La religion, l'ennemi du royaume de Dieu

Publié le par louis trifault

LA RELIGION, L’ENNEMI DU ROYAUME DE DIEU

 

 

Qu’est-ce que la religion ?

 C’est un ensemble de règles, de rites d’œuvres à faire, que les hommes établissent pour essayer de plaire à Dieu, d’être agréable à Dieu, d’atteindre Dieu par leurs efforts.

 La parole de Dieu est interprétée avec l’intelligence de l’homme et non par la révélation du Saint-Esprit. La théologie remplace la révélation, c’est ce que nous allons développer.

 La bible nous montre un exemple d’hommes religieux : Les Pharisiens. Jésus nous montre leur comportement dans le chapitre 12 de l’évangile de Matthieu, avant de parler et d’annoncer les 7 paraboles d royaume.

Matthieu 12 : 22 Alors on amena à Jésus un démoniaque aveugle et muet, et il le guérit de sorte que le muet parlait et voyait. Toute la foule émerveillée, étonnée disait : N’est-ce point le fils de David, c’est à dire le Messie promis.

Les Pharisiens ayant entendu cela dirent : C’est homme ne chasse les démons que par Béelzébul, prince des démons. Notons que le nom Béelzébul signifie, prince des mouches et désigne Satan lui-même qui est à la tête du royaume des ténèbres que Jésus est venu combattre.

Nous avons là deux attitudes différentes et opposées devant la délivrance que Jésus vient d’opérer : Le premier méfait que nous constatons de la part de la religion : elle divise.

Pourtant Jésus dans la synagogue de Nazareth, avait déclaré : Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, aux aveugles le recouvrement de la vue. Nous pouvons ajouter pour que les sourds entendent. Par le miracle de la délivrance du démoniaque aveugle et muet, Jésus accomplit ce qu’il vient de proclamer dans la synagogue de Nazareth. Cet homme ne pouvait ni voir, ni parler.

 Souvenons-nous que Jésus est venu sur terre pour que le royaume de Dieu soit manifesté, c’est-à-dire être vu. C’est ce que Jésus dit à Nicodème Jean 3b  Si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Bien sur le royaume de Dieu est spirituel mais ne manifeste pas des actes dans le naturel que l’on peut voir. Jésus gagne le combat dans la vie de cet homme, qui en quelque sorte se trouve par le royaume des ténèbres condamnés à vivre dans l’obscurité et sans capacité de communiquer. Jésus le délivre et lui donne la capacité de voir et de parler. C’est à dire qui va voir le royaume de Dieu et pourra annoncer la bonne nouvelle du royaume, et témoigner des œuvres du royaume de Dieu, être un acteur pour l’avancer du royaume.

 En venant à Jésus pour recevoir sa libération, il manifeste qu’il est animé par l’esprit des béatitudes. Matthieu 5 : 3 (bible du semeur) Heureux ceux qui se reconnaissent spirituellement pauvres, car le royaume de Dieu leur appartient.

Sa démarche auprès de Jésus, va être le révélateur du cœur des pharisiens, c’est à dire des religieux : La première conséquence pour ces hommes, c’est leur aveuglement qui est révélé. Il se croyait seuls capables de voir et considéraient les gens du peuple comme des aveugles. Mais Jésus déclare : je suis venu pour que ceux qui croyaient voir ne voient point, et que ceux qui étaient aveugles, voient.

Matthieu 13 : 13  C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant, ils ne voient point, et qu’en entendant, ils n’entendent ni ne comprennent. Et pour eux cette parabole d’Esaïe s’accomplit : Vous entendrez et vous ne comprendrez point. Vous regarderez de vos yeux, vous ne verrez point. Car le cœur de ce peuple est devenu insensible. Ils font la sourde oreille et ils se sont bouchés les yeux, de peur qu’ils ne voient et que leurs oreilles entendent, de peur que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se tournent vers moi, et que je les guérisse. Les pharisiens croyaient voir et entendre, mais par l’enseignement de Jésus, ils deviennent aveugles en refusant ses paroles.

Les pharisiens se croient porteur et défenseur de la vérité. Leur vérité n’est qu’une philosophie. Ils oublient ou dans leur aveuglement, n’ont pas découvert que la vérité est une personne : Jésus. Ils s’approprient un rôle de défenseur de la vérité, qui ne leur a jamais été demandé.

La vérité est venue parmi nous pour se révéler, nous instruire, non pour que nous nous élevions contre elle. Ils oublient que c’est Jésus le prince de la lumière qui révèle le royaume de Dieu dans lequel je suis.

Sommes-nous, de ceux qui l’ont accepté comme Seigneur de notre vie ?

 Le religieux pense que c’est lui qui porte la lumière de la vérité, il pense que c’est lui le protecteur de la religion. Car pour lui la religion repose sur des structures qui ne peuvent, ni ne doivent évoluer. Leur principe de vie c’est d’appliquer la loi et même d’y ajouter des compléments afin d’être certains d’être agréable à Dieu. Mais le problème qui en résulte est le suivant : Il se focalise plus sur les compléments de la loi qu’ils ajoutent que sur la loi elle-même, en voici un exemple : 

Matthieu 23 : 23 Malheur à vous, scribes et pharisiens, hypocrites ! Parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est le plus important dans la loi : La justice, la miséricorde et la fidélité, sans négliger les autres choses. Les pharisiens croient voir et entendre, mais par l’enseignement de Jésus, ils deviennent aveugles et sourds, nous en avons un deuxième exemple en Jean 9 Jésus passe et voit un aveugle de naissance. Jésus va manifester la puissance du royaume de Dieu en lui rendant la vue, un jour de sabbat.

 Là encore nous voyons l’esprit religieux se manifester contre le royaume de Dieu et contre Jésus. Jean 9 : 14 Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue, et lui avait couvert les yeux. De nouveau les pharisiens lui demandèrent comment il avait pu voir. Et il leur dit : Il (Jésus) m’a appliqué de la boue sur mes yeux, je me suis lavé et j’ai pu voir. Sur quoi, quelques-uns uns des pharisiens dirent : Cet homme (Jésus) ne vient de Dieu, car il n’observe pas le sabbat. D’autres dirent comme un homme pêcheur peut-il faire de tels miracles ? Il y eut division parmi eux. Ils dirent à l’aveugle : Toi que dis tu de lui, sur ce qu’il t’a ouvert les yeux ? Il leur répondit : C’est un prophète.

 

Ensuite ils le chassèrent de leur présence. Au verset 35 Jésus rencontre de nouveau, l’homme qui avait été aveugle et lui posa cette question : Crois-tu au fils de Dieu ?

Il répondit : Et qui est-il Seigneur, afin que je croie en lui ?

Tu l’as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c’est lui. Et il dit : Je crois, Seigneur, et il l’adora. A nouveau nous pouvons constater le miracle complet de Jésus dans la vie de cet homme. Il était aveugle de naissance, ses yeux se sont ouverts et il a vu Jésus.

 Les pharisiens croyaient voir leurs résultats, ils étaient aveugles, eux mêmes ont décidés de fermer leur yeux à la lumière de la révélation de Jésus.

Première conclusion : L’homme né aveugle, maintenant il voit le royaume de Dieu. Les pharisiens, religieux aveugles à cause de leur orgueil, de leur suffisance, de leur propre justice, se sont fermés eux même la porte du royaume de Dieu. Ils sont devenus des ennemis du royaume de Dieu. L’esprit religieux aveugle, nous venons de la voir. L’esprit religieux divise Jean 9 : 16  Les uns dirent : Cet homme (Jésus qui vient de guérir les yeux de cet homme) ne vient pas de Dieu, var il n'observe pas le sabbat. D’autres dirent : Comment un homme pécheur peut-il opérer des miracles ? Et il y eut division parmi eux.

 Et là ou il y a division l’esprit religieux apporte la confusion, le doute et l’incrédulité. L’esprit religieux apporte le trouble, la crainte, la peur de l’homme :

 Jean 9 : 19  Les pharisiens interrogèrent les parents de l’ancien aveugle : Est-ce là votre fils, que vous dites être né aveugle ? Les parents refusent de reconnaître le miracle de Jésus pour ne pas être exclu de la synagogue. Interrogez le vous même répondirent les parents, il a de l’âge, il parlera de ce qui le concerne. Verset 22 : les juifs avaient déjà convenu que si quelqu’un reconnaissait Jésus pour le Christ, il serait exclu de la synagogue.

L’esprit religieux rend orgueilleux, hautains, fait perdre la crainte de Dieu, enlève l’amour de la vérité, mais cherche à nous rendre défenseur de la vérité (celle que nous sommes les seuls à posséder), il nous fait oublier que la vérité est une personne (Jésus) qui se reçoit par révélation. L’esprit religieux nous fait croire que la vérité est une théologie à étudier, à défendre. L’esprit religieux nous fait croire que ceux qui la pratique sont des êtres supérieurs, Luc 18 : 9-14 Jésus dit encore cette parabole, en vue de certaines personnes qui le persuadaient qu’elles étaient justes, et ne faisaient aucun cas des autres :

Deux hommes montèrent au temple pour prier, l’un était pharisiens, c’est à dire un religieux, et l’autre publicain. Le pharisien debout, priait en lui même : O Dieu je te rend grâce de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères ou même comme ce publicain, je jeune deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. Le publicain se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel, mais se frappait la poitrine en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Je vous le dis (Jésus), celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.

L’esprit religieux enlève le discernement. Les pharisiens accusent Jésus de chasser les démons, d’opérer des guérisons par Béelzébul, c’est à dire le diable ou satan lui-même. Comme s’il était possible de tirer de bonnes choses du royaume des ténèbres. Matthieu 12 : 33  ou dites que l’arbre est bon et que son fruit est bon ou dites que l’arbre est mauvais et que son fruit est mauvais, car on reconnaît l’arbre par le fruit.

L’esprit religieux agit comme la vipère, Jésus le compare à l’action d’une vipère. Matthieu 12 : 34 Race de vipère (Jésus s’adresse aux pharisiens) comment pouvez-vous faire de bonnes choses, méchants comme vous l’êtes ? Car les paroles dépendent de ce qui remplit le cœur, c’est le trop plein de l’être profond qui jaillit des lèvres. Méchant : vient du malin, envieux, infâme, puissance du malin, apportant des difficultés et des périls : du temps plein de péril pour la foi chrétienne et la constance, causant peine et difficultés morbide, aveugle, grand trouble.

Comment agit la vipère et que provoque-t-elle ?

La vipère se dissimule, elle manipule, elle mord et répand son venin mortel dans les corps des personnes. C’est également vrai sur le plan spirituel. La vipère paralyse les pieds, elle pique, elle fait peur, elle terrorise, ce sont des personnes qui manipule les autres. Elles sont rusées comme un serpent. Ces personnes manipulent le savoir, les gens, ferme la porte du royaume, ferme la connaissance : Malheur à vous docteur de la loi ! Parce que vous avez enlevé la clé de la science (ou connaissance), vous n’êtes pas entrés vous-mêmes, et vous avez empêché d’entrer ceux qui le voulaient. Jésus compare l’enseignement à du levain de malice :

 Matthieu 23 : 13 Malheur à vous scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous fermez aux hommes le royaume de Dieu ou des cieux, vous n’y entrez pas vous-même, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui le veulent.

L’esprit religieux tue l’esprit prophétique, la louange, l’adoration. Dans l’évangile de Luc chapitre 19, nous voyons Jésus dans son entrée triomphante à Jérusalem. Les gens étendent leur vêtement sur la route, coupent des branches d’arbres. Et toute la multitude des disciples saisi de joie, se mettent à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus. Ils disaient :

Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur, paix dans le ciel et gloire dans les lieux très hauts. Quelques pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus : Maître reprends tes disciples(ou fait les taire).

Jésus nous dit que tous ceux qui sont animés par l’esprit religieux ont pour père le menteur et même le père du mensonge. Jean 8 : 44  Vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dés le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fond, car il est menteur et le père du mensonge. Malgré tout cela le royaume de Dieu ne sera pas détruit :

 Daniel 6 : 26-27  J’ordonne que dans toute l’étendue de mon royaume, on ait de la crainte et de la frayeur pour le Dieu de Daniel. Car il est le Dieu vivant, et il subsiste éternellement, son royaume ne sera jamais détruit, et sa domination durera jusqu'à la fin. C’est lui qui délivre et qui sauve, qui opère des prodiges dans les cieux et sur la terre.

A travers la parabole du drap neuf et des outres neuves, Jésus nous montre qu’il ne peut pas y avoir de mélange entre la vie du royaume de Dieu et l’esprit religieux :

 Matthieu 9 : 16 et 17 : Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit ; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire.

On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves et les outres se conservent.

Notre Dieu ; c'est-à-dire le Dieu de la bible est Dieu de séparation : dés la création il a séparé le jour de la nuit et la lumière des ténèbres.

La différence entre les outres neuves et les vieilles outres : les outres sont hommes et des femmes qui sont nés de nouveau, c’est à  qu’ils sont nés d’en haut ou de l’Esprit ; ils ont  reçu l’Esprit du royaume de Dieu. La première parabole, où le vieil habit évoque le temps de la loi, l'habit neuf le temps de grâce. Ils sont incompatibles. Le mélange de la loi et de la grâce porte atteinte aux deux. Une pièce d'étoffe prise sur un habit neuf abîme celui-ci et n'est pas assorti au vieux, ni par sa résistance ni par son aspect. Pour Jésus il n'est pas question de "christianiser" le judaïsme. La chair et la loi vont ensemble. Il est impossible de mélanger grâce et loi, justice de Dieu et justice des hommes. Mais la grâce et l'Esprit vont ensemble.

 

 

                

Publié dans Parolevivante

Commenter cet article