A qui selon vous ces énergies vont-elles profiter ?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

     

Lorsque Satan et ses démons ont été chassés du ciel et de la présence de Dieu, ils ont été privés cette source infinie de nourriture qu’est la présence de Dieu. Maintenant ils ont besoin d’une autre source et une autre forme de nourriture, ils sont affamés, ils ont besoin de « bétail » de vaches qu’ils peuvent traire pour obtenir du lait tel que la colère, la fureur, la crainte, la peur, la honte, les querelles, les jalousies, l’amertume, le rejet, la haine, la souffrance, la maladie, la mort, pendant que nous produisons ces énergies nous volons Dieu et toutes ces choses vont profiter au royaume de la mort et des ténèbres.

Maintenant posons-nous la question : pour qui je produis de l’énergie ? Pour le royaume de Dieu ou le royaume des ténèbres. Bien sur les énergies dont nous parlons sont spirituelles, nous avons la capacité de produire des énergies spirituelles qui servent soit le royaume de Dieu ou les royaumes des ténèbres ! Souvenons-nous que Satan et ses anges nous considèrent comme des « vaches à traire ».

  Satan et ses démons vont chercher à utiliser nos émotions blessées nos âmes non guéries, non renouvelées par la parole de Dieu, nos âmes fragmentées par des chocs émotionnels, des traumatismes de l’enfance, des abus subis ou des abus que nous faisons subir aux personnes de notre famille ou de notre entourage etc. Tout cela c’est de la nourriture potentielle pour le monde des ténèbres. Citons encore toutes blessures non guéries.

 

L’énergie déployée à travers la musique et les paroles des chants produisent une source d’énergie considérable pour le diable et ses démons

 

Le diable sait que celui qui se souille, se souille encore…Apocalypse : 22-11. Dieu nous demande de développer le fruit de son esprit selon Galates 5 : 22 : le fruit de l’esprit c’est : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.

Toutes ces facettes du fruit de l’esprit représentent le caractère de Jésus. Et c’est à cela que nous sommes appelés. Car ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Dieu nous a crées esprit, âme et corps. L’esprit vient en premier. C’est par notre esprit que nous communiquons avec Dieu. L’âme doit être soumise à l’esprit et le corps à l’âme. Le diable inverse le plan de Dieu. Cela est plus facile de marcher par les sens, les émotions, ou les désirs de la chair. Mais cela nous entraîne dans de grandes souffrances et l’éternité dans l’étang de feu qui a été préparé pour le diable et ses anges.

 

L’adoration produit de l’énergie spirituelle : Pour Dieu, si j’adore Dieu ou pour le diable si j’adore le diable.

J’ai vu sur Internet, dans son message, un pasteur posait la question suivante : Est-il important de dire à Dieu : Tu es grand ? Et il ajoute : de toute façon il le sait déjà !

 

Voyons ce que dit Esaïe 34 : 5-6 :

Mon épée s’est enivrée dans les cieux ; Voici, elle va descendre sur Edom, Sur le peuple que j’ai voué à l’extermination, pour le châtier.

L’épée de l’Eternel est pleine de sang, couverte de graisse, Du sang des agneaux et des boucs, De la graisse des reins des béliers ; Car il y a des victimes de l’Eternel à Botsra, Et un grand carnage dans le pays d’Edom. Botsra signifie : bergerie ou enclos à brebis

 

 

Lorsque le peuple produit des sacrifices, le sang des agneaux et la graisse des reins des béliers recouvrent son épée de sang et de graisse et la rendent plus puissante. Ainsi Dieu peut combattre pour son peuple, souvent il est préférable d’offrir des sacrifices pour que lui-même aille à notre place lutter contre nos ennemis. C’est pourquoi Dieu à besoin de notre louange et de notre adoration, pour agir. Notre louange et adoration produisent de l’énergie dont Dieu a besoin. Bien sur Dieu est tout puissant, il se suffit à lui-même. Il n’a besoin de personne pour lui donner de la force, mais il veut agir avec notre participation ; et notamment à travers l’adoration.

 

 Nous ne sommes plus au temps des sacrifices de sang, mais au temps des sacrifices volontaire de nos vies pour l’adorer, pour le louer, toute cette énergie que nous produisons dans la louange et l’adoration, va recouvrir son «épée» de graisse (pour engraisser, fortifier), ainsi il combattra pour nous en mettant ses anges en action. Il semble étonnant que Dieu ait besoin de nous, de notre énergie pour combattre et en quelque sorte « vitaliser » ses anges pour notre service.

 

Citons deux exemples :

 

Le 1er nous le trouvons dans le livre d’une servante de Dieu JUNE LEWIS, dans son livre « Domine au milieu de tes ennemis. » La scène se passe au Guatemala, une femme qui priait pour son pays eut une vision, elle vit bien au-dessus du siège gouvernemental dans le ciel, des anges qui luttaient, les anges de Dieu luttaient pour son pays. Mais les anges de Satan leur résistaient, alors qu’elle regardait la scène elle vit ahurie, les anges de Satan vaincre les anges de Dieu. Elle posa cette question à Dieu : Comment est-ce possible ? Dieu lui répondit : Mes anges ne peuvent combattre que lorsque mon peuple prie, quand mon peuple ne prie pas, mes anges ne peuvent pas gagner leurs batailles.

 

C’est la même situation et solution avec la louange et l ‘adoration. La bible nous relate avec le roi Josaphat 2 Chroniques 20. Dieu lui donne la victoire alors que son armée est en marche avec les chantres et musiciens en tête.         

 

Ruth Heflin nous donne son témoignage. Dans la ville de Jérusalem avec son équipe elle louait et adorait Dieu. Et pendant ces temps Dieu libérait la puissance du Saint-Esprit sur des communautés ou des groupes environnant et la gloire de Dieu se manifestait avec puissance, à la même heure. Cette expérience correspond à Apocalypse 8 : 3-5.

Un autre ange vint se placer sur l’autel ; il tenait un encensoir d’or. On lui donna beaucoup d’encens pour qu’il l’offre avec les prières de tous les saints sur l’autel d’or, devant le trône.

La fumée de l’encens monta de la main de l’ange avec les prières des saints, devant Dieu.

L’ange prit ensuite l’encensoir, le remplit du feu de l’autel et le jeta sur la terre ; il y eut des tonnerres, des voix, des éclairs et un tremblement de terre.

                                                                                                                   Apocalypse 8 : 3 à 5

 

Si nous sommes là debout, les bras croisés pendant la louange, offrons-nous vraiment un sacrifice ? Par contre si nous sommes enthousiastes dans l’esprit, dansant comme David et même poussant des cris, nous produisons de l’énergie. Nous sommes alors entrain de produire un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu ce qui sera de note part un culte raisonnable : Rom 12 : 1.

 

Publié dans Musique et adoration

Commenter cet article