Développons un mécanisme de défense pour guérir nos âmes bléssées

Publié le par louis trifault




Mécanisme de défense lorsque nous sommes blessés

 

Les croyants blessés ont tendance à vouloir enterrer leur douleur au plus profond, pour éviter à tout prix d’en parler, d’autres utilisent des mécanismes de défense pour cacher leur douleur, Ils sont toujours sur la défensive. 

La projection = Se défendre en projetant ses problèmes, ses blessures sur l’autre, on dit que l’autre a tel problème alors que c’est soi-même.

Auto Justification = Se justifier sans cesse de notre attitude en fournissant la raison pour laquelle nous avons été blessé, « Oui tu comprends moi….moi j’ai vécu cela »

L’isolement = S’isoler de son entourage, des gens, pour vivre avec sa blessure.  

 

 

Comment lutter avec blessures émotionnelles

 

        1°) Affronter la vérité.

 

Très souvent confronter la vérité est douloureux, mais c’est par la porte où elles sont rentrées, qu’elles devront sortir  Jean 8 : 32. Jésus nous ramène au point de départ ex : Pierre près du feu / Vous connaitrez la vérité.

Les blessures cachées, les traumatismes, le manque de pardon, les abus de toute sorte, et les péchés sont comme de la nourriture avariée dans le réfrigérateur. Très souvent nous percevons une mauvaise odeur mais nous ne savons pas d’où elle vient.

        Quoi faire avec les émotions blessées ?

1°) Confesser la cause de notre douleur  Jacques 5 : 16

2°) Décider d’y renoncer.

3°) Pardonner, oublier, là aussi c’est une décision, je décide de remettre la dette et ne plus y revenir Marc 11 : 25 

 

Développer notre self-control

 

Prendre la décision de marcher selon l’esprit et non selon nos émotions en développant notre volonté, et contrôler les émotions.  Galates 5 : 16

Faire une promesse = se décider à ne plus marcher en fonction des émotions, mais selon la parole de Dieu. En priant en demandant à Dieu sa grâce, car seul nous n’y arriverons pas.

 

Donner la priorité à l’intuition du Saint-Esprit

 

Quand l’intelligence, le mental est renouvelé, la volonté est soumise et les émotions sont contrôlée par le Saint-Esprit, il se produit une coopération qui unifie notre être en entier. Dieu peut alors faire quelque chose de nouveau.

 

Le mental

 

Le mental est la partie de l’homme où se trouve la capacité de raisonner mais aussi l’aptitude à choisir. Le raisonnement et la liberté de choisir sont deux choses qui nous différencient des autres êtres créés. Le mental a besoin d’être renouvelé avec la parole de Dieu. Avant notre nouvelle nous étions envahis par toutes sortes de modèle, idéologies, arguments, façons de pensée contraire à la parole de Dieu. 

Maintenant nous marchons avec Christ, nous avons besoin de lire et de relire la parole de Dieu, pour avoir sa pensée et être renouvelé de nos vielles idées.

 

 

Comment renouveler l’intelligence – le mental

 

1 en le remplissant de la parole Dieu

2 en méditant la parole de Dieu. C’est le moment ou notre esprit se concentre sur cette vérité. Cela nous devons le faire chaque jour, nous devrions avoir lu le nouveau testament plusieurs fois, et même la bible toute entière. Je vous assure que si vous voulez un changement dans vos vies, c’est la solution efficace. Vouloir changer sans cela vous n’y arriverez pas. Le Saint Esprit est toujours avec la parole de Dieu.

Rom. 1 : 2, 3

C’est par la parole que nous pouvons retirer les vielles choses de la vielle nature, par la prière appuyée de la parole, et remplacer nos vieux raisonnements, nos vielles idées par la pensée de Christ que l’on trouve dans la parole.

 

Le Corps

 

C’est le siège des désirs et passions naturelles c’est le moyen qu’utilise l’âme pour se projeter vers le monde extérieur, c’est par les sens que rentrent aussi les mauvaises choses. -        Donc notre volonté se soumet, s’affaiblit et se brise pour faire la volonté de Dieu.

Les émotions doivent être restaurées guéries, pour ne plus subir les blessures, la grâce du Seigneur est là. Il a tout payé à la croix.

L’esprit doit continuellement être renouvelé par la parole de Dieu, c’est le secret d’une croissance spirituelle à laquelle nous sommes appelés. Dieu veut libérer, guérir, restaurer tout notre être esprit âme corps c’est son œuvre accomplit à la croix pour nous ; de cette manière nous pourrons être de vrai témoin, le monde verra que nous avons un Dieu puissant. A nous de choisir.

 

 

Certain croyant ne se sont pas approprié la totalité de l’œuvre rédemptrice de Jésus-Christ sur la croix. C’est-à-dire : Le Salut, la Libération, la guérison intérieure et physique. Luc 4 : 18 – Esaïe 61 : 1

Souvent lorsque le thème de la guérison intérieure est évoqué, il est associé avec la psychologie c’est une grave erreur.

La psychologie est la science de l’âme, elle est souvent une contrefaçon des dons de Dieu qui permettent le diagnostique. C’est la manière de traiter les problèmes de l’âme sans Dieu. Cela va aider dans certains cas à approcher les problèmes, mais ne va pas les résoudre, là où il y a besoin de guérison, seul Dieu peut guérir. La psychologie, ressort le problème pour déculpabiliser la personne en accusant quelqu’un d’autre. 

 

 

Qu’est-ce que la guérison intérieure ?

 

 

C’est un processus pendant lequel une personne est libérée et guérie de ses blessures et traumatismes du passé, provoqués par des personnes ou événements, et qui l’empêche de jouir de la vie en abondance en Christ, qui l’empêche d’être ce que Dieu veut qu’elle soit, et d’entrer dans sa destinée. Ceci implique une transformation et un renouvellement ou rénovation de notre âme, volonté, émotions, pensées au moyen de la parole de dieu et du St Esprit.

 

 

Qu’est-ce qui n’est pas la guérison intérieure ?

 

Ce n’est pas se rappeler et rouvrir notre passé pour ressortir nos péchés.

Cela n’a rien à voir avec la psychologie du monde mais confesser et être guéri des blessures du passé.

 

 

Jésus a payé complètement

 

L’œuvre de Jésus à la croix et parfaite, il nous offre beaucoup plus que le pardon des péchés : il nous offre aussi le rachat complet de l’être : l’esprit, l’âme, le corps. S’il existe des croyants qui ne sont pas complètement libre, c’est qu’ils ne se sont appropriés l’intégralité de l’œuvre de Jésus.

Le verset suivant dit : 2 Cor. 5 : 17 : Celui qui est en Christ est une nouvelle créature… Le mot salut en grec Zozo = salut, sauver, guérit, délivré, restauré, rétablit dans son état premier, tout l’être, esprit, âme, corps.

La parole de Dieu nous dit que Jésus, a payé pour libérer notre être entier : Esprit, âme, corps. Nous sommes libérés du péché originel. Christ étant le Second, Adam, Christ a transformé en réalité la libération. Aujourd’hui nous avons le sang de Christ pour effacer tous les péchés quotidiens. « Nous devons vivre cette réalité par la foi, quand je confesse mon péché je crois que Jésus me pardonne et qu’il  efface le péché, l’ardoise est effacée. Sinon je vais entretenir du remord, qui me conduit à la culpabilité, dont Satan se régale, c’est ce qu’il veut, mais la bonne nouvelle c’est que Jésus a payé pour moi, c’est accomplit, par la foi je m’empare de cette réalité. Je mène le bon combat de la foi » 1 Jean 1 : 9

Le but de la guérison intérieure est de guérir les traumatismes du passé, mais le présent doit être vécu sans péché. Rappelons-nous que sans la sanctification nul ne verra le Seigneur – Hébreux 12 : 14- verset 15  L’amertume qui produit des rejetons et infecte non seulement moi-même mais les autres, nous prive de la grâce de Dieu.

Luc 4 : 18 «  L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint [Pour guérir ceux qui ont le cœur brisé ;] Pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés… » La parole brisée, évoque un cœur cassé en morceaux, un cœur que les blessures ont fait voler en éclats. Jésus est venu dans ce monde prendre chaque morceau de ton cœur brisé de tout ce qui a été détruit dans ta vie pour les reconstruire, pour guérir tes blessures, de tes rejets, de l’amertume du manque de pardon et de la culpabilité.

 

 

Pourquoi les croyants ont-ils besoin de guérison intérieure

 

Beaucoup de croyant restent entravés par le passé et les blessures du passé. Ils continuent à vivre dépendant des vices, souffrant de dépression, des sentiments de rejet, de peur, d’insécurité et de vice sexuel.  C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de libération.

Les conséquences du passé dans la vie d’une personne, que se soit durant son enfance ou dans la vie adulte, conserve leur vigueur sur le présent. Un dicton dans le monde dit : « Que le temps efface les blessures » C’est un mensonge. Ce qui arrive très souvent c’est que la personne s’endurcie le cœur et devient insensible aux autres, et parfois aigrit, remplit de vengeance, ce qui a pour conséquence parfois la maladie ex : le cancer. Jésus est le seul qui est venu pour guérir les cœurs brisés. Il en a payé le prix à la croix. Pour tous ceux qui souffrent de blessures du passé Jésus est là, il guérit et donne la liberté Esaïe 53 : 1, 5

 

L’ennemi vient détruire dans toutes les étapes de la vie même ancestrale. L’ambition de l’ennemi est de blesser, détruire les personnes de n’importe quelle manière à tout moment de la vie. Il l’a fait avec Jésus, il le fait aussi avec les personnes, son but est d'anéantir l’œuvre de Dieu. Nous sommes l’œuvre de Dieu.

Si nous avons été blessés dans nos vie, nous avons compris qu’en se rapprochant de Jésus nos blessures ne se refermeraient pas automatiquement. Car le Seigneur demande notre approbation, notre participation, il ne va pas guérir quelqu’un qui ne le veux pas, il ne va pas délivrer quelqu’un qui ne le veut pas, il nous respecte. Cela demande d’abandonner certaines choses dans nos vies, de renoncer à la chair, et bien d’autres choses. C’est un processus cela ne se fait pas en une fois, seul le Seigneur sait et agit. La guérison intérieure, par l’onction du Saint Esprit associé à la parole de Dieu nous rendra libre et victorieux.

Publié dans guérison de l'âme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article