Le miracle de la réconciliation à travers Jésus

Publié le par louis trifault

 

Raysir le palestinien et Moran l'Israélien font le tour du monde pour témoigner qu'avec Jésus la réconciliation est possible.

Le témoignage de Raysir


Je suis palestinien, je suis né à Gaza. J'ai grandi en Arabie Saoudite et dans l'état du Qatar. En 1967, après l'humiliation subie par la défaite des pays Arabes face à Israël, j'ai décidé de m'engager dans la lutte armée avec le Fatah de Yasser Arafat, pour combattre pour une terre que je croyais mienne. Je me suis engagé contre la volonté de mes parents. Après quelques années aux cotés du Fatah, de retour au Qatar, mon père m'a confisqué mon passeport et j'ai du reprendre mes études. J'étais  mauvais élève et très violent, l'école m'a renvoyé. J'ai insisté auprès de mon père pour qu'il m'envoie aux USA, bien que je haïssais les américains autant que les juifs.
Le 17 février 1974, je suis arrivé aux USA. J'ai été surpris: alors qu'en Arabie Saoudite on me traitait d'émigré palestinien, pendant toutes ces années où j'étais aux USA, pas un seul américain ne m’a traité d'émigré. J'ai épousé une américaine et j'ai trouvé du travail dans un restaurant. Dans ce restaurant, j'ai fait la connaissance d'un riche américain qui était très aimable avec moi, contrairement à la manière dont nous traitions nos serviteurs chez nous. Cet homme est devenu mon ami. Remarquant un jour ma crainte de la mort il me dit: c'est parce que tu n'as pas la crainte de Dieu. Je lui répondais que si, j'étais musulman, mais il me dit que lui, il avait la connexion et qu'il pouvait m'aider avec cela. Ce mot connexion, ne me quitta plus, je n'en dormais plus et je voulais en savoir plus. Il me dit alors, tu peux avoir la paix que j'ai. Je voyais que lui, il avait cette paix et je la voulais.
Il y a une condition pour cette paix, il faut que tu aimes un juif. J'étais en colère !
Alors, il me parla de Jésus, et m'amena une Bible. Je reculais. Il ouvrit la Bible et me lu ce passage: « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » (Évangile de Jean, ch 1).
Cette parole m'a secoué, je me suis évanoui et en me réveillant, j'ai demandé à Jésus d'entrer dans ma vie. Pendant mon comas, j'ai vu une grande lumière et j'ai entendu cette parole: « Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi» (évangile de Jean ch 14, v6).Depuis ce jour là, je ne veux rien faire d'autre que de le servir.

Le témoignage de Moran


Je suis né en Israël. J'étais un jeune rebelle, fréquentant dès l'âge de 13 ans les night clubs et les bars. Je ne croyais pas en Dieu, je passais mon temps avec l'alcool, les femmes et les fêtes. A 19 ans je me suis engagé dans l'armée Israélienne, obligatoire pour tous. Un an après, j'étais dans l'unité de choc, en première ligne. Un soir, dans le lieu où je devais me trouver, un attentat suicide a tué plusieurs de mes camarades. Ces événements ont provoqué beaucoup de colère et d'amertume en moi contre le peuple palestinien. Si un arabe mourrait je me réjouissais. J'ai quitté l'armée et je suis retourné à ma vie de débauche et de folie. Quand de nouveau, un de mes amis est mort au Liban, j'ai décidé de quitter Israël pour oublier cette réalité insupportable de gens qui meurent tous les jours.
  Je suis parti chez un ami aux USA. Sa famille était chrétienne. Dans la voiture, ils écoutaient des cantiques à la radio ! Moi je voulais du rock ! Je me suis mis en colère, j'ai dit: il n'y a pas de Dieu ! Comment peut-il permettre autant d'horreurs !
  Six mois plus tard, ils m'ont invité à leur église. J'ai été surpris. Dans cette église pas de statues, de grande croix, j'étais à l'aise. Certains battaient des mains, criaient Alléluia, mais deux choses m'ont plu: ils avaient une excellente musique et ils avaient un amour pour le peuple juif. Le pasteur en lisant l'épître aux hébreux (destiné aux juifs) à déclaré: mon peuple ne connaît pas Dieu d'une manière personnelle, car c'est seulement par Jésus que c'est possible. Cela m'a mis en colère, car je connaissais des juifs très pieux. Le pasteur m'a conseillé de lire le nouveau testament.
J'ai commencé à lire le petit livre et j'ai été touché. Certaines paroles me faisaient trembler. Ces paroles sont devenues vivantes pour moi. A la fin de ce livre, il y avait une prière pour demander à Jésus d'entrer dans sa vie. Je l'ai faite. Après je me suis dit: que va dire ma famille ? Jésus c'est pour les chrétiens ! Mais quand j'ai rencontré mon frère palestinien Raysir, j'ai compris que Jésus c'était pour tout le monde.
Tous les efforts politiques n'ont pas pu apporter la paix au moyen orient. Moran et Raysir ont vécu une réconciliation, parce que leur cœur a été changé par leur foi en Jésus. 
Dans le monde entier, les peuples s'affrontent, parfois au nom de Dieu, pour défendre leur culture où leur religion. Certains font la profession de connaître Dieu, mais leur cœur est souvent plein de haine et d'amertume. Si Dieu était dans leur cœur, il n'y aurait pas cette haine, ni cette amertume. Dieu est amour et s'est fait homme dans la personne de Jésus de Nazareth pour apporter son amour et pour combler ce vide que nous avons tous.
Ce n'est pas notre religion qui peut nous sauver, mais il nous faut faire une rencontre personnelle avec Jésus, il est vivant et lui seul peut nous donner cet amour, cette paix, cette joie à laquelle nous aspirons tous. Que vous soyez de tradition chrétienne, juive, musulmane, bouddhiste, athée, vous avez besoin de faire cette expérience de laisser entrer Jésus dans votre cœur  pour rencontrer Dieu et être sauvé.
Vous pouvez vivre cette expérience, en faisant avec moi cette prière.
Seigneur Jésus, je reconnais que je suis perdu à cause de mes péchés. Je crois que tu es mort sur la croix pour payer le prix de mes fautes .Merci.
Je crois que Dieu t'as ressuscité, je t’invite à venir dans mon cœur. Je te donne ma vie. Je veux devenir ton disciple, viens conduire ma vie. Tu es mon Seigneur. Amen.

 

Publié dans Témoignages

Commenter cet article