Tes yeux sont des colombes ( suite)

Publié le par louis trifault

 

Tes yeux sont des colombes (suite)

 

Jésus nous demande que notre regard, nos yeux soient comme des colombes et nous l'entendront nous dire : que tu es beau mon ami ou que tu es belle mon amie. En fixant notre regard sur un seul point, Jésus (comme le regard de la colombe), nous ne seront plus ballotté par la condamnation ou le rejet. Nos émotions seront guéries, notre réservoir émotionnel sera rempli par son amour. Nous pourrons voir clairement tout ce qu'il a fait pour nous, et découvrir toute la valeur, le prix que nous avons pour lui.

Quand Jésus dit : tes yeux sont des colombes, tes yeux sont charmants, c’est un encouragement, mais aussi une constatation. Non pas avec nos propres forces, mais en s’abandonnant dans les mains du Saint-Esprit et en le laissant agir en lui. Non pas à sa place mais en étant en accord avec lui. L’Epouse accepte, recherche l’œuvre purificatrice de l’eau de la parole, l’œuvre d’amour accompli par Jésus à la croix Ephésiens 5 : 25 Il s’est livrée lui-même pour elle afin de la sanctifier, en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole pour faire paraitre devant lui cette Eglise (Epouse) glorieuse, sans tache ni ride, mais sainte et irréprochable. L’Epouse sait qu’elle peut vivre dans la puissance de la grâce, elle ne craint pas de s’humilier et de reconnaitre ses erreurs pour obtenir son pardon. L’Epouse demande au Saint-Esprit « d’illuminer les yeux de son cœur afin de savoir quelle est l’espérance de son appel, de sa destinée : Régner avec Jésus. » Psaume 112 : 18 Ouvres mes yeux pour que contempler les merveilles de ta loi ou parole. (Ta direction, tes instructions).

Contempler : prendre garde, observer, plonger ses regards, faire attention, avoir les yeux sur...

Contempler ta loi : la méditer en soumettant mon esprit à une profonde réflexion avec le Saint-Esprit.

L’Epouse croit quelle n’a plus à craindre, ni à jeter des regards inquiet, elle a l’assurance d’avoir été choisie, élue. Esaïe 41 : 10 Ne crains rien, car je suis avec toi, ne promène pas des regards inquiets car je suis ton Dieu. Je te glorifie, je viens à ton secours, je te soutien de ma droite triomphante.

 Son regard est tourné vers Jésus : Psaume 123 : 1-2 Je lève les yeux vers toi, qui sièges dans les cieux. Voici comme les yeux des serviteurs sont fixés sur la main de leurs maitres, et les yeux de la servante  sur la main de sa maîtresse, ainsi nos yeux se tournent vers l’Eternel, notre Dieu. Jusqu'à ce qu’il ait pitié de nous.

 Elle n’a pas les yeux de Léa (Genèse 29 : 17 Léa avait les yeux délicats) délicat ici signifie : manquer de courage, faible spirituellement, craintif, faible de cœur, timide.

Job dit : je n’ai jamais arrêté mes yeux sur une vierge, c'est-à-dire que Job savait éloigner son regard de la tentation.       

    Psaume 10 : 1, 2,3 et 6 « Je marcherai dans l'intégrité de mon coeur, au milieu de ma maison.
Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux.
Je hais la conduite des pécheurs. Elle ne s'attachera point à moi.
J'aurais les yeux sur les fidèles du pays, pour qu'il demeure auprès de moi.
Celui qui marchera dans une voie intègre sera mon serviteur. »

Là aussi il question de choisir, de trancher, de couper ou d’arracher, et ces choix peuvent faire souffrir.

Psaume 101 : 2-3 Je marcherai dans l’intégrité de mon cœur, au milieu de ma maison, je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux, je hais la conduite des pécheurs, elle ne s’attachera point à moi. Là encore nous trouvons un choix de vie, une décision personnelle de mise à part, de consécration, d’appartenance totale à Jésus.

 Notre habitation pour Dieu c'est notre cœur. C'est là qu'il demeure en nous. Donc notre maison doit être sainte, c'est à dire mise à part pour Dieu, consacrée pour Dieu, séparé des ténèbres, des œuvres du monde.

  Consacré= quodesh saint, mettre à part comme   

Sacré, purifier, sortir de ce qui profane, se mettre à part, glorifié, garder sacré, être sanctifié, être un sanctuaire.

   Consacré=quadash, qui es un verbe d’état et d’action
Cela est aussi vrai pour notre demeure, le lieu où nous habitons que pour notre cœur, car Dieu est là ou nous demeurons, il est avec nous, dans l'espace que nous lui accordons. Il ne peut cohabiter avec les ténèbres.
Ce passage de ce psaume : « je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux. » Nous rappelle que c'est par la convoitise des yeux que Eve est tombée : « Elle vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, après avoir écouté ces paroles du serpent : Vos yeux s'ouvriront. Les yeux d'Eve se sont ouvert sur la convoitise, ce qui l'a entraînée dans la désobéissance et la révolte contre Dieu.
« Je marcherai dans l'intégrité »
« Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux. » Ces deux verbes d'action dénotent une décision et un choix de ma part, non du voisin, mais de moi-même. Notons que les deux verbes dénotent une action continue, non pas passagère ou pour un temps, mais pour la vie.
Cela nous demande de haïr la conduite de ceux qui vivent dans le mal, dans les ténèbres. Comprenons bien le sens de cette parole, il s'agit d'haïr la conduite, c'est à dire les oeuvres des pécheurs, et non le pécheur lui-même. Mais il se peut que nous soyons obliger de nous séparer à cause de l'influence néfaste sur notre vie. Cette séparation ne s'applique pas simplement aux personnes, mais certains objets dans notre maison, tel que la télévision, si nous n'avons pas la capacité ou la volonté d'éloigner de nous tout ce qui peut nous inonder du monde.
Comme le disait récemment un prédicateur bien connu : imaginons que la télévision exprime sa situation dans une famille : ici je me sens aimée, entourée, écoutée : le matin à 8 heures toute la famille est autour de moi, à midi c'est pareil, c'est même moi qui parle pendant que la famille mange, le soir tout le monde se retrouve autour de moi, jusqu'à une heure avancée de la nuit, même après les dernières informations de 23 heures, je leur propose quelques clips coquins, ils sont encore là. Vraiment j'ai de l'importance.
Sur qui devons nous orienter notre regard ? Bien sur Jésus, sa parole, mais aussi sur les fidèles du pays. C'est à dire les disciples de Jésus, ceux qui cherchent à vivre dans la droiture, selon la parole
Jésus attend et désire que nous soyons des hommes et des femmes de foi.         Ecoutons ce que dit Jésus, sur Abraham, le père de la foi. Sur quoi avait-il son regard ? Jean 8 : 56 « Abraham, votre père (dans la foi) a tressailli de joie de ce qu'il verrait mon jour : il l'a vu, et s'est réjoui.
Jésus attend, également, que nos yeux s'ouvrent pour découvrir ce que nous dit Ephésiens 3 : 17 et 18 « En sorte que Christ habite dans vos coeur par la foi, étant enracinés et fondés dans l'amour. Que vous puissiez comprendre avec tous les Saints qu'elle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et de connaître l'amour de Christ. »
        Jésus désire évidemment que nous découvrions et vivions les 4 dimensions de son amour

1. la largeur      
2.la longueur
3.la profondeur
4.la hauteur        

-La largeur : 1 thimothée 2 : 3 et 4 : « Cela est bon et agréable devant Dieu notre sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. »
        L'amour de Jésus est tellement large qu'il a la capacité de l'étendre à tous les hommes de la terre éternellement. Nous, tout au plus, nous avons la capacité d'aimer quelques personnes... de notre choix et parfois temporairement.

-La longueur : « L'amour ne périt jamais... » 1 Corinthiens 13 : 8
        « Nous vous en prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous. » 1 Thessaloniciens 5 : 14

-La profondeur : « Aimer, c'est faire confiance à l'autre et attendre le meilleur de lui, c'est espérer sans faiblir, sans jamais abandonner. C'est savoir tout porter, tout surmonter. » 1 Corinthiens 13 : 16 (parole vivante)
L'amour de Jésus n'est pas superficiel.

-La hauteur : « L'amour couvre tout, il souffre, il endure et pardonne. Il sait passer par dessus les fautes d'autrui » 1 Corinthiens 13 : 7 (parole vivante).
2Cor 4 :4 Si notre évangile est encore voilé pour ceux qui périssent ; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu.

Actes 26 :17 et 18 : Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t’envoie, afin que tu leur ouvres les yeux, afin qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés.

 

Commenter cet article