Voici donc ce qu’il dit : Un homme de famille noble était sur le point de partir pour un pays lointain afin d’y être officiellement nommé roi, avant de revenir ensuite dans ses Etats.

  Il convoqua dix de ses serviteurs et leur remit, à chacun, une pièce d’or. Puis il leur recommanda : « Faites fructifier cet argent jusqu’à mon retour ! »

 Mais cet homme était détesté par les habitants de son pays. Aussi, ils envoyèrent, derrière lui, une délégation chargée de dire : « Nous ne voulons pas que cet homme–là règne sur nous ! »

 Après avoir été nommé roi, il revint dans son pays et fit appeler les serviteurs auxquels il avait confié l’argent. Il voulait savoir ce qu’ils en avaient retiré.

 Le premier se présenta et dit : « Seigneur, ta pièce d’or en a rapporté dix autres. »

 « C’est bien, lui dit le maître, tu es un bon serviteur ! Tu t’es montré fidèle dans une petite affaire. Je te nomme gouverneur de dix villes. »

Le deuxième s’approcha et dit : « Seigneur, ta pièce d’or en a rapporté cinq autres. »

19  Le maître lui dit : « Eh bien, je te confie le gouvernement de cinq villes. »

 Finalement, un autre vint et dit : « Seigneur, voici ta pièce d’or ; je l’ai gardée enveloppée dans un mouchoir.

  En effet, j’avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère ; tu retires de l’argent que tu n’as pas placé, tu moissonnes ce que tu n’as pas semé. »

 « Vaurien ! dit le maître, tu viens de prononcer ta propre condamnation. Tu savais que je suis un homme sévère, qui retire de l’argent que je n’ai pas placé et qui moissonne ce que je n’ai pas semé.

 Pourquoi alors n’as tu pas déposé mon argent à la banque ? A mon retour, je l’aurais retiré avec les intérêts. »

 Puis il ordonna à ceux qui étaient là : « Retirez lui cette pièce d’or et donnez la à celui qui en a dix ! »

 « Mais, Seigneur,  ils lui firent remarquer, il a déjà dix pièces ! »

 « Eh bien, je vous le déclare, à celui qui a, on donnera encore, mais à celui qui n’a pas, on ôtera même ce qu’il a.

  D’autre part, amenez-moi ici mes ennemis qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, et qu’on les mette à mort devant moi. »

Apocalypse 19 1 à 6 : Après cela, j’entendis comme la voix forte d’une grande foule dans le ciel, qui disait : Alléluia ! Le salut, la gloire et la puissance sont à notre Dieu,  parce que ses jugements sont vrais et justes. Il a jugé la grande prostituée qui ruinait la terre par sa prostitution, et il a vengé le sang de ses esclaves en le lui réclamant.

 Ils dirent une seconde fois : Alléluia ! Sa fumée monte à tout jamais !

Les vingt quatre anciens et les quatre êtres vivants tombèrent et se prosternèrent devant Dieu qui est assis sur le trône, en disant : Amen ! Alléluia !

  Du trône sortit une voix qui disait : Louez notre Dieu, vous tous, ses esclaves, vous qui le craignez, petits et grands !

 Et j’entendis comme la voix d’une grande foule, comme le bruit de grandes eaux et comme le bruit de forts tonnerres, qui disait : Alléluia ! Car le Seigneur, notre Dieu, le Tout–Puissant, a instauré son règne.

Un royaume avec de nouvelles lois, un royaume où l'on pourra s'aimer les uns les autres, aimer nos ennemis, s'entraider, servir les autres, aimer son prochain, aimer Dieu de tout son coeur, de toute son âme et de toute sa force.

Jésus va bientôt revenir et mettre fin à ce monde sans coeur, sans amour et sans Dieu. C’est à nous de choisir notre camp.

 D'un côté un monde de ténèbres, de mensonges, de magouilles et de péché dont Satan est le prince, de l'autre, un monde de lumière, de vérité, de pureté dont Jésus est le roi. Dans cette bataille Jésus a déjà gagné, il a vaincu le péché en se laissant crucifier pour payer à notre place, il a vaincu la mort en ressuscitant pour donner une vie nouvelle, et il va revenir pour mettre fin à ce monde méchant, injuste, belliqueux, et établir une vraie paix sur toute la surface de la terre.

Tout ceux qui ont choisi Jésus comme roi, et qui auront vécu selon les lois de son royaume, qu'ils soient mort ou vivants, vivront éternellement dans ce royaume. Tous les autres passeront en jugement et seront condamnés à une peine éternelle. Si tu veux une réelle espérance  pour 2011 et les années à venir, il te faut entrer dans le royaume de Dieu. Qui que tu sois, quoi que tu aies fait c'est possible si tu fais sincèrement cette prière de repentance.

Seigneur Jésus, je reconnais que je suis un pécheur, mais je veux me repentir et confesser mes péchés. Je crois que tu es venu me sauver en mourant sur la croix pour subir le châtiment que je méritais. Je crois que Dieu t’a ressuscité des morts, et je t'invite dans mon coeur pour que tu prennes la première place, que tu sois mon Seigneur et que tu diriges ma vie avec l'aide de ton Esprit.

http://christweb.free.fr    www.parolevivante.net

Publié dans Parolevivante

Commenter cet article