Tes lèvres sont comme un fil cramoisi dit Jésus(suite)

Publié le par louis trifault

 Récapitulons les moyens que Jésus nous donne pour que nos lèvres soient ou deviennent comme un fil cramoisi.

1)  Jésus a vaincu la puissance du péché afin que nous n’y soyons plus soumis, Romains 6 : 6 sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui (Jésus) afin que le corps du péché soit réduit à l’impuissance, pour que nous soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort est libre du péché.

2)  Jésus nous a acquit le feu du Saint-Esprit pour la purification de nos lèvres. La braise utilisée en faveur d’Esaïe en est les prémices, le symbole : «  mais l’un des séraphins vola vers moi, tenant à la main une pierre ardente, qu’il avait prise sur l’autel avec des pincettes. Il en toucha ma bouche, et dit : ceci a touché tes lèvres, ton iniquité est enlevée, et ton péché est expié »

3)  Jésus met à notre disposition sa parole qui agit comme une eau purificatrice. Elle est également une épée à double tranchant qui sépare ce qui est de la chair (c'est-à-dire du péché) et de l’Esprit. Autrement dit entre ce qui vient du dieu de ce siècle et ce qui vient du royaume de Dieu.

  C’est pourquoi la méchanceté, les critiques, la médisance, les paroles inutiles, incrédules ou négatives doivent absolument disparaitre de nos lèvres, nous aurons à rendre compte. Matthieu 12 : 36 Je vous le dis, au jour du jugement les hommes, auront à rendre compte de toutes paroles vaines qu’ils auront proférées.

 

Quels sont les signes distinctifs des lèvres qui sont comme un fil cramoisi :

 Malachie 2 : 5  à 7  Mon alliance avec lui était alliance de vie et de paix. Ce que je lui accordais pour qu’il me craigne. Et il a eu pour moi de la crainte. Il a tremblé devant mon nom. La loi de la vérité était dans sa bouche. Et l’iniquité ne s’est point trouvée sur ses lèvres. Il a marché avec moi dans la paix et la droiture. Et il a détourné du mal beaucoup d’hommes. Car les lèvres du sacrificateur doivent garder la science. Et c’est à sa bouche que l’on demande la loi, parce qu’il est un envoyé de l’Eternel des Armées.

 

A la lumière de ces versets nous découvrons que Jésus attend que la vérité soit sur les lèvres de sa bien aimée, ainsi que la paix, la droiture, et qu’elle détourne du mal beaucoup d’hommes. De ses lèvres doit sortir la science, l’intelligence, la sagesse, la connaissance du royaume ou la bien aimée est appelée à régner avec son Epoux.

Des lèvres de la bien-aimée, c'est-à-dire de nous même doit sortir la parole de vie, car ses lèvres sont devenues les lèvres de Jésus. Mais pour cela ses lèvres doivent être comme un fil cramoisi, c'est-à-dire avoir connu la mort à soi même ou de la chair, comme Jésus lui-même et naître de l’Esprit. Jésus est mort en Adam pour nous, il a été crucifié en Adam.

 Donc quand nous venons à Jésus et que nous acceptons de mourir à nous même, c’est en Adam que nous mourons. Et nous  naissons dans le nouvel Adam, c'est-à-dire Jésus. De ce fait nous devons apprendre à vivre notre vie dans le nouvel Adam, c'est-à-dire par l’Esprit. Quand nous sommes passés par la repentance, Naitre de l’esprit c’est vraiment une vie qui commence.

 Considérons toutes nos fautes passées, nos péchés comme étant ceux d’une personne qui est décédée. Cela n’exclut pas le besoin de guérison, de délivrance, et bien  sur assumer certaine conséquence de notre vie adamique.

Cette attitude ou nouvelle mentalité nous permettra d’entendre Jésus nous dire : Tes lèvres sont comme un fil cramoisi. Nos lèvres devenues comme un fil cramoisi doivent porter du fruit :

 Hébreux 13 : 15 par lui (Jésus) offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit des lèvres qui confessent son nom. Bien sur la louange, l’adoration, l’offrande d’un sacrifice ou la confession du nom de Jésus, doivent monter d’un cœur pur. Toutefois cette offrande ne sera agréable à Dieu que si nos lèvres sont purifiées, c'est-à-dire comme un fil cramoisi.

 Adressons cette prière à Dieu, Psaume 141 : 3 Eternel met une garde à ma bouche, veille sur la porte de mes lèvres.

 Veillons sur nos lèvres Psaume 106 : 32-33 Ils (les Hébreux) irritèrent l’Eternel prés des eaux de Mériba, et Moïse, l’homme le plus doux de la terre, fut puni à cause d’eux, car ils aigrirent son esprit, et il s’exprima légèrement des lèvres. En colère il traita le peuple Hébreux de rebelle et il frappa le rocher au lieu de lui parler. Comme Dieu le lui avait commandé. Nombres : 20-10 et 11. A cause de cela il ne put rentrer dans la terre promise.

 

Attention aux promesses, aux engagements qui sortent de nos lèvres, Deutéronome 23 : 23 Tu observeras et tu accompliras ce qui sortira de tes lèvres. Demeurons dans la sagesse et nos lèvres nous garderont. Psaume 141 : 3 Dans la bouche de l’insensé est une verge pour son orgueil, mais les lèvres des sages les gardent.

Osée 14 : 2  Quand cela nous arrive de nous éloigner de l’Eternel, revenons à l’Eternel et disons lui : Pardonne toutes nos iniquités, et reçois nous favorablement. Nous t’offrirons au lieu de taureau, l’hommage de nos lèvres.

L’offrande de taureau, ici, symbolise tout ce que nous sommes tentés d’offrir à Dieu pour nous « racheter » ou « payer » en quelque sorte.

Pour Dieu, ce qui sort de nos lèvres est plus important avec un cœur repentant. Proverbes 18 : 20 C’est du produit de sa bouche que l’homme rassasie son corps, c’est du produit de ses lèvres qu’il se rassasie. Reprenons les deux versets cités au  départ et adressés par Jésus à l’Epouse et se sera la conclusion.

Cantiques des cantiques 5 : 13 Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée, il y a sous ta langue du miel et du lait. Distiller = manifeste une action de production constante qui ne s’arrête pas.

 Le miel symbolise la douceur. Toutefois, ici, jésus ne parle pas de la douceur naturelle, qui glorifie la chair, c’est à dire l’âme. Jésus voit dans la bouche de sa bien aimée la douceur de l’Esprit. La douceur  est une  des facettes du fruit du Saint-Esprit.

 Ce qui signifie de la part de Jésus : Tes lèvres produisent la douceur constamment à travers les paroles. Le miel et le lait sous la langue symbolise que de la bouche de l’Epouse coule constamment la première nourriture pour les nouveaux nés, dans le naturel bien sur, également dans le spirituel bien sur. Aucun nouveau né spirituel dans l’environnement de l’Epouse ne doit connaitre la famine mais la croissance.

Sous la langue, c’est là qu’est secrétée, en partie, la salive. Sa salive jésus l’a utilisée, au moins à trois reprises, pour guérir. Donc de la bouche, et de ses lèvres de l’Epouse voit et doit sortir la guérison.

Maintenant écoutons ce que nous dit le Saint-Esprit sur les lèvres de Jésus, à travers la bouche de la bien-aimée :

 Cantiques des cantiques 5 : 13 Tes lèvres sont comme des lys d’où découle la myrrhe. Les lys symbolisent la pureté, pureté des lèvres bien sur. Mais du cœur également, car lèvres de Jésus reflètent le contenu de son cœur.

 La myrrhe est un parfum, un aromate prélevé sur un épineux. Jésus a été couronné d’épines.

En botanique, une épine c’est une production dure et pointue provenant de l’avortement d’une branche ou d’une feuille, qui fait corps avec le bois. Cela nous montre que des lèvres de Jésus il ne sort aucune parole qui avorte, arrogantes etc…

 Donc il ne devrait pas sortir de la bouche de l’Epouse de paroles qui avortent, de paroles orgueilleuses, de paroles de rébellion ou qui piquent.

 Cela nous montre que l’Epouse, ou nous même, avons un combat à gagner sur ses pensées pour que ses lèvres restent pures comme le lys. Comme les lèvres de jésus qui sont restées silencieuses, chaque fois que cela a été nécessaire ( comme un agneau il n’a pas ouvert la bouche) ses lèvres non cessé d’enseigner, d’encourager, de pardonner, de reprendre. Aucune paroles mauvaises ne sont sortie de ses lèvres, même quand il était pressé, injurié, frappé, moqué, etc.

 Cela démontre que malgré la souffrance ou un environnement piquant, ce qui sort de nos lèvres doit émettre, libérer le parfum de grand prix qu’est Christ dans nos vies. Que des paroles de grâces soient répandues par nos lèvres. Enfin n’oublions pas cette promesse de l’Eternel :

 Sophonie 3 : 9 Je donnerai au peuple des lèvres pures, afin qu’ils invoquent tous le nom de l’Eternel, pour le servir d’un commun accord.

Maintenant posons nous la question, individuellement :

-Est-ce que de mes lèvres sortent des paroles qui libère, édifie le royaume de Dieu ? C’est-à-dire qui vienne de l’Esprit ?

 Ou des paroles qui dévoilent tout ce qui n’est pas régénéré dans mon âme, et qui servent le royaume des ténèbres ?        

Commenter cet article