Jésus avait il un esprit ou une mentalité d'orphelin?

Publié le par louis trifault

 

 

 Jésus connaissait son identité :

 

Pourtant dès la conception de Jésus, par le Saint-Esprit, Marie aurait dû être répudiée ou lapidée, mais Dieu veillait. Ensuite, dés la naissance de Jésus, joseph et Marie avec l’enfant ont dû fuir en Egypte, pour échapper à la jalousie meurtrière d'Hérode                                                                                                                                            .Hérode Il voyait dans la personne de Jésus un futur roi d’Israël, un concurrent à éliminer.

Jésus savait pourquoi il était sur terre dès son enfance:
Luc 2-48 : Sa mère lui dit : Mon enfant pourquoi nous as-tu fait cela ? Il leur dit : Pourquoi me chercher vous ? Ne savez vous pas que je dois m’occuper des affaires de mon Père. Déjà à l’âge de douze ans, jésus savais qu’il devait s’occuper des affaires de son Père céleste.

Luc 4- 18 : jésus déclare la synagogue de Nazareth : L’Esprit du Seigneur est sur moi, il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres

Malgré qu’il fût rejeté, ignoré, par les siens. Jean 1-10 : Elle était dans monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a pas connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.

Jésus savait d'où il venait et où il allait. Jean 5 -- 4 : je suis venu au nom de mon Père et vous ne me recevez pas, si un autre vient en son propre nom vous le recevez.

 Jan 16 -- 5 : Maintenant je m'en vais vers celui qui m'a envoyé, et aucun de vous ne me demande : où vas-tu ?

Jésus n'a jamais recherché sa propre gloire mais celle de celui qui l'a envoyé : son Père.

Jean 5 -- 19 à 24 : Jésus reprit la parole, et leur dit : en vérité, en vérité, je vous le dis, le fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père, et tout ce que le Père fait, le fils aussi le fait pareillement car le Père aime le fils, et lui montre tout ce qu’il fait, et il lui montrera des  œuvres plus grandes que celle ci, afin que vous soyez dans l'étonnement. Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le fils donne la vie à qui il veut. Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au fils. Afin que tous honorent le fils comme ils honorent le Père. Celui qui n'honore pas le fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé.

Jésus dit à Philippe qui lui demande de lui montrer le Père : Jean 14 -- 8 à 12 : Philippe dit : Seigneur, montre-nous le Père et cela nous suffit. Jésus lui dit  il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’a pas connu, Philippe ! Celui qui m'a vu a vu le Père, comment dis tu : montre nous le Père ?

Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même, et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi, sinon, croyez du moins à cause de ses œuvres.

Jésus sait que le Père le justifie où qu'Il lui rend témoignage : Jean 5 -- 32 -- 36 -- 37 : il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu'il rend de moi est vrai. Et le père qui m'a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n'avez jamais entendu sa voix, vous n'avez point vu Sa face.

Jésus a reçu le témoignage du Père lors de son baptême dans le Jourdain : Matthieu 3 -- 16 et 17 : dès que Jésus eut été baptisé il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

Également lors de la transfiguration : Marc 9 : 11 une nuée les couvrit, et de la nuée sortit une voix : Celui-ci est mon Fils bien-aimé : Ecoutez le !

-Proverbe 10 --1 : 10 -- un fils sage fait la joie d'un père, et un fils insensé le chagrin de sa mère.

-Proverbes 15 -- 20 : un fils sage fait la joie de son père, est un homme insensé méprise sa mère.

Jésus donnait beaucoup de joie et de bonheur à son Père. Jésus écoutait l'instruction de son Père.

-Proverbes 13 --1 : un fils sage écoute l'instruction de son père, mais le moqueur n'écoute pas la réprimande. Jésus est vraiment un fils dans sa relation avec le Père, il attend que le Père lui montre. Le Père lui montre, lui apprend, et lui montrera des œuvres encore plus grandes. Bien sur Jésus écoute, obéit avec le Saint Esprit.

Voici le secret de Jésus : Jean 15 -- 10 : j'ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Voilà le secret de Jésus, en qualité de fils : demeurer dans les commandements de son Père, et demeurer dans son amour.

Par cette prière de Jésus, adressée à son Père, jésus nous montre et nous apprend que sa relation avec le Père n’est pas exclusive. Il prie pour que nous rentrions dans ce cœur à cœur de jésus et de son Père.  

Jean 17 -- 20 ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leurs paroles. Afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un.

Moi en eux, toi en moi, afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient la gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde.

Père juste, le monde ne t’a point connu, mais moi je t'ai connu, et ceux-ci ont connu que tu m'as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai encore connaître, afin que l'amour dont il m'a aimé soit en eux, et que je sois en eux.

 Jésus ne s'est jamais senti dévalué en obéissant à son Père. En attendant que le Père lui montre les œuvres à accomplir ou lui donne les paroles à prononcer. Sa joie c'était d'obéir aux commandements de son Père, et de réaliser ce que son Père lui apprenait.

Jésus nous a donné une véritable image du Père, sans la déformer. Résumons : le père c'est celui qui donne, qui apprend, qui communique  tout ce qu'il a : il nous a donné Jésus, sa sainteté, son amour, sa compassion etc. et il veut que ses enfants soient avec lui, non pour lui, mais pour leur montrer, leur apprendre, les corriger, il ne craint pas que ses fils prennent sa place, ou qu’il aille plus loin que lui. Nous retrouvons aucune trace d'ombrage, de jalousie. Il attend, que ses fils ou filles, à leur tour donnent tout ce qu'ils ont reçu. C'est ce que Jésus a accompli avec les 12.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article