Nous sommes appelés à hériter le coeur du Père

Publié le par louis trifault

HERITER LE CŒUR DU PERE OU DE DIEU

 

 

Héritage : patrimoine laissé par une personne décédée et transmis par succession. Recevoir, recueillir.

 

Grec = kherononia = propriété à recevoir ou reçue par héritage, en possession.

Cœur : source de vie (physique ou spirituelle). Proverbes 4.23. Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie.

Hériter le cœur du Père = avoir sa vision, ses buts, ses pensées, ses sentiments, son amour, sa compassion, sa justice.

Parabole des vignerons : Matthieu 21 : 33-41. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, y creusa un pressoir, et bâtît une tour ; puis l’afferma à des vignerons, et quitta le pays.

Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne. Les vignerons, s’étant saisis de ses serviteurs, battir l’un, tuèrent l’autre, et lapidèrent le troisième. Il envoya encore d’autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers ; et les vignerons les traitèrent de la même manière.

Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant : ils auront du respect pour mon fils. Mais quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux : voici l'héritier, venons, tuons-le et emparons-nous de son héritage.

Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent.

 

Commentaire : maître de maison = Dieu qui plante.

La vigne = Israël naturel d'abord, Israël spirituel maintenant.

La Haie = loi de Moïse.

Les serviteurs = prophètes, vignerons = responsables spirituels, sacrificateur d'Israël. Le Fils de bien-aimé = Jésus.

Les autres vignerons : les païens = nous.

Là aussi, il doit y avoir mort du fils bien-aimé pour s'accaparer ou s'emparer de son héritage.

 

I – QUEL EST SON HERITAGE ?

 

A) Dieu s'est créé une famille semblable à lui-même : Adam et Eve. Dieu crée l'homme à son image et à sa ressemblance, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. Ils étaient sa famille, ils sont sortit de son cœur, il les a créé pour les aimer, parler avec eux, échanger avec eux, les visiter le soir à la fraîche. Tous les jours il pouvait se rencontre avec sa famille, à qui il a donné l'autorité, son autorité pour dominer sur la terre.

Dieu avait mis son cœur dans l'homme et la femme.

Dieu n'a pas choisi les anges pour être sa famille. Mais l'homme et la femme créé à son image et à sa ressemblance et issus de son cœur. Les anges ont été fait par le souffle de sa bouche. Psaume 33.7. Et les cieux ont été faits par la parole de l'Eternel.

 

B) Intervention de Satan.

Satan anciennement Lucifer ou fils de l'Aurore, un proche de Dieu qui s'est révolté contre Dieu (Satan ou diable = adversaire, calomniateur).

Jean 8.44. Il est meurtrier, menteur et père du mensonge.

EIMB = un accusateur, un destructeur, un meurtrier. Nous savons d'après Genèse 3 que Satan se présente à Eve et fait disparaître la famille de Dieu. Adam et Eve avaient le regard fixé sur Dieu.

Satan détourne le regard d'Adam et d'Eve vers l'arbre de la connaissance. Manger du fruit défendu = mort éternelle. La famille de Dieu a été volée, détournée, frappée, enchaînée, dépouillée de son autorité, coupée de Dieu, arrachée du cœur de Dieu.

 

C) Dans le ciel Dieu a perdu sa famille.

Elle a été arrachée de son cœur et cela a provoqué une douleur impensable dans son cœur de Père. Dieu a vu sa bien-aimée l'abandonner pour se mettre sous la domination du péché, de l'adversaire.

Le Père a vu cela avec son cœur qui aime d'un amour agapé malgré sa colère manifesté à travers le déluge, Dieu hait le péché et aime ses œuvres : par l'intermédiaire d'une arche il va sauver un homme et sa famille, soit huit personnes, car Dieu dans son cœur de Père à toujours la vision de se créer une nombreuse famille qui deviendra son héritage, les prémices de son héritage = Noé et sa famille.

 

 

II – UN HOMME DOIT MOURIR POUR QUE CET HERITAGE SE REALISE

 

A) Et que Dieu reçoive son héritage complet.

Le péché s'est interposé entre Dieu et l'homme, entraînant aliénation de l'homme au péché et séparation de Dieu. A cause de la chute, tout être humain naît avec un cœur rempli d'inimité contre Dieu. Personne ne cherche Dieu : Romains 3.11. C'est Dieu qui s'est mis à la recherche.

Le salaire du péché c'est la mort…Il n'y a pas de pardon de péché sans effusion de sang. Hébreux 9.22.

 

B) Pourquoi offrir du sang pour effacer les péchés ? Payer la dette ?

Lévitique 17.11. Car la vie de chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il serve d'expiation pour vos âmes, car c'est par la vie que le sang fait l'expiation. Dans le monde spirituel un combat se gagne en appliquant ou pratiquant le contraire. Ex : l'orgueil est vaincu par l'humilité, l'incrédulité par la foi.

La vie est l'antidote de la mort. La vie de la chair est seulement dans le sang. Seul le sang de Jésus, contenant la vie éternelle de Dieu, l'amour de Dieu (l'amour ne périra jamais), la lumière de Dieu, le cœur du Père est plus puissant que la mort spirituelle conséquente du péché. Le sang de Jésus est plus puissant que la colère de Dieu.

Le 1er Adam est tombé par la désobéissance, il fallait que le second Adam, Jésus, gagne le combat par l'obéissance. Il l'a apprise par la souffrance et la mort sur une croix, par son obéissance il a dépouillé celui qui a volé à Dieu sa famille, son héritage.

 

Le sang de Jésus ouvre des chemins :

Le sang de Jésus ouvre le chemin de la résurrection : "Je suis la résurrection, la réconciliation avec le Père". Le sang de Jésus ouvre le chemin de la vie éternelle, de la vie abondante, de la guérison, de la délivrance, le trône de la grâce, le don du St Esprit, la révélation, etc.

 

C) Apocalypse 13.8. Jésus est l'Agneau qui a été immolé dès la fondation du monde.

Il en a coûté au Père d'accepter que son Fils unique et bien-aimé, soit l'Agneau qui allait offrir sa vie, son sang…

Imaginons le grand conseil entre le Père, le Fils et le St Esprit : quand le Père après avoir regardé vers la terre et déclaré : "Pas un seul homme ne me cherche, tous son égarés et pervertis, tous sont privés de ma gloire".

C'est alors que Jésus s'est présenté en disant : "Me voici Père, j'irai je serai cet agneau".

 

D) Imaginons encore le cœur du Père.

Il y a 2000 ans, quand Jésus a quitté le ciel pour devenir petit enfant dans le sein de Marie…Pendant 33 ans, ils ne se sont pas revu. Certes la communication n'a pas été totalement rompue.

 Pendant ce temps le Père n'est pas resté impassible sur son trône de gloire : Il veillait sur Jésus et son cœur tressaillait chaque fois que la vie de Jésus était en danger.

Avant de découvrir davantage le cœur du Père, rappelons trois versets :

-         2 Corinthiens 5.19. Car Dieu était en Christ réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant pas aux hommes leurs offenses.

-         2 Corinthiens 5.21. Celui qui n'a pas connu le péché (Jésus),  Dieu l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en Lui justice de Dieu.

-         1 Corinthiens 13.7. L'amour de Dieu excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout, mais sa justice ne peut être satisfaite que si le coupable a payé la dette du péché.

 

E) Non à notre fils pour obéir à la parole de Dieu.

Dans la nuit, voilà 15 jours, en allant aux toilettes, vers 1 ou 2 heures du matin, le Père m'a parlé : "Il m'en a coûté à mon cœur de Père de dire "non" à trois reprises à mon Fils Jésus, quand dans le  jardin de Gethsémané, il m'a demandé d'éloigner cette coupe de lui…3 fois il m'a renouvelé cette demande. La lutte a duré trois heures. Il m'en a coûté de lui dire non à chaque demande, car je connaissais l'angoisse de son âme, la tristesse de son âme, jusqu'à la mort. Je savais que sa sueur allait devenir comme des grumeaux de sang. Je savais l'abandon, la trahison de Jésus par ses disciples, des hommes qu'ils avaient choisis ensemble".

Le Père a reçu  dans son cœur les moqueries adressées à Jésus après son arrestation. Il a ressentit dans son cœur les 39 coups de fouet contre le corps de Jésus. Il a ressentit également l'humiliation, les blessures causées par les clous dans les mains et les pieds de Jésus. Les coups de marteau pour enfoncer les clous ainsi que chaque blessure infligée à Jésus ont été ressenties par le Père dans son cœur. Car Jésus était dans le Père, et le Père en Jésus : Jésus est dans l'amour du Père et garde ses commandements. L'amour est un : ce que vit l'un, l'autre le vit.

Il en a coûté au Père dans son cœur, quand Jésus sur la croix portant nos péchés, nos iniquités, à senti la présence du Père le quitter. C'est pourquoi il s'est écrié : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?"

Le Père avait détourné son regard de Jésus, car selon Habakuc 1.13 : "Tes yeux sont trop purs  pour voir le mal ou le péché. Et tu ne peux regarder l'iniquité". Conséquences : de la sixième heure à la neuvième heure, les ténèbres ont recouvert la terre. Pendant ce temps, Jésus a connu les affres de l'enfer, coupé de Dieu, la mort éternelle.

 

 

III – L'HERITAGE DU PERE QU'IL SE RECONSTITUE APRES LA PERTE DE LA 1ère FAMILLE

 

A) Par sa mort volontaire et le don de sa vie, par obéissance et par amour, ainsi que par résurrection, Jésus donne  un héritage au Père : ce sont tous les sauvés.

Dieu veut se constituer un héritage et en jouir. C'est l'héritage que voulait voler les vignerons en tuant Jésus : Matthieu 21.38.

Mais Jésus déjoue les ruses du diable en offrant sa vie en rançon, en expiant pour nos péchés et pour que le Père puisse réaliser son projet :

-         Dieu avait d'avance annoncé qu'Il trouverait son "bonheur parmi les fils de l'homme". Proverbes 8.31. Car la potion de son héritage, c'est son peuple, Jacob est la part de son héritage. Deutéronome 32.9

-         Malachie 3.17. Ils seront à moi, mes élus, dit l'Eternel des armées. Ils m'appartiendront au jour que prépare. J'aurai compassion d'eux. Comme un homme a compassion de son fils qui le sert.

-         1 Samuel 10.1. L'Eternel ne t a t il pas oint pour que tu sois le chef de son héritage.

-         Ephésiens 1.18. Qu'il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez qu'elle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints.

-         Avant la fondation, Dieu avait décidé dans son cœur d'avoir un héritage en propre. Psaume 33.12. Heureuse la nation dont l'Eternel est Dieu. Heureux le peuple qu'il s'est choisi pour son héritage. Dieu vient et établit sa demeure au milieu de son héritage. Psaume 24.14. L'Eternel ne délaisse pas son peuple, il n'abandonne pas.

 

B) Dieu embellit son héritage.

Celui qui hérite d'une maison en prend possession et exécute des travaux d'embellissement.

De même, Dieu opère dans chaque membre de son héritage : guérison, délivrance, libération, sanctification pour le rendre conforme à son goût. Il nous rend conforme à l'image de son fils.

 

C) Dieu jouira de son héritage et en vivra.

Sophonie 3.17. L'Eternel ton Dieu est au milieu de toi comme un héros qui sauve. Il fera de toi sa plus grande joie, il gardera le silence dans son amour, il aura pour toi des transports d'allégresse.  

Un jour Dieu dira : "Je suis satisfait. Voici mon repos. Voici l'héritage que je me suis constitué avec des pécheurs rachetés".

Apocalypse 21.3. J'entendis du trône, une voix forte qui disait : "Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes. Il habitera avec eux, ils seront son peuple et Dieu lui-même sera avec eux."

 

D) Le cœur de Dieu : chercheur d'homme.

Genèse 3.9. Mais l'Eternel Dieu appela l'homme et lui dit : "Où es-tu ?" C'est la question que Dieu pose à tout homme et à toute femme : car personne ne cherche Dieu, le péché s'est interposé entre le Créateur et sa créature. C'est pourquoi Dieu dans son amour se mit à notre recherche pour se constituer son héritage : c'est pourquoi Dieu a cherché et trouvé au milieu des païens idolâtres, Abraham, de Ur en Chaldée (Irak). C'est son amour et son cœur de Père qui l'ont poussé à chercher Abraham. Il en est de même pour chacun d'entre nous. Depuis toujours Il nous connaît en esprit et nous avons une place dans son cœur.

Le père du fils prodigue représente le mieux le cœur de Dieu. Luc 15 : 20-23.

 

 

E) Nous qui sommes une part de l'héritage de Dieu, nous devons avoir son cœur, recevoir son cœur et nous associer à sa recherche pour amener des âmes à Christ, les arracher au péché, à la mort éternelle, aux mensonges du diable. Jésus nous dit qu’il y a plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur repentant que 99 justes qui non pas besoin de repentance.

Actuellement le Père confie son héritage à Jésus : toute âme arrachée à l'enfer est transportée dans le royaume du Fils bien-aimé : Colossiens 1.13.

Mais Jésus remettra tout à son Père : 1 Coririnthiens15.28. Et lorsque toutes choses auront été soumises à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

Ephésiens 2.19. Voilà pourquoi vous n'êtes plus des étrangers, ou des hôtes temporaires, vous êtes concitoyens des membres du peuple de Dieu, vous faites partie de la famille de Dieu.

 

 

Commenter cet article