4 rues qui conduisent à la guérison du passé

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

par actualitechretienne

 

Chaque jour, une pensée de Dieu pour bien commencer sa journée ! Méditation du jeudi 16 février 2012, par Samuel FOUCART

Texte du jour :

«Je dis : Eternel  aie pitié de moi !  Guéris mon âme car j’ai péché contre toi» (Psaume 41 v 5)

 Notre âme est souvent l’objet d’enjeux spirituels graves et importants et de la santé de notre âme dépend toute la bonne organisation de notre être ! Ce n’est pas sans raison que le nouveau Testament évoque les guerres qui se produisent dans l’âme humaine. L’une des plus terribles batailles à mener pour l’être humain est celle liée à son passé ! Dieu nous a ouvert 4 rues qui toutes conduisent à la victoire sur le passé négatif qui nous fait la guerre.

La rue de la repentance : elle débouche sur la guérison de notre passé le plus sombre. Reconnaître qu’il y a bien un problème avec le passé, que les fautes passées tant qu’elles ne sont pas réglées par la repentance, deviennent jour après jour un fardeau de plus en plus écrasant pour l’âme ! Repentez-vous, ne trichez plus avec vos fautes d’hier ! Refusez de vivre avec des secrets !

Il y a aussi la rue du pardon : La repentance n’a d’ailleurs de sens que si elle débouche sur cette expérience-là ! Il y a un Dieu qui pardonne. Jésus est mort sur une croix pour nous offrir son innocence. Le pardon est tellement supérieur aux excuses humaines ! Vivez-le et s’il le faut demandez pardon aux autres. La guérison du passé, sa réparation passent aussi par là !

La rue de la reconnaissance : Il est important de reconnaître sa faute. Là où tout a commencé. C’est une forme de la reconnaissance. Mais après la repentance, après le pardon, l’autre versant de la reconnaissance c’est de savoir se réjouir d’être pardonné, d’avoir appris qu’avec Dieu, il y a toujours une autre chance, un nouveau départ, une nouvelle naissance possible ! Non pas parce qu’il se compromet avec nos misères, mais parce qu’il nous aime assez pour cela !

La quatrième rue c’est la rue de la remise en cause : pas question de retomber dans les mêmes erreurs. Plus question de recommencer les mêmes folies. Vous avez trop souffert, vous avez trop pleuré, vous avez trop fait pleurer les autres. La confiance brisée n’est pas retrouvée avec tout le monde, suite à votre péché ! Oui mais, vous avez néanmoins besoin de réparer le passé et cela passe par la sagesse de la remise en cause. Acceptez d’apporter des réponses à des questions comme celle-ci par exemple : Pourquoi cela m’est-il arrivé ? La guérison du passé est toujours au bout.

Samuel FOUCART

Une bonne nouvelle pour ma journée

Je vais guérir de mon passé. Avec la grâce de Dieu, je vais m’attacher à réparer le passé en empruntant l’une après l’autre les rues que l’Evangile m’a ouvertes.

Publié dans guérison de l'âme

Commenter cet article