Je répand mon parfum de nard pour mon roi jésus

Publié le par louis trifault

Cantiques des Cantiques 1 : 12 " Pendant que mon roi prend son repas, mon nard parfumé répand son odeur (parole de vie) "
" Pendant que mon roi est à son festin, mon parfum de nard répand sa senteur. (Bible en français courant) "
Ici l'Epouse découvre que Jésus est aussi roi et qu'il est à la table, il y a de nombreux plats garnis de déposer. Ils sont à la disposition des convives. Lisons 1 Rois 5 : 27 et nous constaterons tout ce qu'il y a sur une table royale : chaque jour Salomon consommait  en vivres : Trente mesures de fleur de farine et soixante mesures de fleurs de farine, dix boeuf gras, vingt boeufs de pâturage, et cent brebis, outre les cerfs, les gazelles, les daims, et les volailles engraissés. C'est une image de la table céleste, que Jésus nous a acquise, à la croix, avec toutes les bénédictions, faveurs mises à notre disposition. La foi est nécessaire pour nous approcher de cette table et de nous servir.

Le parfum de nard qui se répand nous ramène à l'évangile de Jean 12 : 1 à 6. Des pharisiens invite Jésus à manger, et pendant ce repas, Marie se présente à Jésus.

        Marie ayant pris une livre de nard pur de grand prix oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec sa chevelure ; et toute la maison fut remplie de l'odeur du parfum.
        Judas Iscariote, celui qui devait livrer Jésus dit : " pourquoi n'avons nous pas vendu ce parfum de trois cent deniers, pour le donner aux pauvres ? "
        Selon les poids et mesures de l'époque, une livre de parfum représente 380 grammes environ. 300 deniers équivalaient à une année de salaire pour un ouvrier agricole.
Mathieu 20 : 2 " Il convint avec eux d'un denier par jour, et il les envoya à la vigne.
        Le nard se récolte sur les pentes de l'Himalaya, à environ 3500 ou 4100 mètres d'altitudes, d'où le grand prix de ce parfum. Aucune femme ne se procurait de ce parfum en une seule fois mais par achat successif.
        Les jeunes filles, en Israël, au temps de Jésus, se constituaient une réserve de nard, ce parfum de grand prix, dans une rose d'albâtre ou autre chose, en prévision du jour de leur mariage. Ce parfum était répandu dans la chambre nuptiale pour parfumer cette chambre et honorer son époux.
Nous aussi, c'est à dire l'Epouse, nous sommes inviter à venir à la table du roi Jésus, si nous l'acceptons. Maintenant pour recevoir tout ce que Jésus nous a acquit à la croix, et un jour à participer au banquet des noces de l'agneau.
        Jésus c'est aussi celui qui dresse une table dans nos vies. Psaumes 23 : 5 " Tu dresses devant moi une table à la face de mes ennemis. " Imaginons que nous sommes assis avec des ennemis, qui nous regardent, mais qui ne peuvent nous attaquer ou nous toucher grâce à la présence de Jésus, pensons surtout à nos ennemis spirituels. La position assise dénote un coeur en paix.
        Devant cette table dressée où est assis l'Epoux Jésus, elle voit la vision de sa destinée finale : le banquet de noces de l'Agneau, tel que cela est décrit en Apocalypse 19 : 8. Elle se voit revêtue d'habits de fin lin éclatant, pur ; car le fin lin ce sont les oeuvres justes des Saints. C'est la vision  que nous devons avoir pour nos vies également. Avouons que souvent nous adoptons l'attitude de MEPHIBOSCHETH dont l'histoire nous est donnée en 2 Samuel 4 : 4 ;  9 : 7 ; 9 : 11. Mephiboscheth est le petit-fils du roi Saül, le premier roi en Israël. Lorsqu'il avait 5 ans, son papa, Jonathan, fils de Saül est tué à la guerre, son oncle est tué également, et son grand-père, le roi Saül, se suicide le même jour, pour échapper aux soldats ennemis. Ce mêmes jours sa nourrice voulut le cacher, dans sa précipitation, elle le laisse tomber. Ce même jour il devint boiteux ou perclus des pieds. A partir de ce jour il vit dans la honte à Lodebar, ça qui signifie : Marécage.
        Sa vie est devenue un marécage, elle n'a plus de sens. Quelques années plus tard, David devenue roi d'Israël, se souvient d'une alliance scellée avec Jonathan, le père de Mephiboscheth, pour respecter son engagement, le roi David décide de lui faire du bien en invitant Mephiboscheth à manger à sa table avec les fils du roi.
        " Je veux te faire du bien " dit David, grâce à ton père. Voilà la réponse de Mephiboscheth : " Que suis je, pour que tu me regarde comme un chien mort. " Il vivait dans le rejet, la honte. Le roi lui fait grâce : Il vient habiter à Jérusalem et tous les jours il mangeait à la table du roi, par grâce.
Revenons au geste de Marie qui casse son vase d'albâtre et en répand le contenu sur Jésus. Par son geste elle renonce à son mariage et reconnaît en Jésus le véritable époux. Elle manifeste que pour elle, Jésus est le plus important. Ce parfum répandu est un acte d'adoration envers Jésus. Marie lui a donné tout ce qu'elle avait de plus cher.
        Voilà ce qu'exprime la Sulamithe par ses paroles " Mon nard répand son parfum ".
Tout d'abord elle est éblouie, enthousiasmée par la beauté de la table royale. Alors ses émotions vibrent et son adoration monte, pour son époux-roi, éclate et se répand de son coeur pur, comme ce nard pur de grand prix. Son adoration monte et rempli toute la salle du festin. Toute la personne de Jésus en est enveloppée, inondée, comme Marie, avec son nard répandu, ce par avance embaumé le corps de Jésus.
        N'hésitons pas, nous qui sommes l'épouse de Christ, à répandre notre nard pur de grand prix, c'est à dire rendre à Jésus notre adoration, une adoration spontanée qui doit monter d'un coeur pur, reconnaissant, aimant où brûle le feu du Saint-Esprit. Sinon notre adoration ne montera pas bien haut, et ne sera pas d'une agréable odeur. C'est à la mesure de notre adoration que Jésus appréciera notre nard de grand prix. Jésus apprécie notre adoration, le temps que nous passons avec lui. Mais nous aurons à combattre, tout comme Marie, dans le passage de l'Evangile que nous venons de voir. Elle a du affronter les regards des hommes assis autour de Jésus.
        Marc 14 : 4 à 6 " Quelques uns s'indignèrent et s'exprimèrent ainsi : A quoi bon perdre ce parfum ? On aurait pu le vendre plus de 300 deniers et le donner aux pauvres. Et ils s'irritaient contre cette femme.
Mais Jésus dit : Laissez-là. Pourquoi lui faite vous de la peine ? Elle a fait une bonne action en ma faveur (ou mon égard) ".
        Aujourd'hui nous pouvons entendre les même réflexion : Au lieu d'adorer Jésus et de passer du temps avec lui : tu ferais mieux d'aller visiter les pauvres, ou de travailler et de donner ton argent, etc. ...
        Jésus ne dit pas d'abandonner les pauvres, mais de le mettre le premier dans nos vies, de passer du temps de qualité avec lui. En l'adorant avec notre coeur, notre âme et notre corps. Cela réjouit son coeur et nous rend beau à ses yeux.
        Pendant que nous l'adorons, son amour descend dans nos coeurs, inonde nos coeurs. Nos coeurs se dilatent et la présence de Jésus se manifeste, nous enveloppe. Les ténèbres sont chassées de nos vies. La gloire de Jésus vient sur nous.                
  

Commenter cet article