La maturité spirituelle c'est de boire la coupe de Christ (suite)

Publié le par louis trifault

 

 

                              Francis Frangipane

 

 

 Traduction Dominique François

 

            6 mars 2009.

 

     DEVENIR UN LEADER EST UN APPEL À MOURIR

 

 Dans Matt. 20. 17-19, Jésus chercha à préparer Ses disciples pour les épreuves qui les attendaient. Il les prévint qu’un temps allait venir où ils seraient calomniés, moqués, flagellés et crucifiés pour la gloire de la rédemption. Et, aussi incroyable que cela puisse paraître, au beau milieu de cet avertissement solennel, la mère de Jacques et de Jean implora Jésus d’accomplir ses ambitions familiales! «Ordonne, lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche.» (v. 21).

 Elle parle en termes de promotion, de position et de lieu; Jésus parle en termes de flagellation, de moquerie et de mise à mort. Elle convoite la couronne, Christ contemple la croix. La réponse de Jésus met un bémol à ses ambitions, mais aussi aux nôtres : «Vous ne savez pasce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire?» (v. 22).

De façon surprenante, ils dirent : «Nous le pouvons.» En vérité, ils n’avaient aucune idée du prix qui devait être payé. Ce n’est que l’orgueil, l’ignorance et l’ambition qui parlèrent au travers d’eux. Pourtant, lisez ce que Jésus leur répondit : «Il est vrai que vous boirez ma coupe; mais pour ce qui est d’être assis à ma droite et à ma gauche, cela ne dépend pas de moi, et ne sera donné qu’à ceux à qui mon Père l’a réservé.» (v. 23).

 Que tous ceux qui désirent être vraiment comblés spirituellement écoutent cette parole. Jésus leur disait, je ne peux pas combler vos ambitions. Je ne peux que vous montrer comment mourir. Même dans leur immaturité, Jésus savait qu’ils auraient la victoire. Il leur assura, «Vous boirez ma coupe». Ils dépasseraient leur ambition humaine et deviendraient de grands exemples pour nous, car nous aussi boirons Sa coupe. Jésus décrit les éléments de cette coupe alors qu’il continue en anéantissant le dragon de l’ambition : «Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.» (v. 26-28).

Si nous voulons avancer avec Christ, considérons les mots qu’Il utilise pour décrire la clef de la puissance : «Serviteur… esclave… rançon.» Notez qu’Il ne parla pas des récompenses, et elles sont nombreuses. Il leur montre le chemin de la véritable résurrection. Offrez-vous en «rançon» pour votre famille, votre église, votre ville. Entrez dans la prière, le jeûne et la foi, pour les autres. Tenez-vous sur la brèche pour que d’autres vivent. C’est la coupe qui conduit à la plénitude spirituelle.

Mais laissez-moi vous rassurer, ce n’est pas un chemin maussade, c’est la voie vers la vie du Ciel. Car quand Christ vit en nous, Il vient avec une joie débordante. L’Écriture nous dit, «qu’en vue de la joie qui lui était réservée, Jésus a souffert la croix…» (Héb. 12.2). La croix nous délivre de l’emprisonnement de l’égocentrisme. Elle nous libère dans la vraie réalité de Dieu, en qui se trouve d'abondantes joies et des délices éternels. (Ps. 16. 11).

Il se peut que certains disent : «Vous ne comprenez pas… J’ai été blessé.» Il est vrai que nous connaissons tous des épreuves et que les souffrances que nous expérimentons peuvent être profondes. Pourtant en cherchant la justice pour nous-mêmes, nous devons résister à la voix de la pitié de soi, car c’est elle qui maintient nos blessures ouvertes. Au lieu de porter la croix, nous portons l’offense. Nous devons chasser la pitié de soi et lui commander de nous quitter. Nous sommes disciples de Jésus, c’est pourquoi nous devons oublier l’offense. Ceci n’est pas une vérité profonde, c’est la voie de Christ!

 Paul a parlé de la source des miracles et de la vertu dans sa vie. Il a dit, «Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps.» (2 Cor. 4. 7-10).

Quelle est cette «mort de Jésus»? C’est mourir de la même façon que Lui : quand nous sommes offensés ou frappés par l’injustice, quand les autres nous déçoivent ou nous trahissent, nous avons une réaction de rachetés, nous prions la prière de miséricorde, «Père, pardonne-leur.»

La seule façon pour que l’ambition soit comblée, c’est que nous ayons l’ambition que Christ soit révélé au travers de nous.

 Paul a continué, «Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous.» (2 Cor. 4. 11, 12).

Bien-aimés, la mort fait une œuvre en nous. N’est-ce pas exactement ce que nous désirons par-dessus tout : «que la vie de Jésus soit manifestée dans notre chair mortelle?»

 Paul dit : «Ainsi, la mort agit en nous…» Entre les mains de notre Créateur éternel, la mort n’est pas notre ennemie. Elle devient en fait notre alliée dans le processus de transformation de nos âmes. Elle fait une œuvre en nous qui ne peut pas s’accomplir autrement. Car la mort de notre vieil ego nous conduit à manifester la vie de Christ.

C’est là que réside la véritable plénitude spirituelle, non dans nos combats pour nous faire une place, mais dans la crucifixion de notre moi afin créer une place pour Jésus.

 L’appel à être un leader est un appel à mourir. La maturité c’est de boire la coupe de Christ.

Francis Frangipane

Ministries of Francis Frangipane

 Email: francis1@frangipane.org

LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.

 

 

 

Publié dans Liste d'Elie

Commenter cet article