Jésus est venu libérer nos âmes captives (suite)

Publié le par louis trifault

           

 

 

 Dans le message précédent nous avons démontré  comment nos âmes sont captives, ou un fragment de celle-ci à travers deux exemples :

1-   enfant battu

2-   Dans les relations sexuelles  de débauches, de fornication, et notamment nous avons développé les conséquences désastreuses des « tournantes » et des couples « échangistes » pourtant Dieu est clair dans sa parole.

Regardons (dans la version parole de vie) proverbes 5-15 :

Ta femme est comme l’eau de ta citerne et celle qui jaillit de ton puits. Bois de cette eau ! Ne laisse pas ta source couler au-dehors et sur la place  du marché. Garde la pour toi seul, ne la partage pas avec des étrangers ! Trouve ta joie avec la femme choisie dans ta jeunesse ! Elle est affectueuse comme une biche, charmante comme une gazelle. Rends la heureuse. Que son corps te remplisse toujours de joie. Soit toujours fou d'amour.

Souvenons-nous que les anges déchus, un tiers des anges nous dit la Bible, sont des esprits impurs, sans corps physique. Ils ont des désirs impurs : éprouver de la joie à fumer, ils sont attirés par la gloutonnerie, l’ivrognerie, les orgies, la débauche, la fornication etc. sans corps ils ne peuvent satisfaire ces désirs. C'est pourquoi ils vont tenter de dominer des hommes et des femmes en utilisant leur corps pour satisfaire ces désirs. L'âme des personnes les intéresse particulièrement parce que c’est-là que se tient le siège de la volonté de l'homme et de la femme. C'est pour cela aussi qu'ils s'attachent leurs services, en liant des hommes et des femmes comme du « bétail à traire  » une âme liée donne du repos à l'esprit qui la détient captive.

 Dieu dit : mon peuple périt faute de connaissances. Détestons l'ignorance. Cherchons la vérité (elle s'appelle Jésus) aimons la vérité et la vérité nous affranchira. Souvenons-nous également que Jésus est venu détruire les œuvres du diable. Jésus a accompli sa part, maintenant c'est à nous de rentrer dans cette victoire, de prendre possession de cette victoire. Maintenant énumérons un certain nombre de lien d’âme satanique, impie, et fusionnel :

Nous pouvons être liés avec  des personnes vivantes ou décédées.  Quelques exemples avec des personnes décédées :

nous avons rencontré en Israël, au cours d'un voyage, un guide (un jeune homme instruit, distingué) qui allait passer ses temps libres auprès des tombes d’hommes de la religion druze, et notamment auprès de la tombe d’un ancien chef religieux considéré comme un modèle, pour recevoir sa sagesse, renouveler sa sagesse, grandir dans  la sagesse. Il y allait pour se recueillir. Ces hommes décédés étaient considérés comme des modèles de cette religion.

Ce guide était lié dans son âme. Nous savons que ce n'est pas l'esprit d'un homme qui lui parlait mais un esprit de ténèbres. Son âme était liée à ce chef religieux et les esprits qu'il avait reçus le pressaient de retourner afin qu'ils recevoir la nourriture dont ils avaient besoin.

Nous avons eu également l'occasion de rencontrer Véronique dont les parents sont décédés. Elle est restée attachée à ses parents. Souvent elle retourne sur la tombe de ses parents. Elles  leur posent des questions pour trouver une réponse à ses problèmes. Elle obtient des réponses, même  prétend les rencontrer et faire un bout de chemin avec eux dans le cimetière. Nous savons que ce sont des démons qui se manifestent à cette femme qui  est sous la domination d'un lien d'âme satanique avec ses parents décédés.

Si nous utilisons cet exemple, c'est simplement pour démontrer que ce lien d’âme existe bien. Un jour nous lui avons rendu visite, à la demande d'une de ses sœurs nous disant : Véronique est prête à accepter Jésus comme Seigneur de sa vie. Tout de suite nous nous y sommes rendus. Ce fut un affrontement entre le royaume des ténèbres et royaume de Dieu.

Nous appelons cela, dans le cas de Véronique, un lien d'âme  fusionnel.

-Fusionnel vient de fusion, pensons au minerai en fusion qui coule  liquide. Selon le dictionnaire la définition de fusionnel est la suivante :

- se dit d'une relation affective dans laquelle les partenaires ne parviennent pas à se différencier l'un de l'autre.

-Relation ou l'objet et le sujet sont confondus

 Même ajoutons que dans ce type de lien d’âme, souvent, il y a domination de la par de la personne la plus âgée.

Cela est si vrai, que dans ce cas de lien fusionnel, lorsque l'un des partenaires décède le survivant désire le rejoindre dans la tombe. Voilà quelques années passées un journal a publié le fait suivant : une jeune femme, institutrice, s'est suicidée sur la tombe de son ami décédé quelques semaines auparavant. Elle ne voyait pas d’autre issue à sa vie que de le rejoindre dans la tombe, c'est-à-dire dans la mort.

 Ce n’est pas la solution de Dieu, car il a un plan merveilleux pour chacun d’entre nous. Nous avons été créé unique, comme les flocons de neige. Le plan de Dieu, pour cette jeune femme et pour  n’importe qu’elle personne dans cette situation,  passait par le renoncement et la rupture ou le brisement de ce lien.

Voici d'autres exemples de lien fusionnel :

Il arrive que des parents donnent à un enfant le prénom de celui qui l’a précédé mais est décédé. Les parents lient sa destinée à un mort. En quelque sorte ses parents l'ont conçu pour remplacer  la vie de son frère au de sa sœur. Ce lien fait venir l'esprit d'un mort sur cet enfant et le lie à un mort.

-- le lien d’âme fusionnel risque de se rencontrer dans une famille  monoparentale. Citons le cas d'une maman qui élève seule son enfant. Si elle ne  fait pas attention son enfant pourrait devenir son confident, son secours « son mari » où son partenaire. Celui ou celle  a qui elle va confier : joie, peine, chagrin. Elle va lui voler son enfance. Si cette maman se marie, la relation anormale avec l'enfant va continuer, et le mari risque d'avoir une seconde place dans cette nouvelle famille. Cette maman risque de constituer un couple à trois partenaires. Cette maman doit libérer son enfant en brisant le lien d’âme, sinon c'est à craindre que des difficultés surgiront dans son couple.

-les liens d’âme entre jumeaux. Souvenons  que les parents contribuent à ce lien d’âme, par exemple en habillant les deux enfants de la même manière en leur achetant les mêmes jouets.

-Autre source de lien d'âme : par les malédictions. Les paroles de malédictions ont des conséquences invisibles et spirituelles mais qui se traduisent dans le naturel. En voici un exemple :

 Un couple de chrétiens vivait une vie de couple normal. Un jour l'épouse a quitté son mari pour aller rejoindre un homme beaucoup plus âgée qu'elle, un vieux marin, sale, repoussant, ordurier dans ses paroles. Cet homme avait convoité cette femme mariée en prononçant des paroles de malédictions sur sa vie. Les malédictions s'accomplissent par des esprits de ténèbres chargées de les exécuter.

Le mari est allé chercher son épouse chez ce vieux marin. Mais l'épouse ne pouvait pas le quitter. Elle était liée à cet homme et par cet homme. Le mari, avec son assemblée, se mirent en prière et le Saint-Esprit leur montra, révéla la brèche, ouverte dans la vie de son épouse, par laquelle les paroles de malédictions, de cet ancien marin avaient prise sur elle. L’épouse s'humilia en demandant pardon pour cette porte ouverte dans sa vie. Elle a été libérée des liens et de l'emprise de ce vieux marin. Ensuite elle est devenue insensible à toutes les manœuvres occultes ou diaboliques de cet homme.

Les liens d’âme fusionnels peuvent aller qu'au vampirisme. C'est-à-dire que le dominant pompe l'énergie du dominé. Vampire= fantôme sortant la nuit de son tombeau qui va sucer le sang spirituel les forces spirituelles, mentales et spirituelles. Voilà comment agit le dominant, dans ce lien d’âme, envers le dominé, ou sur une famille. Cela peut  provenir par une personne qui n'a pas traité la pitié de soi dans sa vie. Nous la reconnaissons à ses paroles, quand nous  voulons lui parler de personnes en difficulté, elle vous rétorque à chaque fois : Eh bien  pour moi  ce qui m’arrive c'est beaucoup plus grave. Elle devient un vampire spirituel et domine tous les siens, son entourage finit par se soumettre à  elle pour éviter les conflits.

Citons encore les liens d’âme avec les artistes : chanteur ou groupe de musiques sur leurs fans. Les fans choisissent  la même coiffure ou coupe de cheveux etc. que l'artiste. Ils sont prêts à dépenser tous leurs argents pour acheter des CD ou DVD d'un artiste. Même à se déplacer loin et payer cher des billets d'entrée pour le rencontrer au simplement l’écouter.

Nous avons connu un jeune homme à qui nous avons parlé de Jésus. Il l’a accepté comme le Seigneur de sa vie. Il semblait progresser favorablement. Il s'est débarrassé et renoncer aux musiques du monde, sauf celle d'un groupe de chanteurs suédois. Il refusa, son attachement à ce type de musique nous semblait douteux. Visiblement il était lié à ce groupe, il a refusé de se détacher de ce groupe, et de se débarrasser de cette musique. Aujourd'hui il dirige un bar d'ambiance, et il a complètement abandonné  Jésus.

Enfin disons que toute personne battue, mal traités, contrôlée, dominée, limitée dans son action et dans ses déplacements, harcelés physiquement, mentalement, moralement, spirituellement, est sous un lien d’âme. Il en est de même pour toute personne abusée physiquement, moralement ou même spirituellement Elle a besoin d'être délivrée d'un lien d’âme.

Sur le plan spirituel nous pourrions parler des liens mis par les responsables : gourous dans les sectes, des pasteurs ou des prêtres dans certaines églises. Il faudrait y ajouter certaines pratiques de l'islam.

-- comment être délivré, libéré d'un lien d’âme ou fusionnel ?

Seul Jésus  est qualifié pour cela. Voici ce qu'il a déclaré dans la synagogue de Nazareth, il y a deux mille ans.

-- Luc 4-18 : l'esprit du seigneur est sur moi. Parce qu’il  m'a   oint pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres. (Toute personne qui est dans un lien est un pauvre) il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé. Pour proclamer aux captifs la délivrance. Pour renvoyer libre les opprimés.

--Actes 2-22 à 24 : Homme israélite, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par des miracles, des prodiges et des signes qu’il a opéré par lui, au milieu de vous. Comme vous le savez vous-même, cet homme livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de  Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies.

 Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il soit retenu par elle.

Voila bonne nouvelle : les hommes ont mis Jésus au tombeau. Mais il a été délivré des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il soit retenu par elle. Jésus a acquit le droit, l'autorité pour briser tous les liens de la mort ou diaboliques mise sur nos vies. Le lien de la mort c'est le lien le plus puissant auquel un homme ou une femme puisse être soumis.

 Aucun être humain ne peut se délivrer lui-même de la mort, sauf  Jésus. Car en lui le péché n’a pas eu d'emprise. Le diable n'a trouvé aucune faille, aucune porte ouverte dans sa vie. Donc maintenant Jésus est qualifié pour nous sortir, nous libérer de tous lien diabolique, de tout lien d’âme.

-- Délivrance= accorder le pardon et la libération avec le paiement d’une rançon. Nous avons été kidnappés par Satan, Jésus s'est  offert en rançon pour libérer nos vies.

- Délivrance= briser les portes de la prison

-- Tiré quelqu’un d’une situation ou d’un état dans lequel il était retenu ou menacé.

- Action de rendre libre, relâché de la captivité, de l'emprisonnement, pardonner la faute, bien-être, victoire, salut (par la nouvelle naissance) justifiés, secourir, réchappé (de l'éternel), donner naissance : l'accouchement est une délivrance après l'expulsion du placenta.

Le salut, ce sont les liens de la mort rompus. Nous avons un exemple de la délivrance de la mort avec Lazare, dans le tombeau depuis quatre jours, que Jésus libère, Jean 11-43-44 devant le tombeau Jésus cria d'une voix forte : Lazare sors ! Et le mort sortit les pieds et les mains liés de bandelettes et le visage couvert d'un linge. Jésus leur dit : délier le, et laisser le aller.

Là nous voyons Jésus  faire la distinction entre les liens de la mort, ou sataniques, et les liens que les hommes posent sur la vie d'autrui, ou nous même sur notre vie. Nous sommes responsables des liens que nous mettons sur notre vie, ou sur la vie  des autres. L’initiative de la délivrance nous appartient.

Comment ?

Par la repentance et le pardon, Nous devons demander pardon pour les liens que nous avons mis sur notre vie où les liens que nous avons acceptés de nous laisser mettre par les autres. Nous devons également pardonner à ceux qui ont posé les liens sur nos vies. Ensuite Jésus, nous a donné l'autorité en son nom pour être délivré.

Nous avons besoin de chrétiens matures pour nous aider.

 Le ministère du Saint Esprit est également indispensable nous le voyons avec les amis de Daniel dans la fournaise ardente. C'est le feu qui brûle leurs liens. Ici le  feu symbolise l'action libératrice du Saint Esprit.

De même dans la vie de Samson qui était lié, par ses frères, pour être livré dans les mains de ses ennemis. C'est le feu du Saint- Esprit qui est venu le libérer en brulant ses liens.

 Si c'est le cas nous devons implorer le pardon de Dieu pour les liens dont nous sommes responsables  sur nos vies, et celle des autres, et des conséquences que cela a engendrées dans leur vie. Nous devons nous repentir et demander  le pardon de Dieu pour tous les liens qui sont venus dans nos propres vies à la suite de la désobéissance à la parole de Dieu.

Jusqu'à maintenant nous avons parlé de lien satanique, mais il arrive dans certains cas, de désobéissance à la parole de Dieu, que  Dieu lui-même permet à un esprit de ténèbres de venir tourmenter notre vie. La Bible nous en montre un exemple avec ? Saül le roi d'Israël. Il désobéit, s'approprie un rôle pour lequel il n'avait pas été mandaté. Conséquences : l'onction du Saint-Esprit le quitte, et Dieu a permis à un esprit de dépression de venir sur sa vie pour le tourmenter.

Ensuite reconnaissons que nous avons besoin de libération dans nos vies, et ceci sans en accuser les autres. Plaidons coupables et demandons à Jésus de venir nous libérer.

 Souvenons-nous que lorsque Bartimée, mendiant aveugle s'est présenté devant Jésus pour être guéri, Jésus lui a posé une question : que veux-tu que je te fasse ! Rabbouni, lui répondit l’aveugle, que je recouvre la vue. Donc ne craignons pas de faire connaître nos besoins à Dieu.

Publié dans guérison de l'âme

Commenter cet article