Dieu accomplit sa parole et sauve de la mort

Publié le par louis trifault

                    

 Au moins huit fois dans la Bible Dieu nous demande d'honorer nos parents. Selon  Ephésiens 6 :23 : honore ton père et ta mère (c'est le premier commandement avec une promesse) afin que tu sois heureux de (dans le pays que je te donne) et que tu vives longtemps. Tout comme il y a une bénédiction pour ceux qui honorent leurs parents, il y a aussi une malédiction pour ceux qui s'en abstiennent. Mathieu 15 -4 : honore ton père et mère, et celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Ou encore en proverbe 20-20 : la lampe de celui qui maudit son père ou sa mère s'éteindra. Honorer nos parents ne veux pas dire que nous devons toujours  être en accord avec ce qu’ils disent ou ce qu’ils font.

Le vingt et un avril mille neuf cent soixante-trois je roulais dans ma voiture. Un pneu arrière de ma voiture éclata et je perdis le contrôle de ma voiture. J'ai, malgré moi, gagné la voie gauche de la route et ma voiture s'est retournée plusieurs fois. Ensuite ma voiture, en marche arrière, a été projetée  dans un champ situé en contrebas de la route, à côté d'un ruisseau. Pendant qu'elle descendait dans ce champ j'ai été éjecté de ma voiture par la portière arrière droite qui s'était ouverte. C'est un vrai miracle, je me suis retrouvé dans le champ à califourchon sur la banquette arrière qui avait été expulsée de la voiture avant moi. Aussitôt je me suis relevé, escaladé en courant le talus pour me retrouver sur le bas côté de la route. Je ne savais pas où était ma voiture, je craignais qu'elle ne me tombe dessus et qu’elle ne m’écrase. Sur le talus qui domine le champ j'ai vu ma voiture sur le toit.

Avec mes mains je me suis tâté sur tout le corps. J'étais indemne mis à part quelque petite égratignure. Sur la route plusieurs voitures s'arrêtèrent pour me porter secours. Toutes ces personnes  voulaient m'emmener de toute urgence à l'hôpital le plus proche. Tous craignaient une ou  des hémorragies internes et que je ne meure devant leurs yeux. J'étais certain d'être indemne.

Je  savais que Dieu m'avait gardé et je l'en remercie encore. Plus tard par les gendarmes, j'ai su que ma voiture avait effectué  trois tonneaux sur la route, avant d'être projetée dans le champ en contrebas. Je ne souviens de ces trois tonneaux qui m'ont semblé d'une durée interminable. Je suis resté au volant et à chaque fois que ma voiture se retournait, ma tête heurtait le toit et j’avais l’impression que ma tête allait se fracasser. Pendant ce temps le film de ma vie se déroulait dans ma tête et je voyais tous ceux que j'allais quitter et qui étaient loin de moi.

Oui Dieu m'a gardé. Quelques années après, j'ai témoigné de ce  miracle dans un hôtel, au cours d'une réunion. À la fin de la réunion, la patronne de l'hôtel est venue me poser une question : comment se fait-il que Dieu vous est gardé dans cet accident et que mon mari soit mort dans un accident de voiture ?

Devant la douleur de cette femme je suis resté sans réponse. Ensuite j'ai posé cette question à Dieu : comment se fait il que tu m’aie gardé indemne dans cet accident et que le mari de cette femme soit mort ?

Est-ce que j'avais un peu la « chance » et lui de la « malchance » ?

La réponse de Dieu est venue dans mes pensées : tu as honoré tes parents, tu as obéi à ma parole j'accomplis ma promesse, ma parole, et je veille à ce que tu sois heureux dans le pays que je te donne et que tu aie longue vie sur terre. Ma parole est vivante et ne retourne pont vers moi sans avoir accompli ce pourquoi je l'envoie.

Vers l'âge de huit ou neuf ans, mes parents m'ont envoyé à l'église du village et là j'ai découvert  certains passages de la parole, ou de la Bible, j'ai découvert Jésus, j'avais hâte de  le recevoir dans ma vie.

Quand j'avais 12 ans environ, mes parents  se trouvaient dans une situation très difficile sur tous les plans. Leur santé en a été affectée.

Je me posais une question : devrais-je continuer les études après l'âge scolaire obligatoire ? Mes parents n'avaient pas la capacité financière pour que j'entreprenne des études. La conviction de la volonté de Dieu est venue dans mes pensées à travers  deux versets de la Bible :

1)  honore ton père et ta mère et tu auras longue vie  sur la terre et tu seras heureux dans le pays que je te donne.

2)  Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu et tout le reste vous sera donné par surcroît.

Mes parents étaient de petits agriculteurs, à la lumière de ces deux versets de la parole de Dieu, j'ai décidé de travailler sur la ferme avec mes parents, pour leur éviter d'employer un ouvrier qu’ils ne pouvaient payer. Je suis resté  jusqu'à ce qu’un de mes frères, rentrant du service militaire, me remplace.

Dieu a béni mon obéissance à sa parole, il a ouvert des portes  que je n'aurais jamais pensé ou imaginé pour ma vie professionnelle, malgré le manque de diplôme ou d'études.

Notre Dieu honore l'obéissance à sa parole. Il honore également la foi en sa parole. Ce qu’il promet il l’accomplit. Je lui rends gloire, reconnaissance, et remerciements.

Publié dans Témoignages

Commenter cet article

nephtali 07/11/2008 21:54

ce témoignage m'assure que Dieu est fidèle à sa Parole et je rend grâce à Dieu car il permet que sa gloire soit manifestée par ce miracle.Nous avons un grand  et merveilleux Dieu